La société en Pologne

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

La société en Pologne

Message non lupar MB » jeu. 28 sept. 2006, 15:28

Pologne, natalité et féminisme

Avé !

Les jumeaux au pouvoir ont détruit la crédibilité diplomatique de la Pologne, en sabordant une amitié qui était pourtant quasi-acquise : celle de l'Allemagne. Le gouvernement d'A. Merkel est a priori plus favorable à la Pologne que ne l'était le gouvernement précédent ; or par des attaques ridicules et gratuites (du type, "les Allemands qui veulent reprendre nos terres"), les Kaczynski ont sérieusement mis à mal une relation qui avait pourtant tout pour réussir, et qui était d'autant plus indispensable qu'elle était à peu près la seule viable dans le contexte actuel (les liens avec la Russie étant ce qu'ils sont, et la prétendue amitié franco-polonaise est à mettre aux oubliettes tant que Chirac restera président) ; quant à de bonnes relations éventuelles avec Bruxelles, elles sont compromises par des attitudes démagogiques et parfois inacceptables (relations avec des personnalités antisémites, propos sur la peine de mort, etc.).
Autre chose, plus générale : les jumeaux font preuve d'un carriérisme outrancier, qui s'affiche sans aucun complexe : le système de dépouilles au profit de leurs partisans a été installé à tous les niveaux du pouvoir et de l'administration (pas seulement le directeur, mais aussi le guichetier qui fait l'objet de pressions idéologiques). Leur unique obsession, semble-t-il, est de maintenir leur pouvoir sans parler, d'ailleurs, des vrais sujets qui sont nombreux en Pologne (système de retraite et de santé, infrastructures calamiteuses, etc.) : on ne les a toujours pas abordés.
Je me plains souvent que les Français prennent les Polonais pour des ploucs ; mais il faut bien reconnaître que le gouvernement des deux jumeaux correspond à cette image.

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 343
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Message non lupar Geronimo » mar. 03 oct. 2006, 20:09

C'est vrai que Bruxelles n'apprécie pas du tout les positions de la Pologne notamment sur l'avortement et l'homosexualité

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... _prom.html

C'est vrai aussi que, du coup, les médias occidentaux voue la Pologne aux gémonies.

N'êtes vous pas en train de hurler avec les loups ?

:blink:

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Message non lupar MB » mer. 04 oct. 2006, 1:21


N'êtes vous pas en train de hurler avec les loups ?

:blink:
Cs temps-ci, le gouvernement des jumeaux est secoué par une sacrée affaire : ils ont tenté d'acheter, sur fonds parlementaires, une femme importante du parti "Samoobrona" ; manque de bol, il y avait des caméras cachées...

C'est bien d'être contre l'avortement. Mais on peut , tout en même temps, être contre l'avortement et être un parfait salaud, ou un parfait incompétent (ou les deux à la fois).
Du temps de Staline, les communistes étaient contre le divorce et l'avortement ; en 67, au moment de la loi Neuwirth, ils étaient contre la pilule. Est-ce une raison pour soutenir leur mémoire ?

Amicalement
MB

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lupar elisseievna » ven. 02 mars 2007, 21:47

Une "nation" ... mais QUI dans la nation ????

La solution n'est pas d'obliger les femmes à faire des enfants, c'est une methode esclavagiste, dégradante pour l'etre humain.


Tant que les européens croieront pouvoir avoir de la main d'oeuvre bon marché, ils en feront venir, tant qu'ils n'auront pas le courage de dire non aux pays fournisseurs de petrole, ils laisseront entrer leurs immigrants. C'est cela la verité.

Les profiteurs du systeme, jeunes ou vieux males a la tete des entreprises ... et les actionnaires ( investisseurs dont les retraités) et ... les consommateurs de petrole.. voilà qui dans la "Nation" se fiche que les femmes soient acculées à l'avortement.

Et Tant que les femmes seront insultées, au quotidien ( melle mme pour commencer, la prostitution "legalisée", les lois pro-peres, le harcelemnt au travail etc), tant qu'il sera dangereux pour elles d'etre mere .... elles ne feront pas d'enfant.

La solution n'est pas l'interdiction de l'avortement, la solution est d'apprendre aux hommes à prendre leurs responsabilités, à la non violence envers les femmes, en reprimant l'achat de prostitution entre autres, en réduisant la diffusion de la pornographie. Quand ils le feront, les femmes auront beaucoup moins de raison d'avorter.
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar Christophe » sam. 03 mars 2007, 0:06

Ou comment nous faire prendre les vessies pour des lanternes...

Ce sont les patrons et les actionnaires "mâles", les "mâles" consommateurs de prostitution, de pornographie et de pétrole ; l'existence du titre "mademoiselle", et les immigrants qui "acculent" les femmes à l'avortement ?


Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'aluminium ???
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lupar elisseievna » sam. 03 mars 2007, 6:05

Aux époques où les decideurs des "nations" estiment qu'il n'est pas utile que "la nation" fasse des enfants, ils ne donnent pas aux femmes des conditions favorables pour les avoir, donc pour beaucoup de femme, la situation est intenable pour les avoir.
Et aux époques où ils decident qu'il faut de la maind'oeuvre ou de la chair a canon.... ils les y forcent en interdisant avortement et contraception.
Dans l'histoire jusqu'à present il en a ete ainsi.
Sauf dans quelques pays ou on s'occupe vraiment d'aider les femmes à etre mere.

La majorité des "travailleurs pauvres" ce sont des femmes.
Et tout ce que j'ai cité (violence verbale et physique, harcelement, loi donnant des pouvoirs aux peres de harceler les meres...) contribue à ce que les femmes soient rabaissées, sous payées, menacées dans leur quotidien. Donc pas en situation d'avoir des enfants.

Nous vivons une époque - grace à la consommation de petrole - où les entreprises occidentales n'ont aucun interet à ce que des jeunes occidentaux soient mis sur le marché, pour réclamer des salaires occidentaux. Il y a assez de petits chinois, et d'indiens. Les décideurs occidentaux n'ont aucun interet à ce que les femmes fassent des enfants ici ( qu'elles soient d'origine europeenne ou pas d'ailleurs, c'est pareil : on a besoin de main d'oeuvre immigrés, pas d'immigrés occidentalisés qui coutent aussi cher que les français de longue date).
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lupar Christophe » sam. 03 mars 2007, 13:14

[align=justify]Salut Elisseievna
Aux époques où les decideurs des "nations" estiment qu'il n'est pas utile que "la nation" fasse des enfants, ils ne donnent pas aux femmes des conditions favorables pour les avoir, donc pour beaucoup de femme, la situation est intenable pour les avoir.
Et aux époques où ils decident qu'il faut de la maind'oeuvre ou de la chair a canon.... ils les y forcent en interdisant avortement et contraception.
Dans l'histoire jusqu'à present il en a ete ainsi.
Sauf dans quelques pays ou on s'occupe vraiment d'aider les femmes à etre mere.

La majorité des "travailleurs pauvres" ce sont des femmes.
Et tout ce que j'ai cité (violence verbale et physique, harcelement, loi donnant des pouvoirs aux peres de harceler les meres...) contribue à ce que les femmes soient rabaissées, sous payées, menacées dans leur quotidien. Donc pas en situation d'avoir des enfants.
Je comprends un peu mieux votre position. Effectivement, après une période de dénatalité - donc de dépeuplement - il faut "renataliser" pour repeupler et les excès des politiques dénatalistes poussent ensuite aux excès des politiques natalistes pour effectuer le rattrapage.
Vous imputez aux "mâles" la responsabilité d'un contexte anti-nataliste, mais les "femelles" (je n'apprécie pas ce terme, mais il est bien le pendant de celui que vous employez) sont loin d'en être étrangères, quand on voit par exemple la haine d'une large part du mouvement féministe pour tout ce qui a trait à la maternité et à tout ce qui peut la faciliter, la revendication du "droit à l'avortement" (au lieu du droit aux conditions matérielles nécessaire à une maternité) ; la valorisation du carriérisme et le refus d'allocations pour les femmes au foyer ; le dévalorisation du mariage par la généralisation des unions libres et des divorces... Les décideurs politiques d'une nation telle que la France reçoivent leur mandat de leur élection autant par les hommes que par les femmes.

Si les principes du droit moral naturel étaient respectés, il n'y aurait ni dépeuplement ni nécessité de repeuplement. Ces principes sont clairs : caractère intrinsèquement immoral du foeticide, droit aux conditions matérielles d'élever ses enfants, chasteté, méthodes naturelle pour la régulation des naissances. Par rapports à ces principes, les pouvoirs publics ont certaines responsabilités : interdire l'avortement, créer les conditions matérielles et sociales propices à la maternité, ne pas promouvoir l'immoralité en matière de morale sexuelle, développer la recherche scientifique sur les méthodes naturelles de régulation des naissances et en diffuser les résultats. (Notez que je ne suis pas favorable à l'interdiction civile des contraceptifs artificiels non-abortifs, mais seulement à leur déremboursement : l'usage de contaceptifs artificiels est certes un péché mais pas un crime.)

Bien à vous
Christophe[/align]
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lupar elisseievna » sam. 03 mars 2007, 13:56

Pourquoi figurer toujours les feminstes comme opposees a la maternité ?
Les feministes sont pour le choix dans ce domaine, et pas systematiquement contre la maternité.
Il y a eu aussi dans le feminisme des groupes de paroles de meres, qui ont mis en lumiere la position ecoeurante de la doxa psychanalitque contre les meres, entre autres.
Le premier mouvement pour la contraception s'appelait "la maternité heureuse", pas la sterilite heureuse.

Ce qui a été mis en avant de leur mouvement c'etait ce qui était le plus malthusien, et c'est parce que cela correspondait a la politique economique des decideurs economiques - hommes dans leur extreme majorité.
Cela n'exclut pas la responsabilité des femmes en tant que consommatrices et citoyennes occidentales comme les autres, qui en tant que telles profitent du systeme actuel : hommes et femmes du baby boom sont dans l'illusion que les profits sur les enfants maghrebins ( restes au maghreb), chinois et indiens, payeront leurs retraites et leurs vacances dans ces contrées ...

Je perçois la révolte des jeunes contre le CPE, ou des jeunes contre l'avortement, comme un sentiment de desespoir, devant le peu de place qui leur est donné, qui a été pensé pour eux. Finalement la génération petrole peut très bien se passer de descendants...

Dans votre morale "traditionnelle", il y a des devoirs des peres et des meres, mais le role donné aux meres fait qu'elles sont VULNERABILISEES alors que les ecarts des hommes et peres sont "excusés" bien facilement par leurs passions.

Si une morale est utile, c'est celle dont je parle sur la responsabilité des hommes, sur leur sens du devoir envers les femmes et les enfants, ce qui passe par la PRISE DE CONSCIENCE DE LA VIOLENCE des actes (harcelement au travail, achat de prostitution) , des mots ( mme mle), qui contribuent à la violence économique ( le temps partiel pour les femmes proné par les économistes ... qui en fait des travailleuses pauvres).

Interdire l'avortement c'est punir deux fois les femmes qui sont mises dans une situation insupportable, et leurs bebes eventuels avec, par la faute de l'irresponsabilité des hommes : violence lors de la conception ou apres du pere, violence économique...

Accuser les femmes de preferer une carriere, c'est une blague : mais qui peut esperer une "carriere" ? Si peu d'hommes et encore moins de femmes ! Et si l'on l'espere c'est pour quoi SINON pour offrir un niveau de vie décent à ses enfants et ne pas les voir menacés, c'est pour eux !

Je suis convaincue que derriere cette accusation, il n'y a aucune prise en compte de la realité de la situation des femmes, mais seulement l'égoisme, la peur de se voir piquer son poste par une femme fut elle aussi competente, un ridicule petit égoisme "masculiniste" pour ses privilèges.

C'est une présentation totalement fausse surtout : je suis persuadée que ce qui peine la plupart des femmes actuelles, c'est plutot de ne pas pouvoir faire les enfants qu'elles souhaitent, et non l'inverse.

Je ne crois pas que le "droit naturel" ajuste lui meme la population aux possibilités de la nature, voir plutot votre blague sur dieu qui envoie un pompier ...
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lupar elisseievna » sam. 03 mars 2007, 14:24

Le refus des allocations pour femmes au foyer par ex, ce n'est pas un refus de la maternité, c'est le refus de mettre des femmes dans des situations de vulnérabilité, ou ni elles, ni leurs enfants de sont proteges des violences masculines.

Ces allocations sont si basses qu'elles ne permettent pas d'echapper a cette vulnerabilité.

Ce que les feminstes veulent c'est que les femmes soient dans une position où leur travail est reconnu, c'est la fin du "sursalaire" du "chef de famille", afin qu'elles assumer financierement leurs maternités.
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2480
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lupar Boris » dim. 04 mars 2007, 9:25

"Les féministes sont pour le choix".

Tout le monde sait ce que cela veut "pro-choice" : cela veut pro-avortement !
Dernière mesure "pro-choice" en France : transformer les "nourrices" en crèches et augmenter les gardes après l'école pour que les femmes puissent travailler plus longtemps au bureau (ou ailleurs mais pas chez elle).

Alors des "pro-choice" qui font tout pour casser la famille, moi j'appelle cela des pro-mort !

Et les femmes au foyer ?
Aucune reconnaissance sociale alors qu'elles sont plus de 50% des femmes dans les mois qui suivent une naissance ! Pourquoi tout faire pour leur interdire d'éduquer leurs enfants ? (coût de la vie, dénigrement de la condition de mère de famille au foyer, difficultés à retrouver un emploi après 15 ans passés à éduquer les enfants et faire tourner une maisonée, critiques acerbes, ...)
La dernière en date : l'instruction à la maison quasiement interdite maintenant en France !

Alors tout ce qui est pro-choice n va que dans un seul sens. Aucune mesure pour les pro-vie !
UdP,
Boris

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

La société en Pologne

Message non lupar Harfang » mer. 19 oct. 2011, 19:59

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... scQZCwnGYY


La jeunesse catholique de Pologne met en déroute une manifestation athée avec la joie pour arme.

Traduction des slogans athées :
"Pas de Dieu, pas de problèmes !"
"Catholiques dans les églises pas dehors" avec des faces haineuses et lugubre.

Traduction des slogans catholiques :
"Jésus ! Jésus !"
"Catholique, pas laïques !"
et à la fin "IDZCIE Z BOGIEM" ce qui veut dire "foutez le camp !" mais qui en polonais se traduit par "Partez avec Dieu !"

Cela a eu lieu à Cracovie sur "Le Rynek", la grande place du Marché.

JEUNES CATHOLIQUES DE FRANCE
QUAND NOUS RENDRONS-NOUS AUSSI VISIBLES ????

« La joie est le secret gigantesque du chrétien » Chesterton

« …l’Église est militante et par conséquent dans une lutte continuelle. Cette lutte fait du monde un vrai champ de bataille et de tout chrétien, un soldat valeureux qui combat sous l’étendard de la Croix. » Saint Pie X, Allocution Vi son grato, Ven. Fratello, 13 décembre 1908


http://jesusfilsdedieu.blogspot.com/201 ... et-en.html
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La joie pour arme : catholiques contre athées en Pologne

Message non lupar Suliko » mer. 19 oct. 2011, 21:37

Je crois que c'est la faiblesse numérique toujours plus grande qui nous rend toujours plus faibles et tièdes...

Quant à la Pologne, j'ai lu qu'un parti anticlérical dont je ne me souviens plus du nom avait un certain succès en Pologne...ce qui ne présage rien de bon...

P.S.: Vous imaginez des catholiques français proclamer tout haut des slogans hostiles à la laïcité, ou du moins la remettant en question?
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Situation sociale en Pologne

Message non lupar Harfang » jeu. 20 oct. 2011, 11:58

P.S.: Vous imaginez des catholiques français proclamer tout haut des slogans hostiles à la laïcité, ou du moins la remettant en question?
Ah ! On serait dans la bonne voie !
Hélas, les idées révolutionnaires ont pénétré jusque dans les esprits catholiques.
Je ne sais pas si la laïcité est une bonne chose.
La laïcité bien comprise est la distinction du politique et du religieux, sans pour autant séparer les deux sphères qui doivent bien plutôt collaborer que s'opposer. Le domaine temporel doit en tout être soumis au domaine spirituel et lui servir d'appui autant qu'il le peut. Vous le constaterez aisément, la "laïcité" actuelle n'a rien à voir avec cette définition née plus ou moins de la Réforme pontificale du Moyen-Âge. La laïcité contemporaine, loin d'être une bonne chose, est proprement d'essence satanique, car elle est en vérité l'athéisme dans la politique et la haine de tout ordre surnaturel.
Vu l'état des choses actuellement, la laïcité ne peut être abolie car les gens se demanderait pourquoi l'Eglise doit marcher avec l'Etat plutôt que les Grands Rabbins ou les Lamas. Quelle légitimité a-t-on puisque, dans l'esprit des gens, toutes les religions se valent !
Je ne suis pas trop pour, mais pour le moment je ne vois pas mieux...
L'État doit marcher sous le manteau du Catholicisme car c'est la seule vraie religion ; c'est aussi simple que ça. Trop d'œcuménisme maladroit ont malheureusement brouillé les frontières entre les différentes religions, qui ne se valent pas. Il n'y a qu'Un Dieu, qu'Une Église, qu'Une Vérité, qu'Un Pape, qu'Une Religion ; tout doit être soumis au Christ-Roi : les individus, les familles, les sociétés, les nations, les présidents, les rois. Qu'au nom de Jésus tous genoux fléchissent dans les Cieux, sur la terre et dans les enfers.

L'Église ne demande-t-elle pas que les chrétiens s'engagent en politique ? Très bien. Mais devrions-nous militer comme le font les sympathisants du Parti socialiste, ou ceux de l'UMP ? Le « parti de Dieu » (Saint Pie X), c'est quand même autre chose... Je pense que ce misérable système démocratique dans lequel nous croupissons doit être dépassé, qu'il faut voir plus haut, qu'il faut d'abord se battre en menant une vie chrétienne exemplaire et agir dans la Cité sans respect humain en dénonçant ce qui est faux, ce qui est mort, ce qui est funeste pour l'humanité. La Vérité est un feu dont nous, chrétiens, nous avons le devoir d'embraser l'Univers, quoiqu'il en coûte, même si pour cela nous devons perdre la vie.
Dernière édition par Harfang le jeu. 20 oct. 2011, 15:10, édité 1 fois.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La joie pour arme : catholiques contre athées en Pologne

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 20 oct. 2011, 13:46

L'Église ne demande-t-elle pas que les chrétiens s'engagent en politique ? Très bien. Mais devrions-nous militer comme le font les sympathisants du Parti socialiste, ou ceux de l'UMP ? Le « parti de Dieu » (Saint Pie X), c'est quand même autre chose... Je pense que ce misérable système démocratique dans lequel nous croupissons doit être dépassé, qu'il faut voir plus haut, qu'il faut d'abord se battre en menant une vie chrétienne exemplaire et agir dans la Cité sans respect humain en dénonçant ce qui est faux, ce qui est mort, ce qui est funeste pour l'humanité. La Vérité est un feu dont nous, chrétiens, nous avons le devoir d'embraser l'Univers, quoiqu'il en coûte, même si pour nous devons perdre la vie.
Je voterais volontiers pour vous aux prochaines élections !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1433
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: La joie pour arme : catholiques contre athées en Pologne

Message non lupar Aldous » jeu. 20 oct. 2011, 17:02

L'État doit marcher sous le manteau du Catholicisme car c'est la seule vraie religion ; c'est aussi simple que ça. Trop d'œcuménisme maladroit ont malheureusement brouillé les frontières entre les différentes religions, qui ne se valent pas. Il n'y a qu'Un Dieu, qu'Une Église, qu'Une Vérité, qu'Un Pape, qu'Une Religion ; tout doit être soumis au Christ-Roi : les individus, les familles, les sociétés, les nations, les présidents, les rois. Qu'au nom de Jésus tous genoux fléchissent dans les Cieux, sur la terre et dans les enfers.
Vous oubliez que Dieu nous a fait libres. C'est-à-dire le choix de Dieu ne doit être imposé à personne!

(Le Catholicisme c'est la seule vraie religion pour vous, mais vous oubliez que ce n'est pas l'avis de tous. Aussi il n'y a pas de raison que votre avis s'impose à tous.)
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal


Revenir vers « Société »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité