États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2286
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: La société américaine

Message non lupar poche » mer. 10 août 2016, 11:44

C'est étrange, j'ai tapé "Orlando", et j'ai essayé d''autres entrées, mais je n'ai rien trouvé sur le forum. Non que cela m'étonne vraiment, avec l'expérience, bah, on s'habitue à l'indifférence catholique sur la cité. Bref, un type a tué une cinquantaine de personnes (homosexuelles ou pas ? ) dans VOTRE indifférence générale. [4 pages en 4 jours ! ici : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 23#p346623 ]
Mais je ne suis pas concerné par l'indifférence. Ce qu'il m’intéresserait de savoir, c'est comment on peut abattre une cinquantaine de personnes aux USA, sans que personne d'autre ait sorti son propre flingue - les infos américaines que j'ai lues ne citent pas non plus le type d'arme employé, assez efficace pour tuer cinquante fois. Il faudrait conseiller la NRA de vendre aussi quelques grenades à fragmentation. Même si ces dernières remontent à la seconde guerre mondiale (ou la première) .... une cinquantaine de grenades eussent sans doute été plus efficaces encore ....

Bizarre n'est-il pas ?

:( :( :(
Vous devez comprendre, Il était dans un endroit qui était sombre, avec beaucoup de musique forte.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » jeu. 08 sept. 2016, 11:01

Trois personnes ont été arrêtées et des suspects sont activement recherchés après une fusillade qui a eu lieu dans la nuit de dimanche 24 à lundi 25 juillet sur le parking d’une discothèque de Fort Myers, en Floride, le Club Blu. Deux personnes, âgées de 14 et 18 ans, ont été tuées, et au moins dix-sept personnes ont été blessées, selon la police.

Une fête d’adolescents avait lieu dans la boîte de nuit quand ont éclaté les tirs, à 0 h 30, alors que le club était sur le point de fermer et que les parents venaient chercher leurs enfants. Sur sa page Facebook, la discothèque affirme que des agents de sécurité armés protégeaient le lieu. « Nous voulions offrir aux adolescents ce que nous pensions être un lieu sûr pour passer une bonne soirée », poursuit-il.

La police a ajouté que Stef’An Strawder, une gloire de l’équipe de basket-ball d’un lycée du coin âgée de 18 ans, et Sean Archilles, 14 ans, ont été tués. Le pronostic vital de deux autres personnes est engagé, ont indiqué des responsables médicaux.
90 morts par jour

L’enquête se poursuit pour éclaircir les circonstances de la fusillade. « La police de Fort Myers veut confirmer que ces faits ne relèvent pas d’un acte de terreur ou de terrorisme », a-t-elle souligné dans un communiqué. Trois personnes ont été interpellées pour interrogatoire et plusieurs rues restaient fermées à la circulation lundi matin. La police a par ailleurs fait part d’autres coups de feu en lien avec cette affaire près d’une maison non loin du club, où « il y a eu un blessé léger ».


http://www.lemonde.fr/international/art ... _3210.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Fusillade et suicide

Message non lupar etienne lorant » ven. 09 sept. 2016, 11:03

Des coups de feu ont été tirés jeudi dans une école à Alpine, dans l’État américain du Texas. Une élève a tiré sur une condisciple et l’ablessée avant de mettre fin à ses jours.


https://www.thetruthaboutguns.com/2016/ ... ng-708636/
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La fusillade au tribunal...

Message non lupar etienne lorant » sam. 10 sept. 2016, 15:54

Impossible de tout suivre dans ce type d'incidents, tant ils sont nombreux.

Une fusillade a éclaté lundi 11 juillet dans un tribunal du Michigan (nord des Etats-Unis), faisant trois morts, le tireur et deux huissiers de justice, ainsi que plusieurs blessés, selon les médias locaux citant la police. Les antennes locales de la chaîne ABC News, citant le shérif du comté de Berrien, Paul Bailey, ont révélé l’identité des trois hommes. Ce dernier a ajouté qu’un adjoint du shérif avait également été blessé, ainsi que plusieurs civils. Tous seraient dans un état stable.

Le tireur était un homme en passe d’être transféré vers une prison. Il s’est emparé de l’arme d’un policier, avant de commencer à tirer, en milieu d’après-midi, au sein du tribunal de la petite ville de Saint-Joseph, en bordure du lac Michigan. La police « a sécurisé les lieux, au tribunal du comté de Berrien et et a lancé une enquête sur la fusillade.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html


«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Treize ans, c'est un peu jeune pour mourir

Message non lupar etienne lorant » jeu. 15 sept. 2016, 19:03

Un adolescent de 13 ans en possession d’un pistolet à air comprimé a été abattu mercredi soir à Columbus, dans le nord des Etats-Unis, par la police qui le soupçonnait d’avoir participé à une agression à main armée, selon les autorités. Une enquête a été ouverte par les autorités au sujet de la mort de Tyree King, dont le décès a été prononcé vers 20h22 (02h22 HB) mercredi soir à l’hôpital pour enfants Nationwide, signale le communiqué posté sur la page Facebook de la police de Columbus.
Selon elle, des policiers ont été envoyés vers 19h42 sur les lieux où a été signalé un vol à main armée impliquant plusieurs suspects. Ils ont ensuite repéré trois hommes correspondant à la description transmise par la victime présumée. Lorsqu’ils ont voulu leur parler, deux d’entre eux se sont enfuis à pied et ont été pris en chasse par les policiers.
Dans une allée toute proche, tandis que les agents « tentaient de les arrêter, l’un des suspects a sorti un pistolet de sa ceinture », poursuit le texte. « L’un des policiers a tiré et touché le suspect à plusieurs reprises ».


http://fr.metrotime.be/2016/09/15/news/ ... ans-lohio/
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » mer. 21 sept. 2016, 10:43

Etats-Unis: 12 policiers blessés lors d'affrontements après la mort d'un noir abattu par la police

Washington (AFP)
Publié le 21 septembre 2016 à 09h24


Douze policiers ont été blessés mardi soir à Charlotte en Caroline du Nord dans l'est des Etats-Unis lors d'affrontements survenus après la mort d'un noir américain abattu par un policier également noir, selon les autorités et des médias locaux.

Selon ces médias, un nombre indéterminé de civils ont également été blessés lors des heurts.

Après le décès de Keith Lamont Scott, 43 ans, des manifestants se sont rassemblés près du lieu où il a été abattu en brandissant des pancartes affirmant "les vies des Noirs comptent" et scandant le slogan "Pas de justice, pas de paix", selon une chaîne de télévision locale.

Lors des affrontements, "environ 12 policiers ont été blessés dont un touché à la tête par une pierre", a indiqué dans un tweet la police de Charlotte-Mecklenberg. Ces policiers ont été blessés alors "qu'ils protégeaient notre communauté lors d'une manifestation", a-t-elle ajouté dans un autre tweet.

La chaîne locale WSOC-TV a précisé que la police avait eu recours notamment à des armes anti-émeutes et à du gaz lacrymogène pour essayer de contenir la colère de la foule. Plusieurs véhicules de police ont été attaqués et endommagés, selon les autorités.

Responsable de la mort de Keith Lamont Scott, le policier noir Brentley Vinson a été suspendu de ses fonctions. Selon la chaîne de télévision locale, il faisait partie d'un groupe de policiers mandatés pour arrêter un suspect.

Keith Lamont Scott qui n'était pas cette personne recherchée était dans une voiture sur un parking d'immeuble et était en possession d'une arme à feu, selon la police. Ses proches ont en revanche affirmé qu'il n'avait qu'un livre à la main.

La discussion s'est envenimée et les policiers ont affirmé s'être sentis menacés par Keith Lamont Scott jusqu'à ouvrir le feu.

© 2016 AFP.


voir aussi sous le lien:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ ... -cours.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La société américaine

Message non lupar etienne lorant » lun. 26 sept. 2016, 17:19

Washington (AFP)

Un homme a ouvert le feu lundi matin dans un centre commercial de Houston, blessant six personnes avant d'être abattu par les forces de l'ordre, ont annoncé la police et les pompiers.

Les victimes ont subi des blessures de gravité diverse, certaines ayant été atteintes par balle et d'autres entaillées par des éclats de verre, a précisé Richard Mann, un porte-parole des pompiers. Les blessés ont été transportés à l'hôpital, a-t-il indiqué.

Une victime se trouve dans "un état critique", a rapporté la télévision ABC.

Le tireur présumé "a été touché par nos policiers. Il n'existe pas d'information sur un autre tireur", a fait savoir dans un premier temps la police de Houston. Le décès du tireur ensuite a été constaté, a-t-elle ajouté plus tard.

La fusillade a débuté vers 06H30 (11H30 GMT) à l'extérieur d'une zone commerciale située près de l'intersection des rues Weslayan et Bissonnet, dans cette métropole très étendue qui est la quatrième ville des Etats-Unis.

Une vidéo amateur, tournée par un témoin avec son smartphone alors que le jour se levait, montre un échange de tirs, des policiers tentant de se rapprocher du suspect en s'abritant derrière un mur.

Les télévisions américaines ont montré un parking d'une zone commerciale, sur lequel ont afflué des dizaines de véhicules de secours, ainsi que des voitures portant des impacts de balle.

Le tireur n'a pas immédiatement été transporté à l'hôpital, les démineurs voulant s'assurer qu'il ne portait pas d'explosif, a souligné M. Mann.

Les services de déminage ont également isolé la voiture du suspect et les immeubles alentour ont été placés en état de confinement. Au moins un robot de déminage a été déployé.

Les autorités ont demandé aux habitants d'éviter le site, la zone confiée à la police scientifique étant relativement vaste.

Le port d'arme visible sur la voie publique est autorisé au Texas.



© 2016 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une nouvelle mort totalement inutile

Message non lupar etienne lorant » jeu. 29 sept. 2016, 17:46

Aux Etats-Unis, il ne se passe pas une semaine sans qu'un homme noir ne tombe sous les balles de la police. Une manifestation a eu lieu mercredi 28 septembre dans la banlieue de San Diego après la mort d'un homme noir non armé tué par les forces de l'ordre.

L'homme - qui aurait souffert de troubles mentaux - a été formellement identifié par la police comme Alfred Olango, âgé de 38 ans et résident d'El Cajon, à environ 20 kilomètres de San Diego, en Califonie.

Alfred Olango a été tué dans la nuit de mardi à mercredi à El Cajon, après que la police eut reçu un appel décrivant un homme au comportement erratique au milieu de la circulation routière.

Des centaines de manifestants ont défilé mercredi dans le calme à El Cajon, bloquant à un moment un croisement et faisant face à des policiers en tenue anti-émeute.


http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... nique.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » lun. 01 mai 2017, 14:34

Je m'étais arrêté de compter les fusillades en Amérique, mais cette dernière est très "lourde" :



En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. OKEN SAVOIR PLUS


Etats-Unis : huit personnes blessées par balles à San Diego, l'assaillant abattu

San Diego (Etats-Unis), dimanche 30 avril 2017. L'assaillant a été tué par la police.



Un homme a ouvert le feu sur un groupe qui fêtait un anniversaire aux abords d'une piscine. Il a été tué par la police.
Un homme armé, soupçonné d'avoir tiré et blessé huit personnes, dont plusieurs se trouvent dans un état critique, a été tué par la police dimanche, près de l'Université de Californie, à San Diego (Etats-Unis), rapporte Fox News San Diego.
 
Le chef de la police de San Diego, Shelley Zimmerman, a expliqué avoir été alertée dimanche vers 6 heures (15 heures en France) parce qu'un homme tirait sur un groupe qui visiblement fêtait un anniversaire près d'une piscine privée. «Lorsque l'hélicoptère de la police a survolé les lieux, l'individu continuait de recharger son arme et de tirer sur des personnes», a-t-elle précisé. «L'assaillant a finalement été neutralisé et tué lors d'un échange de coups de feu avec trois policiers», a encore indiqué la cheffe de la police.

 
Plusieurs victimes dans un état critique
 
Selon des informations de la chaîne ABC, plusieurs blessés ont été hospitalisés dans un «état critique». Les autorités n'ont pas précisé l'âge ni les identités des victimes. Le chef Zimmermann n'a pas livré d'informations sur l'identité de l'homme armé et ses motivations. Un témoin a déclaré à Fox News San Diego «avoir vu le tireur près de la piscine avec une bière à la main et un pistolet dans l'autre». «C'était affreux. J'ai vu cet homme blesser au moins cinq personnes», précise-t-il.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/e ... 905178.php




-
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar Altior » lun. 01 mai 2017, 20:50

Je pense qu'il serait plus facile de compter les victimes de chez nous. Et nulle part dans le monde civilisé le régime des armes n'est pas si restrictif qu'en France.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: États-Unis : Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar Altior » mar. 02 mai 2017, 9:57

Si on se limite aux Etats-Unis, juste hier on à eu un attaque dans une université au Texas. Une personne tuée et deux bléssés. C'est ici:
http://www.msn.com/fr-fr/actualite/mond ... spartandhp

Et c'est par arme blanche. Car ce ne sont pas les armes qui tuent les gens, mais les gens qui tuent les gens. Et, si les criminels n'achètent pas d'arme à feu à la superette d'à côté (quoiqu'au Texas elles sont presque là), ils les achètent sur le marché noir comme au Bataclan, ou bien ils utilisent des camions en location comme à Nice.

Ce n'est pas en interdire aux gens de se défendre qu'on diminuera les tueries et le nombre de leurs victimes. Je pense que c'est, d'un côté, par l'éducation à la foi, aux commandements de Dieu et au sens du péché; d'un autre, par restituer aux états leurs fonctions régaliennes, dont la première est de défendre les gens, leurs vies, leurs biens.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une arme à feu, un objet comme les autres ?

Message non lupar etienne lorant » ven. 30 juin 2017, 16:30

Son histoire rappelle celle de Chris Kyle, le soldat américain du film American Sniper. Et pourtant, ce sniper canadien a été beaucoup plus fort que lui. En abattant un soldat de Daech à plus de 3 kilomètres de distance, ce sniper vient de battre le record du monde de distance pour un tir létal.

Ce Canadien vient d'effacer le précédent record de 2.475 mètres, détenu par un soldat britannique. Il a fallu dix secondes pour que la balle parcoure les 3.450 mètres et atteigne sa cible, un membre de l'Etat islamique. Ce tireur d'élite, membre de la Joint Task Force 2 était en opération en Irak : son tir «a interrompu une attaque de Daech contre les forces de sécurité irakiennes», a déclaré une source militaire. «Pour cette mission, il était préférable de faire usage d'un tireur d'élite plutôt qu'un bombardement qui aurait pu occasionner des victimes collatérales, comme des civils», a ajouté cette même source.

À 3 kilomètres de distance, le tir a dû être confirmé par vidéo

La distance était si longue, que la balle a mis dix secondes à atteindre sa cible. Ce tir est véritablement un exploit. D'ailleurs, il était humainement impossible de savoir si la cible avait été atteinte. Le tir a dû être vérifié par vidéo et par d'autres données, avant d'être confirmé. Ce sniper d'exception était équipé d'un fusil McMillan TAC-50, installé à un poste particulièrement haut.

http://www.ladepeche.fr/article/2017/06 ... monde.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Un sniper d'élite abattu par un collègue

Message non lupar etienne lorant » mar. 18 juil. 2017, 15:58

Un ex-membre des Navy Seal, ce tireur d'élite qui s'est illustré en Irak, a été tué par un vétéran.
De notre correspondant à New York

Il s'attendait à connaître une fin violente, lors d'une embuscade en Irak, mais avait fini par croire en sa bonne étoile. Après onze ans de bons et loyaux services au sein des Navy Seal, les troupes d'élite de la marine américaine, Chris Kyle, le sniper le plus redoutable de l'armée américaine (255 «kills (ennemis tués)», dont 160 confirmés), avait raccroché son fusil de tireur d'élite, pour mieux se consacrer à sa famille.
Il a été abattu samedi près de chez lui au Texas par un de ses compatriotes, lors d'un gala de charité organisé à Glen Rose, près de Fort Worth, et consacré aux vétérans atteints de syndrome post-traumatique (ou PTSD, dans le jargon militaire). L'assassin, Eddie Ray Routh, était un de ces vétérans que Kyle se faisait un devoir d'assister lors de leur difficile retour à la vie civile, en organisant des week-ends de «réintégration» dans des ranchs du Texas ou de l'Oklahoma appartenant à d'anciens Seals. Agé de 25 ans, Routh serait retourné chez lui après avoir abattu Kyle et un de ses voisins, avant d'être arrêté par la police après une brève course-poursuite en voiture.

Prime sur sa tête, 80 000 dollars mort ou vif

Chris Kyle, 38 ans, avait reçu Le Figarol'an passé (voir nos éditions du 10 avril 2012) à Dallas, pour la sortie de sa biographie en France. Il qualifiait les Irakiens de «sauvages, qui n'hésitent pas à envoyer des femmes et des enfants faire le sale boulot», une ceinture d'explosifs autour de la taille, et retroussait volontiers la manche de son bras gauche, recouvert de tatouages impressionnants. Un trident des Navy Seal y côtoyait une énorme croix de templier rouge vif, symbole de sa foi chevillée au corps. Élevé dans l'amour de Dieu, de la patrie et de la famille, Kyle, père de deux jeunes enfants, ne faisait pas mystère de ses motivations:

«Là-bas, en Irak, je voulais que tout le monde sache que je suis chrétien, et un féroce guerrier de Dieu.»

Il avait sa conscience pour lui car chaque insurgé qu'il éliminait «ne risquerait pas de planter une bombe improvisée sous une route au passage d'un convoi» américain. Après ces exploits, Kyle avait hérité d'un surnom flatteur venant de l'insurrection sunnite, «al-shaitan Ramadi (le diable de Ramadi)», ainsi qu'une prime sur sa tête, 80.000 dollars mort ou vif. Pour ses camarades du «Navy Seal team 3», il était «The Legend (la légende)», depuis un tir à 1 800 m, en 2008 dans les bas-fonds de Saddam City (Bagdad), contre un Irakien sur le point de tirer une roquette contre un convoi de marines.

«Salle d'attente au Purgatoire»

Après avoir quitté le service actif en 2009, Kyle avait fondé Craft International, une firme spécialisée dans la formation des snipers. Son aura et son entregent lui avaient permis de transformer rapidement son entreprise en business lucratif. Flairant le filon, les édiles républicains texans avaient bien tenté de le convaincre d'embrasser la carrière politique, mais lui n'affichait que mépris pour ceux qu'il qualifiait d'«escrocs», qu'ils soient républicains ou démocrates.

Note personnelle : cet excellent chrétien ne connaissait pas le commandement : Tu ne tueras point. ..
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La société américaine

Message non lupar etienne lorant » jeu. 10 août 2017, 16:04

Erricka Bridgeford désigne le carrefour à Baltimore où son cousin a été tué par balle en 2015. Le week-end dernier, cette femme a impulsé dans la ville américaine, rongée par les gangs, un "cessez-le-feu" de... 41 heures.

e mot d'ordre, sur des affiches placardées dans la cité portuaire à l'est des Etats-Unis, était simple: "Nobody kill anybody for 72 hours" (Personne ne tue qui que ce soit durant 72 heures). Soit de vendredi à dimanche.

Mais, dès samedi, un homme de 24 ans a été mortellement touché par un tir, suivi d'un autre quelques heures plus tard. Deux meurtres qui n'effacent pas le "succès" remporté, assurent les organisateurs.

"41 heures de paix dans une ville qui perd des gens toutes les 19 heures, c'est énorme!", se réjouit Mme Bridgeford, qui a grandi dans ces rues devenues les plus dangereuses du pays.

Certains mois, le nombre d'homicides à Baltimore dépasse celui des jours: les victimes sont surtout des Noirs, tués par d'autres Noirs.


Résultat, un jeune Noir à Baltimore risque autant de perdre la vie qu'un soldat américain en Irak en pleine insurrection sunnite. La ville pourrait compter plus de 400 homicides fin 2017, un record national si on le rapporte aux 600.000 habitants.

A l'âge de 12 ans, Erricka Bridgeford a vu se vider de son sang un jeune garçon de son quartier, touché par un tir. Puis, au lycée, elle a perdu "au moins deux ou trois amis".

Deux de ses trois frères ont reçu des balles. Le premier a miraculeusement survécu en 2001, l'autre est décédé en 2007. Les armes à feu ont également pris la vie de deux de ses cousins et de son beau-fils.

- Obsèques en série -

"Je me rends à environ trois ou quatre enterrements par an", relate la femme noire de 44 ans.


Elle est persuadée que le week-end de cessez-le-feu, qu'elle a préparé depuis des mois, a permis de sauver au moins deux vies.

Mais, plus important, la ville est selon elle gagnée par une prise de conscience. "Nous avons créé une sorte de nouvelle énergie", dit-elle.

De l'énergie, il en faudra pour éradiquer les racines de la violence: l'extrême pauvreté, les dépendances aux drogues et aux médicaments opiacés, la dissémination des armes à feu, la rivalité entre les gangs, l'enchaînement des représailles.


Dans certain quartiers à la dérive à l'est de Baltimore, les maisons murées s'achètent pour 7.000 dollars, quand ceux qui travaillent amassent péniblement 15.000 dollars par an, détaille Gardnel Carter, directeur d'une antenne locale de Safe Streets, un programme de lutte contre la violence.

Les jeunes en quête d'évasion, explique-t-il, ne voient comme débouchés que les appareils électroniques et les drogues.

L'héroïne a laissé place aux médicaments antalgiques de synthèse, normalement vendus sur ordonnance.

"Il y a des gens de plus en plus jeunes qui y sont accros. Ils errent comme des zombies, en plus de leurs problèmes mentaux déjà existants", décrit M. Carter, qui a été emprisonné vingt ans pour meurtre.

- Défiance envers la police -


Barbe fournie et lunettes noires sur les yeux, Jamal, 28 ans, est assis dés?uvré dans une rue où les quelques commerces sont majoritairement gérés par des hispaniques ou des asiatiques.

Le trafic de drogue est omniprésent, avertit-il.

"Je vois la bosse formée par l'arme (sous les vêtements) de cet homme, mais je ne vais pas appeler la police car cela mettrait ma vie en danger", confie-t-il. "C'est comme ça que j'ai survécu si longtemps".


La confiance entre la police et les habitants des quartiers paupérisés de Baltimore a été durablement entamée par l'affaire Freddie Gray. Le 12 avril 2015, ce Noir de 25 ans avait subi une blessure mortelle aux cervicales lors de son transport dans un fourgon policier. La ville avait été agitée par des émeutes.

Plus récemment, des policiers ont été accusés d'avoir confectionné des fausses preuves en déposant des drogues chez un suspect.

Une polémique alors que la police réfléchit à des stratégies inédites pour endiguer les homicides. Une piste serait de punir d'un an de prison toute détention illégale d'arme à feu.

Baltimore veut aussi s'équiper d'un réseau de capteurs acoustiques qui localiserait en temps réel les coups de feu.

- Mieux protégé... en prison -

De façon paradoxale, les autorités se demandent si une façon d'éviter la mort brutale de futures victimes serait de maintenir ces dernières... derrière les barreaux.


"Il faut parfois protéger les gens contre eux-mêmes. Au moment de leur décès dans la rue, de nombreuses personnes auraient pu être en prison si elles avaient reçu une peine plus sévère", explique à l'AFP T.J. Smith, le porte-parole de la police de Baltimore.

Plus de 85% des victimes avaient un casier judiciaire, ajoute-t-il.

Pour lui, le cessez-le-feu n'a "absolument pas été un échec", en raison du coup de projecteur positif suscité par l'initiative.

M. Smith est devenu le visage qui annonce chaque nouvelle fusillade, ses victimes et ses auteurs quand ils sont interpellés. Il n'oubliera jamais le 173e mort de l'année 2017: son propre frère, tué par balle.

"Etre du côté de la victime, bien sûr que c'est différent", confesse-t-il. "C'est autrement douloureux que de parler au pupitre d'un étranger".


Publié le jeudi 10 août 2017 à 15h10 à Baltimore (Etats-Unis) (AFP)
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Troubles d'été à Charlottesville

Message non lupar etienne lorant » lun. 14 août 2017, 9:37

Des violences entre des partisans de l’extrême droite américaine et des contre-manifestants ont fait un mort et une vingtaine de blessés, samedi 12 août à Charlottesville dans l’Etat de Virginie.

La réaction du président Donald Trump, qui a renvoyé les deux camps dos à dos, suscite une controverse.
Lire notre reportage : Après le drame de Charlottesville, les voix s’élèvent contre « un attentat terroriste »

Des groupes radicaux, suprématistes et nazis s’étaient rassemblés à Chalottesville en Virginie, samedi 12 août, pour protester contre le projet de retrait d’une statue du général confédéré Robert Lee, considéré comme un défenseur de l’esclavagisme.

Des échauffourées avaient déjà eu lieu vendredi soir sur le campus de l’Université de Virginie, poussant le gouverneur démocrate de l’Etat, Terry McAuliffe, à déclarer un état d’urgence, une mesure permettant de mobiliser davantage de moyens policiers.
Mais le rassemblement d’extrême droite a aussi attiré un grand nombre de contre-manifestants antiracistes. De violents heurts ont alors éclaté, donnant lieu à des rixes, des jets de projectiles, des échanges de coups de bâton. Face à ces premiers incidents, la police en tenue anti-émeute a décidé d’interdire la manifestation prévue et a procédé à l’évacuation du parc public où elle se tenait.

C’est en fin de journée qu’un véhicule a foncé dans un groupe de militants antiracistes présents au rassemblement. Dans une vidéo amateur diffusée sur les réseaux sociaux, on voit la voiture de couleur sombre percuter violemment un autre véhicule, puis repartir vivement en marche arrière, au milieu des manifestants. « J’ai le cœur brisé qu’une vie ait été perdue ici », a déclaré le maire démocrate Mike Signer sur Twitter.

Le conducteur, originaire de l’Ohio, a été inculpé de meurtre, de blessures et de délit de fuite, selon la chaîne de télévision CNN.
Trois autres hommes ont été arrêtés et le FBI a ouvert une enquête.

Dans la soirée, le conseil municipal a voté l’instauration d’un couvre-feu. Des craintes de débordements plus graves étaient avivées par la présence d’armes portées ouvertement par les manifestants, ainsi que le permet la loi dans cet Etat. Des membres de milices d’extrême droite s’étaient aussi positionnés en tenue paramilitaire, fusil semi-automatique en bandoulière, non loin des forces de l’ordre très sollicitées.

Quel est le bilan des victimes ?

Un membre d’une milice suprémaciste a reçu un œuf sur son treillis militaire, à Charlottesville, samedi 12 août.
La victime renversée par la voiture est une femme de 32 ans. Une vingtaine de personnes ont également été blessées par cette voiture qui a foncé, volontairement selon des témoins, dans la foule de manifestants antiracistes.

Par ailleurs, quelques heures plus tard, deux policiers sont morts dans l’accident de leur hélicoptère aux abords de la ville, sans qu’un lien ne soit établi entre cet accident et les violences. La police a rapporté que ce crash était lié aux manifestations, sans plus de précisions. L’agence nationale de sécurité aérienne va lancer une enquête.

Qui est la personne inculpée de meurtre ?
James Fields, 20 ans, est soupçonné par les enquêteurs d’avoir précipité sa voiture dans la foule. Il a été inculpé pour meurtre, blessures et délit de fuite. La police n’a pour le moment pas fourni d’explication à cet acte.

Le Dailynews souligne qu’avant l’attaque M. Fields a été photographié au milieu des membres de Vanguard America, groupe nationaliste qui a participé à l’organisation de ce rassemblement. Mais sur son compte Twitter, l’organisation assure que M. Filds « n’est pas un membre ».

L’Associated Press a contacté la mère du suspect qui se dit surprise d’apprendre que son fils était proche d’un mouvement d’extrême droite parce que, dit-elle, « il a eu un ami africain américain. » Elle affirme également ne pas connaître les raisons de cette manifestation où était présent son fils : « Je pensais que ça avait un rapport avec Trump, Trump n’est pas suprémaciste. »

Les groupes de la droite radicale et identitaire américaine présents, dont le Ku Klux Klan et des néonazis avec des drapeaux confédérés, entendaient dénoncer de façon unitaire le projet de la ville de déboulonner dans un jardin municipal la statue d’un général sudiste favorable à l’esclavagisme.

Cette guerre américaine des statues confédérées avait déjà fait polémique quelques mois plus tôt à la Nouvelle-Orléans, où quatre statues ont été déboulonnées

Le gouverneur de Virginie avait appelé, dès vendredi, les habitants à éviter de se rendre à ce rassemblement, baptisé « Unite the Right », pour lequel un détachement de la Garde nationale de l’Etat avait été mis en alerte. « De nombreuses personnes attendues à Charlottesville veulent exprimer des idées considérées par beaucoup de gens, y compris moi-même, comme abjectes. Tant qu’ils le font pacifiquement, c’est leur droit », avait-il souligné.

Le 8 juillet, quelques dizaines de membres du Ku Klux Klan s’étaient déjà rassemblées dans cette ville paisible et pittoresque, très largement surpassée en nombre par les manifestants antiracistes. Mais les images de ces extrémistes en robe traditionnelle avaient été diffusées dans le monde entier.Cette fois-ci, la droite nationaliste espérait attirer nettement plus de partisans, grâce à la présence de différents responsables de la mouvance Alt-Right, qui avait soutenu Donald Trump pendant sa campagne. Les experts doutent toutefois d’un véritable rapprochement entre ces différents groupes très disparates

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... EGo6zGZ.99
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


Revenir vers « Société »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité