Poésie, vos poèmes chrétiens préférés

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Avatar de l’utilisateur
Dominus vobiscum
Censor
Censor
Messages : 133
Inscription : jeu. 02 mars 2017, 17:58
Conviction : Catholique

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Dominus vobiscum » dim. 13 août 2017, 20:32

Vive flamme et cantique spirituel de Saint Jean de la Croix.
"l' amour ne se paie que par l amour." St jean de la croix

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7992
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cinci » ven. 22 sept. 2017, 14:42

Question d'enfant


- Qu'est-ce que tu fais?
- Je prie
-Ça veut dire quoi prier?
- Pour moi prier c'est lui ouvrir mon coeur
- Pourquoi tu pries?
- Pour lui dire merci
- Merci pourquoi?
- Parce qu'Il m'aime
- Et toi, l'aimes-tu?
- Un peu, j,espère, mais pas assez.
- Alors, pourquoi tu pries?
- Pour lui demander ...
- ... lui demander quoi?
- Qu'Il m'apprenne à l'aimer.

tiré de :
Marie Septembre, Quand Dieu fait l'amour à mon âme. Méditation poétique, 2004, p.77

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7992
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cinci » sam. 23 sept. 2017, 15:29

Conjugaison

Tu conjugues le Verbe
Au passé antérieur
Je ne suis qu'un sujet
Qui vit à l'imparfait.

Tu habites le présent
Ma vie est un passif
Tu me donnes un futur
J'y met des conditions.

Mon passé est fort simple
Je n'avais pas le temps
De te donner du temps
Ô toi, Plus-que-parfait.

Je trouvais mille excuses
Mille compositions
Et mon pronominal
Était impératif.

Qu'a-t-il pu se passer
Pour qu'un jour, tout-à-coup
Mon présent s'enrichisse
D'un passé composé?

Qu'est-il donc advenu
Que l'être de ton participe
Soit soudain devenu
Tout mon impératif?

Tu oublies mon passé
Et, plein de miséricorde
Tu m'offre un radical
Qui fait que l'on s'accorde.

De tous mes singuliers
Tu fais des pluriels
Et mes terminaisons
Ne sont plus personnelles.

Mon état a changé
Il s'est fait un actif
Pour annoncer ton mode
Qui nous fait la promesse

De ton infini ...tif.


- Marie Septembre, 15 septembre 2003

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7078
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: J'avance, comme un âne

Message non lupar Anne » mar. 10 oct. 2017, 20:20

Aaaaahhh! Papillon!

Quel joli texte, tout aussi touchant qu'invitant à la réflexion...

Merci de l'avoir partagé (même si je suis un peu "en retard dans les nouvelles"! :coeur:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Milla
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 85
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : athée

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Milla » lun. 23 oct. 2017, 18:03

Mon Dieu qui dormez faible entre mes bras,
Mon enfant tout chaud sur mon cœur qui bat,
J'adore en mes mains et berce étonnée,
La merveille, ô Dieu, que m'avez donnée.

De fils, ô mon Dieu, je n'en avais pas.
Vierge que je suis, en cet humble état,
Quelle joie en fleur de moi serait née ?
Mais vous, Tout-Puissant, me l'avez donnée.

Que rendrais-je à vous, moi sur qui tomba
Votre grâce ? ô Dieu, je souris tout bas
Car j'avais aussi, petite et bornée,
J'avais une grâce et vous l'ai donnée.

De bouche, ô mon Dieu, vous n'en aviez pas
Pour parler aux gens perdus d'ici-bas
Ta bouche de lait vers mon sein tournée,
O mon fils, c'est moi qui te l'ai donnée.

De main, ô mon Dieu, vous n'en aviez pas
Pour guérir du doigt leurs pauvres corps las
Ta main, bouton clos, rose encore gênée,
O mon fils, c'est moi qui te l'ai donnée.

De chair, ô mon Dieu, vous n'en aviez pas
Pour rompre avec eux le pain du repas
Ta chair au printemps de moi façonnée,
O mon fils, c'est moi qui te l'ai donnée.

De mort, ô mon Dieu, vous n'en aviez pas
Pour sauver le monde Ô douleur ! là-bas,
Ta mort d'homme, un soir, noir, abandonnée,
Mon petit, c'est moi qui te l'ai donnée.

Berceuse de la Mère-Dieu, Marie Noël

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7992
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cinci » mar. 24 oct. 2017, 5:14

De toute beauté, ce poème! Merci, Milla.

:)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7992
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cinci » mar. 24 oct. 2017, 18:17

Francis Jammes, il n'y a rien à redire. C'est du bon! Mais je ne connais pas le travail de Max Jacob.

:francais:
Dernière édition par Cinci le jeu. 26 oct. 2017, 2:09, édité 1 fois.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7992
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cinci » jeu. 26 oct. 2017, 2:07

Ballade pour prier Notre Dame
François Villon

Dame du ciel, régente terrienne
Emperière des infernaux palus
Recevez-moi, votre humble chrétienne
Que comprise sois entre vos élus
Le biens de vous, Ma Dame et Ma Maîtresse
Sont trop plus grands que ne suis pécheresse
Sans lequels, biens âme ne peut mérir
N'avoir les cieux , Je n'en suis jongleresse
En cette foi je veux vivre et mourir.

A votre Fiis, dites que je suis sienne
De lui soyent mes péchés abolus
Pardonnez-moi comme à l'Egyptienne,
Ou comme il fait au clerc Theophilus,
Lequel par vous fut quitte et absolu
Combien qu'il eut au diable fait promesse.
Préservez-moi de faire jamais ce,
Vierge portant, sans rompre encourir,
Le sacrement qu'on célèbre à la messe
En cette foi, je veux vivre et mourir.

Femme, je suis pauvrette et ancienne,
Qui rien ne sait; oncques lettres ne lus.
Au moustier vois dont je suis paroissienne
Paradis peint, où sont harpes et luths,
Et un enfer où damnés sont boullus;
L'un me fait peur, l'autre joie et liesse,
La joie avoir me fais, haute Déesse,
A qui pécheurs doivent tous recourir
Comblés de foi, sans feinte ni paresse :
en cette foi, je veux vivre et mourir.

Vous portâtes, digne Vierge, princesse,
Jésus régnant, qui n'a ni fin ni cesse,
Le tout puissant, prenant notre faiblesse,
Laissa les cieux. et nous vint secourir,
Offrit à mort sa très chère jeunesse;
Notre Seigneur tel est, tel je confesse :
En cette foi, je veux vivre et mourir.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7992
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Poésie, vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cinci » sam. 06 janv. 2018, 15:30

J'avais marché neuf années
ayant aperçu une contrée, sous un soleil splendide
habillé d'un ciel translucide
comme un voile diffusant son éclat
cette contrée que nul ne peut nommer

Je marchai franc est sur une longue distance
sachant qu'il y a ce lieu atteignable
bien qu'éloigné
Où ma soif serait étanchée.

Au fil des années
la végétation ne cessait de diminuer
ce qui ne m'avait pas trop inquiété ...
Le pays que je cherche vaut bien quelque attente

Et voilà que graduellement le pays se changea en désert

[...]

Je vous parle maintenant de ce qui est arrivé.
Aucun secours n'est apparu ...
Aucune oasis non plus
Mais la sécheresse a activé ma foi.
Pour chercher la source,
un sens secret s'est éveillé.

La sentant autour,
je tendais la main,
mais toujours ne la trouvais point.

Et c'est alors seulement habité déjà par la mort
que je vis quelques reflets
comme un soleil se mirant délicatement
sur une eau tranquille
J'abaissai mon regard
C'était là sous mes yeux ...
Sous la transparence de mon propre corps ...
Une source en moi.

Il m'a fallu un temps pour m'habituer.
L'eau ne tarit pas.
J'ai pensé créer une oasis avec cette eau,
mais une voix aux creux de la source m'a dit :
"Tu dois garder ta marche et ne pas oublier
le pays qui t'a appelé."

Mais alors cette eau est-elle seulement pour moi ?
"Non, tu vois tous ces grains de sable ?
Aussi nombreux soient-ils, verse sur eux et sois généreux
mais n'arrête pas ta marche."

Chaque pas est un adieu.
Sur ce chemin, je ne passerai pas deux fois.
Chaque goutte donnée est unique.
Je la donnerai avec joie.

Désert aimé.
Brûle aussi mes pieds.
Par cette brûlure,
que je sache porter la fraîcheur des eaux.

Et comme le soleil dépassait le zénith, je pensais :
Voilà, les mirages sont tombés, j'ai trouvé ma voie.
Et la voix des eaux ne répétait :
"Tu n'y passeras pas deux fois.
Chaque moment est unique,
et unique aussi la vraie patrie des hommes."

frère François-Marie

In memoriam

27 décembre 1958/ 8 janvier 2012

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Poésie, vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Cepora » mar. 20 févr. 2018, 17:09

Image

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9978
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Poésie, vos poèmes chrétiens préférés

Message non lupar Fée Violine » lun. 18 juin 2018, 23:12

Les poèmes consacrés à des saints ont été envoyés dans la section Sanctoral, plus adaptée.


Revenir vers « Lettres »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités