Les livres d'inspiration chrétienne qui vous ont plu

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6642
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Anne » ven. 05 juin 2015, 1:53

Je viens de finir de lire "Le Royaume" d'Emmanuel Carrère, j'ai dévoré les 600 pages en une semaine !

Ce livre m'a à la fois bouleversée et passionnée. Il évoque son parcours spirituel personnel et les origines du christianisme. Il suit les traces du Christ en écrivant la vie de Saint-Paul et Saint-Luc, et en expliquant la genèse de leurs textes situés dans le contexte historique de l'époque. Cela se lit comme un roman et a le talent de redonner une fraicheur aux textes saints : il relève l'incroyable nouveauté et la radicalité du message chrétien. Cela m'a donné l'envie de relire les textes, avec un oeil nouveau et du coup, je relis la Bible !
Ça donne envie de se le procurer ! :oui:
Sinon, comme d'autres sur le forum, je suis une grande fanatique de Jane Austen !
Je viens de m'y mettre aussi : Raisons et sentiments ! :-D
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1564
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Conseils de lecture (auteurs contemporains)

Message non lupar axou » ven. 05 juin 2015, 16:09

C. Singer et F. Hadjadjj sont passionnants !

je vous recommande les livres de Lytta Basset, Maurice Zundel, Eloi Leclerc.

Je vous recommande également un de mes livre de chevet, le récit fulgurant d'une conversion : Etty Hillesum, une vie bouleversée. C'est son journal (pendant la guerre 39-45), il est en poche.

Bien à vous,

Axou

Milla
Barbarus
Barbarus

Re: Conseils de lecture (auteurs contemporains)

Message non lupar Milla » ven. 05 juin 2015, 17:57

Votre idée me plait bien Quem quaeritis. J'ai déjà essayé de lire des Pères de l’Église mais j'ai vite décroché, peut-être que sous cette forme (textes choisis et commentés) ça passera mieux. Belin, c’est gentil mais je suis incapable de lire de longs textes sur ordinateur. Il me faut un livre papier.
Héraclius, j'ai déjà lu le livre de M. Denis et pour être honnête je ne l'ai pas trouvé passionnant. Je ne sais pas pourquoi (le ton ?) mais il me fait penser à Jean Sévillia et je n'aime pas cet auteur. Je note les théologiens par contre !

Merci axou ! Je sens que je vais aimer Lytta Basset et Eloi Leclerc. En revanche, le mot "mystique" revient beaucoup concernant Maurice Zundel et je sais que j'ai un peu de mal avec ça. A voir ! :>

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 85
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Conseils de lecture (auteurs contemporains)

Message non lupar Quem quaeritis » sam. 06 juin 2015, 7:37

Concernant saint Jean Chrysostome, je ne résiste pas à donner un extrait de la Liturgie :
Spoiler!
CANON EUCHARISTIQUE

DIACRE : Debout. tenons-nous avec crainte. Soyons attentifs afin d’offrir en paix la sainte oblation.

TOUS : L’offrande de paix, le sacrifice de louange.

Le prêtre bénit le peuple depuis les portes royales :

PRÊTRE : + Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint Esprit soient toujours avec vous.

TOUS : Et avec ton esprit.

PRÊTRE : Élevons nos cœurs.

TOUS : Nous les élevons vers le Seigneur.

PRÊTRE : Rendons grâce au Seigneur.

TOUS : Il est digne et juste d'adorer
le Père et le Fils et le Saint Esprit,
Trinité consubstantielle et indivisible.

Le diacre ferme les portes royales. Le prêtre revient à l’autel et récite à haute voix la prière de l’anaphore.

PRÊTRE : Il est digne et juste de te chanter, de te bénir, de te louer, de te rendre grâce, de t’adorer en tout lieu de ta domination, car tu es un Dieu inexprimable, incompréhensible, invisible, insaisissable, existant de toute éternité, identique à toi-même, toi, ton Fils Unique et ton Esprit Saint.

C’est toi qui nous as conduits du non-être à l’être, qui nous as relevés après la chute et qui ne cesses de tout faire pour nous ramener au ciel et nous donner ton Royaume à venir.

Pour tout cela nous te rendons grâce, à toi, à ton Fils Unique et à ton Esprit Saint, pour tout ce que nous savons et pour tout ce que nous ignorons, pour les bienfaits visibles ou invisibles que tu as répandus sur nous.

Nous te rendons grâce aussi pour cette liturgie que tu daignes recevoir de nos mains, bien que tu sois servi par des milliers d’archanges, des myriades d’anges, par les chérubins et les séraphins aux six ailes et aux innombrables yeux, qui volent, sublimes, dans les hauteurs.

Chantant, clamant, crient l’hymne de la victoire et disant :

Le diacre enlève l’astérisque de dessus la patène, frappant légèrement les bords en signe de croix, le plie puis le dépose sur l’autel.

TOUS : Saint, Saint, Saint, le Seigneur Sabaoth.
Les cieux et la terre sont remplis de ta gloire. (Is 6, 3)
Hosanna au plus haut des cieux.
Béni est celui qui vient au nom du Seigneur.
Hosanna au plus haut des cieux. (Mt 21, 9)

ÉPICLÈSE

Les célébrants font trois inclinations en disant :

PRÊTRE : Ô Dieu, purifie-moi, pécheur.

Le prêtre élève les mains et dit :

PRÊTRE : Seigneur, qui à la troisième heure as envoyé ton Esprit Saint sur les apôtres, ne le retire pas de nous, ô Plein de bonté, et renouvelle nos âmes, nous qui t’implorons.

DIACRE : Ô Dieu, crée en moi un cœur pur, renouvelle un esprit droit dans mes entrailles. (Ps 50, 12)

Ils s’inclinent.

PRÊTRE : Seigneur, qui à la troisième heure...

DIACRE : Ne me rejette pas loin de ta Face, ne me retire pas ton Esprit Saint. (Ps 50, 13)

Ils s’inclinent.

PRÊTRE : Seigneur, qui à la troisième heure...

Ils s’inclinent.

PRÊTRE : Nous t’offrons encore ce culte spirituel et non sanglant et nous t’invoquons, nous te supplions et nous te prions :

Envoie ton Esprit Saint sur nous et sur les dons ici présents.

Le diacre désigne le pain avec l’étole :

DIACRE : Bénis, père, le pain sacré.

Le prêtre bénit le pain :

PRÊTRE : + Et fais de ce pain le Corps précieux de ton Christ.

TOUS : Amen.

Le diacre désigne le calice :

DIACRE : Bénis, père, le saint calice.

Le prêtre bénit le calice :

PRÊTRE : + Et de ce qui est dans ce calice le Sang précieux de ton Christ.

TOUS : Amen.

Le diacre, désignant les saints dons :

DIACRE : Bénis, père, l’un et l’autre.

Le prêtre les bénit ensemble en disant :

PRÊTRE : + En les changeant par ton Esprit Saint.

TOUS : Amen. Amen. Amen.

Le diacre incline la tête devant le prêtre et dit :

DIACRE : Souviens-toi de moi, père saint.

PRÊTRE : Que le Seigneur se souvienne de toi dans son Royaume, en tout temps, maintenant et toujours et aux siècles des siècles.

DIACRE : Amen.

Le prêtre continue la prière eucharistique.

PRÊTRE : Afin qu’ils deviennent pour ceux qui les reçoivent purification de l’âme, rémission des péchés, communion du Saint Esprit, plénitude du Royaume des cieux, gage de confiance en toi et non jugement ou condamnation.
En copiant cet extrait, je me souviens d'une anecdote lue je ne sais plus où. Un prêtre célébrait la Divine Liturgie de saint Jean Chrysostome et comme cela se conçoit dans le monde spirituel, il lui est donné de voir un ange.
Alors, il interroge un autre prêtre : le voyez-vous, l'ange qui est ici ?
:)

Ce qui est sûr, c'est qu'une lecture doit être rattachée à du concret, à du "voir", à du "sentir", à du "connaître" sinon, il manquera quelque chose.
Dernière édition par Quem quaeritis le sam. 06 juin 2015, 14:18, édité 1 fois.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Conseils de lecture (auteurs contemporains)

Message non lupar etienne lorant » sam. 06 juin 2015, 11:06

Pourquoi pas les Fioretti de saint François ?

CHAPITRE 21

Comment saint François pacifia le loup avec le peuple d'Agobbio

Au temps où saint François demeurait dans la ville d'Agobbio, apparut un très grand loup, terrible et féroce, qui dévorait non seulement les animaux, mais aussi les hommes; en sorte que tous les habitants étaient dans une grande peur, parce qu'il s'approchait souventefois de la ville. Et tous allaient armés quand ils sortaient des terres, comme s'ils allaient au combat; et malgré tout cela, qui le rencontrait seul ne pouvait se défendre de lui. Et par peur de ce loup ils en vinrent au point que personne n'était assez hardi pour sortir hors de la ville. C'est pourquoi saint François ayant compassion des hommes de la ville, voulut sortir face à ce loup, bien que les habitants le lui déconseillassent tout à fait: et ayant fait le signe de la sainte croix, il sortit hors de la ville, lui et ses compagnons, mettant en Dieu toute sa confiance. Et les autres, hésitant à aller plus loin, saint François prend le chemin vers le lieu où était le loup. Et voici que, devant beaucoup d'habitants qui étaient venus voir ce miracle, ledit loup alla à la rencontre de saint François, la gueule ouverte; et saint François s'approchant de lui, fit sur lui le signe de la croix, l'appela à lui et lui parla ainsi: "Viens ici, frère loup, je te commande de la part du Christ de ne faire de mal ni à moi, ni à personne". Admirable à dire! Aussitôt que saint François eut tracé la croix, le terrible loup ferma la gueule et cessa de courir. Et, le commandement fait, il vint paisiblement comme un agneau, se jeter couché aux pieds de saint François.

Alors saint François lui parla ainsi: "Frère loup, tu fais beaucoup de dommages en ces endroits, et tu as commis de très grands méfaits, abîmant et tuant les créatures de Dieu sans sa permission. Et non seulement tu as tué et dévoré les bêtes, mais tu as eu la hardiesse de tuer et d'abîmer les hommes faits à l'image de Dieu; pour cela tu mérites les fourches comme un voleur et un assassin très méchant et tout le monde crie et murmure contre toi, et toute cette contrée t'a en inimitié. Mais je veux, frère loup, faire la paix entre toi et ceux-ci, que tu ne les offenses plus, et qu'ils te pardonnent chaque offense passée, et ni les hommes, ni les chiens ne te persécuteront plus". Ces paroles dites, le loup, par les mouvements de son corps, de sa queue et de ses oreilles et en inclinant la tête montrait qu'il acceptait ce que saint François disait et qu'il voulait l'observer. Alors saint François dit: "Frère loup, puisqu'il te plaît de faire et de tenir cette paix, je te promets de te faire donner toujours ce qu'il te faut, tant que tu vivras, par les hommes de cette ville, et ainsi tu ne pâtiras plus de la faim, car je sais bien que c'est la faim qui t'a fait commettre tout ce mal. Mais puisque je t'obtiendrai cette grâce, je veux, frère loup, que tu me promettes de ne plus jamais nuire à aucun homme, ni à aucun animal. Me promets-tu cela?" Et le loup, en inclinant la tête, fit le signe évident qu'il promettait. Et saint François dit: "Frère loup, je veux que tu me fasses foi de cette promesse, afin que je puisse m'y fier". Et saint François étendant la main pour recevoir sa foi, le loup leva sa patte droite de devant et la posa familièrement sur la main de saint François, lui donnant ainsi le signe de foi qu'il pouvait. Alors saint François dit: "Frère loup, je te commande, au nom de Jésus-Christ, de venir avec moi maintenant, sans rien craindre; et nous allons conclure cette paix au nom de Dieu". Et le loup obéissant s'en vint avec lui comme un doux agneau. Ce que voyant, les habitants s'émerveillèrent grandement. Et subitement cette nouveauté se sut par toute la ville; aussi, tout le monde, grands et petits, hommes et femmes, jeunes et vieux furent attirés vers la place pour voir le loup avec saint François.

Et tout le peuple y étant réuni, saint François se leva, et prêcha, leur disant entre autres choses comment pour leurs péchés Dieu permettait de tels fléaux; "La flamme de l'enfer, qui doit durer éternellement pour les damnés, est beaucoup plus dangereuse que ne l'est la rage du loup, qui ne peut tuer que le corps; combien donc est à craindre la bouche de l'enfer quand la gueule d'un petit animal tient une telle multitude dans la peur et la terreur. Tournez-vous donc vers Dieu, mes bien-aimés, faites pénitence de vos péchés, et Dieu vous délivrera du loup dans le présent, et dans le futur, du feu éternel".

Et la prédication terminée, saint François dit: "Ecoutez mes frères: frère loup qui est ici devant vous, m'a promis, et il m'en a donné sa foi, de faire la paix avec vous et de ne jamais plus vous offenser en rien, si vous lui promettez de lui donner chaque jour ce qui lui est nécessaire. Et moi je me porte garant pour lui qu'il observera fermement le pacte de la paix".

Alors tout le peuple d'une seule voix promit de toujours le nourrir. Et saint François dit au loup devant tout le peuple: "Et toi, frère loup, promets-tu d'observer avec ceux-ci les accords de paix, que tu n'offenseras plus ni les animaux, ni les hommes, ni aucune créature". Et le loup s'agenouille, incline la tête, et par de doux mouvements du corps et du cou et des oreilles, démontre autant qu'il lui est possible, de vouloir observer avec eux chaque condition du pacte. Saint François dit: "Frère loup, je veux que, comme tu m'as donné, hors des portes, foi de cette promesse, ainsi, devant tout le peuple, tu me donnes foi de ta promesse et que tu ne me tromperas pas dans la garantie que j'ai donnée pour toi". Alors le loup, levant la patte droite, la pose dans la main de saint François. Aussi, pour cet acte et les autres dits ci-dessus, il y eut tant d'admiration et d'allégresse dans tout le peuple, tant pour la dévotion du saint et pour la nouveauté du miracle et pour la paix du loup, que tous commencèrent à crier vers le ciel, louant et bénissant Dieu de leur avoir envoyé saint François qui par ses mérites les avait délivrés de la gueule de la bête cruelle.

Ledit loup vécut ensuite deux années à Agobbio; et il entrait familièrement dans les maisons, de porte à porte, sans faire de mal à personne et sans qu'il lui en soit fait; et il fut courtoisement nourri par les habitants; et s'en allant ainsi par la ville et par les maisons, jamais aucun chien n'aboyait après lui. Finalement, après deux années, frère loup mourut de vieillesse. Ce dont les habitants eurent beaucoup de douleur; car, en le voyant aller ainsi paisible par la ville, ils se rappelaient mieux la vertu et la sainteté de saint François.

A la louange du Christ. Amen.

Un texte complet sous le lien :

http://www.santorosario.net/francais/fioretti.htm
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
joaoXXIV
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : sam. 30 mai 2015, 18:06
Conviction : catholique

Re: Conseils de lecture (auteurs contemporains)

Message non lupar joaoXXIV » sam. 06 juin 2015, 19:38

Je vous conseille ce livre :
Pièces jointes
téléchargement (17).jpg
téléchargement (17).jpg (7.84 Kio) Consulté 1162 fois
SANTIAGO ila da minha infincia eu tenho muito saudade de minha cidade TARRAFAL eu vo voltar se DEUS qui quiser e la qui minha rais.Sempre fe na Santo Amaro

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9668
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Dictionnaire encyclopédique de la Vierge Marie

Message non lupar Fée Violine » mar. 09 juin 2015, 20:13

Des éditions DDB:
Le Dictionnaire encyclopédique de Marie est paru aux éditions Desclée de Brouwer. Un ouvrage unique au monde destiné à montrer la place de la Vierge Marie, dans les différents lieux de culture, au long de deux millénaires sur les cinq continents.

Le Dictionnaire encyclopédique de Marie est un ouvrage destiné au grand public, pour mettre à sa disposition un matériau extrêmement riche montrant comment la Vierge Marie est présente, non seulement dans la vie des chrétiens, mais aussi dans des secteurs les plus variés de la société, et qu'elle a influencé non seulement la vie des individus (dévotions mariales, sanctuaires, lieux de pèlerinage, cantiques, confréries mariales, congrégations religieuses, etc.) mais aussi l'histoire de l'Europe et du monde (batailles de Lépante, de Vienne..) ; rôle des papes et de nombreux souverains), les vastes domaines de l'art, de la littérature, de la musique.

Avec près de 6500 entrées au long de ces 1480 pages, le Dictionnaire encyclopédique de Marie permet de parcourir une « géographie » de la présence mariale. Le Dictionnaire encyclopédique de Marie se présente donc comme une mine quasiment inépuisable d'information. Le lecteur ne peut qu'être émerveillé par ce qu'il découvre et par l'actualité du sujet. Il trouvera aussi dans cet ouvrage de quoi s'intéresser éventuellement à la foi et à la piété mariales.

Vous trouverez en pièce jointe la présentation de l'ouvrage.

Un ouvrage essentiel pour tous ceux qui veulent acquérir une véritable culture mariale.

Très cordialement,

Quitterie DAVIRON
Chargée de Promotion Auteurs
Groupe Artège
Editions du Rocher - Desclée de Brouwer
Editions Artège - FX de Guibert
Tél: 04.48.07.03.72
9, espace Méditerranée- 66000 Perpignan
http://www.aleteia.org/fr/artsculture/a ... 5947159552

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2113
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Géraldine » jeu. 18 juin 2015, 11:55

Comme vous Elenos, j'ai lu Soeur Emmanuelle.
Quel courage, quand on pense à son état d'esprit à l'origine.
Elle était vraiment le pendant de l'abbé Pierre qui a tant et tant lutté.
Et bien sûr, les écrits de la petite Thérèse... Que de souvenirs... l'Institut déterminé ici sans successeur...
Hildegarde von Bingen, une amie m'a offert... des CD d'enregistrement d'une conférence de Jésuites sur elle mais lire est préférable, évidemment.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1747
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: Dictionnaire encyclopédique de la Vierge Marie

Message non lupar Marie du 65 » dim. 21 juin 2015, 23:27

Merci Fée Violine, ce dictionnaire encyclopédique sur Marie doit être très enrichissant.

Votre lien pour en savoir plus est complet. :)
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Jeremy43 » lun. 29 juin 2015, 23:08

Bonsoir,

Pour ma part j'ai lu il y a peu un livre du Pape Emérite, "Voici quel est notre Dieu"; c'est synthétique et cela donne une bonne idée des réponses à apporter aux questions qu'on peut nous poser. Dans le même genre, mais bien plus piquant, à réserver aux athées intégristes : Credo de MGR Gaume, un petit livre admirable, vraiment.

Dans un tout ordre, j'aime beaucoup les vieux livres (religieux bien sûr) et on en trouve à Emmaüs et à l'armée du Salut; j'ai Précis d'histoire religieuse qui raconte toute l'histoire du Salut et de l'Eglise et un bréviaire conçu pour les Ursulines des années 1600 et en bon état ! (et tout en latin bien sûr :) ). Merci à ma maman qui me l'a offert.

Et là j'ai bien envie de trouver la Somme théologique de St Thomas d'Aquin, quelqu'un l'a déjà lu ? Ça doit être tellement beau.

Image

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar le fureteur » lun. 06 juil. 2015, 19:09

Je lis le dernier livre sur Frère Roger écrit par Sabine Laplane, écrit à l'occasion du dixième anniversaire de son entrée dans la Vie Eternelle et qui s'intitule tout simplement : "Frère Roger de Taizé" Avec presque rien...
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9668
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Fée Violine » lun. 06 juil. 2015, 20:43

Ah oui, il a l'air bien. Je l'ai offert à mon père, et quand il l'aura fini, je le lui emprunterai. C'est un gros livre qui a l'air très complet, avec plein d'informations inédites.

Avatar de l’utilisateur
le fureteur
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 400
Inscription : lun. 18 janv. 2010, 1:37
Conviction : Catholique Romaine mais oecuménique
Localisation : dans les mains de Dieu

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar le fureteur » mar. 07 juil. 2015, 23:11

J'ai fait beaucoup d'accueil et d'animation à Taizé lors des rencontres estivales ou pour Pâques du temps de ma jeunesse :-D et je dois beaucoup à Frère Roger que j'ai eu la joie de rencontrer à plusieurs reprises. Il m'a guidé dans ma recherche et m'a dit "Restez ce que vous êtes dans votre Eglise, ouvrez les yeux sur les autres Eglises Chrétiennes, mais restez dans votre Eglise".
Il voit maintenant Celui à qui il a donné sa vie en compagnie de ceux qu'il a tant aimés. Je pense à ses parents, ses frères et surtout les papes St Jean XXIII, Paul VI et surtout St Jean-Paul II.
"Ce qui te préoccupe, Dieu s'en occupe" Fr. Roger de Taizé

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2113
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Géraldine » mer. 08 juil. 2015, 0:23

Merci le Fureteur pour " Lolek" allias Jean Paul II
Je lui dois ma vocation.
J'ai un magnifique livre sur lui.aux Éditions Ouvrières.
Je continue le livre d'Olivier le Gendre " L'espérance du Cardinal"
Son personnage se plonge encore davantage dans le monde des défavorisés .
Le ton de leurs échanges est plus profond....plus spirituel calme et passionné.
L'auteur parle d'ailleurs au début ,de sa maladie qui l'avait forcé à arrêter....
Éditions JC Lattès.
À lire aussi : Lettre aux successeurs de Jean Paul II ,Desclée de Brouwer,2002.
Bog Jest Milosci
Dieu est Amour.
Je ne sais mettre le L barré qui se prononcé w!
Excusez l'orthographe..

(Détail amusant : la ville de Lodz se prononce Woutch!)
Ville où naquit Arthur Rubinstein.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7002
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Cinci » mer. 08 juil. 2015, 19:49

Jeremy43,
Pour ma part j'ai lu il y a peu un livre du Pape Emérite, "Voici quel est notre Dieu"; c'est synthétique et cela donne une bonne idée des réponses à apporter aux questions qu'on peut nous poser.
Ah ! J'avais déjà cité ce livre sur le forum. Oui c'est un bon petit livre de synthèse. Facile à lire.


Revenir vers « Lettres »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités