La société américaine

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
sarthasiris
Barbarus
Barbarus

Les morts par Quentin Tarentino

Message non lupar sarthasiris » mar. 17 mai 2016, 20:33

Quentin Tarantino : 8 films et 563 cadavres en une infographie : http://www.bfmtv.com/culture/quentin-ta ... 49174.html
Ah vous voulez jouer à ce jeu ?
http://www.tj-revelation.org/IMG/_artic ... a-t-il.pdf

De plus Tarantino fait de la fiction, Dieu est censé être réel.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » mer. 18 mai 2016, 11:03

Tous les hommes étant mortels, c'est donc Dieu qui les a tous tués, c'est votre théologie ? Cependant, ne comptez pas le Christ puisque Lui, Dieu ne l'a pas tué, mais il a donné sa vie - c'est tout à fait différent. Cependant, étant athée, comment discerneriez-vous ?

Dieu vous assiste et vous donne une espérance ! Je prie pour vous...

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Le tueur d'Aurora échappe à la peine de mort

Message non lupar etienne lorant » ven. 20 mai 2016, 15:44

«Extrême indifférence»

Trois ans après le massacre, en juillet dernier, James Holmes avait été reconnu coupable de meurtre avec préméditation et avec «extrême indifférence» pour chacune des douze victimes. Il avait alors fallu une heure au juge Samour pour lire les 165 chefs d’accusation pesant sur James Holmes, également accusé de tentative de meurtre pour les 70 personnes qui ont été blessées, et de détentions d’armes et d’explosifs.

Les procureurs avaient argumenté en faveur d’une condamnation à mort, déclarant que James Holmes avait minutieusement planifié le massacre et disposait d’assez de munitions pour tuer tous les spectateurs de cette salle de cinéma, où 400 personnes étaient présentes ce soir-là. James Holmes était entré dans le cinéma d’Aurora «avec une chose en tête : le crime de masse», avait déclaré le procureur George Brauchler. Ce dernier s’est dit «déçu» vendredi.

L’avocat de James Holmes, Dan King, avait lui cherché à éviter la peine de mort, assurant que son client était atteint de maladie mentale et que sa famille avait un historique de schizophrénie. «Quand M. Holmes est entré dans ce cinéma [...] il avait perdu tout contact avec la réalité», avait-il avancé. Un argument qui a pu peser sur au moins un des jurés, les empêchant d’adopter une position unanime.

«Cet épisode tragique et inoubliable laissera une marque éternelle chez les victimes, les proches ayant survécu, les premiers secours et les habitants d’Aurora», a réagi vendredi soir le chef de la police d’Aurora, Nicholas Metz.


http://www.liberation.fr/planete/2015/0 ... rt_1360644
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » lun. 13 juin 2016, 11:33


Lors de chaque nouvelle tuerie, la question du contrôle des armes revient dans l'actualité aux États-Unis. À plusieurs reprises, Barack Obama a tenté de mettre en place des mesures pour mieux encadrer leur vente, mais il s'est toujours heurté à l'opposition du puissant lobby des armes à feu. Retour sur la question en graphiques.


1 - Combien d'armes y a-t-il aux États-Unis?

Il n'y a pas de chiffres officiels sur les ventes d'armes aux États-Unis, ni de registre sur les propriétaires. La possession d'armes à feu est vue comme un droit constitutionnel qui ne saurait être restreint d'aucune façon.

Cependant, on estime que le nombre total d'armes à feu (tant licites qu'illicites) possédées par les civils ou disponibles pour la vente est d'environ 310 millions.

Selon des sondages, le nombre de ménages déclarant posséder des armes à feu est en baisse, puisqu'il est passé de 47 % en 1973 à 31 % en 2014. Ces enquêtes révèlent aussi une concentration des armes à feu aux États-Unis, c'est-à-dire qu'un petit nombre de personnes détiennent une grande quantité d'armes.

2 - Qu'est-ce qui explique l'attraction des Américains pour les armes à feu?

« L'industrie des armes et la NRA [National Rifle Association, le lobby des armes à feu] répètent sans cesse qu'il faut s'armer pour des questions de sécurité, alors que depuis 30-40 ans, le taux de criminalité est en baisse », souligne Francis Langlois.

Selon le chercheur, certains Américains ont ainsi l'impression de prendre en main le bien-être collectif, dans un contexte où l'État est moins présent, à cause des compressions budgétaires.

Les gens sentent un désengagement de l'État dans certains secteurs. Alors ils essaient de prendre en main leur propre sécurité, en disant : je m'achète une arme, je suis un agent du bien pour ma famille et ma communauté.

Pourtant, ce qui semble ressortir clairement des études, c'est que, là où il y a des armes à feu, il y a plus de possibilités que surviennent des incidents malheureux.

« Ce n'est pas que les gens soient plus violents, explique Francis Langlois, c'est que les armes à feu se retrouvent dans des situations où elles ne se seraient pas retrouvées auparavant. [...] Si on a une arme à proximité, on va être plus agressif, plus confiant, la montée aux extrêmes sera plus rapide. »

Depuis quelques années, on observe également un plus grand intérêt pour les armes de poing et les fusils d'assaut, au détriment des carabines et des fusils de chasse. Cela est le résultat d'une offensive de l'industrie, croit le chercheur. « Ils ont décidé de militariser le marché en disant : si c'est bon pour les policiers et pour l'armée, c'est bon pour défendre votre famille. »

Les chasseurs n'ont pas souvent besoin de renouveler leur inventaire. Par contre, « si [les gens] achètent des fusils d'assaut, des armes militaires, on peut aller chercher les nouveaux modèles, avoir une collection et des accessoires de plus en plus perfectionnés », ajoute Francis Langlois. La situation semble d'ailleurs être en train de changer au Canada aussi, où l'on constate un plus grand attrait pour ce type d'armes à autorisation restreinte.

3 - Combien y a-t-il d'homicides par arme à feu chaque année?

Plus de 30 000 personnes sont tuées chaque année dans des incidents impliquant des armes à feu. Cependant, les deux tiers de ces incidents sont des suicides.

Certaines catégories d'Américains sont surreprésentées parmi les victimes d'homicide. C'est le cas des Noirs, qui constituent 57 % des victimes (alors qu'ils ne sont que 14 % de la population), et des personnes de 15 à 34 ans, qui constituent les deux tiers des victimes.

Le nombre de personnes tuées dans des incidents impliquant des armes à feu est constant depuis quelques années (en excluant les suicides). Puisque la population américaine a augmenté, il y a donc eu une baisse nette. Le taux annuel d'homicides par arme à feu est toutefois parmi le plus élevé des pays développés.

4 - Les fusillades sont-elles plus fréquentes que par le passé?

On constate que le nombre de tueries de masse a augmenté au fil des ans. Selon les données du Congrès américain, dans la décennie 2010, il s'écoulait en moyenne 74 jours entre deux tueries, alors que c'était plutôt 282 jours dans les années 1970.

Selon une autre méthode de calcul - qui définit les tueries de masse comme des incidents où quatre personnes ou plus sont blessées ou tuées, en incluant l'assaillant -, il y a eu 372 fusillades en 2015, soit un incident presque chaque jour. Quelle que soit la méthode choisie, l'augmentation au fil des ans est indéniable.

Deux raisons l'expliquent, selon le professeur Francis Langlois. D'une part, on trouve sur le marché des armes de plus en plus efficaces, comme des fusils d'assaut et des pistolets avec de gros chargeurs, ainsi que des munitions plus puissantes. Ensuite, il y a un phénomène de contagion.

À un moment donné, il y a tellement de gens qui font ça que ça devient un moyen "légitime" [...] de se venger ou de régler ses comptes avec la société et avec ses proches.
Francis Langlois, professeur au Cégep de Trois-Rivières et membre associé à l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/in ... fres.shtml
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » jeu. 16 juin 2016, 18:31

C'est étrange, j'ai tapé "Orlando", et j'ai essayé d''autres entrées, mais je n'ai rien trouvé sur le forum. Non que cela m'étonne vraiment, avec l'expérience, bah, on s'habitue à l'indifférence catholique sur la cité. Bref, un type a tué une cinquantaine de personnes (homosexuelles ou pas ? ) dans VOTRE indifférence générale. [4 pages en 4 jours ! ici : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 23#p346623 ]
Mais je ne suis pas concerné par l'indifférence. Ce qu'il m’intéresserait de savoir, c'est comment on peut abattre une cinquantaine de personnes aux USA, sans que personne d'autre ait sorti son propre flingue - les infos américaines que j'ai lues ne citent pas non plus le type d'arme employé, assez efficace pour tuer cinquante fois. Il faudrait conseiller la NRA de vendre aussi quelques grenades à fragmentation. Même si ces dernières remontent à la seconde guerre mondiale (ou la première) .... une cinquantaine de grenades eussent sans doute été plus efficaces encore ....

Bizarre n'est-il pas ?

:( :( :(
Dernière édition par Nanimo le jeu. 16 juin 2016, 19:48, édité 2 fois.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7003
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Loi anti-LGBT aux États-Unis

Message non lupar Cinci » dim. 26 juin 2016, 16:04

Bonjour,

En avril dernier, dans la chronique des idées du seul et unique journal indépendant de ce coin de pays qui est le mien, par le biais d'un grand article, un prof de l'université McMaster posait une question pertinente, à savoir si le régime libéral de laïcité dite "ouverte" (cf. système qui recueille les suffrages du pape François notamment) n'était pas porteur de dérives personnalistes, individualistes, peut-être même anti-sociales.

Il écrit :

  • "La loi protégeant la liberté de conscience de la discrimination gouvernementale (House Bill 1523) adoptée récemment au Mississippi est ignoble. Elle est aussi l'aboutissement logique des principes relevant de la laïcité "ouverte", tout comme ses dispositions homophobes sont le corollaire de la discrimination sexuelle encore exercée au nom de la liberté religieuse, au Québec, au Mississippi comme ailleurs. [...] l'Intention derrière le HB1523 étant de protéger de "l'intrusion gouvernementale" la diversité des convictions sincères propre à la sphère privée, qui s'étend dans nos sociétés capitalistes à la propriété et donc au commerce. Il s'agit de libérer ainsi les citoyens du fardeau de la laïcité pour mieux la réserver aux institutions publiques, un principe central à l'idée de laïcité ouverte.


  • Une loi obscurantiste

    Le HB1523 permettra notamment aux travailleurs autonomes, aux propriétaires et aux employés d'entreprises ainsi qu'aux associations religieuses de refuser, au nom de convictions sincères, d'embaucher, d'admettre comme membre, de servir ou de vendre à une personne homosexuelle, bisexuelle, ou transexuelle. Cette loi autorisera également la mise en place de normes sexuelles et morales régissant l'accès aux toilettes, aux vestiaires, aux piscines et aux spas d'établissements privés. [...]

    L'État du Mississippi pourra désormais s'abstenir de poursuivre quiconque applique des principes religieux homophobes à la sphère de ses interactions privées ou de ses activités commerciales. Une loi obscurantiste, au nom du pluralisme des consciences,"
[/color]


Bref, le rédacteur de l'article se demande si la logique profonde de cette laïcité "ouverte" ne permettra pas demain à une foule d'Individus de se soustraire, en toute légalité, à bien des mesures progressistes que des gouvernements aimeraient pourtant enchâsser dans le domaine public, et afin de soutenir l'épanouissement de nombre de citoyens. Avec cette loi au Mississippi, un propriétaire pourrait refuser de louer un logement à des homosexuels, tiens.

Il écrit encore :

  • "Qui peut sérieusement prétendre que nous ne tolérons pas, au nom de l'autonomie réciproque de l'Église et de l'État, l'exclusion et la ségrégation dans toutes sortes de lieux de culte, d'institutions confessionnelles parfois financées par l'État, et même dans certains lieux publics? Le Canada ne vient-il pas aussi de vendre des armes à un régime qui pend les homosexuels et lapide les femmes adultères?


Source : http://www.ledevoir.com/societe/ethique ... te-ouverte


Dans cette présentation, je m'exprime de façon neutre. Le rédacteur de l'article semble partager, en grande partie, une certaine philosophie du progrès, admettant que chacun aurait bien droit à sa place au soleil. Il ressent alors comme une menace l'exercice politique de droits individuels pouvant contrecarrer la marche en avant des autres; ce qui n'est pas tout à fait faux.

Toto
Senator
Senator
Messages : 925
Inscription : mar. 04 sept. 2012, 20:21
Conviction : Catholique pratiquant traditionaliste

Re: Loi anti-LGBT aux États-Unis

Message non lupar Toto » dim. 26 juin 2016, 18:18

Code : Tout sélectionner

Dans cette présentation, je m'exprime de façon neutre.
Il suffit de regarder le titre de votre fil pour bien comprendre votre point de vue ; il ne s'agit pas d'une loi destinée à libérer les individus d'actes qu'ils accompliraient contre leur conscience de peur d'encourir des poursuites juridiques émanant de diverses officines gorgées d'argent public, au nom de la lutte contre la machinphobie, mais d'une loi anti-LGBT. Tout dépend du point de vue dont on se place, vous, vous avez clairement choisi. Vous renforcez cette impression en ne donnant qu'un seul son de cloche. Donc, veuillez ensuite ne pas prétendre que vous êtes neutre.

Pour ma part, je salue bien évidemment cette loi. Le problème, que l'auteur de cet article - ou l'auteur du fil - n'a pas souligné suffisamment, est que certains individus sous prétexte qu'ils seraient transsexuels réclament que cette transsexualité soit reconnue par l'Etat et qu'on les laisse agir (sinon ce sont de vilains transphobes). En particulier, si un homme estime qu'il est une femme, il pourra alors emprunter les toilettes pour femmes et les vestiaires pour femme. Cette loi vise justement à interdire de tels comportements, et à protéger les femmes de regards de pervers lubriques qui viennent se rincer l'oeil, ou, autre exemple, à protéger les enfants de l'exposition indécente de seins d'une femme qui considère qu'elle est un homme et qu'elle n'a donc pas à se couvrir la poitrine.

De la même manière, si quelqu'un soutenait mordicus avoir 70 ans pour réclamer son droit à la retraite et sa carte SNCF Vermeille, alors que son état civil dûment enregistré et son corps prouvaient de manière irréfutable qu'il en a 35, cela ne marcherait pas. Si l'Etat peut tolérer les délires d'individus qui, un jour se prendraient pour une femme, un autre jour pour un homme, une autre fois pour un bébé de 5 ans, une autre fois pour un handicapé et une autre fois encore pour un Chinois, il n'a en revanche pas à les encourager dans leurs élucubrations et se plier à leurs caprices, surtout quand ceux-ci portent atteinte au reste de la population.
Nous réclamons votre zèle contre les ennemis du célibat ecclésiastique, cette ligue impure, qui se grossit par des transfuges de l'ordre clérical. Jouets de passions séductrices, ils ont présenté des requêtes pour abolir ce point sacré… si honteuses tentatives… Défendre de toutes vos forces, d'après les règles des Canons, une loi de si haute importance, de la conserver dans toute son intégrité, de repousser les traits dirigés contre elle par des hommes que tourmentent les plus infâmes passions.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7003
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Loi anti-LGBT aux États-Unis

Message non lupar Cinci » lun. 27 juin 2016, 1:42

Bonjour,
Toto :
vous, vous avez clairement choisi. Vous renforcez cette impression en ne donnant qu'un seul son de cloche. Donc, veuillez ensuite ne pas prétendre que vous êtes neutre.
J'ai choisi d'illustrer ce qui fait la réflexion du professeur d'université. Il en s'agit pas d'une prise de position éditoriale de ma part. Je pourrais faire le même exercice avec le manifeste du Parti communiste.

L'important c'est la question qui le taraude, à savoir si la laïcité dite ouverte ne pourrait pas être au final un système régressif. C'est le genre de questionnement auquel n'importe qui pourrait se livrer, et ce, peu importe la couleur du camp d'appartenance,

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

(La ou les) tueries à Austin, Texas, ce 31 juillet 2016

Message non lupar etienne lorant » lun. 01 août 2016, 16:11

Dans un premier temps, sur Twitter, la police d'Austin a indiqué que la fusillade était en cours et demandé à la population de rester chez elle.

Dans un second temps, elle a indiqué qu'il y avait eu des fusillades « distinctes », « dans la même zone » et que les deux « deux endroits étaient actuellement sécurisés ».

Dans une conférence de presse diffusée par Periscope, le chef de la police d'Austin a confirmé que deux fusillades avaient bien eu lieu dans des lieux et des temps rapprochés.

A leur arrivée sur les lieux dans le centre ville, les policiers ont été confrontés à des « scènes très chaotiques », a expliqué le chef de la police. A la suite d'une altercation, un homme aurait dégainé son arme et tiré sur la foule des piétons, a-t-il affirmé. Il serait toujours en fuite.

Quelques minutes plus tard, un second échange de coups de feu a eu lieu non loin de là. Un homme a dégainé son arme et a tiré mais des témoins se sont interposés, l'ont mis à terre et désarmé. Le tireur présumé, blessé, a été interpellé cette fois et transporté à l'hôpital.


La police est en alerte dans tous les Etats-Unis après les fusillades récentes. Le 7 juillet dernier, à Dallas, toujours au Texas, cinq policiers avaient été abattus par un militant noir lors d'une manifestation pacifique contre les violences policières.

http://www.rfi.fr/ameriques/20160731-et ... imes-texas
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » sam. 06 août 2016, 11:31

Les vidéos rendues publiques dans la matinée du vendredi 5 août par la police de Chicago (Illinois) ont un écho tristement familier. Les images, tournées par des caméras-piétons et d’autres embarquées à bord des véhicules des officiers, montrent l’opération qui a conduit à la mort de Paul O’Neal, le 28 juillet. Suspecté de vol de voiture, ce jeune Noir de 18 ans, atteint dans le dos par une balle, a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. Décrivant les faits comme une « exécution », sa famille a porté plainte.


Les divers enregistrements témoignent d’une situation chaotique. On y voit des agents faire feu sur une Jaguar, puis poursuivre à pieds son conducteur dans une zone résidentielle avant que celui-ci et l’un des agents ne disparaissent derrière une clôture en bois. Plusieurs tirs sont audibles, mais aucune des neuf vidéos dévoilées ne montrent le tir qui a été fatal à Paul O’Neal. La police a affirmé que la caméra-piéton de l’officier qui a suivi le jeune homme n’était pas active et n’a donc pas pu capturer ces images. Une enquête pour déterminer les causes de ce dysfonctionnement est en cours.
Alors que le suspect gît sur le sol, clairement atteint par une balle et le t-shirt ensanglanté, les policiers le menottent. Aucun ne tente de lui prodiguer les premiers soins. On distingue un officier visiblement en colère accuser le jeune homme d’avoir tiré sur eux. Les agents fouillent son sac à dos à la recherche d’une arme. En vain. Aucune ne sera retrouvée sur les lieux.
Le cas de Laquan McDonald
La publication de ces images est la première application de la nouvelle politique mise en place par la ville de Chicago, qui stipule que les enregistrements des tirs mortels de policiers soient accessibles dans un délai de 60 jours. Cette mesure fait suite à la mort de Laquan McDonald, Noir de 17 ans, tué par un officier blanc en octobre 2014. Jason Van Dyke, 37 ans, avait alors tiré à 16 reprises sur le jeune homme, provoquant une vague d’indignation publique.
L’autorité indépendante chargée de superviser les actions de la police de Chicago (Independent Police Review Authority) a qualifié les images de « choquantes et dérangeantes». Au terme d’une enquête préliminaire, trois officiers impliqués dans les événements du 28 juillet ont été suspendus pour entorse au règlement, sans que soit précisé la nature de celle-ci.
De son côté, le secrétaire général du syndicat de la police de la ville a déploré la publication des vidéos, qui risquent selon lui de mettre en danger les hommes sur le terrain et de nuire à l’image des forces de l’ordre.
Depuis près de deux ans, des brutalités policières ayant coûté la vie à des Noirs ont déclenché des émeutes, comme à Ferguson (Missouri) ou à Baltimore (Maryland), et des dizaines de protestations dans tous les Etats-Unis.


Article complet sur "Le monde". fr
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2246
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: La société américaine

Message non lupar poche » mer. 10 août 2016, 11:44

C'est étrange, j'ai tapé "Orlando", et j'ai essayé d''autres entrées, mais je n'ai rien trouvé sur le forum. Non que cela m'étonne vraiment, avec l'expérience, bah, on s'habitue à l'indifférence catholique sur la cité. Bref, un type a tué une cinquantaine de personnes (homosexuelles ou pas ? ) dans VOTRE indifférence générale. [4 pages en 4 jours ! ici : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 23#p346623 ]
Mais je ne suis pas concerné par l'indifférence. Ce qu'il m’intéresserait de savoir, c'est comment on peut abattre une cinquantaine de personnes aux USA, sans que personne d'autre ait sorti son propre flingue - les infos américaines que j'ai lues ne citent pas non plus le type d'arme employé, assez efficace pour tuer cinquante fois. Il faudrait conseiller la NRA de vendre aussi quelques grenades à fragmentation. Même si ces dernières remontent à la seconde guerre mondiale (ou la première) .... une cinquantaine de grenades eussent sans doute été plus efficaces encore ....

Bizarre n'est-il pas ?

:( :( :(
Vous devez comprendre, Il était dans un endroit qui était sombre, avec beaucoup de musique forte.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Nouvelles violences à Charlotte, USA

Message non lupar etienne lorant » jeu. 22 sept. 2016, 17:41

Les autorités américaines s'efforçaient jeudi d'endiguer la flambée de violences dans la ville de Charlotte, où l'armée a été appelée en renfort pour contenir les manifestants qui dénoncent l'homicide d'un Noir par un policier.

Les militaires de la Garde nationale arrivaient au matin dans la ville du sud-est des Etats-Unis, quelques heures après l'instauration de l'état d'urgence.

"Nous avons procédé à 44 arrestations", a déclaré en conférence de presse le chef des forces de l'ordre locales, Kerr Putney, en promettant un renforcement de la sécurité après deux soirées d'affrontements.

Le recours à l'imposition d'un couvre-feu était également envisagé par les autorités locales, après une deuxième nuit de violences au cours de laquelle un manifestant a été très grièvement blessé par balle et quatre policiers ont été blessés.

Présent sur le lieu de la contestation, un journaliste de l'AFP a vu un homme s'effondrer au sol, apparemment cible d'un tir qui le faisait saigner abondamment.

La victime, qui a d'abord été annoncée morte et était jeudi dans un état critique et sous assistance respiratoire, a été touchée par une balle tirée par un civil et non par un policier, ont assuré les autorités.

Elle se trouvait au milieu de centaines de protestataires faisant face aux forces de la police anti-émeute, qui ont essayé de disperser la foule.


http://www.ladepeche.fr/article/2016/09 ... ivils.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » sam. 24 sept. 2016, 19:06

Les autorités américaines s’efforçaient, jeudi 22 septembre, d’endiguer la flambée de violences dans la ville de Charlotte (Caroline du Nord), où les militaires de la garde nationale sont arrivés en renfort pour contenir les manifestants qui dénoncent la mort de Keith Lamont Scott, un Afro-Américain de 43 ans abattu mardi par un policier. « Nous avons maintenant les ressources permettant de protéger les infrastructures et d’être nettement plus efficaces », a déclaré Kerr Putney, le chef de la police de cette ville du sud-est des Etats-Unis.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, de nouvelles violences avaient éclaté entre les forces de l’ordre et des manifestants. Quarante-quatre personnes ont été interpellées et l’état d’urgence a été décrété par le gouverneur de l’Etat, Pat McCrory. « Nous ne pouvons pas tolérer la violence. Nous ne pouvons pas tolérer la destruction de propriétés et nous ne tolérerons pas les attaques contre nos policiers qui se produisent en ce moment », a-t-il déclaré sur CNN.


http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » dim. 25 sept. 2016, 14:39

Ils s’étaient juré de confier au premier président noir des Etats-Unis la charge de lancer leur musée sous les meilleurs auspices. Les fondateurs du National Museum of African American History and Culture (NMAAHC) ont gagné leur pari.

Barack Obama a présidé à l’inauguration, samedi 24 septembre, du désormais plus grand musée du pays consacré à l’histoire afro-américaine. Devant une foule de plusieurs milliers de personnes, en grande majorité noires, et en présence de son prédécesseur, Georges W. Bush, qui avait autorisé le lancement du projet en 2003, le président s’est félicité de l’ouverture, maintes fois ajournée, d’un tel musée, estimant qu’« une grande Nation ne se cache pas la vérité ». Et c’est en président afro-américain qu’il s’est exprimé, donnant à l’inauguration de ce lieu culturel une dimension politique.
« Nous sommes l’Amérique »

« Nous ne sommes pas un fardeau pour l’Amérique, nous sommes l’Amérique », a-t-il déclaré devant une foule enthousiaste. « Moi aussi, je suis l’Amérique », a-t-il répété, reprenant les mots du poète noir américain Langston Hughes. « L’histoire afro-américaine n’est pas séparée de l’histoire américaine, elle en est une partie centrale, a-t-il ajouté. Ce musée va permettre de raconter une histoire plus riche, plus complète de ce que nous sommes. Il va nous aider à nous parler, à nous écouter les uns les autres et surtout, à nous voir les uns les autres. »

En référence aux mouvements de protestations qui ont émaillé l’histoire des Afro-américains et qui perdurent aujourd’hui dans la société, le président a rappelé qu’« aimer son pays et protester » sont deux attitudes qui non seulement « coexistent mais s’enrichissent ». « Ce musée peut, peut-être, aider un visiteur blanc à comprendre la souffrance et la colère de manifestants, dans des endroits tels que Ferguson et Charlotte », a-t-il ajouté, en référence à deux villes où des émeutes ont éclaté après la mort d’un Noir tué par la police, en 2014 à Ferguson (Missouri), et ces derniers jours à Charlotte (Caroline du Nord).

Posé à l’ombre de l’obélisque du Washington Monument et au cœur des mémoriaux et musées qui fondent l’identité nationale américaine, à mi-chemin du Congrès et de la monumentale statue d’Abraham Lincoln, qui mit fin à l’esclavage, l’imposant bâtiment de six étages évoque une couronne africaine composée de 3 600 plaques forgées – hommage au travail des esclaves dans les Etats américains du Sud aux XVIIIe et XIXe siècles.
Projet centenaire

L’idée d’honorer la mémoire des Afro-Américains remonte à 1915  : des anciens combattants noirs de la guerre civile (1861-1865) demandent alors – en vain – l’érection d’un mémorial. En 1929, le Congrès donne son accord à la création d’un musée mais, alors que le pays plonge dans la crise, lui refuse toute subvention.

A la fin des années 1960, dans la foulée des victoires liées aux droits civiques, l’idée est relancée, mais là encore, ni le monde universitaire ni le monde politique ne pousse en ce sens. «  Longtemps, le groupe dominant, l’homme blanc d’origine européenne, a choisi de ne pas inclure cette ­histoire dans le récit national  », nous déclarait Rhea L. Combs, la conservatrice du nouveau musée, lors de l’exposition préfigurant son ouverture, fin 2015.

Aussi l’ouverture du NMAAHC constitue-t-elle l’événement culturel de l’année dans la capitale fédérale. Les tickets d’entrée – gratuits, comme l’accès à tous les musées nationaux gérés par la Smithsonian Institution – se sont arrachés en quelques heures et il faut attendre le mois de décembre pour avoir une chance d’y accéder. Sur près de 40 000 mètres carré, dans un entrelacs de galeries, le visiteur va découvrir plusieurs milliers des 33 000 objets collectés depuis treize ans.


http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12560
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La société américaine

Message non lupar etienne lorant » mer. 02 nov. 2016, 17:10

Deux policiers ont été tués dans des « embuscades » dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 novembre, selon les autorités américaines. Les deux agents ont été retrouvés morts, chacun dans leur voiture de patrouille, à Des Moines et Urbandale, dans l'Iowa (Centre).

« Il ne semble pas qu'il y ait eu une quelconque interaction entre ces agents et le lâche qui les a abattus alors qu'ils étaient assis dans leur voiture », a précisé le sergent Paul Parizek, de la police de Des Moines, lors d'une conférence de presse au petit matin. « Il semble que ces deux agents aient été victimes d'embuscades. »

Un peu plus tard, la police a annoncé avoir identifié un suspect pour le meurtre de ses deux agents. Elle recherche un homme blanc de 46 ans, Scott Michael Greene, qui réside à Urbandale, en banlieue de Des Moines, la capitale de l'Etat. « Nous pensons que Greene est armé et il doit être considéré comme dangereux », a précisé la police dans un communiqué, appelant à ce que lui soit communiquée toute information utile.
Le premier policier a été retrouvé mort peu après 1h du matin (6h TU) à Urbandale.

Le second agent, qui répondait à un appel pour des coups de feu, a été découvert 20 à 30 minutes plus tard à Des Moines. Il est mort après avoir été transporté à l'hôpital, selon les médias américains. Suite à ces meurtres, les policiers vont dorénavant patrouiller par deux, a précisé M. Parizek.

http://www.journaldemontreal.com/2016/1 ... -en-iowa-1
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


Revenir vers « Société »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités