Penser et parler librement dans notre société, avons-ns un souci?

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Penser et parler librement dans notre société, avons-ns un souci?

Message non lu par James » ven. 21 mars 2014, 15:27

Bonjour à tous!

Bruno Gaccio sur la liberté d'expression en France : Je suis tombé sur cette discussion en off de Bruno Gaccio (Canal+) lors de l'émission La Barge (http://www.labarge.info/).
Il revient entre autres sur l'affaire Dieudonné et les problèmes de liberté d'expression qu'il a connu chez Canal+.

http://www.youtube.com/watch?v=-5ZQiXK-1SM

Wazabi
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 580
Inscription : lun. 29 sept. 2014, 12:12

Penser et parler librement dans notre société, avons-ns un souci?

Message non lu par Wazabi » ven. 22 janv. 2016, 0:04

On fait ce qu'on peut pour que tout le monde commence a l'ouvrir, d'accord ou pas... Quand les gens pourront penser et parler librement les choses se feront d'elles mêmes. Et non il n'est pas question d'imposer, mais juste de montrer qu'il y a autre chose que la pensées unique des médias (celle de la dictature qui se met en place en place progressivement).

L'internet a donné une liberté et une ouverture, mais avant qu'elles ne prennent trop d'importance les pouvoirs politiques tentent de l'étouffer dans l'oeuf. Cela se fait, en douce, via des lois, moyens, et motifs disparates, mais qui pris ensembles donnent quelque chose de cohérent et qui n'a rien de la liberté d'expression. Mais en gros, ça se résume à : éducation scolaire, médias, et liberté d'expression filtrés et orientés sur un seul axe de pensée (totalement politisé). Négation et dérision de tout ce qui n'est pas dans l'axe.

Certains vont dire qu'ils se sentent libre et c'est sûrement le cas comme tout ceux qui n'ont jamais pensé en dehors de l'étroit couloir du politiquement correct. En ont-ils eu seulement l'idée en étant conditionnés par les trois moyens cités plus haut ? Mais oui, pour certains, c'est sûrement un choix éclairé et volontaire... mais je doute que les 90% de la population ait envie de vivre dans l'oppression et la misère. Une société où le non conformisme a été déclaré comme étant une maladie mentale....

Honnêtement, je déteste vous répondre... vous n'êtes là que pour lancer des piques et des vannes. Alors, au lieu de perdre mon temps à me justifier et finalement tourner en rond bêtement, comme à chaque fois que, vous vous, manifestez, je vais continuer à balancer des infos, de temps en temps...

Chacun les prendra comme il veut et en fera ce qu'il veut, conformément à lui-même... démocratiquement. Répondez à cela si cela vous chante, je ne répondrai plus. J'ai dit ce que j'avais à dire.

Avatar de l’utilisateur
Lys_Sul
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 502
Inscription : mar. 10 juin 2014, 22:45
Conviction : Catholique
Localisation : Divine Comédie

Re: Les socialistes veulent sanctionner le buzz mensonger

Message non lu par Lys_Sul » ven. 22 janv. 2016, 22:52

Wazabi a écrit :On fait ce qu'on peut pour que tout le monde commence a l'ouvrir, d'accord ou pas... Quand les gens pourront penser et parler librement les choses se feront d'elles mêmes. Et non il n'est pas question d'imposer, mais juste de montrer qu'il y a autre chose que la pensées unique des médias (celle de la dictature qui se met en place en place progressivement).
Qui est ce «on» ? Vous êtes plusieurs dans votre esprit où vous vous considérez comme un groupe de redresseur de la vérité ? 

Si c'est le cas, j'ai grande peine pour le peu des personnes qui s'aveuglent par vos explications dans le fonctionnement de ce monde. Les personnes n'attendent pas votre venue pour qu'ils « l'ouvrent » ou pas, si les murs pouvaient parler... Connaissez-vous la fable d'Esope, du garçon qui criait au loup ? Vous utilisez un mot ayant une forte connotation dans l'esprit des personnes sans y avoir une réellement existence, un jour si vous avez les moyens, vous devriez vous rendre dans des pays où la dictature y domine la société, peut être que vous modéreriez vos propos à ce sujet.
Wazabi a écrit :  L'internet a donné une liberté et une ouverture, mais avant qu'elles ne prennent trop d'importance les pouvoirs politiques tentent de l'étouffer dans l'oeuf. Cela se fait, en douce, via des lois, moyens, et motifs disparates, mais qui pris ensembles donnent quelque chose de cohérent et qui n'a rien de la liberté d'expression. 
Nous devrions remercier certains idiots utiles qui servent de façon inconsciente cette tentation, à force de débiter des inepties sans fondement, des accusations semblables à de la diffamation, derrière un écran et dans un anonymat relatif, effectivement cela est une bonne raison aux censeurs. Si une personne n'est pas capable de connaître ses propres limites et envers autrui, il y aura toujours des limites dans la liberté d'expression, afin de ne pas provoquer des incidents.
Wazabi a écrit : Mais en gros, ça se résume à : éducation scolaire, médias, et liberté d'expression filtrés et orientés sur un seul axe de pensée (totalement politisé). Négation et dérision de tout ce qui n'est pas dans l'axe.

Comment voulez-vous réagir devant des propos ubuesques ?

Wazabi a écrit :  En ont-ils eu seulement l'idée en étant conditionnés par les trois moyens cités plus haut ? Mais oui, pour certains, c'est sûrement un choix éclairé et volontaire... mais je doute que les 90% de la population ait envie de vivre dans l'oppression et la misère. Une société où le non conformisme a été déclaré comme étant une maladie mentale.... 
Vous admettez timidement que votre idéal de super citoyen sera un échec, il y a une progression dans votre raisonnement. C'est un grand classique, les personnes n'aspirent à avoir qu'une vie paisible et une meilleure vie pour leurs enfants. Les notions de misère et d'oppression sont relatives, si la misère concerne de ne pas avoir un Iphone 6 ou de ne la fibre optique, effectivement la misère est terrible.

Une personne jugera sa condition misérable suivant ses attentes, nous jugerons la Misère suivant le confort par le progrès dans notre société, mais il y a des signes qui sont universels qui peut rendre objectif ce qu'est la Misère. La France avait des bidonvilles jusqu'à dans les années 70. Pour l'oppression, cela est aussi relatif, pour un adolescent ne pas sortir après 22h30 c'est digne d'une dictature parentale, dans les pays où critiquer un gouvernement  ou une politique, c'est direction des camps de rééducation...

Au sujet du non conformisme, cela provient du guide DSM de l'American Psychiatric Association, qui n'est pas sans controverses, comme son indépendance etc...
Wazabi a écrit : Honnêtement, je déteste vous répondre... vous n'êtes là que pour lancer des piques et des vannes. Alors, au lieu de perdre mon temps à me justifier et finalement tourner en rond bêtement, comme à chaque fois que, vous vous, manifestez, je vais continuer à balancer des infos, de temps en temps...
Je n'ai pas eu des réponses à mes questions, seulement des esquives de votre part, une sorte de doxa répétée ad vitam æternam comme un automate, c'est sûrement pour cela que vous avez la sensation de tourner en rond, c'est que votre façon de raisonner en cercle sans réelle remise en cause, cela s'enraye quand un grain de sable surgit dans le mécanisme.

Vous êtes libre de répondre ou m'ignorer, à mes objections, c'est la base d'un forum. Vous avez toujours à disposition le bouton pour avertir la modération.
L’esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l’Enfer, un Enfer du Ciel.

Livre I, Le Paradis perdu - John Milton

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités