Politique familiale

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
mgls
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : dim. 09 mai 2004, 19:40
Localisation : Compiègne (Oise)
Contact :

Politique familiale

Message non lu par mgls » sam. 12 avr. 2008, 17:21

"France, qu'as-tu fait de ton baptême ?" Jean-Paul II (Le Bourget - 1er juin 1980)

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Politique familiale

Message non lu par Invité » mer. 23 avr. 2008, 13:44

mgls a écrit :Carte famille nombreuse

Sondage
http://www.lefigaro.fr

Pétition
http://www.soutenonslacartefamillesnombreuses.fr
Carte famille nombreuse

Ceux qui ont voté Sakozy sont responsable des cette situation.
Vous vous en mordez les doigts , attention ça fait mal , Mais vous ne vous plaignez pas vous l'avez voulu!"" le Nicolas"".
Les plus pauvres payent pour que les plus riches soient plus riche , cela saute au yeux.
Les grands parents qui ont de petites retraites resterons chez eux , tous seuls, ils n'auront plus le droit et surtout le choix de pouvoir se rendre chez leurs enfants. Cela coutera trop cher pour eux.
Surtout que l'on ne me réponde pas qu'il y a la carte Sénior , elle coute cher pour certain.

Non d'un chien qu'est qui gêne les plus riches de partager et d'être plus solidaire.
Votre coffre fort ne vous suivra pas dans la tombe.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Politique familiale

Message non lu par Boris » jeu. 24 avr. 2008, 11:49

Invité a écrit :Ceux qui ont voté Sakozy sont responsable des cette situation.
Vous vous en mordez les doigts , attention ça fait mal , Mais vous ne vous plaignez pas vous l'avez voulu!"" le Nicolas"".
Rappelons que la gauche est du même avis sur la question.
UdP,
Boris

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Re: Politique familiale

Message non lu par BJLP » mar. 13 mai 2008, 16:32

Boris a écrit :
Invité a écrit :Ceux qui ont voté Sakozy sont responsable des cette situation.
Vous vous en mordez les doigts , attention ça fait mal , Mais vous ne vous plaignez pas vous l'avez voulu!"" le Nicolas"".
Rappelons que la gauche est du même avis sur la question.
Qu'est qui vous géne dans la gauche?
Il y a des crétiens qui votent à gauche.
Il ne sont pas pour autant anticléricaux, pour l'avortement, pour le mariage des homosexuels,
Il sont pour que l'homme passe avant le fric dans nos vie de tous les jours.

C'est si difficile à mettre en application l'honneur de l'homme.

Au rassemblement de Paris 67 ( JOC) les jeunes clamaient haut et fort :
"" Plus jamais de haine, plus jamais de chômage, que la dignité de l'homme soit respectée""
Faut-il encore la castagne, style mai 68 pour se faire entendre et respecter?
Cela manque à la droite bien pensante les paires de claques, pour la réveiller.

Je suis un chrétien qui à 850€ par mois , j'ai droit au mêmes droits et au mêmes respect que celui qui gagne 8000€ par mois.
La différence est que je n'ai pas la même liberté de vivre, la même liberté de choix, le même respect de la part de ceux qui s'octroie 140% daugmentation de leur appointement .

Sursum Corda
Seminarius
Seminarius
Messages : 280
Inscription : jeu. 27 déc. 2007, 15:37

Re: Politique familiale

Message non lu par Sursum Corda » mar. 13 mai 2008, 18:03

BJLP a écrit :Je suis un chrétien qui à 850€ par mois , j'ai droit au mêmes droits et au mêmes respect que celui qui gagne 8000€ par mois.
La différence est que je n'ai pas la même liberté de vivre, la même liberté de choix, le même respect de la part de ceux qui s'octroie 140% daugmentation de leur appointement .
Pour info, je gagne 250€ par mois.
Et je ne vois pas en quoi s'augmenter de 140% augmenterait ma lberté.
BJLP a écrit :Il sont pour que l'homme passe avant le fric dans nos vie de tous les jours.
Visiblement, vous n'en faites pas partie, étant donné que vous ramenez vous aussi tout à l'argent.

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: Politique familiale

Message non lu par Yves54 » mar. 13 mai 2008, 18:35

BJLP a écrit : Qu'est qui vous géne dans la gauche?

Pour ce qui est de la morale, la même chose qu'à la droite si ce n'est que eux étaient en avance dans la décadence morale.

Du point de vue social, la même chose que ce que l'Église reproche au socialisme. L'individu avant Dieu.

D'un point de vue idéologique, condamné aussi par l'Eglise, son laïcisme qui est érigé en quasi dogme (on l'a encore vu avec la réaction pitoyable de Royal parce qu'elle a été prise en photo en train de prier).


Je tiens à préciser que je ne défend pas plus la droite. La question étant de savoir ce que l'on reproche au socialisme, je ne vis pas l'utilité de développer ce sujet ici alors que nous sommes déjà en hors-sujet.


PaX

Yves
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Re: Politique familiale

Message non lu par BJLP » mar. 13 mai 2008, 20:40

Sursum Corda a écrit :
BJLP a écrit :Je suis un chrétien qui à 850€ par mois , j'ai droit au mêmes droits et au mêmes respect que celui qui gagne 8000€ par mois.
La différence est que je n'ai pas la même liberté de vivre, la même liberté de choix, le même respect de la part de ceux qui s'octroie 140% daugmentation de leur appointement .
Pour info, je gagne 250€ par mois.
Et je ne vois pas en quoi s'augmenter de 140% augmenterait ma lberté.
BJLP a écrit :Il sont pour que l'homme passe avant le fric dans nos vie de tous les jours.
Visiblement, vous n'en faites pas partie, étant donné que vous ramenez vous aussi tout à l'argent.
Je parlais de notre cher président qui lui s'est octroyé ce taux d'augmentation.
Alors qu'il demande au Français comme vous et moi de se serrer la ceinture.
Je ne ramène pas tout à l'argent si vous n'avez que 250 euros pour vivre je trouve cela pas tout à fait normal.
Il y a un hic dans la répartition des richesses dans notre pays

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Re: Politique familiale

Message non lu par BJLP » mer. 14 mai 2008, 6:42

Complément :

Pour ceux qui disent que je ramène tout à l'argent il faut savoir que Jésus ne condamne pas l'argent en tant que tel, mais son mauvais emploi et sa mauvaise répartition.

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Re: Politique familiale

Message non lu par BJLP » mer. 14 mai 2008, 6:50

Yves54 a écrit :
BJLP a écrit : Qu'est qui vous géne dans la gauche?

Pour ce qui est de la morale, la même chose qu'à la droite si ce n'est que eux étaient en avance dans la décadence morale.

Du point de vue social, la même chose que ce que l'Église reproche au socialisme. L'individu avant Dieu.

D'un point de vue idéologique, condamné aussi par l'Eglise, son laïcisme qui est érigé en quasi dogme (on l'a encore vu avec la réaction pitoyable de Royal parce qu'elle a été prise en photo en train de prier).


Je tiens à préciser que je ne défend pas plus la droite. La question étant de savoir ce que l'on reproche au socialisme, je ne vis pas l'utilité de développer ce sujet ici alors que nous sommes déjà en hors-sujet.


PaX

Yves

Ce n'est pas la droite ou la gauche qui est peuvent être mis en cause mais l'homme qui n'est pas parfait
Si madame Royal prie tant mieux c'est sa liberté et son droit.
Jacques Delors lui est chrétien , il a été un ancien Jociste.
Je connais personnellement un grand nombre de Sindiqués de gauche qui sont chrétien praticant et trés apprécié dans les partis ou syndicats ou ils se sont engagés.

Quant-à la laïcité il est évident qu'il ne faut pas en faire un dogme ""religieux""

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: Politique familiale

Message non lu par Yves54 » mer. 14 mai 2008, 12:41

BJLP a écrit :Ce n'est pas la droite ou la gauche qui est peuvent être mis en cause mais l'homme qui n'est pas parfait
Si madame Royal prie tant mieux c'est sa liberté et son droit.
Jacques Delors lui est chrétien , il a été un ancien Jociste.
Je connais personnellement un grand nombre de Sindiqués de gauche qui sont chrétien praticant et trés apprécié dans les partis ou syndicats ou ils se sont engagés.

Vous devriez lire Spe Salvi, le communisme y est abordé, mais vous devriez lire aussi les encycliques Humanum Genus et Rerum Novarum de Léon XIII. Vous verrez alors que l'idéologie socialiste n'est pas compatible avec la doctrine catholique.

BJLP a écrit :Quant-à la laïcité il est évident qu'il ne faut pas en faire un dogme ""religieux""
Il est aussi évident que le PS en a fait un dogme de la république.
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Re: Politique familiale

Message non lu par BJLP » mer. 14 mai 2008, 14:40

Alors la droite libérale doit faire une politique qui respecte l'Homme tout l'homme dans sa vie familiale et professionnelle.
Ne pas créer des emplois précaires pour maintenir des salaires bas.
Ne pas délocaliser à tout berzing?
Donner des salaires qui permettent de vivre dignement
Avoir droit au logement sans se ruiner.
Ne pas faire de la sélection sociale face à un demandeur de logement qui ne gagne que le SMIC.
Ne pas considérer les chômeurs qui ne demandent qu'à avoir un travail comme des fainéants ou des tire au flancs.

Ce qui ne plait pas au ""religieux"" dans le socialisme est que la religion, Dieu, est rejeté ou à peine toléré.

Il est intolérable , immoral, anti-chrétien de voir des hommes, femmes et enfants qui ne peuvent pas se loger du fait qu'ils ne gagnent pas assez de salaire.

On ne soigne pas les injustices avec des emplâtres, on fait une politique où tout le monde sans aucune restriction peut avoir un travail, un logement, être éduqué, être soigné sans que cela soit un luxe comme le souhaitent tous les spéculateurs immobiliers et certains entrpreneurs pour ne pas dire patrons.

Il faut que l'homme passe avant le CAC 40 et les royalties des spéculateurs de tout poil.

Si l'homme veut cela il le peut c'est une question de volonté politique et surtout morale.

Ce n'est pas parce que dans les pays dits émergents il y a peu de protections sociales qu'il faut en faire autant en France.

Dans Humanum Genus[/i] et Rerum Novarum de Léon XIII. Vous verrez alors que l'idéologie socialiste n'est pas compatible avec la doctrine catholique.
Et que faite vous de celle de Jean XXIII?
On n'est plus au 18ème et 19ème siécle.

Travailler plus pour gagner plus est une non sens car on sait très bien que ce n'est pas le travailleur qui décide des heures supplémentaires.
Où est le sens du partage du travail avec une telle idée de libéraux gros et gras qui s'octroient des stock-options quand ils quittent les entreprises aprés les avoir mal géré dans bien des cas ?
C'est moral cela puisque c'est de droite.

Le communisme a montré qu'il n'était pas en mesure de gérer convenablement un état.
Mais à qui la faute?
A ceux qui ont passé leurs temps et leurs énergies à les casser.
Cela ne veut pas dire que je sois communiste on sait que toute dictature est nuisible pour l'homme.
La chute du Mur en 1989 l'a démontré.( je n'entre pas dans le détail de ce régime qui à commis des atrocités comme les nazi et les dictateurs sud américains).
Si le socialiste renie l'idée de Dieu, à qui la faute? à ceux qui ont tout fait pour que cela arrive.
La bourgeoisie bien pensante allant à la messe le dimanche. Et pendant ce temps les familles, je dit familles, ouvrières, travaillent le jour du Seigneur 15 à 16 heures.
Pourquoi l'Eglise était-elle plus complaisante avec les monarchistes et les libéraux qu'avec la classe ouvrière?
Si les enycliques sont à lire ou a relire, certains devraient relire l'histoire et se poser des questions .

Moi quand je travaillais je n'ai jamais désiré être au chômage de ma propre initiative, mais des employeurs ont décidé pour moi. C'est une atteinte à ma liberté de travailler. J'avais une famille à faire vivre avec un salaire qui n'a jamais dépassé le SMIC ou si peu, juste un peu plus pour ne pas être augmenté chaque fois que le gouvernement décidé un augmentation du salaire minimum.

Je stop car j'ai la moutarde qui me monte au nez.

Pour moi tant que le FRIC sera le dogme de gestion des affaires politiques et sociales et que l'homme passe après il n'y aura jamais de justice sur cette terre qui je le dit en passant est la terre de tout le monde et le monde c'est l'humanité.
Donc les hommes et les femmes ont le droit d'exiger de la part des puissants, des possédants, le respect dans leur dignité d'homme, de femme, de créature de Dieu.

La faiblesse de l'Eglise est qu'elle a oublié les pauvres et c'est dur de ratraper.
Sa compromission avec le pouvoir temporel la conduira à sa perte ( 1789)
En 1848 ce sont les travailleurs qui on réagit et la bougeoisie de Thier les à fusillé . ( 17000 mort) pour avoir osé demander de travailler 40 h par semaine et avoir des salaires décents.
Seuls quelques religieux se sont mis de leur coté.

"" Le pharisien qui se vante ou la vielle femme dans un coin qui culpabilse du fait qu'elle n'a pas assez d'argent pour l'aumône"" Il faut choisir ce qui plait à Dieu

On est tous concernés qui que nous soyons, patron ou SDF. pays riches et pays pauvres, pape ou simple chrétien de base.

"" À qui il a été beaucoup donné il sera beaucoup demandé""
"" À qui il a été peu donné il sera peu demandé""

avec le :)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Politique familiale

Message non lu par Raistlin » mer. 14 mai 2008, 14:55

Pourquoi l'Eglise était-elle plus complésante avec les monarchistes et les libéraux qu'avec la classe ouvriére?
C'est faux. L'Eglise catholique au XIXème siècle a fermement condamné le libéralisme et défendu la dignité des travailleurs (cf le Syllabus et l'encyclique Rerum Novarum).

De plus, vous oubliez tous les prêtres-ouvriers. Malgré des désaccords avec le Vatican (liés surtout à la peur du communisme), celui-ci a fini par les reconnaître.

En Christ,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Yves54
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1163
Inscription : lun. 16 avr. 2007, 19:48
Localisation : Paris

Re: Politique familiale

Message non lu par Yves54 » mer. 14 mai 2008, 15:59

Alors la droite libéral doit faire une politique qui respecte l'Homme tout l'homme dans sa vie famililale et professionelle.
Si vous aviez suivi mes conseils et lu les encycliques que je vous donnais à lire avant de répondre, vous auriez éviter cette colère.

L'Église condamne le libéralisme dans l'encyclique Rerum Novarum de Léon XIII.
Ce qui ne plait pas au ""religieux"" dans le socialisme est que la religion , Dieu, est rejeté ou à peine toléré.
Et vous donnez raison à cette idéologie ?

Une société sans Dieu a amené le nazisme et le communisme. Réfléchissez bien à cela.

Rejeter son Créateur, est ce bien intelligent ?

Et que faite vous de celle de Jean XXIII?
On n'est plus au 18 et 19 em siécle.
Le Magistère ne s'arrête pas à Vatican II et ne commence pas à Vatican II. Il n'y a pas de Magistère qui annule une partie du Magistère. Donc ce que Léon XIII a dit dans ses encycliques sont encore valable aujourd'hui. Sachant qu'en plus je ne vois pas dans quelle encyclique Jean XXIII a redonné de la crédibilité au socialisme. Quand vous prenez une encyclique en référence il serait bon de donner le nom de cette encyclique.

Le communisme a montrer qu'il n'était pas en mesure de gérer convenablement un état.
Mais à qui la faute?
A ceux qui ont passé leurs temps et leurs énergies à les casser.

Ne comprenez vous pas que l'idéologie communiste n'est absolument pas compatible avec la doctrine catholique ? Je vous donner un passage de Spe Salvi pour confirmer mes dires :
Spe Salvi a écrit :20. Le dix-neuvième siècle ne renia pas sa foi dans le progrès comme forme de l'espérance humaine et il continua à considérer la raison et la liberté comme des étoiles-guides à suivre sur le chemin de l'espérance. Les avancées toujours plus rapides du développement technique et l'industrialisation qui lui est liée ont cependant bien vite créé une situation sociale totalement nouvelle: il s'est formé la classe des ouvriers de l'industrie et ce que l'on appelle le « prolétariat industriel », dont les terribles conditions de vie ont été illustrées de manière bouleversante par Friedrich Engels, en 1845. Pour le lecteur, il devait être clair que cela ne pouvait pas continuer; un changement était nécessaire. Mais le changement aurait perturbé et renversé l'ensemble de la structure de la société bourgeoise. Après la révolution bourgeoise de 1789, l'heure d'une nouvelle révolution avait sonné, la révolution prolétarienne: le progrès ne pouvait pas simplement avancer de manière linéaire, à petits pas. Il fallait un saut révolutionnaire. Karl Marx recueillit cette aspiration du moment et, avec un langage et une pensée vigoureux, il chercha à lancer ce grand pas nouveau et, comme il le considérait, définitif de l'histoire vers le salut – vers ce que Kant avait qualifié de « règne de Dieu ». Une fois que la vérité de l'au-delà se serait dissipée, il se serait agi désormais d'établir la vérité de l'en deçà. La critique du ciel se transforme en une critique de la terre, la critique de la théologie en une critique de la politique. Le progrès vers le mieux, vers le monde définitivement bon, ne provient pas simplement de la science, mais de la politique – d'une politique pensée scientifiquement, qui sait reconnaître la structure de l'histoire et de la société, et qui indique ainsi la voie vers la révolution, vers le changement de toutes les choses. Avec précision, même si c'est de manière unilatérale et partiale, Marx a décrit la situation de son temps et il a illustré avec une grande capacité d'analyse les voies qui ouvrent à la révolution – non seulement théoriquement: avec le parti communiste, né du manifeste communiste de 1848, il l'a aussi lancée concrètement. Sa promesse, grâce à la précision des analyses et aux indications claires des instruments pour le changement radical, a fasciné et fascine encore toujours de nouveau. La révolution s'est aussi vérifiée de manière plus radicale en Russie.

21. Mais avec sa victoire, l'erreur fondamentale de Marx a aussi été rendue évidente. Il a indiqué avec exactitude comment réaliser le renversement. Mais il ne nous a pas dit comment les choses auraient dû se dérouler après. Il supposait simplement que, avec l'expropriation de la classe dominante, avec la chute du pouvoir politique et avec la socialisation des moyens de production, se serait réalisée la Nouvelle Jérusalem: alors, toutes les contradictions auraient en effet été annulées, l'homme et le monde auraient finalement vu clair en eux-mêmes. Alors tout aurait pu procéder de soi-même sur la voie droite, parce que tout aurait appartenu à tous et que tous auraient voulu le meilleur les uns pour les autres. Ainsi, après la révolution réussie, Lénine dut se rendre compte que, dans les écrits du maître, il ne se trouvait aucune indication sur la façon de procéder. Oui, il avait parlé de la phase intermédiaire de la dictature du prolétariat comme d'une nécessité qui, cependant, dans un deuxième temps, se serait avérée d'elle-même caduque. Cette « phase intermédiaire », nous la connaissons bien et nous savons aussi comment elle s'est développée, ne faisant pas naître un monde sain, mais laissant derrière elle une destruction désolante. Marx n'a pas seulement manqué de penser les institutions nécessaires pour le nouveau monde – on ne devait en effet plus en avoir besoin. Qu'il ne nous en dise rien, c'est la conséquence logique de sa façon d’envisager le problème. Son erreur est plus en profondeur. Il a oublié que l'homme demeure toujours homme. Il a oublié l'homme et il a oublié sa liberté. Il a oublié que la liberté demeure toujours liberté, même pour le mal. Il croyait que, une fois mise en place l'économie, tout aurait été mis en place. Sa véritable erreur est le matérialisme: en effet, l'homme n'est pas seulement le produit de conditions économiques, et il n'est pas possible de le guérir uniquement de l'extérieur, en créant des conditions économiques favorables.

Si le socialiste renie l'idée de Dieu , à qui la faute? à ceux qui ont tout fait pour que cela arrive.
Il ne sert à rien de rejeter l'erreur sur une autre idéologie.

Le socialisme n'accepte pas Dieu dans son idéologie car Dieu est incompatible avec cette idéologie. Le problème est là et vous ne ferez pas disparaître le problème en accusant le voisin.

La faiblesse de l'Eglise est qu'elle à oublié les pauvres et c'est dure de ratraper.
Vous ne connaissez manifestement pas l'Histoire de l'Église et si vous aviez lu les encycliques que je vous ai préconisé vous sauriez que ce que vous dites est absurde.



In Xto


Yves
« Commettre des erreurs est le propre de l'humain, mais il est diabolique d'insister dans l'erreur par orgueil »
Saint Augustin
(sermon 164, 14)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Politique familiale

Message non lu par Raistlin » mer. 14 mai 2008, 16:12

Yves54 a écrit :
La faiblesse de l'Eglise est qu'elle à oublié les pauvres et c'est dure de ratraper.
Vous ne connaissez manifestement pas l'Histoire de l'Église et si vous aviez lu les encycliques que je vous ai préconisé vous sauriez que ce que vous dites est absurde.
Surtout qu'aucune autre institution n'a créé autant d'hôpitaux, d'écoles et d'orphelinats que l'Eglise catholique.
Prétendre que l'Eglise a oublié les pauvres, c'est tout simplement un non sens.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Re: Politique familiale

Message non lu par BJLP » mer. 14 mai 2008, 18:33

O K j'ai fait une gaffe et de taille.

Mea culpa, mea maxima culpa.

Mais je ne peux pas me résoudre à voter pour ceux qui défendent bec et ongle le capitalisme libéral à tout va ce qui est le cas actuellement en France.
C'est sur l'Eglise à été dans l'histoire la première à agir pour les plus démunis.
Ecoles , Hospice, et parmi ceux qui ont agit il y a des Saints, Vincent de Paul, François de Salle, Jean Bosco et beaucoup d'autres.
Il y a des chrétiens qui ont donné leur vie pour plus de justice sociale.

Je ne suis pas un intellectuel mais je réagit très sèchement face à l'injustice .

Si l'Eglise a réagit face aux abus du libéralisme elle n'a pas été entendu par les dirigeants actuellement au pouvoir et les financiers qui les soutiennent, ou très peu pour donner bonne figure en 2008.

Croyez vous que la politique de la famille est bonne en 2008?
Moi j'en doute, on a tellement peur de donner aux arabes.
On encourage la mère de famille à travailler .
On ne lui laisse plus le choix entre élever ses enfants et travailler au dehors.
Elle doit le faire contrainte et forcée. Elle fait donc les deux.
Une femme qui travaille rapporte plus à l'état qu'une femme qui librement choisi sans contrainte de s'occuper des enfants.
Ici la contrainte est le fait que le mari et père de famille ne gagne pas assez pour faire vivre sa famille.

Mais les employeurs ne font pas beaucoup d'efforts pour aider les mère de famille "" ça coûte""
Beaucoup de jeunes sont livrés à eux même dans les quartiers et on voit ce que cela donne.
Heureusement il y a des hommes et des femmes chrétiens ou pas qui agissent pour que leur vie soi meilleur.

Quand je dis que l'Eglise a abandonné les pauvres c'est une église ""enrichie"" qui avait ses pauvres et ces derniers n'avais pas leur mot a dire.
Combien de militants chrétiens sont tués en Amérique Latine parce qu'ils veulent un lopin de terre et vivre dignement alors que les régimes , il fut un temps, étaient assez bien soutenu par l'église officiel , peur du communisme.
Et bien si on a peur du communisme on agit socialement et politiquement pour plus de justice et de partage des richesses de notre planète. Et la chaque chrétien est responsable de son voisin. Le pauvre comme le riche et ce dernier doit écouter le pauvre.

Une idée comme une autre:
Si en France on décidé que les revenus soit dans le rapport de 1 à 5 ( SMIC le minimum ; 5 fois le SMIC le maximum )pas plus et chacun payant sa coté part d'impôts, de Sécurité Sociale avec le même taux pour tout le monde.
Mai là je rêve je délire c'est une idée communiste donc mauvaise.

Il faut faire avec ce qu l'on a.

La seule solution est: La solidarité et la Charité pour tous les chrétiens et la fraternité pour tout le monde.
( là je fait le parallèle entre Charité et Fraternité républicaine , comme quoi la laïcité n'a pas que du mauvais)
Si on veut que ça change dans nos vies il faut savoir utiliser ce qu'il a de bon chez son voisin.
Et comme on est tous le voisin du voisin on ne peut s'en sorti que par la solidarité.
Il n'y a pas de choix .

Peut-on dire en 2008 voyez comme ils s'aiment, comme ils s'entraident?
J'ai du pain sur la planche et là on a besoin de bras.

Pardonnez moi pour mon coup de gueule mais je sais que ceux qui font confiance à Jésus agirons , même un tout petit peux dans leur coin pour que l'individu fasse peuple et avance vers Dieu à la suite de celui qui ne nous abandonne jamais JESUS de Nazareth.

Jésus de dévoile par nos actes de Chrétiens chaque jouir

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités