Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11057
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » jeu. 20 févr. 2020, 18:02

Sur un autre fil, nous avons un petit jeu qui consiste à identifier une image ("Quiz ! Qu'est-ce que c'est ?").
Je vous propose la même chose avec un texte littéraire. C'est pas de moi, c'est un jeu que j'appréciais beaucoup dans la défunte et délicieuse émission de France-Culture "Des papous dans la tête". Voici la règle :

Quelqu'un propose un texte d'une quinzaine de lignes, sans dire d'où ça vient.
Les joueurs doivent trouver l'auteur, sans tricher évidemment (on ne cherche pas sur internet). En examinant le style, les indices etc., on peut trouver l'époque, si c'est écrit en français ou traduit d'une autre langue, si c'est dans un roman... On donne des arguments, mais on ne cherche pas encore à dire un nom d'auteur.
Au bout d'un moment, celui qui a proposé le texte donne trois noms d'auteurs, il faut choisir entre eux.
Puis il donne la solution.
Bien sûr, on ne prend que des auteurs connus, pour que tout le monde puisse trouver.
Et bien sûr aussi, si quelqu'un reconnaît le texte, il laisse les autres chercher !

Je commence :

"Au-dessus des peupliers tremblants qui rappellent sans fin les mystères du soir plus qu'ils n'y répondent, un nuage rose met une dernière couleur de vie dans le ciel apaisé. Quelques gouttes de pluie tombent sans bruit sur l'eau antique, mais, dans sa divine enfance, restée toujours couleur du temps et qui oublie à tout moment les images des nuages et des fleurs. Et après que les géraniums ont inutilement, en intensifiant l'éclairage de leurs couleurs, lutté contre le crépuscule assombri, une brume vient envelopper l'île qui s'endort ; on se promène dans l'humide obscurité le long de l'eau où tout au plus le passage silencieux d'un cygne vous étonne comme dans un lit nocturne les yeux un instant grands ouverts et le sourire d'un enfant qu'on ne croyait pas réveillé. Alors on voudrait d'autant plus avoir avec soi une amoureuse qu'on se sent seul et qu'on peut se croire loin".

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 968
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Pathos » jeu. 20 févr. 2020, 19:51

St Exupery ?
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1748
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » jeu. 20 févr. 2020, 20:09

Chouette, j'aime beaucoup ce jeu! :dance:
Ce texte est étrange, je trouve qu'il faut le relire pour l'apprécier. C'est pourquoi je pense qu'il peut s'agir d'une traduction (difficile), d'un auteur du début XXe plutôt.
Henry James?
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2993
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Jean-Mic » jeu. 20 févr. 2020, 20:33

Pathos a écrit :
jeu. 20 févr. 2020, 19:51
St Exupery ?
Monsieur Exupéry n'ayant pas été canonisé, il vaudrait mieux écrire Saint-Exupéry. :-D

Toto2
Censor
Censor
Messages : 183
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 20:58
Conviction : Tradi

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Toto2 » jeu. 20 févr. 2020, 21:49

Avec un tel style (phrases à rallonge avec subordonnées partout) , cela me fait penser à deux auteurs que j'ai lus : soit Julien Gracq, soit Proust.
Si quelqu'un vient à vous sans cette doctrine, ne le saluez pas

que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler; [...] il est malséant à une femme de parler dans l'Église.

Nous réclamons la constance de votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique ....défendre de toutes vos forces une loi de si haute importance et de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Omnes dii gentium daemonia

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11057
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » jeu. 20 févr. 2020, 22:47

Je vais peut-être laisser tomber la règle consistant à proposer 3 noms, comme ils faisaient à la radio. Mais avant de donner la solution, j'aimerais avoir un peu plus d'arguments. Vous en avez donné quelques-uns, mais essayez de détailler un peu plus.

Pathos, qu'est-ce qui vous fait penser à Saint-Exupéry ?

Prodigal, qu'est-ce qui vous paraît difficile ? Pourquoi pensez-vous à une traduction de l'anglais ?
En tout cas pour l'époque vous avez raison, c'est début XXe.

Et puis, essayez d'observer les indices dans le texte. Il y en a quelques-uns qui peuvent vous mettre sur la voie.
C'est vrai qu'il est étrange. Dès que je suis tombée dessus, j'ai eu envie de le proposer. Et pourtant, depuis des années que je connais ce jeu, combien de fois j'ai trouvé dans mes lectures de jolis passages qui auraient bien convenu. Mais je n'avais jamais pensé à y jouer sur le forum.

Avatar de l’utilisateur
Pathos
Senator
Senator
Messages : 968
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Pathos » jeu. 20 févr. 2020, 22:54

Fée Violine a écrit :
jeu. 20 févr. 2020, 22:47
Pathos, qu'est-ce qui vous fait penser à Saint-Exupéry ?
La longueur des phrases et le style m'a d'abord fait penser à Proust mais le côté exotique m'oriente plus vers un baroudeur un peu poétique de type Hemingway mais là, plutôt un français donc peut être Saint Exupery et son vol de nuit ..quelque chose comme ça.
Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11057
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » jeu. 20 févr. 2020, 22:58

Que voyez-vous d'exotique ?

Il y a des peupliers, des géraniums, un cygne...

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1213
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Foxy » jeu. 20 févr. 2020, 23:39

Je connais le texte et son auteur mais je serais incapable de donner le titre, merci Fée pour ce jeu :coeur:
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2565
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Nanimo » ven. 21 févr. 2020, 1:08

C'est proustien, non?
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11057
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Fée Violine » ven. 21 févr. 2020, 1:30

Des arguments, SVP !

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1748
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » ven. 21 févr. 2020, 10:54

Pour ma part j'ai pensé à une traduction parce que le texte paraît mal écrit. Mais en y réfléchissant tout d'abord il n'est pas si mal écrit que cela, ensuite cela évoque assez une sorte de romantisme décadent. Proust, bien sûr, est connu pour ses longues phrases. Le passage sans transition de l'enfant qu'on croyait à tort endormi au désir immédiat d'une maîtresse exprime une sorte de confusion des désirs sexuels assez proustienne aussi, mais, je ne sais pas pourquoi, je trouve que ce n'est pas du Proust, ce n'est pas la même forme de préciosité, me semble-t-il.
Cela pourrait être, sur sa réputation, un auteur que je n'ai que très très peu pratiqué, Joris-Karl Huysmans.
J'ajoute que je trouve curieuse cette histoire d'eau "antique", et c'est cette expression qui m'a fait spontanément penser à une traduction.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 879
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par Kerygme » ven. 21 févr. 2020, 14:56

Bonjour,

En lisant cet extrait me reviennent des images d'immeubles Haussmanniens et de la Seine, ce qui m'a fait penser que l'île faisait référence à l'île saint-Louis ou l'île de la Cité, donc Paris.

Il me semble que l'auteur est bien Marcel Proust, qui raconte sous forme de narration ses déambulations, voir le retour d'une de ses filatures d'une femme dont il est épris (cette amoureuse qui le fait sentir seul et lointain).

Il y a aussi cette dernière phrase interminable (qui met sur la piste de Proust) liée à ce temps qu'il cherche à retrouver et qu'il reconstruit sur des souvenirs et non une description. Ce qui fait que le narrateur décrit les choses comme s'il les voyait pour la première fois. Non comme un film précis ou une succession de photographies mais comme un souvenir duquel il extrait avec difficulté quelques informations (le nuage rose) de façon décousue, approximative (l'eau antique, qui me semble être la Seine qui nous ferait même remonter jusqu'à Lutèce).
C'est probablement cela qui a donné la sensation à Prodigal d'une mauvaise écriture.

Quand au titre je ne sais plus du tout, mais ma mémoire photographique y associe le chanteur Dave. Pourquoi ? Il y a longtemps j'avais essayé de comprendre le lien entre la Swan de la chanson de Dave et celle de l'oeuvre de Proust. Il est probable que je me disperse alors ça vaut ce que ça vaut.


Cordialement.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1748
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par prodigal » ven. 21 févr. 2020, 15:58

Bien sûr, c'est peut-être Proust, nous le saurons bientôt je suppose. :cool:
Mais il me semble que si cela faisait partie de la Recherche du Temps perdu, ce serait écrit à l'imparfait. "Au dessus des peupliers tremblants qui rappelaient sans fin les mystères du soir, etc." Me trompé-je?
Si c'est néanmoins Proust, je parie pour un extrait de Du Côté de Guermantes, pour gagner le lot de consolation. :D
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1183
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Jeu : le diagnostic littéraire à l'aveugle

Message non lu par cmoi » ven. 21 févr. 2020, 17:12

Ce n'est pas le style de St EX.
Proust peut-être, mais je dirai Gide..

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités