En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 399
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Hantouane » dim. 09 juin 2019, 14:13

Pour répondre à la question initiale, oui on peut lire tout et n importe quoi en tant que catholique. On nous apprend, ou on devrait, dans l école républicaine à avoir un certain esprit critique. Avec un bon esprit critique, on est à priori à l abri de toute manipulation et influence néfaste. Par exemple, lire des prédictions d une voyante, des prophéties, des fictions, des mythes, même des récits d apparitions mariales ne doivent pas influencer négativement notre vie. On doit pouvoir prendre du recul. De plus, n est disponible à lire en France que ce qui est autorisé par la nation par l'équivalent du csa par exemple, donc il y a déjà un filtre en amont sur ce qu on peut lire ou non. Évidemment, je pense à des récits de pédophilie ou de crimes sataniques gratuits réels par exemple, bien qu il serait intéressant de connaître la liste de ce que le pays censure comme lecture.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par zelie » dim. 09 juin 2019, 17:14

Pour répondre à la question initiale : peut-on lire tout ce que l'on veut? Objectivement oui, qui va vous en empêcher, surtout si vous tombez dans le piège de prétendre avoir des capacités critiques aptes à vous tirer de tous les mauvais pas?
Mais comme dit la Bible, " si tout est permis, est-ce que tout est judicieux?"
Aussi, n'est-il pas sage, judicieux, éclairé, de bien choisir ses lectures en amont, de trier ce qui nous apportera une culture solide et lumineuse, plutôt que d'aller tremper dans des lectures qui dégraderont en nous ce que Dieu y a déposé?
Je pense, Trinité, que vous êtes le genre de personne qui sait depuis longtemps que tout acte peut être prière, c'est à dire adhésion et union à Dieu, même balayer, même se tenir assis. Comme tout acte peut être un péché, c'est à dire désunion et rejet de Dieu en ses valeurs, celles que tout chrétien fidèle doit défendre pour ne pas marquer contre son camp, celui de l'union à Dieu.
A partir de là, on a un bon rail pour réfléchir avant de lire; est-ce que par ma lecture j'honore Dieu?

Le deuxième élément est la liberté que Dieu nous donne; on est libres, vraiment libres. Le Vatican n'a pas de black-list de livres ou d'oeuvres. Si Jésus nous a voulu libres, c'est pour que l'on puisse aller vers Lui en esprit de vérité. Mais est-on vraiment libres quand on lit une lecture addictive, (prenons l'exemple d'une lecture érotique, on ne peut être plus clairs) , qui nous tire vers un détournement de notre temps de prière et de devoir d'état, qui pollue notre temps libre, et qui nous laisse, après lecture, affamés mais tout aussi idiot qu'avant? La liberté, celle chère à Dieu, outre son volet "libre totalement" que nous percevons bien, ne recouvre-t-elle pas aussi un volet plus subtil, celui de la liberté de notre âme de courir vers la Lumière car nous ne sommes jamais aussi libérés que lorsque toute forme de péché ne peut nous atteindre? Pourquoi dans nos prières et nos chants supplions-nous "libère-nous, délivre-nous, purifie-nous "?
Méditer sur le vrai sens de notre liberté est aussi un bon rail pour réfléchir à nos lectures, comme à nos films.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9328
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Cinci » lun. 10 juin 2019, 18:50

Un point de première importance c'est d'admettre que des lectures peuvent être préjudiciables à la foi chrétienne. Est-ce bien le cas ? Est-ce que oui ou non certaines lectures pourraient nuire sérieusement au développement de la foi ? En est-on convaincu ? Peut-on imaginer que certaines lectures puissent entraîner des jeunes ( ou d'autres même un peu moins jeunes) à détester l'Église ? à mépriser les communautés religieuses catholiques ?

Observation :

Je sais par expérience que la lecture d'un livre quand j'étais adolescent aura eu un très grand impact sur moi et pour éventuellement m'en diriger sur le chemin de la croyance. Si je sais par expérience qu'un livre aura pu jouer ce rôle, suffire pour m'arracher à cet univers d'Incroyance dans lequel je baignais implicitement et confusément depuis toujours, il serait assez normal pour moi d'Imaginer que le contraire puisse advenir. Je ne vois pas pourquoi un autre ouvrage ne pourrait pas exercer son influence décisive en sens inverse, décider quelque jeune chrétien sociologique mou à se précipiter dans l'incroyance comme dans une drogue dure.

Bien que la censure me répugne toujours au dernier degré, il me faudrait bien admettre que les anciens censeurs pouvaient sans doute avoir quelque bonne raison pour penser que le mieux serait de tenir une certaine littérature à distance des jeunes esprits encore insuffisamment formées.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Trinité » lun. 10 juin 2019, 22:19

zelie a écrit :
dim. 09 juin 2019, 17:14
Pour répondre à la question initiale : peut-on lire tout ce que l'on veut? Objectivement oui, qui va vous en empêcher, surtout si vous tombez dans le piège de prétendre avoir des capacités critiques aptes à vous tirer de tous les mauvais pas?
Mais comme dit la Bible, " si tout est permis, est-ce que tout est judicieux?"
Aussi, n'est-il pas sage, judicieux, éclairé, de bien choisir ses lectures en amont, de trier ce qui nous apportera une culture solide et lumineuse, plutôt que d'aller tremper dans des lectures qui dégraderont en nous ce que Dieu y a déposé?
Je pense, Trinité, que vous êtes le genre de personne qui sait depuis longtemps que tout acte peut être prière, c'est à dire adhésion et union à Dieu, même balayer, même se tenir assis. Comme tout acte peut être un péché, c'est à dire désunion et rejet de Dieu en ses valeurs, celles que tout chrétien fidèle doit défendre pour ne pas marquer contre son camp, celui de l'union à Dieu.
A partir de là, on a un bon rail pour réfléchir avant de lire; est-ce que par ma lecture j'honore Dieu?

Le deuxième élément est la liberté que Dieu nous donne; on est libres, vraiment libres. Le Vatican n'a pas de black-list de livres ou d'oeuvres. Si Jésus nous a voulu libres, c'est pour que l'on puisse aller vers Lui en esprit de vérité. Mais est-on vraiment libres quand on lit une lecture addictive, (prenons l'exemple d'une lecture érotique, on ne peut être plus clairs) , qui nous tire vers un détournement de notre temps de prière et de devoir d'état, qui pollue notre temps libre, et qui nous laisse, après lecture, affamés mais tout aussi idiot qu'avant? La liberté, celle chère à Dieu, outre son volet "libre totalement" que nous percevons bien, ne recouvre-t-elle pas aussi un volet plus subtil, celui de la liberté de notre âme de courir vers la Lumière car nous ne sommes jamais aussi libérés que lorsque toute forme de péché ne peut nous atteindre? Pourquoi dans nos prières et nos chants supplions-nous "libère-nous, délivre-nous, purifie-nous "?
Méditer sur le vrai sens de notre liberté est aussi un bon rail pour réfléchir à nos lectures, comme à nos films.
Certainement !

Je ne vais pas revenir sur ma vie privé et mon retour récent vers DIEU ,car je me suis assez "étalé" là-dessus j'estime !
Je me considère comme le" fils prodigue" merci Seigneur...
Cependant il y a des domaines ou je resterai prudent, vu mes antécédents ...
Comme vous dites à juste titre "Méditer sur le vrai sens de notre liberté est aussi un bon rail pour réfléchir à nos lectures, comme à nos films

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Trinité » lun. 10 juin 2019, 22:43

Les Thanatonautes ,

J'avance dans ce livre , il n'est pas très moral cependant, ils font des expériences humaines et se soucis peu du nombre des victimes, du moment qu'ils arrivent à leurs fins.
Ils font références aux mythologies mondiales au Coran à la Bible (très déformée...) le but est d'arriver à la N.D.E parfaite , je le lis un peu pour en parler avec mon futur gendre, qui me l'a offert !
C'est le seul critère qui me fasse continuer , j'avoue que c'est assez léger comme motivation!
D'autre part , je ne peux me permettre de lui dire à lui agnostique que j'ai arrêté cette lecture , car elle serait en contradiction avec ma foi !
Surtout qu'il n'en est pas question directement.
Il me jugerait tout de suite comme très sectaire et incapable d'aborder des lectures, autres que celles relatives à mes convictions!
Ce point de vu est un peu orgueilleux de ma part !
Qu'en pensez vous?

Avatar de l’utilisateur
apatride
Censor
Censor
Messages : 197
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par apatride » mar. 11 juin 2019, 4:50

Je pense qu'on peut lire de tout avec discernement, certains romans ou bande dessinées sont parfaitement distrayants sans être tout à fait en phase avec la doctrine catholique.

En ce qui me concerne, je sais que j'ai (parfois très indirectement) nourri ma foi en lisant des choses qui allaient pourtant à son encontre. Certains romans sombres et dérangeants ont provoqué en moi des dilemmes éthiques et moraux qui ont forgé le futur croyant que je suis.

Inversement, j'ai souvent pris – et continue de prendre – sur mon temps de prière et de dévotion pour lire des pages et des pages d'apologétique ou de théologie catholiques, en privilégiant l'exaltation intellectuelle "de surface" au dépouillement de mon intimité devant Dieu.

Il y a ce qu'on lit, la façon dont on le lit, et comment tout cela s'articule avec son propre parcours personnel.
Trinité a écrit :
lun. 10 juin 2019, 22:43
Qu'en pensez vous?
Cher Trinité, en ce qui concerne les Thanatonautes, peut-être s'agit-il tout d'un mauvais livre ? D'ailleurs à vous lire, j'ai surtout le sentiment qu'indépendamment de la façon dont il heurte votre foi, vous ne trouvez simplement pas ce livre très bon, avec ses incohérences morales et sa façon de bouffer à tous les râteliers mythologico-spirituels sans vraiment jamais faire mouche.

Je l'ai lu jeune adolescent, il m'avait fait forte impression car il faisait partie de mes premières incursions dans l'univers du fantastique et de la SF, mais je pense qu'à le relire aujourd'hui (comme la plupart des romains de Werber au passage) je le trouverais probablement oubliable. Pas besoin d'être croyant pour cela.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9328
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Cinci » mer. 12 juin 2019, 6:23

Trinité :

D'autre part , je ne peux me permettre de lui dire à lui agnostique que j'ai arrêté cette lecture , car elle serait en contradiction avec ma foi !
Surtout qu'il n'en est pas question directement.
Il me jugerait tout de suite comme très sectaire et incapable d'aborder des lectures, autres que celles relatives à mes convictions!
Ce point de vu est un peu orgueilleux de ma part !
Qu'en pensez vous
J'en pense que n'importe qui peut effectivement lire un livre pour en connaître les ressorts et tout, surtout si c'est pour en faire une critique ou pour être à même de pouvoir en parler ensuite. Dans ce cas-là, il n'importe à rien que le livre soit d'esprit chrétien ou non. Après ? Il n'empêche que vous aurez parfaitement le droit de vous dispenser ensuite de devoir vous taper des tas de best-sellers si ceux-ci contreviennent à votre vision du monde. Le masochisme n'est pas une vertu.

Pendant des années, je me serai fait un scrupule de toujours lire le pour et le contre, croyant, incroyant, la prose des uns et des autres. En définitive, je pense que c'est la qualité d'un écrit qui importe. C'est la qualité et non pas le volume de tout ce que l'on pourrait absorbé matériellement parlant. Je suis de plus en plus convaincu aussi que la culture de masse charrie bien des éléments nuisibles au plus grand nombre.

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Quæstor
Quæstor
Messages : 399
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Hantouane » mer. 12 juin 2019, 13:53

Trinité a écrit :
lun. 10 juin 2019, 22:43
Les Thanatonautes ,

J'avance dans ce livre , il n'est pas très moral cependant, ils font des expériences humaines et se soucis peu du nombre des victimes, du moment qu'ils arrivent à leurs fins.
Ils font références aux mythologies mondiales au Coran à la Bible (très déformée...) le but est d'arriver à la N.D.E parfaite , je le lis un peu pour en parler avec mon futur gendre, qui me l'a offert !
C'est le seul critère qui me fasse continuer , j'avoue que c'est assez léger comme motivation!
D'autre part , je ne peux me permettre de lui dire à lui agnostique que j'ai arrêté cette lecture , car elle serait en contradiction avec ma foi !
Surtout qu'il n'en est pas question directement.
Il me jugerait tout de suite comme très sectaire et incapable d'aborder des lectures, autres que celles relatives à mes convictions!
Ce point de vu est un peu orgueilleux de ma part !
Qu'en pensez vous?
Quand j étais plus jeune, j aimais bien lire Bernard Werber. La trilogie des fourmis notamment. Il me semble aussi avoir lu les thanatonautes. Par contre, dernièrement j ai lu un de ses derniers livres, et j ai trouvé ça assez niais pour être franc. Je pense que ses livres sont plutôt fait pour les enfants.

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Carolus » mer. 12 juin 2019, 15:18

Trinité a écrit :
lun. 10 juin 2019, 22:43
Trinité :

J'avance dans ce livre , il n'est pas très moral cependant […]
D’après vous, ce livre « n'est pas très moral », cher Trinité. :(
Trinité :
je le lis un peu pour en parler avec mon futur gendre, qui me l'a offert !
C'est le seul critère qui me fasse continuer , j'avoue que c'est assez léger comme motivation!
Il ne s’agit donc pas de votre lecture préférée, n’est-ce pas ?
Trinité :
D'autre part , je ne peux me permettre de lui dire à lui agnostique que j'ai arrêté cette lecture , car elle serait en contradiction avec ma foi !
Vous pouvez donc lui dire que ce livre ne correspond pas à votre goût.

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Censor
Censor
Messages : 145
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Conviction : en chemin vers le baptême
Localisation : France

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Fleur de Lys » jeu. 27 juin 2019, 2:33

Cinci,
Vous parliez d'un livre, qui ado, vous avait marqué, ayant nourrit votre foi. Voudriez-vous en donner le titre s' il vous plait?

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par zelie » jeu. 27 juin 2019, 9:52

D'autre part , je ne peux me permettre de lui dire à lui agnostique que j'ai arrêté cette lecture , car elle serait en contradiction avec ma foi !
Surtout qu'il n'en est pas question directement.
Il me jugerait tout de suite comme très sectaire et incapable d'aborder des lectures, autres que celles relatives à mes convictions!
Ce point de vu est un peu orgueilleux de ma part !
Qu'en pensez vous?
Et lui, votre gendre agnostique, est-il capable d'aborder des lectures autres que celles relatives à ses convictions? Lire "l'évangile tel qu'il m'a été révélé", de Maria Valtorta, pour ne prendre qu'un exemple connu et tout aussi long et fourni que le cycle des romans de Weber sur les NDE et les réincarnations? Et s'apercevoir, auteur de roman contre auteur non reconnu mais non proscrit par l'Eglise (je vous mets un lien en bas*) de l'ineptie de sa position ? Après tout, ce serait auteur plein d'imagination contre auteur plein d'imagination, pour un agnostique, nan? Ou serait le problème, si vous vous lisiez le truc le plus glauque que votre gendre ait pu trouver, que lui en retour, pour nourrir le débat entre vous, puisque c'est le but affiché, lise à son tour un truc qui n'est pas sa tasse de thé, mais nourrira immanquablement sa réflexion sur la réincarnation, même si ce n'est pas dans le sens qui lui ferait plaisir présentement (l'ouvrage que je cite est très clair sur la non réincarnation, la séparation des mondes supra-naturels et naturels, etc)? C'est un bon deal et ça fait cesser l'effort et le dégoût à sens unique, nan?
Parce que les positions à la mode qui se permettent de critiquer, directement ou indirectement, toutes les autres positions, sont les plus idiotes et intolérantes qui soient. Il se mériterait des baffes le gendre, à se permettre de discriminer d'emblée la position du christianisme plus que tout autre, en la taxant d'emblée de sectaire et sectariste juste sous prétexte qu'elle n'est pas "ouverte", "moderne", "tolérante", ou si vous préférez, pour rester lucide et employer les mots exacts, qu'elle n'est pas "molle" et "relativiste", qu'elle est "verticale", là où aujourd'hui on ne rêve que d'une horizontalité qui élimine toute remise en question et effort de croissance éthique et sociologique!


*Pour l'ouvrage que je cite, "l'évangile tel qu'il m'a été révélé", de Maria Valtorta, pour info pour vous ; sa reconnaissance progresse pas à pas, n'est donc pas complète pour l'instant, et aurait fait l'objet d'une ouverture à un "imprimatur conditionnel" et pour s'en faire une idée sincère et exacte, je vous invite à lire l'article suivant, bien plus sérieux que quoi que je puisse en dire : (c'est un peu long mais au moins c'est complet) :
http://www.maria-valtorta.org/ValtortaW ... orta12.htm
(Et un fil aussi sur ce forum, où il n'a jamais eu beaucoup d'écho vu sa position encore trop aléatoire. Le genre de bouquin qui fait couler de l'encre et coince certains autant qu'il décoince les autres).
Ce qui m'a fait citer cet ouvrage-là, c'est que stricto sensu, il n'est pas canonique de l'Eglise, il est laissé à l'appréciation des lecteurs sans pour autant être proscrit ou condamné par l'Eglise, ni officiellement reconnu ; ce qui est tout à fait normal et justifié, l'Eglise a ses méthodes, et son rythme, qui n'est pas le nôtre. En attendant, Padre Pio, Jean-Paul II, Pie XII, Mère Térésa de Calcutta, non seulement en avaient fait leurs livres de chevet, mais en plus les recommandaient ; une supérieure connue, Mère Inès du Très Saint Sacrement, le diffusait à la mesure de ses moyens.
Donc c'est un livre qu'on ne peut rejeter complètement et qu'on n'est pas obligé d'y souscrire non plus.... Il tombe pile poil dans l'espace de liberté nécessaire à votre gendre, où il ne peut vous accuser d'endoctrinement, puisque le livre n'est ni officiel ni canonique de l'Eglise, mais juste inspiré, et encore, pas pour tout le monde, seulement pour ceux qui y souscrivent; on peut donc l'aborder comme un point de vue, celui d'une personne ayant d'indéniables qualités littéraires, au style intéressant et raffiné, une belle lecture, quoi, avec en prime une histoire pleine de rebondissement et qui se tient: de la belle littérature, empreinte d'une intelligence... divine! A opposer, pour nourrir ce débat sur la réincarnation et les NDE, à celui de Weber, qui explore un monde totalement imaginaire effrayant. Et quelle opposition!


Vous verrez bien si votre gendre a l'intégrité de lire votre proposition, et s'il ne le fait pas ou refuse, pourquoi de votre coté continuer à lire un livre qui vous tourmente autant que ce que vous le dites?
Libérez-vous de ses injonctions manipulatoires, vous ne lui devez rien à ce ramolli.
Si, prier pour son âme et qu'au lieu de lire des telles bêtises, il se tourne vers des livres comparables à celui de Maria Valtorta.

PS: un autre livre à lui opposer, c'est "Dans les bras de la Lumière", NDE de Betty Jean Eadie, le fameux livre qui nous a opposé, vous et moi, l'été dernier. Ce livre explore aussi les NDE et n'est absolument pas reconnu par l'Eglise, (l'auteur est devenue mormonne après la NDE) mais est aussi un bon contre-exemple des livres de Weber, qui reste un auteur particulier aux méthodes très (trop) particulières. L'univers exploré lors de la NDE est particulièrement lumineux et riche, et assez fourré de rebondissements pour accrocher un agnostique curieux. Mais bon... je préfère et de loin Maria Valtorta.
https://www.amazon.fr/Dans-bras-lumi%C3 ... g=UTF8&me=
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9328
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Cinci » jeu. 27 juin 2019, 14:41

Bonjour,
Fleur de Lys :
Vous parliez d'un livre, qui ado, vous avait marqué, ayant nourrit votre foi. Voudriez-vous en donner le titre s' il vous plait?
Merci pour l'intérêt et puis de me demander. Il s'agissait de l'ouvrage de Claude Tresmontant Comment se pose le problème de l'existence de Dieu.

:)



----

A l'époque, j'étais plutôt indifférent face aux questions religieuses, pas plus chrétien ou catholique que ça, surtout épris de scientisme ou en tout cas habitué de considérer, déjà, que les religieux ne feraient pas le poids à côté des vrais savants, et que le darwinisme et la théorie de l'évolution devraient ficher en l'air les fondements de la religion. Bref, il n'y aurait pas moyen pour quiconque d'un peu cultivé et moyennement intelligent de se dire croyant ou chrétien. C'est le message constant et clignotant que j'aurai toujours reçu pendant mes jeunes années. Seul son de cloche émanant de l'entourage familiale, le voisinage, les petits camarades, la télé, le cinéma ... enfin c'est tout ce que j'en captais prioritairement et principalement. Le "roman de la science" écrasait ou pulvérisait les croyances religieuses de grand-mère. Il serait indigne pour moi d'aller déchoir et sombrer dans des trucs superstitieux.

La lecture de Tresmontant fut telle une révélation pour moi. A ma grande surprise, je découvrais que "chrétien" pouvait rimer avec intelligence au lieu de bêtise, avec savoir, science, pensée critique. Encore pire ! Tresmontant comme bon apôtre parvenait à démontrer au contraire le vice du scientisme, l'irrationnalité et le vide du système philosophique athée. C'est la première fois de ma vie que je tombais sur un livre d'apologétique chrétienne vraiment solide.

Le livre à lui seul m'aura pas fait de moi un chrétien. Rien d'automatique ni instantané vous pensez bien. Non. Mais il fut quand même une étape charnière. C'est Tresmontant avec son livre qui sera venu réaliser une brèche dans la muraille. C'est lui qui m'aura grandement aidé à déblayer le terrain et retirer certains des principaux obstacles cognitifs au développement de la foi chez moi.

En rétrospective, si un seul livre peut exercer autant d'impact, - dans un sens que l'on qualifierait ici de positif -, alors comment évider de penser à quel point inversement celui-ci pourra-t-il être dommageable, chez d'autres jeunes esprits, mais la journée où la rencontre se fera plutôt avec un auteur plus vénéneux. Ce que je veux dire : il est sans doute vrai que certains écrits ou certaines oeuvres peuvent nuire à l'éclosion de la foi. Bien que je sois pas moi-même un amateur de censure, je peux comprendre le souci qui aurait pu être celui de nos bons frères des écoles chrétiennes de jadis.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Trinité » jeu. 27 juin 2019, 19:37

Bonjour Zélie ,

Je suis très mal à l'aise , car votre réponse vient de mes doutes certainement infondés excusez moi!

Mon gendre est quelqu'un de très respectueux des opinions des autres et pas du tout conflictuel , c'est quelqu'un de très à l'écoute et votre réaction est dû à mon post !
Je pense qu'il serait peiné tout simplement , car c'est un cadeau ... ce n'est pas le genre de personne à offrir un livre pour ultérieurement entrer dans un conflit!
Ma paranoïa lui a servi préjudice , excusez moi encore!
Je vous répondrai plus tard en détail , car ici il fait une chaleur abominable!

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1222
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par zelie » jeu. 27 juin 2019, 20:24

Je suis sincèrement désolée Trinité de vous avoir mal perçu. Votre gentillesse vous honore, et je vous en remercie.
J'ai cru comprendre que vous étiez malheureux de lire un tel livre, et que vous ne le faisiez que sous la contrainte de la politesse alors que tout votre être en souffrait.
Au temps pour moi,
et encore toutes mes excuses.
Bien à vous,
Zélie

ps: chez moi, de 35 aujourd'hui, on passe à quelque chose entre 42 et 44 demain, je vais penser à vous! Pourvu que météo france se trompe, ne serait-ce que de 5 degrés...
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2571
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: En tant que Catholique, peut-on lire tout et n'importe quoi ?

Message non lu par Trinité » jeu. 27 juin 2019, 21:01

zelie a écrit :
jeu. 27 juin 2019, 20:24
Je suis sincèrement désolée Trinité de vous avoir mal perçu. Votre gentillesse vous honore, et je vous en remercie.
J'ai cru comprendre que vous étiez malheureux de lire un tel livre, et que vous ne le faisiez que sous la contrainte de la politesse alors que tout votre être en souffrait.
Au temps pour moi,
et encore toutes mes excuses.
Bien à vous,
Zélie

ps: chez moi, de 35 aujourd'hui, on passe à quelque chose entre 42 et 44 demain, je vais penser à vous! Pourvu que météo france se trompe, ne serait-ce que de 5 degrés...
:D
Merci !
On en parle plus tard!

Ici 37 ° pour les Bretons ,c'est beaucoup... :D

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité