Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisienne

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par axou » sam. 10 janv. 2015, 21:17

Marie (du hellfest) a écrit :Et vous, tous ceux qui estiment que les musulmans ne s'impliquent pas assez, quand vous êtes-vous excusé auprès de femmes voilées et de jeunes endoctrinés de l'implication des occidentaux dans la montée du wahhabisme pour contrer les nationalismes dans les anciennes colonies ?"

J'avoue ne pas me sentir responsable ni coupable des erreurs politiques occidentales du passé. En revanche, il est certain que le wahabbisme est l'un des principaux maux de notre planète. On ne peut pas interdire l'Islam ni le Coran (ne serait-ce que par respect des personnes) mais on peut peut-être, tous, chrétiens, juifs, musulmans et autres protester ensemble contre cette mentalité détestable du wahabisme qui finance sur la planète entière avec ses pétro-dollars l'islamisme. Pour moi, le noeud du problème, c'est l'Arabie Séoudite, ce pays de schizophrènes ou tout est interdit et tout se fait en cachette, (il faut voir les séoudiens s'encanailler au Liban), ou les femmes n'ont pas le droit de conduire, ou tout culte non musulman est interdit même dans la maison (certaines messes se font en cachette), ou un gang d'oulémas tient en coupe réglée le pays, les gens et la famille royale qui tire d'eux sa légitimité.

Et là bas se tient la Mecque, lieu saint de l'Islam, ou toute personne qui vient en pélerinage peut en ressortir fanatisée : des libanaises installées à Paris témoignent de la transformation de leur mari après le pélé de 3 semaines, le caractère changé, exigeant soudain qu'elles portent le foulard, ne voulant plus sortir, ne parlant plus que de religion, l'enfer !

La Mecque, dont le sol est interdit à tout non musulman, "pour éviter que la Terre Sainte du prophète ne soit souillée". comment pouvons nous tolérer une chose pareille, qu'une ville entière (unique cas au monde) soit interdite aux membres d'une autre religion ? Je rêve d'une manifestation géante devant toutes les ambassades d'Arabie Séoudite pour exiger que tout le monde puisse se rendre à la Mecque et que le changement de religion soit autorisé en Islam, je rêve d'une implication des Nations Unies...
Toutes les notions du sacré et du blasphème dans l'islamisme prennent racine dans ce pays de fous. Le problème, c'est qu'on roule en voiture grâce à eux...


" Si Ben Laden n'avait pas été financé par la CIA (sous prétexte de lutter contre l'invasion de l'Afghanistan par les soviétique), Al-Quaïda n'existerait pas. " Christophe

Pas tout à fait : Ben Laden lui même riche comme Crésus et biberonné par les oulémas, est de son propre chef parti en Afghanistan, et a fédéré les bonnes volontés arabes (jusqu'à créer une base de 10000 hommes venu de tout le monde arabe..). C'est en observant ses activités que la CIA l'a contacté pour lui proposer son aide et sa collaboration puisqu'ils avaient le même ennemi. Les américains le considéraient comme un allié au titre de "les ennemis de mes ennemis sont mes amis" tandis que Ben Laden les considéraient comme des chiens d'infidèles mais néammoins utiles dans la lutte urgente contre d'autres chiens d'infidèles soviétiques envahisseurs d'une terre d'Islam... Il aurait organisé sa base sans les américains mais il a profité de l'occasion offerte de soutien, en homme pragmatique. Qui manipulait qui ?
Le jour ou ces "alliés" ont installé une base militaire sur la terre sainte séoudienne, il s'est tout naturellement retourné contre ces chiens d'américains qui devenait sa nouvelle cible...

Certes le pouvoir politique et militaire des Etats Unis s'est montré écrasant dans la région, depuis longtemps, mais les arabes ne sont pas que des poupées manipulées par les méchants américains (même s'ils se victimisent beaucoup en le répétant, ce qu'ils peuvent m'énerver), ils ont leur propres ressources intellectuelles, historiques, matérielles, leur propre mentalité et spiritualité en l'occurrence mortifère et puissante, ils sont d'abord eux mêmes responsables de cette idéologie wahabite.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Lys_Sul
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 502
Inscription : mar. 10 juin 2014, 22:45
Conviction : Catholique
Localisation : Divine Comédie

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par Lys_Sul » dim. 11 janv. 2015, 1:57

 Et vous, tous ceux qui estiment que les musulmans ne s'impliquent pas assez, quand vous êtes-vous excusé auprès de femmes voilées et de jeunes endoctrinés de l'implication des occidentaux dans la montée du wahhabisme pour contrer les nationalismes dans les anciennes colonies ? 
Que la notion de nationalisme est purement une idée de la Révolution Française, issue des lumières du XVIIIeme siècle avec une abstraction sur le fait d'être citoyen du moment que celui-ci respecte le pacte social et les lois. Vous remarquerez que ces « pays » furent crées dans le Moyen-Orient ne sont que des reliquats d'ex-pays colonisés par les Occidentaux avec des personnages à fortes poignes que nous qualifierions de 'dictateurs '.


L'essor du terrorisme est non seulement un combat contre les valeurs universelles de l'Occident, il y a ensuite le modèle laïc qui peut paraitre agressif envers la croyance, les moeurs de certains dont la finalité n'est que le rejet. Gommer la religion pour remplacer de façon chimérique sur une base d'arabité commune, nous voyons le résultat de nos jours, c'est un échec.

Ce n'est pas aux quidams de faire ce genre de remarque «  regardez c'est votre faute quand même » désolé mais nous ne sommes pas dans les arcanes du pouvoir, La politique américaine sert ses intérêts avec ses conséquences, comme d'autres pays, bref bienvenue dans #Raison d'État, #Réalisme Politique.
Quand vous-êtes vous désolidarisés des USA qui ont soutenu les talibans pour emmerder les communistes russes ? Ça vous est déjà arrivé de vous excuser spontanément auprès d'immigrés afghans qui fuyaient la terreur de leur pays ? 
À la base, après que la révolution démocratique d'Afghanistan de 1978 par le PDPA fut faite et ainsi que sa politique répressive envers les anciennes élites du pays mais aussi les coutumes cela provoqua des heurts à l'égard du soviétisme, des révoltes comme à Hérat en mars 1979 . L’URSS vit la main de l'Iran rivale pour l'influence dans cette zone du monde, ce qui lança le début de l'invasion soviétique en Afghanistan pour reprendre le contrôle.

Mais depuis...Le géopoliticien Zbigniew Brzezinski a avoué dans un entretien au nouvel observateur du 15 janvier 1998 le rôle de la CIA, cela rentre dans la logique durant la guerre froide entre les deux puissances de l'époque, faire le maximum pour affaiblir le pays ennemi, arrêter son expansion et si possible sa chute, Un exemple du programme américain

Peut être que par le passé, le communisme c'était cool, que les républiques soviétiques de Roumanie, Hongrie, Pologne voire celle de la RDA, furent des paradis sur Terre... Bref pour des personnes de cette époque anticommuniste, si cela pouvait faire chuter ce pays et son emprise idéologique sur ses pays satellitaires why not  try ?
L’esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l’Enfer, un Enfer du Ciel.

Livre I, Le Paradis perdu - John Milton

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9497
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par PaxetBonum » dim. 11 janv. 2015, 11:12

Christophe a écrit :
PaxetBonum a écrit :Nous demandons que la source de ce problème qui est l'islam soit courageusement et véridiquement abordé par nos dirigeants.
Pour autant, Marie a raison : la politique extérieure de l'Otan, sur laquelle est alignée celle de notre pays, joue un rôle déterminant dans la diffusion du fondamentalisme islamiste.
Mais là je suis d'accord et je le dénonce haut et fort.
La Lybie c'est nous grâce à M BHL
La Syrie et Daech c'est nous
L'Afghanistan, l'Irak c'ets nous
Le Qatar, l'Arabie Saoudite, c'est nous
Le Nigeria c'est nous
La Palestine c'est nous,
etc…

Mais je refuse de demander pardon car ce n'est pas de mon fait.
Je suis contre cette repentance permanente pour des actes que nous n'avons pas commis personnellement.
C'est M Fabius, Sarkozy, Hollande, BHL… qui doivent répondre de leurs actes devant un tribunal pénal international pour génocide.

J'ai assez de mes péchés pour ne pas avoir à confesser ceux des autres.
Priez pour moi pauvre pécheur.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par Christophe » dim. 11 janv. 2015, 19:50

PaxetBonum a écrit :Mais là je suis d'accord et je le dénonce haut et fort.
La Lybie c'est nous grâce à M BHL
La Syrie et Daech c'est nous
L'Afghanistan, l'Irak c'ets nous
Le Qatar, l'Arabie Saoudite, c'est nous
Le Nigeria c'est nous
La Palestine c'est nous,
etc…

Mais je refuse de demander pardon car ce n'est pas de mon fait.
Je suis contre cette repentance permanente pour des actes que nous n'avons pas commis personnellement.
C'est M Fabius, Sarkozy, Hollande, BHL… qui doivent répondre de leurs actes devant un tribunal pénal international pour génocide.

J'ai assez de mes péchés pour ne pas avoir à confesser ceux des autres.
Priez pour moi pauvre pécheur.
Soit, je suis d'accord. Mais ce que je veux dire, c'est qu'il serait erroné de faire peser la responsabilité du drame de cette semaine exclusivement sur l'Islam ou les musulmans. L'État français et l'Otan possèdent une lourde responsabilité.
Et nous-mêmes, chrétiens, n'avons nous pas parfois péché par tiédeur dans notre mission d'évangélisation ? Le fondamentalisme est une réponse radicale à une crise spirituelle à laquelle nous n'avons, pour l'instant, pas apporté de réponse convaincante dans nos « périphéries » urbaines.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par marie du hellfest » lun. 12 janv. 2015, 2:51

Je demande par avance aux modérateurs de bien vouloir m'excuser, je vais déborder un peu du sujet proprement dit dans ce message pour donner, on va dire, une vue d'ensemble de mon opinion sur les évènements afin de me faire comprendre le mieux possible des autres forumeurs.

Je préviens tout le monde que je ne continuerai pas la discussion, je n'ai plus le temps matériel pour des échanges sérieux. Puis moralement, c'est difficile aussi.


Tout d'abord, j'aurais du me rappeler avec quelle précision chirurgicale il faut choisir ses mots ici. On recommence donc en moins crispé : vous prenez mon message précédent, et vous remplacez tous les "s'excuser" par des "se désolidariser", "manifester son désaccord" ou tout autre chose que vous voulez que les musulmans fassent face aux excès de leur religion.

Cependant je pense avoir bien compris le fond des réponses. Je ne demande pourtant qu'à me tromper, croyez-le bien.

Il semble que certaines personnes ne sentent pas concernées par les politiques qui ont été menées par nos pays occidentaux. Dans ce cas, expliquez-moi comment vous pouvez exiger que les musulmans, eux, le soient avec les attentats, mais qu'en plus ils devraient le crier sur les toits pour trouver grâce à vos yeux ?

Ça marche pour les actes commis au nom de la religion mais pas ceux au nom des stratégies géopolitiques ? Au bout de 30 ans, y a prescription ? Ou alors plus simplement, faites ce que je dis mais pas ce que je fais ?

Pour rappel :
"L'imam Tourki ben Abdallah Al Saoud réussit à créer en 1824 le deuxième État wahhabite avec Riyad pour capitale. La famille rivale des Al-Rachid profita des luttes fratricides au sein du clan Al-Saoud pour mettre fin à ce deuxième État s'emparer du pouvoir à Riyad avec l'aide des Turcs en 1892. L'empire britannique, qui souhaitait voir le départ de l'empire ottoman de la région, instrumentalisa le wahhabisme à des fins géopolitiques. Il apporta un large soutien et un appui à ce mouvement dans sa conquête et aida le wahhabisme à se répandre. En 1902, Abdelaziz ben Abderrahman ben Fayçal Al Saoud de l'ancienne famille régnante réfugiée au Koweït, reconquit Riyad puis (...), qu'il réunit le 22 septembre 1932 pour créer le troisième Royaume d'Arabie saoudite."


"Après la disparition du Califat en 1924, la conquête du pouvoir en 1932 et l'exploitation des gisements pétrolifères d'Arabie à partir de mars 1938, la famille des Saoud et le wahhabisme prennent leur essor à la suite du pacte « pétrole contre protection » qui est conclu sur le croiseur USS Quincy le 14 février 1945 entre le roi Abdelaziz ben Abderrahman ben Fayçal Al Saoud et le président des États-Unis, Franklin Delano Roosevelt12. Ce pacte permet la protection militaire du régime wahhabite des Saoud par les États-Unis en échange du pétrole. Ainsi, le wahhabisme se développe avec l'apport des pétrodollars et la protection militaire des États-Unis. Ce mouvement se propage alors à l’extérieur du royaume via les médias (télévision, ouvrages, radio-cassettes et sites internet)"


http://fr.wikipedia.org/wiki/Wahhabisme ... t_musulman


Bref, si les occidentaux ne s'en étaient pas mêlés, avec un peu de bol les wahhabites ne seraient plus qu'un souvenir pieux pour fanatique frustré.



@ Lys-Sul,

Merci de me souhaiter la bienvenue dans le réalisme politique. Vous avez bien compris que si j'aborde ce sujet, c'est précisément parce que j'y connais rien. Permettez-moi à mon tour de vous inviter dans : #Retour de bâton de politique irresponsable sur le moyen terme.

Pour ma part je ne me fais pas beaucoup d'illusion. Comme nous le faisait judicieusement remarquer Cinci (bonjour Cinci !!) dans un sujet économique qui n'a malheureusement pas l'air d'intéresser grand monde, la majorité de l'économie mondiale étant liée à l'industrie de l'armement, on a pas le cul sorti des ronces.
Sachant que rien qu'en France, plus de la moitié du PIB vient directement de l'armement, il ne faudrait rien de moins qu'une révolution économique pour éviter que toutes les tensions actuelles ne finissent dans un bain de sang. Parce que bin oui, si on veut que le chômage baisse, faut bien vendre des armes ma bonne dame. Puis les armes, faut bin les utiliser, parce que sinon c'est gâché ...



Tout ça pour dire :
Je ne suis pas Charlie moi non plus, d'ailleurs je n'ai jamais vraiment aimé les phrases-choc style slogan publicitaire. Ça ne m'empêche pourtant pas d'avoir été durement touchée par la nouvelle. J'ai défilé hier à Toulouse avec un "Charlie's not dead" et un "merde aux intolérants". Parce que même si je n'achetais pas CH et que je trouvais qu'ils étaient clairement too much parfois, ils m'ont souvent fait rigoler et j'étais contente qu'ils puissent exister.

Mais on en est là : des gens sont morts parce qu'ils ont ri sur la mauvaise personne, plus quelques-uns en prime parce que c'est les soldes.
Le lendemain une mosquée brûle, un kebab explose, on trouve des impacts de balles à droite à gauche, et des "sales arabes" (il faudra décidément apprendre à certains la différence entre arabe et musulman) fleurissent sur les murs.
Les deux extrêmes sont en train d'essayer de faire monter la mayonnaise. Je refuse d'avoir à choisir entre l'un et l'autre. Je veux juste vivre en paix avec mes voisins musulmans, comme depuis 15 ans que je vis à Toulouse et que j'ai des voisins musulmans un peu partout.

Et vu les scores qu'on a explosé avec les rassemblements de ce week-end, je crois qu'on est nombreux à penser ça. Que les anciens ou ceux qui ont une meilleure mémoire que la mienne me corrigent, mais je crois pas qu'un sujet ait réuni ensemble autant de français de toute la Ve république.
Pas que des français d'ailleurs, y a visiblement eu des manifs de soutien sur tous les continents ... moi-même je comprends pas trop mais il semblerait que le symbole ait touché plus de monde que prévu.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... L-32280515


Enfin, pour ce que j'ai pu lire sur les différents sujets :

- interdire l'islam.
N'y pensez même pas. C'est parfaitement irréalisable, en plus d'être odieux. Je connais des musulmans qui enfoncent 95% des utilisateurs de ce forum selon vos propres critères chrétiens (charité, amour du prochain, intégrité, humilité, douceur, tout ça quoi). Grâce à l'islam, d'après ce qu'ils m'ont dit, et c'est cet islam là qu'ils veulent continuer à transmettre. Et donc, vous assumez complètement que pour une poignée de fous dangereux, vous estimez juste qu'on interdise à des millions de gens respectueux et pacifiques depuis des décennies de pratiquer leur religion ?
Bref, tomber au niveau des saoudiens quoi. Bravo, quel talent !


- à propos de la conception de l'islam :
Arrêtez de vous focaliser sur la lecture littérale du coran. Seuls les wahhabites font ça, et en adoptant leur façon de faire vous rentrez dans leur jeu la tête la première, vous participez vous-même à répandre cette vision ! Pourtant ils n'ont pas toujours été des références, avant eux ça ne gênait personne d'interpréter le coran à différentes sauces.
Les millions de musulmans pacifiques sont incohérents avec leur coran ? La belle affaire ! Qu'ils continuent à être incohérents suffisamment longtemps et il sera même possible de voir un jour leur interprétation à eux devenir un acquis définitif. Qu'on supporte leur vision de la religion, au lieu de leur renvoyer systématiquement dans les dents toutes les horreurs du coran dont ils ne veulent pas.
"- Non, t'as pas compris, je t'explique : si tu veux être cohérent avec ta religion, tu dois devenir un gros con.
- Rah mince ... pas le choix, je vais devoir devenir un gros con alors. Je te dis pas merci de m'avoir ouvert les yeux, faut que je m'entraine."
Bon là c'est moi qui caricature pour la peine, mais faut avouer que j'ai du mal à comprendre votre stratégie sur la révélation de la réalité vraie du coran aux musulmans ...
L'ancien testament n'est pas toujours tendre il me semble, pourtant les juifs ne sont pas victimes d'extrémistes qui veulent imposer aux autres leur vision, et eux-mêmes ne pratiquent pas une lecture 1er degré ... si eux peuvent le faire, pourquoi les musulmans en seraient à jamais incapables ?


- pour les musulmans qui demandent à ne pas faire d'amalgame :
juste comme ça, y a des musulmans qui ont rien à se reprocher dans l'histoire et qui ont vraiment peur, hein. C'est pas forcément tous des hypocrites/des gens qui se voilent la face/qui aiment bien passer pour des victimes gratuitement/divers ...


- quant à la récupération politico-médiatique :
nauséeux mais absolument pas surprenant. Entre celle qui cache mal sa joie dans son rôle d'éternelle victime et tous les faux-culs de la liberté d'expression (à plusieurs vitesses) mon cœur ne balance pas, il fuit. On a maintenant 2 grand choix qui s'offrent à nous dans un futur relativement proche : une guerre civile ou la prise de conscience collective après l'électrochoc salvateur.
Le contexte ne nous épargne pas de devoir faire un choix. Il y a bien un moment où des royalistes et des communistes ont réussi à se mettre d'accord pour bosser ensemble, c'était sous l'occupation. J'avoue que ça m'arrangerait qu'on ait pas besoin d'en arriver là pour que chacun fasse un petit effort pour supporter "l'autre". Et quand je dis ça, je ne m'adresse pas qu'à vous.


- et pour finir (il est plus que temps, je bosse demain et vous avez certainement des choses plus intéressantes à faire que de lire mes pavés) :
Après l'anecdote du pigeon et de Hollande, soit on doit admettre que Dieu a beaucoup d'humour (et qu'il devrait pas être tant outré que ça par Charlie Hebdo), soit faudra admettre la réincarnation - et certains journalistes auront été rapides ...

Je ne vois pas d'autre explication.

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

CH: que faire quand des élèves défendent des terroristes?

Message non lu par James » lun. 12 janv. 2015, 3:34

Charlie Hebdo: que faire quand des élèves défendent des terroristes?


La presse française, dont L'Express, relaye ces derniers jours les témoignages d'enseignants effarés par certaines réactions d'élèves. Un problème pas tout à fait nouveau, mais qui pose de nombreuses questions.

Trouver les mots justes. Enseignants, éducateurs, surveillants... La communauté éducative est, depuis mercredi, confrontée à la lourde charge d'aborder la question des attentats qui ont frappé la France cette semaine avec les enfants. Une position qui se révèle parfois très inconfortable.

Donner la parole aux élèves a en effet donné lieu à des scènes glaçantes dont la presse a largement fait écho ces derniers jours. Des élèves de CM1 qui jugent que Charlie Hebdo n'avait pas le droit de se moquer du prophète, des collégiens pour qui le journal "a provoqué", un élève de 4e qui trouve "normal qu'on se venge" (Le Point)... Autant d'épisodes qui appuient là où ça fait mal.
(...)
http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 39423.html

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9497
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par PaxetBonum » lun. 12 janv. 2015, 9:32

marie du hellfest a écrit : - à propos de la conception de l'islam :
Arrêtez de vous focaliser sur la lecture littérale du coran. Seuls les wahhabites font ça, et en adoptant leur façon de faire vous rentrez dans leur jeu la tête la première, vous participez vous-même à répandre cette vision ! Pourtant ils n'ont pas toujours été des références, avant eux ça ne gênait personne d'interpréter le coran à différentes sauces.
Les millions de musulmans pacifiques sont incohérents avec leur coran ? La belle affaire ! Qu'ils continuent à être incohérents suffisamment longtemps et il sera même possible de voir un jour leur interprétation à eux devenir un acquis définitif.
Chère Marie du hellfest,

Je souscris à beaucoup de vos paroles.
Je ne me désolidarise pas de ce qu'ont fait nos politiques dans divers pays, mais je le condamne vivement et demande qu'ils cessent.

Pour ma conception de l'islam je persiste et signe.
Le coran est la parole de Dieu en direct live, cela ne s'interprète pas.
Trouvez-moi un imam qui condamne les méfaits du prophète, ses meurtres, ses pillages, son esclavagisme, ses viols… et qui convertisse nombre de musulmans à cette doctrine et là on en reparlera.

L'islam n'est pas une religion et il faut cesser de la traiter comme telle.
C'est une théocratie qui inclus spirituel, économique, législatif… sans découplage aucun.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par Anne » lun. 12 janv. 2015, 19:16

marie du hellfest a écrit :
Je connais des musulmans qui enfoncent 95% des utilisateurs de ce forum selon vos propres critères chrétiens (charité, amour du prochain, intégrité, humilité, douceur, tout ça quoi).
Je suis assez ébahie devant votre grande connaissance de ce que font hors-ligne les participants de ce forum sans compter de ce qui se passe dans la vie privée des musulmans de votre entourage !

Imaginons le même commentaire à l'envers en disant qu'on connait des catholiques qui enfoncent 95% des utilisateurs d'un forum musulman X au chapitre de la charité, amour du prochain, intégrité, et tout ça et tout ça...

Ce ne serait guère plus vérifiable ou juste.

Mais, bon.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5029
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Témoignage: ma minute de silence vécue en région parisie

Message non lu par gerardh » lun. 12 janv. 2015, 23:49

________

Bonsoir,

J’ai précédemment écrit que j’étais persuadé que les musulmans, dans leur immense majorité, étaient des braves types, et que par ailleurs ils recherchaient la paix civile. Je le crois toujours même si l’on ne semble pas avoir en relevé une présence massive aux rassemblements du 11 Janvier.

J’ai aussi écrit qu’ils étaient cependant tous particulièrement sensibles (j’aurais dû dire chatouilleux) vis à vis des attaques de leur religion, ce que j’estimais compréhensible jusqu’à un certain point (celui de la limite entre la liberté et l’intolérance).

J’ai enfin écrit que ma crainte était qu’il existe dans leurs croyances religieuses un substrat culturel, une sorte de terreau propice à réveiller à la moindre circonstance le chat qui dort en eux de sorte que des fondements belliqueux se réveillent au détriment de leurs semblables.

On en a vu ces derniers jours une illustration au travers de leurs enfants qui dans leurs classes, ont largement réagi aux explications de leurs maîtres et à la minute de silence qui leur était demandée.

Nos autorités civiles et même religieuses, qui jusqu’à lors, étaient dans le déni de ce problème, reconnaissent maintenant une question d’éducation de la jeunesse au moins dans certaines zones. Elles ont raison sur ce point. Mais ces enfants, ils ont des pères et des mères, des grands frères, des familles. Ils n’ont pas tout inventé, et c’est vraisemblablement dans cette ambiance culturelle familiale que leur opinion s’est formée (certains pensant plutôt à l’influence d’Internet). Le sujet dépasse donc largement, quoiqu’on en dise, la sphère de l’Education nationale.

Quelle est l’ampleur du phénomène et comment peut-on éventuellement pallier la chose ? Une première étape serait d’en cesser le déni et de la prendre à bras le corps. Ensuite, si ce n’est déjà fait, il faudrait étudier ce phénomène de manière quantitative et qualitative, et diffuser largement ces études sans aucune ment les mettre sous le boisseau, car ce sont elles qui pourraient ensuite induire les corrections nécessaires.

En attendant on peut de manière intuitive esquisser quelques pistes. Certes il y a un problème vif d’éducation nationale dans le cadre de l’école. On pense à des cours d’éducation civique ou même de morale. On pense à la promotion de la discipline, même laïque au sein des établissements, avec des punitions raisonnables, seraient-elles corporelles. On pense à des chefs d’établissement qui auraient un vrai pouvoir managérial, disciplinaire et budgétaire et seraient en mesure de l’exercer, et à des professeurs en zones sensibles qui seraient nettement mieux payés, ce qui permettrait de ne pas y placer seulement des débutants sans expérience.. Mais il y aurait certainement d’autres pistes.

Dans toute la société maintenant, il faudrait abandonner ces postures « bisounours » où « tout il est beau, tout il est gentil », et notamment les pratiques culturelles qui ne sont pas les nôtres ou sont opposées à nos valeurs. Il faudrait pouvoir critiquer de manière constructive ce qui nous semble inadéquat dans telle culture ou telle religion, et surtout dépasser la peur que l’on pourrait avoir à émettre ces critiques par crainte de réactions hostiles ou même de représailles. Le Pape Benoît XVI en avait fait quelques unes avec beaucoup de modération à propos de certains docteurs musulmans, et ensuite il avait dû ou cru bon (ce qui est pire) de battre précipitamment en retraite au nom du « dialogue » interreligieux et aller prier avec un imam dans une mosquée.

Il faudrait au contraire que les chrétiens, abandonnant le discours au sujet duquel il y a du bon dans toutes les religions, et que donc toutes se valent, lèvent fièrement leur étendard, qui est celui de l’évangile, qu’ils devraient prêcher sans faiblesse dans la cité, dans les prisons, et même « in manum infidelii », c'est-à-dire dans les quartiers musulmans et même dans les pays musulmans. Il en résulterait sans doute des martyrs (mais n’est-ce pas notre vocation ?), mais aussi des conversions. Il y a un prosélytisme musulman, il y a un prosélytisme des Témoins de Jéhovah, alors en avant chrétiens !

Parmi les causes de tensions entre la société et le monde musulman, il y a probablement aussi le laïcisme exacerbé des représentants de la chose publique française, laïcisme dont souffrent notamment certains catholiques, qui d’ailleurs ne manquent pas de s’en plaindre sur ce forum. Pour les musulmans il en ainsi en particulier de la question du port du voile. Bien sur, pour le français moyen, voir une femme voilée cela peut surprendre, et peut évoquer (parfois à juste raison), une imposition sur cette femme que pourraient exercer son mari, les hommes de sa famille et même ses voisins. Cela interpelle dans le cadre de la position de la femme dans ces milieux, mais n’a qu’un rapport indirect avec le sujet. En effet au nom de quoi devrait-on interdire à une honnête citoyenne musulmane de s’habiller comme il lui plaît si elle en a envie, bien sur dans les limites de la bienséance ou du respect de l’ordre public ?

Les analyses souhaitables de la situation devraient mettre en exergue d’autres domaines d’action : le chômage, les plaies non encore cicatrisées de l’époque coloniale, l’antisémitisme, l’antidémocratisme, l’intolérance, le dénuement et l’isolement des banlieues, l’incivisme des jeunes, la drogue, la délinquance, le communautarisme, l’origine, la formation et les discours des imams, l’éducation au sein des familles, les divorces et les répudiations, l’absence du père, la tyrannie du père, l’analphabétisme, les difficultés de l’intégration, Internet, l’analyse critique des textes, les relations entre les « églises » et l’Etat, la valeur de la vie humaine, et surtout peut-être la possibilité de rire …


___________

[La suite de cette discussion a été versée dans la section "Apologétique" sous le titre de "Dialogue inter-religieux".
Merci de revenir au sujet.]

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité