L'hypothèse de "guerre civile" est-elle un simple fantasme ?

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Incertain
Censor
Censor
Messages : 63
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

L'hypothèse de "guerre civile" est-elle un simple fantasme ?

Message non lupar Incertain » lun. 07 août 2017, 18:07

Plusieurs ouvrages sont parus récemment avec dans leur intitulé le terme de "guerre civile" :

- Ivan Rioufol : "la guerre civile qui vient"
- David Djaïz : "la guerre civile n'aura pas lieu"
- Damien Le Guay : "la guerre civile qui vient est déjà là"
- Charles Rojzman : "Vers les guerres civiles - Prévenir la haine"

Deux de ces ouvrages sont d'ailleurs aux éditions du Cerf, ce qui montre que le public catholique cultivé est interpellé par le sujet.

Pourquoi ce thème est-il à ce point "à la mode" si on ose dire ?
Faut-il prendre au sérieux l'hypothèse d'une forme de guerre civile en Europe de l'Ouest ?
Si oui, que faire pour prévenir une telle situation ?

Il me semble que la question se pose, et est urgente. Et que ce 'est pas en faisant "comme si" tout allait bien qu'on l'évitera, mais au contraire en abordant les hypothèses pessimistes et en cherchant des réponses pour éviter le pire !

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3337
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: L'hypothèse de "guerre civile" est-elle un simple fantasme ?

Message non lupar Kerniou » mar. 08 août 2017, 3:53

Périodiquement, les discours sur la troisième guerre mondiale resurgissent. Je ne sais pas pourquoi. Depuis le temps où la guerre devrait sévir en occident, nous ne devrions plus être là ... Ce qui ne veut pas dire qu'une guerre ne pourrait pas avoir lieu. Mais je crois que l'occident vit dans le souvenir de la dernière et que, pour ce qui nous concerne, les Européens n'ont pas envie de recommencer ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 1839
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: L'hypothèse de "guerre civile" est-elle un simple fantasme ?

Message non lupar Nanimo » mar. 08 août 2017, 16:33

Je suis globalement d'accord avec Kerniou. J'ajouterai ceci, car je suis expatriée en Amérique du Nord.

Je suis toujours frappée de la différence d'atmosphère entre l'Europe et l'Amérique du Nord. En dépit de ce que les Français disent, on sent qu'il y a une culture de l'apaisement, laquelle a peut-être été introduite ou renforcée par un conflit particulièrement atroce. Il est très facile de se renseigner pour trouver son chemin et d'avoir de petites conversations avec des inconnus, ce qui n'est pas facile ici. Ici, c'est une terre qui n'a pas connu de guerre sur son sol depuis plus d'un siècle et demi. Il n'est pas facile de se renseigner ou de parler à quelqu'un sans susciter le soupçon sur nos motifs. Cela fait une différence dans les mentalités, une différence que je sens chaque fois que je débarque en Europe.

Une guerre civile en Europe? Alors on n'aurait rien compris au XXe siècle. Repassons nos leçons.
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Altior
Senator
Senator
Messages : 781
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: L'hypothèse de "guerre civile" est-elle un simple fantasme ?

Message non lupar Altior » mar. 08 août 2017, 17:08

Une guerre civile? Je ne sais pas. Mais les prémices seront là, car je suis persuadé qu'on aura une grosse crise économique par rapport à laquelle celle de 2007 sera un doux souvenir. Nous faisons des prêts pour maintenir le train de vie, nous vivons aux dépens de nos enfants et un jour ça va craquer. Ce jour n'est pas si éloigné que ça, je prends mon jeu pour entre un et deux ans. Alors, dans la tourmente et le trouble, il suffira une étincelle pour que le feu soit allumé.

Cette grande crise économique, bien sûr, n'est pas la cause primaire, car la cause primaire est toujours spirituelle et la grande crise spirituelle qui va la provoquer est déjà là, bien visible pour chaque oeil qui ne refuse pas de voir. La colère de Dieu ne tardera pas longuement. Le grand châtiment va habiller la forme d'une guerre civile ? C'est possible, il est arrivé plus d'une fois. Néanmoins, dans d'autres cas, le châtiment a connu d'autres formes (famine, épidémie, etc).

Incertain
Censor
Censor
Messages : 63
Inscription : lun. 31 juil. 2017, 16:43
Conviction : Incertaine

Re: L'hypothèse de "guerre civile" est-elle un simple fantasme ?

Message non lupar Incertain » sam. 12 août 2017, 13:54

Faut-il attendre un châtiment divin ? N'est-ce pas aux hommes de faire leur histoire et de réparer ce qui peut l'être, plutôt ?

Pour aller dans ce sens "positif sans naïveté" et sans sous-estimer les problèmes, il me semble que la démarche de Charles Rojzman, fondateur de la thérapie sociale, est intéressante. Il dresse un constat dur, voire violent de la situation - avec lequel on peut être en désaccord - mais, plus positivement, il propose une voie de sortie (la mise en place de débats où s'expriment les problèmes).

Sur les solutions :

http://www.huffingtonpost.fr/charles-ro ... _22054329/

"Maintenant, comment répondre à ces cris et à ce désespoir? Il ne suffira pas à long terme de leur opposer un déni de leur réalité effective ou émotionnelle. Il ne suffira pas non plus d'affirmer qu'il faut entendre cet appel. Il faut agir. Mais comment? Stigmatiser ou railler les uns ou les autres ? Ce serait rajouter de l'huile brûlante sur ce brasier. Il faut plutôt entamer un grand chantier de transformation collective et de réconciliation, en créant les conditions d'un véritable débat démocratique qui permettrait d'examiner l'origine de ces peurs et de ces haines réciproques, et de démêler l'écheveau de toutes les responsabilités.

La réconciliation que j'appelle de mes vœux et qui éviterait ce qui pourrait ressembler à une guerre civile est un processus long et douloureux, loin de ce que j'appelle depuis longtemps le "vivrensemblisme", loin du politiquement correct.

Elle suppose, cette réconciliation, que soient mis sur la table, avec les conflits nécessaires, toutes les données de cette inimitié grandissante entre musulmans et une grande partie de la population française. Elle suppose également un véritable dialogue entre ces français qui voient dans l'islam un danger absolu et les autres qui nient ce danger, sous prétexte que le véritable danger est ailleurs, dans un nationalisme étriqué pour les uns, dans les banques et la finance pour les autres.

Cette réconciliation suppose une prise de responsabilité collective et des dialogues conflictuels:

prendre en compte la réalité de la criminalité d'une minorité importante de la population d'origine immigrée de confession musulmane, criminalité qui suscite la méfiance et la peur.
Regarder les difficultés réelles des habitants des quartiers, la réalité des discriminations dans le travail et le logement. et en même constater leurs sentiments de victimisation confortés par un antiracisme aveugle.
Abandonner certaines traditions religieuses et culturelles qui représentent un frein à l'assimilation ou tout au moins à la bonne entente et compréhension entre les populations et rejeter clairement l'antisémitisme, la francophobie et les thèses complotistes de l'islam radical.
Accepter cette évidence que nous vivons désormais dans une société mixte, que nous le voulions ou non, que les générations issues de l'immigration font désormais partie intégrante de la nation française et que nous devons respecter les croyances et la foi des uns et des autres, tant qu'elles ne s'imposent pas par un prosélytisme et une visibilité qui heurtent les habitudes de la population majoritaire ou contreviennent aux lois de la république.

Le combat contre les inégalités et les injustices doit être l'affaire de tous. A condition que chacun balaye devant sa porte. Responsabilité, c'est le mot d'ordre qui permet cette réconciliation indispensable, je le répète pour éviter une guerre civile toujours possible mais aussi pour nous permettre d'avancer vers plus d'humanisation de nos sociétés."


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités