Je dis souvent que tout existe...

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
sola
Censor
Censor
Messages : 120
Inscription : dim. 27 févr. 2005, 15:00

Je dis souvent que tout existe...

Message non lu par sola » mer. 25 mai 2005, 14:51

mais là je suis dépassée!
bon, j'étais peut-être la dernière au courant mais tout existe... même une assoce de prêtres "mariés"!!! :blink:
*sola*
"le grain pourrit quand on l'entasse et fructifie quand on le sème." st dominique

Avatar de l’utilisateur
guelfo
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mar. 01 mars 2005, 20:41

Message non lu par guelfo » mer. 25 mai 2005, 16:29

Il y a même des associations de femmes de prêtres.

A mon avis, il doit y avoir un marché à prendre avec une association d'enfants de prêtres ! ;-)
Deus lo volt

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 236
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

souffrances

Message non lu par bajulans » mar. 19 juil. 2005, 15:23

Vous savez, je ne crois pas que l'on puisse prendre ce genre de situation avec un sourire aux lèvres. Je ne vois pas ce qui s'opposerait à une telle association s'ils tirent de celle-ci de l'entr'aide.

De même pour les enfants de prêtres, cela existe aussi, ce ne doit pas être très facile à vivre comme situation, mais leur accueil, la bonté et l'absence d'ironie déplacée peut éviter des avortements, par exemple, mais aussi des souffrances. Il n'y aurait donc aucune anomalie à ce qu'une telle association existe.

Songez que St Augustin a vécu en concubinage avec au moins deux femmes, en aimé surtout une et avait un fils, mort prématurément à seize ans, dont il s'occupait. Cela ne l'a pas empêché de devenir, plus tard il est vrai, prêtre, puis évêque et d'être canonisé. Et dans ses Confessions non seulement il ne critique pas son ancienne concubine, mais dit avoir beaucoup d'admiration pour elle !!! Bien qu'elle ait rompu avec lui quelques temps avant sa conversion.

Voici la citation des Confessions tirée du livre VIème (site Jesusmarie.com que je remercie)
CHAPITRE XV.
LA FEMME QU’IL ENTRETENAIT ÉTANT RETOURNÉE EN AFRIQUE, IL EN PREND UNE AUTRE.


25. Cependant mes péchés se multipliaient; et quand on vint arracher de mes côtés, comme un obstacle à mon mariage, la femme qui vivait avec moi, il fallut déchirer le coeur où elle avait racine, et la blessure saigna longtemps. Mais elle, à son retour en Afrique, vous fit voeu de renoncer au commerce de l’homme. Elle me laissait le fils naturel qu’elle m’avait donné. Et moi malheureux, incapable d’imiter une femme, impatient de cette attente de deux années pour obtenir la main qui m’était promise, n’étant point amoureux du mariage, mais esclave de la volupté, je trouvai une autre femme, comme pour soutenir et irriter la maladie de mon âme, en lui continuant cette honteuse escorte de plaisirs jusqu’à l’avènement de l’épouse. Ainsi la blessure dont la première séparation m’avait navré, ne guérissait pas: mais après de cuisantes douleurs, elle tournait en sanie: et le mal, plus languissant, n’en était que plus désespéré.

Pour une compréhension plus facile :

Augustin s'adresse à Dieu lorsqu'il dit "vous".

A l'époque, il est en Italie, avec sa mère et sa concubine. Lorsque sa concubine retourne en Afrique, elle se consacre à Dieu et ne veut plus de compagnon (célibat consacré). La mère de St Augustin (Ste Monique) voulait qu'il se marie et cesse ces unions irrégulières. Mais lui qui envisageait de se marier pour complaire à sa maman, n'envisageait pas, à l'époque, de vivre chastement en attendant le mariage qu'il prévoit dans deux ans. Il reprend donc immédiatement une compagne après le départ de la mère de son fils. Après la séparation d'avec la mère de son fils, un chagrin terrible l'envahit et la deuxième femme ne peut lui faire oublier la première. Il dit poétiquement que l'on avait arraché cette femme de son coeur et que cet arrachement avait causé à son coeur une blessure dont il n'avait pas l'espérance qu'elle guérisse.
Dernière modification par bajulans le mer. 20 juil. 2005, 5:12, modifié 1 fois.
Loué soit Jésus-Christ

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité