«343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Menthe
Barbarus
Barbarus

«343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Menthe » mer. 30 oct. 2013, 14:36

L’idée de pénalisation des clients fait réagir.

Quel est le lien entre Frédéric Beigbeder, Eric Zemmour, Nicolas Bedos et Ivan Rioufol ? Ils vont «aux putes», comme ils disent. Ou ils y sont allés. Ou peut-être pas, mais en tout cas, ils ne dénonceront pas leurs copains qui ont recours au sexe tarifé. Ces éminents représentants du sexe fort - «Homos ou hétéros, libertins ou monogames, fidèles ou volages, nous sommes des hommes» - viennent de signer une pétition à paraître la semaine prochaine dans le mensuel Causeur, intitulée «Touche pas à ma pute ! Le manifeste des 343 salauds», qui proteste contre la proposition de loi pour la pénalisation des clients de la prostitution, déposée le 14 octobre par la députée socialiste Maud Olivier. [...]
On notera, outre les signataires nommés plus haut, un mélange à forte dominante droite néoréac, mais pas seulement. Ainsi, au côté des très féministes Ivan Rioufol et Eric Zemmour, on retrouve l’avocat Richard Malka (avocat de DSK), l’écrivain Philippe Caubère (auteur d’un texte publié en 2011 dans Libération où il racontait être client de prostituées), l’écrivain et journaliste Benoît Duteurtre ou le mari de Frigide Barjot, Basile de Koch. Dans leur texte, ils se défendent d’être «les frustrés, pervers ou psychopathes décrits par les partisans d’une répression déguisée en combat féministe». Ils refusent «que des députés édictent des normes sur [leurs] désirs et [leurs] plaisirs». Et s’inquiètent : «Aujourd’hui la prostitution, demain la pornographie, qu’interdira-t-on après-demain ?» Entre-temps, ils rappellent quand même qu’ils condamnent le sexe «sans consentement»,«la violence» et «le trafic des êtres humains».
http://www.liberation.fr/societe/2013/1 ... ute_943288

Et vous, membres de la Cité catholique, que pensez-vous de cette proposition de loi ?

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Invité » mer. 30 oct. 2013, 19:51

A ce sujet, allons voir ce que fit Saint Louis.

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Anonymus » mer. 30 oct. 2013, 22:27

Cette loi me semble aller dans le bon sens : s'attaquer uniquement à l'offre (proxénètes et prostituées) n'a qu'un effet très limité. Le vrai problème, c'est la demande (les clients) et l'argent qu'ils sont capables de dépenser pour ça...

Quant à ces "salauds" (c'est pas moi qui le dit :siffle: ), ils faut vraiment n'avoir aucune décence pour faire une telle déclaration.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1585
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par prodigal » jeu. 31 oct. 2013, 10:58

Si cette loi est effectivement promulguée, ce sera un exemple authentique de décision courageuse. C'est suffisamment rare pour être applaudi. :clap:
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4328
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Kerniou » jeu. 31 oct. 2013, 11:55

Je crains, hélas, que légiférer ne soit pas efficace. En Suède où la prostitution a été interdite, il s'est ouvert des maisons clauses clandestines et les clients refluent sur le Danemark. Symboliquement, une loi marque des limites, c'est certain, mais son application reste aléatoire.
Quant à ces beaux messieurs, leurs propos n'auront de valeur que lorsque leur mère, leurs soeurs, leur épouse et leurs filles feront le trottoir ou plus pudiquement exerceront la profession de "travailleuses du sexe"...

Ils sont lamentables d'utiliser leur notoriété pour protéger leur misère sexuelle. Quelle image de soi faut-il avoir pour payer ce qu'on appelle un service ?
Pourquoi devoir payer pour jouir quand la séduction pourrait leur procurer tant de plaisir ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Peccator » jeu. 31 oct. 2013, 12:35

Kerniou a écrit : Pourquoi devoir payer pour jouir quand la séduction pourrait leur procurer tant de plaisir ?
Parce que pour séduire, il faut encore faire un effort d'aller vers l'autre, de lui porter un peu d'attention (même si c'est dans un but purement égoïste).

Là, il s'agit bel et bien de n'exister que pour soi, d'avoir la jouissance sans avoir à fournir d'effort pour cela.

Pire, dans certains cas le service acheté est justement celui de jouer la comédie comme si le client était séduisant, la femme séduite, et de tout faire pour oublier que cette relation ne repose que sur une chose : l'argent.

Oui, ces messieurs sont "lamentables" : nous pouvons nous lamenter pour eux.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4328
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Kerniou » jeu. 31 oct. 2013, 16:43

Absolument. Tout à fait d'accord avec vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

seba15
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 475
Inscription : sam. 23 févr. 2013, 21:05

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par seba15 » jeu. 31 oct. 2013, 21:45

Pour les conditions de la femme, ça serait bien que ce commerce cesse effectivement.
cependant quand j'étais jeune et toujours maintenant un arguments de ce qui laisse faire c'est de dire sans les prostitués, il y aura plus de violeurs et de pédophile. Et c'est vrai que ça pourrais être finalement un moindre mal contre se genre de chose.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1585
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par prodigal » ven. 01 nov. 2013, 11:41

le gyrovague a écrit :Je suis personnellement pour la réouverture des maisons closes basée sur l'accord librement consenti de la part de la prostituée ainsi que d'un suivi médical personnalisé et des garanties de sécurité dans l'exercice de son activité. Cette proposition à le mérite d'être plus réaliste et moins hypocrite que ce projet de loi excessif et hypocrite.
La rhétorique qui consiste à appeler hypocrite ce qui a la morale pour soi est vieille comme le monde. Ce qui change c'est qu'elle devient le sport favori des gens de droite (voir les salauds signataires) alors qu'autrefois être de droite c'était incarner la défense des valeurs morales, et être de gauche en dénoncer l'hypocrisie. Les temps changent.
L'hypocrisie, c'est de prétendre défendre les prostituées en défendant la prostitution. La prostitution est un esclavage, les défenseurs de l'esclavage ne sont pas les défenseurs des esclaves.
seba a écrit :maintenant un arguments de ce qui laisse faire c'est de dire sans les prostitués, il y aura plus de violeurs et de pédophile.
Cet argument est le comble de l'hypocrisie. Ce serait donc par hostilité au sexe roi que l'on défendrait la prostitution, ben voyons! En réalité, plus de pornographie ne veut pas dire moins de prostitution, plus de pédophilie virtuelle ne veut pas dire moins de pédophilie réelle, et plus de prostitution ne veut pas dire moins de violence conjugale. C'est tout le contraire. Ou l'on cède à la bête, ou on lui résiste, ceci vaut autant pour la société que pour l'individu.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1366
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Altior » ven. 01 nov. 2013, 14:55

Menthe a écrit :
Et vous, membres de la Cité catholique, que pensez-vous de cette proposition de loi ?
Une idée interessante. Je serais d'accord, si on me demandait l'opinion. Toujours quand les lois de la cité des hommes vont dans la direction des lois de Dieu, c'est une bonne chose.
prodigal a écrit : La prostitution est un esclavage, les défenseurs de l'esclavage ne sont pas les défenseurs des esclaves.
Oui, c'est bien vrai, car la prostitution est un vice, et un vice c'est l'esclavage du péché.

Avatar de l’utilisateur
Menthe
Barbarus
Barbarus

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Menthe » ven. 01 nov. 2013, 16:37

seba15 a écrit :cependant quand j'étais jeune et toujours maintenant un arguments de ce qui laisse faire c'est de dire sans les prostitués, il y aura plus de violeurs et de pédophile. Et c'est vrai que ça pourrais être finalement un moindre mal contre se genre de chose.
Je connais l'argument mais qu'en est-il réellement ? Le lien entre pénalisation des clients et augmentation des viols et de la pédophilie ( :?: ) ne me semble pas évident. La prostitution n'est pas interdite en France et ça n'empêche ni les viols (dont les viols de prostituées) ni la pédophilie.
Peccator a écrit :Là, il s'agit bel et bien de n'exister que pour soi, d'avoir la jouissance sans avoir à fournir d'effort pour cela.
Cet article dit à peu près la même chose et je suis plutôt d'accord :
"On pourrait résumer ainsi les conséquences de payer un acte sexuel:
-Ne pas se préoccuper du plaisir de l’autre
-Ne pas se préoccuper du désir de l’autre
-Avoir ce qu’on veut tout de suite, sans avoir besoin de se casser la tête; un corps disponible à tout instant
-Réduire le contact humain au minimum
-Dominer l’échange : le client est roi"
le gyrovague a écrit :La pénalisation du client ne fera pas disparaître la prostitution et elle rendra bien plus difficile et précaire les conditions dans lesquelles elle s'exercera.
Les conséquences pour les prostituées, c'est aussi ce qui m'interroge. Seront-elles elles aussi pénalisées par cette loi ?

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Peccator » ven. 01 nov. 2013, 17:35

Menthe a écrit :
le gyrovague a écrit :La pénalisation du client ne fera pas disparaître la prostitution et elle rendra bien plus difficile et précaire les conditions dans lesquelles elle s'exercera.
Les conséquences pour les prostituées, c'est aussi ce qui m'interroge. Seront-elles elles aussi pénalisées par cette loi ?
Oui, car elles devront exercer de manière beaucoup plus "cachée", pour que le client ne risque pas d'être sanctionné. Les risques concernant leur sécurité augmenteront donc.

Accessoirement, cette loi vise quand même à faire cesser leur activité, donc à ce titre elles sont aussi concernées.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

seba15
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 475
Inscription : sam. 23 févr. 2013, 21:05

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par seba15 » ven. 01 nov. 2013, 17:58

Enfin c'est quand même une activité qui ne date pas d'hier...
La bible mentionne plusieurs passage avec des prostituées ou de gens qui ont dépensé de l'argent dans des prostituées. Personnellement je souhaiterais aussi que cette activité cesse, mais là ça serait le cas d'un monde idéal dans lequel nous ne sommes pas encore. Enfin je pense que pour réduire cette pratique il faut faire un peu peur dire que le sida ça existe encore et que les prostituées peuvent le transmettre, vu le nombre de client quelles ont.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Peccator » ven. 01 nov. 2013, 18:25

Je ne sais pas si c'est pas la peur qu'on a fait des progrès (j'allais écrire : éradiqué, ce qui aurait été une erreur) concernant l'esclavage.

Hors, Menthe le montre très bien :
"On pourrait résumer ainsi les conséquences de payer un acte sexuel:
-Ne pas se préoccuper du plaisir de l’autre
-Ne pas se préoccuper du désir de l’autre
-Avoir ce qu’on veut tout de suite, sans avoir besoin de se casser la tête; un corps disponible à tout instant
-Réduire le contact humain au minimum
-Dominer l’échange : le client est roi"
La prostitution est bel et bien une forme d'esclavage. Même si elle est volontaire.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1618
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: «343 salauds» clament leur droit à «leur pute»

Message non lu par Laurent L. » ven. 01 nov. 2013, 20:43

Cela dissuadera bon nombre de clients et c'est une bonne chose. Cela n'empêchera pas les policiers de traquer les réseaux de prostitution.

Espérons que le législateur sera cohérent et interdira aussi la pornographie, qui est une forme de prostitution, puisque les "acteurs" sont payés pour avoir des rapports sexuels. On peut toujours rêver...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités