Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Littérature - Fiches de lecture - Biographies - Critiques - Essais - Philologie
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5798
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Cinci » dim. 31 juil. 2016, 2:41

Vu dans un petit livre de souvenirs écrit par Claude Morin, l'ancien ministre des affaires intergouvernementales dans le gouvernement de René Lévesque au Québec :

... j'avais à peu près fini de rédiger cette section du livre quand, il y a quelques mois, j'entrepris la lecture de Dieu existe (Éditions du Cerf), un ouvrage récent du philosophe Frédéric Guillaume. Sur plusieurs points, cet ouvrage, où il n'est pas question de religion, est supérieur à celui de Claude Tresmontant et encore plus convaincant, quoique plus ardu. D'une rigueur implacable, faisant appel aux enseignements de la science, il se présente comme une démonstration sans faille et relève, pour y répondre d'une façon définitive selon moi, quantité d'objections et d'interprétations erronées. Je n'ai jamais rien lu d'aussi impressionnant en la matière.

Frédéric Guillaume? Je ne connais pas. L'information est tout de même bonne à prendre ...

De Tresmontant, il disait auparavant :

... j'en étais là de mes réflexions lorsque survint un moment charnière qui détermina le suite de mon cheminement.

Dans une librairie, je tombai sur un livre au titre prometteur : Comment se pose aujourd'hui le problème de l'existence de Dieu (Le Seuil, 1971, réédité en 2002) C'est le mot aujourd'hui qui retint d'abord mon attention. Je ne connaissais rien de son auteur, Claude Tresmontant, que je découvris être un théologien , spécialiste des écrits bibliques et parfaitement au courant des progrès les plus récents en astronomie, en physique, en astrophysique et en biologie. Un érudit polyvalent qui a signé une quarantaine d'ouvrages. Son livre contenait exactement le genre d'argument d'une logique implacable, rigoureuse et compréhensible que je cherchais depuis des années. Il relevait le fait que des philosophes renommés, dont Sartre et Heidegger, avaient négligé les découvertes des sciences de la nature et qu'ils s'étaient livrés à des spéculations construites sur des prémisses souvent réfutées par elles.

Plus intéressant de mon point de vue, Tresmontant s'appuyait sur les sciences pour démontrer que, loin de contribuer au doute sur l'existence de Dieu, leurs enseignements tendaient à la confirmer. Ses exposés m'ont fourni une accumulation fascinante d'éléments probants que je n'avais jamais vu ailleurs, ainsi groupés. Ce livre, je l'ai relu plusieurs fois, l'annotant. De Tresmontant, j'appris et je déduisis beaucoup de notions qui m'étaient jusque là inconnues. Ce livre m'incita à me procurer d'autres ouvrages du même auteur [...] et de bien d'autres, par exemple, L'homme à la découverte de Dieu (Fides, 1983) , de Paul-Eugène Charbonneau, missionnaire québécois au Brésil peu connu, mais dont je m'en voudrais de ne pas mentionner la profondeur de pensée.


Dans une partie plus intime et relative à sa jeunesse :

... on aurait tort de douter de la sincérité et de la bonne foi de ceux et de celles qui étaient chargés de notre éducation. Ils étaient de leur temps. Comme nous-mêmes actuellement, ils raisonnaient et agissaient à la lumière relative des normes en vigueur et se référaient aux certitudes du moment. On commettrait un grossier anachronisme en les condamnant en bloc sans tenir compte du décalage et de l'évolution des mentalités depuis.

J'en profite pour dire que je n'ai pas eu à me plaindre, en rétrospective, du comportement de mes enseignants tant à l'école primaire de Montmorency qu'au Séminaire de Québec, pratiquement tous des religieux. J'en ai connu des dizaines. Comme dans tout groupe donné, certains étaient plus sympathiques, plus cultivés, meilleurs pédagogues que leurs confrères, Ce n'est pas cette banalité que je veux exprimer ici, mais plutôt offrir un témoignage personnel. Pendant toutes ces années-là, je n'ai jamais, à aucun moment, été l'objet de sollicitations inacceptables, d'ordre sexuel, directes ou indirectes, de la part de l'un ou l'autre de ces enseignants.

Claude Morin dit la même chose que l'écrivain Jacques Ferron pourtant assez indépendant d'esprit relativement au clergé ou à l'Église, à savoir qu'il m'aura jamais eu à se plaindre de tous les religieux qui lui auront fait la classe.

Dans le Québec des années 1930 et 1940, les croyances et pratiques religieuses étaient aussi envahissantes et contraignantes que l'on dit et même déploré beaucoup de gens de ma génération. [...] Jugées à l'aune d'aujourd'hui, les formes que revêtait la pratique religieuse paraissent incroyables à certains, inadmissibles à d'autres et condamnables pour plusieurs. Objectivement, ces appréciations ne sont pas fausses. Elles deviennent biaisées lorsque refaisant l'histoire et négligeant le rôle capital joué par l'Église catholique dans notre survivance comme peuple, d'aucuns voient dans son influence historique une sorte de complot clérical d'inspiration théocratique visant le contrôle et l'exploitation d'une population en général ignare et crédule. Non, et le poids de la religion était alors, au Québec comme en bien des endroits dans le monde, en accord avec l'air du temps.

Le curé de notre paroisse, l'abbé Albert Roy, était un personnage cultivé, professeur de musique grégorienne à l'Université Laval. Tous ses frères et soeurs appartenaient à des ordres religieux, configuration exceptionnelle qui fit de cette famille nombreuse (dix enfants) l'objet de reportages admiratifs dans les journaux. Je me souviens de lui comme d'un homme entièrement dévoué à ses paroissiens, disponible à tout moment, mais d'une rigidité morale telle dans ses sermons du dimanche que ses conseils - je devrais dire ses instructions - pouvaient friser l'absurde. Du moins, c'était mon impression [...] le curé décidait quels films seraient projetés le samedi soir à la salle paroissiale. Il tempêtait contre les filles qui faisaient du vélo en pantalon, vêtement masculin, [...] à l'occasion, il s'élevait contre ceux des paroissiens qui, l'été, passaient une grande partie du dimanche, jour du Seigneur, à boire de la bière et à se baigner au pieds de la chute Montmorency. Une fois, informé que des jeunes y avaient nagé nus, il prédit que Dieu les punirait peut-être par la noyade. Il vitupérait la danse, ne tolérait pas qu'un garçon reste avec une fille sans chaperon. Il lui arriva même de laisser entendre que, si les paroissiens ne respectaient pas la morale, le village aux maisons serrées les unes contre les autres pourrait subir le courroux du Ciel sous la forme d'une conflagration nocturne poussée par un vent du nordet ... Cela m'avait inquiété. Les feux de cheminée étaient fréquents dans le temps. Le nordet aussi.

Ma mère m'avait rassuré : le curé ne pensait pas sérieusement que Dieu châtierait les paroissiens de façon aussi cruelle. Il avait seulement voulu leur faire un peu peur pour les inciter à mieux se conduire. Elle m'expliqua qu'en privé il était beaucoup moins sévère qu'il en avait l'air dans ses sermons. J'appris aussi de mon père qu'il appuya toujours discrètement les revendications du syndicat des ouvriers de la Dominion Textile, le plus gros employeur de l'endroit, et il ne s'était jamais servi de son autorité morale pour orienter les choix politiques de ses paroissiens.

Source : Claude Morin, Je le dis comme je le pense, souveraineté. vie politique, religion, Montréal, Boréal, 2014, 224 p.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4105
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar gerardh » dim. 31 juil. 2016, 9:50

_____

Bonjour

"Le capital au 21ème siècle" par Thomas Piketty. Ensuite je lirai les commentaires critiques de ce livre.


________

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9513
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Fée Violine » mar. 02 août 2016, 23:59

Je lis "Résidente privilégiée", les mémoires de Maria Casarès, c'est superbe ! Ça donne envie de (re)voir tous ses films.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Casar%C3%A8s

Avant, j'ai lu "L'école du sud" de Dominique Fernandez
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Fernandez
C'est un roman qui décrit le mariage raté d'un Italien baroque et d'une Auvergnate janséniste (un peu comme les parents de l'auteur).

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3132
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar jeanbaptiste » mer. 03 août 2016, 14:42

La Recherche du Temps Perdu ... il faut vraiment que je le boucle celui-là ! Je l'ai laissé en plan il y a une dizaine d'année. Non pas que je n'aimais pas, mais j'avais ouvert un autre livre, puis un autre, et au bout de quelques mois je me suis dit : mince, il faudrait que je reprenne au début ! Et je n'ai jamais eu le courage.

Ce qui m'a le plus frappé dans cette oeuvre c'est la grande sensibilité de Proust à des milliers de détails du quotidien aussi bien bien intimes que culturels, esthétiques et sociaux.

C'est aussi un texte qui peut être très drôle et même caustique. Son regard sur la société de son époque est perçant !

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9513
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Fée Violine » mer. 03 août 2016, 20:04

Oui j'ai remarqué tout cela, et sa merveilleuse intelligence. J'aime bien aussi son humour ! (mais je n'ai lu que les 3 premiers, et la moitié du dernier).

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5798
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Cinci » lun. 15 août 2016, 4:59

Maria Casarès était une superbe actrice. :coeur: Les enfants du paradis, Orphée ... Orphée, le film de Jean Cocteau avec Jean Marais ... génial.


----------------------------------------------------------------



Vu :
  • "... le mépris du peuple, c'est la télévision qui l'exprime, à longueur de semaines, à longueur d'années. Certains appellent cela "donner aux gens ce qu'ils veulent", Je ne connais rien de plus absurde qu'un tel raisonnement. Le peuple de Rome aimait les combats de gladiateurs et les supplices publics. Oserait-on prétendre qu'on ne présente plus ce genre de spectacles parce que les gens n'en veulent pas? Je parie que si on jetait quelques athées aux lions, chaque semaine, à Télé-métropole, on s'apercevrait vite que les gens en veulent. Au nom de quel "élitisme" viendrait-on ensuite interdire ces divertissements populaires?

    En réalité, le principe de la présumée demande populaire rabaisse tout le monde au niveau de ceux qui ont le moins de discernement esthétique, de conscience politique et de sens critique. Hitler disait que sa domination politique plaçait au premier rang de ses recettes idéologiques le fait d'être accessible aux plus bêtes. C'est aussi la recette du succès à la télévision."

    - Jean Larose, La petite noirceur, p. 84


Dans un recueil de poèmes de Jacques Brault :
  • Le vagabondage est puni par la loi française
    de trois à six mois d'emprisonnement.
    • Une encyclopédie
    Même si tu as eu la sottise de te montrer,
    sois tranquille,
    ils ne te voient pas.
    • Henri Michaux

saperlipopette
Censor
Censor
Messages : 116
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar saperlipopette » lun. 22 août 2016, 19:20

J'ai fini La méiocratie d'Alain Denault, livre intéressant mais assez spécifique au Québec . j'ai lu aussi Historiquement correct de Jean Sévilla, et Le moine et le philosophe de Matthieu Ricard et Jean-François Revel, point de vue d'un moine bouddhiste et d'un agnostique sur le monde.
Dans les "Misérables", Victor Hugo consacre de longues pages à nier la pertinence de la vie monastique. Selon lui, le monachisme a pu être une bonne chose au Moyen Age, mais il considère qu'à son époque, ce mode de vie à fait son temps. Il va même jusqu'à comparer les mères supérieures des couvents traditionnels espagnols à des larves! J'imagine que c'est en partie pour cela que ce livre était à l'Index.
Hugo écrit trop bien, je lui pardonne son progressisme... et son "matérialisme". Allons donc! Et dire que c'est à son siècle que vécut la plus grande sainte des temps modernes, qui était bizarrement une contemplative! :zut:
Ad Majorem Dei Gloriam

pajaro
Quæstor
Quæstor
Messages : 289
Inscription : dim. 20 sept. 2009, 19:33
Localisation : Dioecesis Massiliensis

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar pajaro » mer. 21 déc. 2016, 14:03

En ce moment je lis Lady Scarface de Diane Ducret. Livre très intéressant sur les compagnes des grands pontes de la pègre aux Etats-Unis de l'époque de la prohibition jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale.
A quien Dios quiere hacer muy santo, lo hace muy devoto de la Virgen María.
San Luis de Monfort

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1410
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: Dites, quel livre lisez-vous en ce moment ?

Message non lupar Aldous » sam. 04 févr. 2017, 11:26

"Traité de résistance pour le monde qui vient"
de Bertrand Vergely
Le Passeur éditeur , Paris(janvier 2017)

http://www.laprocure.com/traite-resista ... 05012.html
http://www.laprocure.com/biographies/Ve ... 34198.html
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal


Revenir vers « Lettres »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités