La manif pour tous ... et après

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les veilleurs continuent de veiller...

Message non lu par etienne lorant » mer. 10 juil. 2013, 10:49

Une gorgée d'eau fraîche, une bouchée de madeleine, un coup de brumisateur sur le front, et c'est reparti pour… encore un bon moment. Mardi soir, alors que la trentaine de «veilleurs debout» place Vendôme apprenait la libération de Nicolas, la quasi-totalité d'entre eux, après un soupir de soulagement, reprenait immédiatement la pose. «La liberté pour Nicolas, c'est juste normal: nous, on reste pour toutes les autres injustices!, s'enflamme Timothée, étudiant. Il y a encore d'autres procès en cours, comme celui de l'Hommen qui a perturbé Roland-Garros. Et puis la PMA, la GPA… on ne lâche rien!»
Devant le ministère de la Justice, encadrés par une poignée de policiers en civil et deux fourgons, ils répètent, citant Montesquieu, qu'«une injustice faite à un seul est une menace faite à tous». Étudiante infirmière, Sibylle raconte avoir été interpellée 16 fois, «car je restais avec ma trousse après chaque manif, pour soigner des manifestants si besoin». Timothée renchérit: «Moi, je filmais un policier en train de faire acte de violence envers un manifestant ; il m'a forcé à effacer mes photos de vacances! Ce n'est peut-être pas très grave, mais c'est le fait que chacun d'entre nous ait subi des brimades, que cela se banalise tellement, qui nous désole». Un peu plus loin, Blandine, lycéenne, acquiesce: «C'est tombé sur Nicolas, mais ça aurait pu être mon grand frère, ou n'importe lequel d'entre nous…»
«Une répression scandaleuse»

Plongée dans les poèmes de Baudelaire, Caroline est «venue autant qu'(elle) pouvais(t) depuis l'incarcération de Nicolas». «C'est l'aboutissement d'une répression scandaleuse, avec des procédés qui se rapprochent de la dictature!, s'indigne cette enseignante aux cheveux grisonnants. J'aurais jamais cru voir ça dans mon pays!»
On reconnaît les habitués, qui ont prévu casquette et crème solaire. Mais mardi, il y avait aussi des néophytes. Comme Sylvain, un chômeur de 42 ans, qui souhaitait «juste manifester son soutien à Nicolas», et qui «commence à avoir une dent contre le gouvernement». Alain, 72 ans, «apolitique, aconfessionnel», a fait spécialement le voyage depuis Compiègne. «Je viens aussi pour défendre toutes les libertés, car on s'aperçoit qu'elles diminuent beaucoup…», clame le vieux monsieur, qui tiendra une heure avant que «ses jambes (lui) fassent mal». Lui, a pris «un coup de chaud», et tourne le dos au soleil: «C'est monstrueux cette haine des gens de gauche contre les gens de droite, les valeurs, la famille, l'identité!», lance Cyril, un médecin venu «directement après avoir entendu parler de ­Nicolas à la télé. Cela me fait peur: ce sont eux les fascistes! Je suis d'autant plus en colère que j'ai voté Hollande…».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... debout.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par etienne lorant » sam. 13 juil. 2013, 11:09

3 000 euros d'amende, dont 1 500 avec sursis. Mardi, l'opposant au mariage pour tous Nicolas B., condamné à la mi-juin à quatre mois de prison dont deux ferme, a donc vu sa peine réduite en appel. Cet étudiant en histoire de 23 ans, incarcéré une vingtaine de jours à la prison de Fleury-Mérogis pour rébellion face à la police lors de manifestations non autorisées contre le mariage homosexuel, a été libéré mardi soir peu avant 21h, rapporte Le Parisien. Il a quitté la maison d'arrêt sans être vu de la presse et sans s'exprimer.

Quelque 200 personnes se sont rassemblées dans la soirée sur la place de l'Odéon à Paris pour saluer sa libération. "C'est une victoire pour la justice et contre la police", a déclaré au micro un porte-parole. Depuis plus de quinze jours, les "veilleurs debout" se relayaient nuit et jour dans plusieurs villes de France pour protester contre l'incarcération de Nicolas, considéré par ses soutiens comme un "prisonnier politique".

Dans un communiqué, la Manif pour tous s'est réjouie mardi soir du verdict rendu, estimant que la cour d'appel avait examiné les faits "avec une sérénité qui avait sans doute fait défaut à l'occasion de son passage en comparution immédiate". Dans son réquisitoire, l'avocate générale avait demandé 5 mois avec sursis et 1 000 euros d'amende pour les faits de "rébellion", rappelle l'AFP. Elle ne s'était cependant pas opposée à sa remise en liberté. "Si toutefois la cour devait prononcer une peine ferme, qu'elle n'excède pas la durée de la détention effectuée", soit 19 jours, avait-elle demandé.

L'avocat de la défense avait quant à lui plaidé la relaxe générale.

"Ramassis d'inexactitudes", "j'ai été bastonné", "arbitrairement privé de liberté" : lors de l'audience, Nicolas s'est présenté en victime, racontant avoir été "capturé" lors de sa première interpellation puis "attaché, ceinturé et jeté comme un animal". Selon des témoins ayant assisté à son procès en appel, le jeune homme aurait fait preuve d'insolence à l'égard des juges, rapporte La Vie.

Selon l'AFP, l'ambiance s'est même tendue au moment d'une question de l'avocate générale : "Puisque vous voulez orienter ma réponse", "si vous me donnez des leçons", s'est-il indigné. Lors de sa dernière prise de parole, Nicolas a évoqué ses premières condamnations dans ce "palais prétendument de justice" et précisé à la cour qu'elle avait aujourd'hui "l'occasion de restaurer la confiance en la justice". Avant de rappeler aux magistrats que "19,6% de la richesse nationale est prélevée pour payer vos salaires !"

Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/mariage ... eCgufCD.99
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par etienne lorant » sam. 13 juil. 2013, 11:10

Déclaration de Mgr Aillet :

Dans un communiqué récent, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France a salué l’engagement de tous ceux (dont de nombreux jeunes) qui durant des mois, ont fait entendre leur voix de manière pacifique pour s’opposer à la loi Taubira, en précisant qu’elle a modifié « radicalement l’un des fondements de la vie en société », engendré, comme il était prévisible, des clivages profonds, et provoqué des blessures et des craintes durables.

Devant le mépris politico-médiatique que ce mouvement social, d’une ampleur inégalée depuis des décennies, a rencontré, beaucoup sont déterminés à poursuivre leur action pour alerter l’opinion, éclairer, voire réveiller les consciences de nos concitoyens.
Parce que la conscience est profondément blessée par la loi Taubira, il est parfaitement légitime d’en réclamer l’abrogation. Le Pape François, devant une délégation officielle de parlementaires français, ne déclarait-il pas : « Votre tâche, technique et juridique, consiste à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger » ?

L’association « la manif pour tous » demeure une force de proposition destinée à pérenniser ce mouvement. D’autres initiatives sont nées pour capitaliser l’engagement de nombreux citoyens : les veilleurs, les mères veilleuses, des rassemblements sporadiques pour interpeller l’opinion et les pouvoirs publics…

Pourvu qu’elle se déroule sans violence et dans le respect de l’intégrité physique des personnes et des biens, cette opposition de fond, que l’on a pu appeler à juste titre « résistance », est pleinement légitime dans une société démocratique où la liberté d’expression, de réunion et de manifestation est garantie par la Constitution.

Le Jeune Nicolas B., sympathisant de la manif pour tous, a été condamné le 19 juin par le tribunal correctionnel à deux mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour avoir participé à une manifestation pacifique le 16 juin dernier contre la loi Taubira. Les chefs d’accusation semblent surréalistes et la lourdeur de la peine disproportionnée par rapport aux faits avérés. Il s’agit manifestement d’une forme politique de répression policière et judiciaire qui marque un tournant dans le traitement arbitraire des opposants au mariage et à l’adoption par des couples de même sexe.

Je salue l’engagement de ce jeune Nicolas et de tous ceux qui, comme lui, travaillent à défendre avec détermination et sans violence, le droit des enfants à être élevé par un père et une mère, engagement qui « aura encore à se déployer dans d’autres domaines où la vigilance est requise pour le respect de la personne humaine » (Conseil permanent). Ils sont la fierté et l’espérance de notre société. Leur courage, jusqu’à la prison s’il le faut, est déjà une victoire : car on ne peut pas enchaîner la Vérité !

+ Mgr Marc Aillet
Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron

( 4 juillet 2013) © Innovative Media Inc.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11099
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Fée Violine » jeu. 18 juil. 2013, 19:52

Sur les arrestations arbitraires, l'opinion d'un "poulet bio", flic et catholique:
http://blogdepoulet.com/?p=206

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

D'après "Le Monde", c'est la fin de "La Manif pour tous"

Message non lu par etienne lorant » dim. 04 août 2013, 10:02

La désagrégation de La Manif pour tous
LE MONDE | 16.07.2013 à 10h59 • Mis à jour le 16.07.2013 à 15h13 |
Par Alicia Bourabaa

Les drapeaux roses sont apparus aux détours des routes sinueuses du Tour de France. Mais sur les étapes de la Grande Boucle, postés devant les caméras du monde entier, les anti-mariages gay n'ont mobilisé qu'une poignée de militants. Lancé en juin Le Tour de France pour tous, émanation de La Manif pour tous, devait prolonger la mobilisation sur la route des vacances. Redonner de la visibilité aux opposants "sans perturber la fête".
Mais trois mois après la promulgation officielle de la loi Taubira, le mouvement qui, au plus fort de la contestation, a réuni des centaines de milliers de personnes, s'est lentement délité. La Manif pour tous a d'abord été affaiblie par les dissensions autour de l'union civile. Une partie des manifestants, guidés par Frigide Barjot, souhaitant inscrire ce "contrat entre deux personnes de même sexe" dans les revendications du mouvement, en alternative au mariage pour tous. L'aile conservatrice s'était indignée de la proposition.

Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vous abonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l'édition abonnés

CHEMINS INVERSÉS

Les suites politiques à donner au mouvement ont aussi contribué aux dissensions internes. En désaccord sur la stratégie à adopter pour l'acte II de la mobilisation, les têtes de file ont pris des chemins inversés. Anticipant la dislocation du collectif, Frigide Barjot a lancé, le 29 mai, L'Avenir pour tous, un lobby chargé "de peser sur les candidats" à tout mandat électif.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Nouvelle plainte de LMPT

Message non lu par etienne lorant » sam. 17 août 2013, 15:39

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Nouveau dérapage d'Act Up : La Manif Pour Tous porte plainte et attend une réaction ferme des pouvoirs publics


La Manif Pour Tous annonce son intention de porter plainte pour injures publiques après l'action indigne menée par les extrémistes d'Act Up cet après-midi. Des insultes, des jets de liquide rouge imitant du sang et des attaques personnelles ont visé notamment la Présidente de La Manif Pour Tous sur son lieu de travail.

Ces faits sont particulièrement scandaleux compte tenu du fait qu'elle travaille pour une fondation reconnue d'utilité publique qui, notamment, accueille des malades. La porte d'entrée du service de consultation des enfants et adultes atteints par ces maladies a été détériorée volontairement par les activistes d'Act Up.

La Manif Pour Tous dément les accusations d Act Up puisqu'elle n'a jamais organisé de manifestation devant l'ambassade de Russie. Elle rappelle d'ailleurs que, le 26 mai, elle organisait une manifestation nationale contre la loi Taubira qui a rassemblé plus d'un million de personnes sur l'esplanade des Invalides et dans les environs.

Par ailleurs, apolitique et aconfessionnelle, La Manif Pour Tous a toujours exprimé clairement son opposition à toute forme d'homophobie que ce soit au cours de ses manifestations ou dans toutes ses prises de paroles publiques.

Face à ces insultes et à ce nouveau dérapage dont sont malheureusement adeptes les activistes d'Act Up, La Manif Pour Tous porte plainte pour injures publiques auprès du Procureur de la République. L'action ayant été menée sous l'œil de cameras, La Manif Pour Tous attend des condamnations très fermes des pouvoirs publics à l'encontre d'Act Up. Ces dérives outrancières et mensongères doivent cesser.

http://www.lamanifpourtous.fr/fr/toutes ... e-d-act-up
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

La marche des Veilleurs a rejoint Paris

Message non lu par etienne lorant » lun. 02 sept. 2013, 10:54

Les Veilleurs se sont rassemblés dans le calme, samedi 31 août dans la soirée, à Paris.

Visage juvénile et pull turquoise, Paul a 19 ans et un discours bien rôdé. « Ce n’est pas parce que la loi sur le mariage pour tous est légale qu’elle est légitime », martèle celui qui, dans quelques jours, reprendra ses études d’ingénieur.

Samedi 31 août, en fin d’après-midi, il était sur l’esplanade de la Défense, à Paris, en compagnie d’environ 300 autres Veilleurs engagés dans la lutte contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. « On veut montrer que nous n’agissons pas sur un coup de tête. Les convictions sont toujours là », affirme le jeune homme, qui s’apprête à rallier la place de la Concorde à pied.

DE SIMPLES « MARCHEURS »
La veille, la préfecture de police avait pourtant interdit aux Veilleurs de manifester, invoquant la « préservation de l’ordre public » et regrettant « l’absence totale de dialogue » avec un mouvement sans organisateur clairement identifiable.

Cela n’a pas découragé les Veilleurs, qui ne se considèrent pas comme des manifestants mais comme de simples marcheurs. Le commissaire divisionnaire venu rappeler l’interdiction préfectorale a été accueilli sous les huées de participants dénonçant une « police politique » au service de la « dictature socialiste ».

« Nous n’avons pas de signe distinctif, pas de slogans et nous n’entravons pas la circulation. Nous ne faisons que jouir de notre liberté de circuler », assure Paul, que la présence de nombreux cars de CRS ne décourage pas, bien au contraire. « Cela montre que notre présence dérange. Les Veilleurs perturbent l’État car ils ne font rien d’illégal. »

LA CONVERGENCE D’OPINIONS INDIVIDUELLES
C’est donc en ordre dispersé, circulant sagement sur les trottoirs, que les Veilleurs ont entamé une marche jusqu’à l’Arc de Triomphe, avant de poursuivre sur les Champs-Élysées, où d’importants moyens policiers avaient été déployés. Rassemblées sur la place de la Concorde, plusieurs centaines d’entre eux (un millier selon les organisateurs) ont entamé une veillée nocturne.

« Nous ne faisons pas ça uniquement pour protester contre la loi, explique Béatrice, venue de Cergy (Val-d’Oise). Nous voulons aussi montrer que certaines personnes sont capables de réfléchir par elles-mêmes ».

http://www.la-croix.com/Actualite/Franc ... 01-1004997
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

LMPT: Recours du collectif "Maires pour l'enfance"

Message non lu par etienne lorant » mar. 10 sept. 2013, 17:47

Recours du collectif des maires pour l’enfance contre la circulaire Valls : une première victoire devant le Conseil d’Etat !

Lors de la séance de ce vendredi, le rapporteur public du Conseil d’Etat, qui s’exprime en toute indépendance sur le droit, a estimé que la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) que soulevait le collectif des maires pour l’enfance était bien pertinente et que la circulaire Valls, comme la loi Taubira, en ne prévoyant pas de clause de conscience pour les officiers d’état civil, soulevaient une question « sérieuse » de constitutionnalité. Par conséquent, le rapporteur public a conclu à ce que le Conseil d’Etat transmette la question au conseil constitutionnel qui aura à la trancher.

Pour mémoire, le Conseil d’Etat avait été saisi le 2 juillet par Franck Meyer, porte parole du collectif des maires pour l’enfance, et 6 autres maires : Jean-Michel Colo, Xavier Lemoine, Jean-Yves Clouet, Philippe Brillault, Clotilde Lebreton et Michel Villedey. A ce jour, plus de 300 officiers d’état civil ont également saisi le Conseil d’Etat, à la suite du collectif des maires et plus de 20.000 avaient signé l’appel lancé par le collectif.

Présent à l’audience, Franck Meyer, porte parole du collectif des maires pour l’enfance, se félicite de cette prise de position qui rejoint les vives préoccupations de nombreux maires et adjoints. Le collectif des maires pour l’enfance n’a eu cesse de mettre en garde sur la violation par cette loi de la liberté de conscience de milliers d’officiers d’état civil en ne prévoyant pas de clause de conscience. Au lieu de cette garantie, le ministère de l’Intérieur a organisé une dénonciation par les préfets des officiers d’état-civil invoquant leur conscience : fait inouï pour une démocratie comme la France !

Dénonçant à nouveau ces pressions et menaces dont font l'objet les officiers d'Etat civil, le collectif des maires pour l’enfance réitère sa demande au ministre de l'Intérieur d’un moratoire sur les pressions et sanctions exercées à l’encontre des officiers d’état civil, jusqu’aux décisions définitives du Conseil Constitutionnel et du Conseil d'Etat.

Déplorant par ailleurs que le Président de l’association des maires de France, Jacques Pélissard, ait refusé la demande du collectif des maires pour l’enfance d’organiser une table ronde sur la liberté de conscience lors du prochain congrès des maires, le collectif :

- lance un appel solennel à tous les maires et adjoints de se joindre à leur tour à leur requête devant le Conseil d’Etat pour demander que soit dit le droit et faire annuler la circulaire Valls,

- invite tous les élus à se rassembler de manière républicaine le 20 novembre prochain, pendant le congrès des maires des France, pour marquer le 1er anniversaire des déclarations de François Hollande : « la loi s’applique à tous, dans le respect néanmoins de la liberté de conscience »,

- et invite tous les citoyens à soutenir leurs élus en signant la pétition de soutien aux maires lancée par le collectif des maires pour l’enfance : http://www.mairespourlenfance.fr/petiti ... n-aux-elus

http://www.lamanifpourtous.fr/fr/toutes ... oi-taubira
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

LMPT organise son "université d'été"

Message non lu par etienne lorant » sam. 14 sept. 2013, 10:25

Que faire de cette «immense énergie de mobilisation», déployée tout au long de l'année dernière contre la loi Taubira? Lors de leur première université d'été, ce week-end au parc floral de Vincennes, les militants de la Manif pour tous veulent mieux se connaître, analyser leur mouvement, s'informer et réfléchir aux prochaines échéances. «Des slogans aux fondements!», proclame leur programme. Philosophes, sociologues, juristes, médecins, politiques … près de 80 intervenants parleront devant le millier de participants attendus.
«Il faut ressemer toute cette énergie pour qu'elle donne des fruits durables, et non pas faire miroiter des victoires à court terme!», lance Tugdual Derville, délégué général d'Alliance Vita, l'un des porte-parole du collectif. «Ce qui est sûr, c'est que nos militants sont impatients de connaître la suite: on est inondés de messages, de propositions!», raconte Jean-Pier Delaume-Myard, d'Homovox, en montrant son smartphone. «Les gens ont un tel appétit, certains sont accro à la Manif pour tous!, renchérit Philippe Brillault, autre porte-parole. Rendez-vous compte: on reçoit encore jusqu'à 200 pétitions par semaine pour la saisine du CESE (ndlr: Conseil économique, social et environnemental) sur la loi Taubira!». En février, le maire du Chesnay avait en effet déposé plus de 730.000 pétitions contre le texte.
Au programme, des séances plénières et 21 ateliers. «Les plus demandés sont ceux sur les thèmes de fond, note Béatrice, chargée de la programmation. Tels que «homme-femme, l'altérité fondatrice», «le concept de ‘genre' et ses conséquences», «PMA pour tous - GPA: approche anthropologique»… Il s'agit aussi de décliner l'engagement: politique, associatif, spirituel, en entreprise. Le but n'est pas d'être les ‘réacs' contre le mariage homo, mais d'être dans une démarche constructive». En ouverture, samedi, seront révélés les résultats du questionnaire, rempli par plus de 40.000 sympathisants. «Ils ne sont pas tous catholiques et de droite, comme on a voulu nous le faire dire toute l'année!», avance Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous.

Lancement d'une campagne d'adhésion

Ils n'ont pas tous les mêmes positions non plus, notamment sur le contrat d'union civile, défendu par l'ancienne égérie du mouvement, Frigide Barjot, qui a fait sécession et créé l'Avenir pour tous. «Sur cette question, nos militants sont partagés 50/50», affirme Ludovine de la Rochère. «Nous sommes divisés sur la place du couple homosexuel dans la société, au moins qu'on en débatte!, lance Frigide Barjot. À quoi sert une université si elle ne permet pas la discussion?» Mais Frigide Barjot, qui a à plusieurs reprises critiqué «la radicalisation» de la Manif pour tous, n'a pas été invitée. «Nous avons beaucoup d'affection et de gratitude pour elle, assure Ludovine de la Rochère. Quand elle aura retrouvé la sérénité et la bienveillance à notre égard, nous l'accueillerons volontiers dans nos événements. La Manif pour tous n'a pas changé, elle est sur les mêmes fondements, la même ligne qu'à ses débuts».
À la veille d'échéances politiques importantes (municipales, européennes, puis sénatoriales), l'idée est aussi de montrer que «nous sommes bien là pour faire valoir nos convictions, mais pas pour être instrumentalisés par les politiques», indique Tugdual Derville. Une campagne d'adhésion sera lancée, pour que la Manif pour tous puisse se prévaloir d'un nombre d'adhérents conséquent, et ainsi peser dans d'éventuelles discussion avec les différents partis. «Moi je leur dirai: ‘Prenez le pouvoir!, Ne sous-estimez-pas votre force!'», affirme Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, qui participera dimanche au forum «s'engager en politique». «Si les valeurs que nous défendons ne sont pas prises en compte, prévient Ludovine de la Rochère, nous envisageons de présenter des listes aux élections européennes, sous notre propre bannière».

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... -d-ete.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: LMPT organise son "université d'été"

Message non lu par Christophe » lun. 16 sept. 2013, 17:44

J'étais ce week-end à l'université d'été de la Manif pour tous. Si certains ont des questions, j'y répondrai volontiers.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: LMPT organise son "université d'été"

Message non lu par etienne lorant » mar. 17 sept. 2013, 11:05

Au soir de sa 1ère université d'été, La Manif Pour Tous vient d'organiser sa première manif de la saison 2013-2014. Le Président de la République peut compter sur nous : nous serons fidèle à notre promesse de ne rien lâcher et de faire en sorte d'être tôt ou tard entendus par lui et son gouvernement.

Autorisée par la Préfecture de Police, cette manifestation organisée en 24h a rassemblé dans une ambiance bon enfant, dont La Manif Pour Tous a le secret, plus de 500 personnes venues rappeler les raisons de notre mobilisation : contre la loi Taubira (mariage et adoption par les couples de même sexe) dont nous demandons l'abrogation (sans rétroactivité), contre l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et contre la légalisation des mères porteuses.

Fidèle à son message, La Manif Pour Tous a montré qu'elle est d'ores et déjà prête à poursuivre sa mobilisation cette année en faveur du mariage Homme-Femme et de la filiation Père-Mère-Enfant. La Manif Pour Tous n'a pas oublié ce soir de rappeler au Président de la République l'importance de respecter la liberté de conscience des maires qui sont aujourd'hui obligés par des méthodes scandaleuses de célébrer des mariages Taubira.

http://www.lamanifpourtous.fr/fr/toutes ... lache-rien
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: LMPT organise son "université d'été"

Message non lu par etienne lorant » mer. 18 sept. 2013, 15:19

Lancement du Grenelle de la Famille

Objectif : la rédaction d'un projet de loi Famille



La Manif Pour Tous, avec tous ses porte-parole représentant d'associations et collectifs, a annoncé le lancement de cette initiative nationale en clôture de la 1ère université d'été de La Manif Pour Tous qui s'est tenue ce week-end au Parc Floral de Paris. Une annonce qui a soulevé l'enthousiasme de tous les participants.

Salles pleines, 1100 participants, 70 intervenants, 4 séances plénières, 48 forums, 2 jours de débats et d'échanges… : la 1ère université de La Manif Pour Tous est un succès. L'occasion pour les volontaires et sympathisants du mouvement venus des quatre coins de France de faire le point sur une année de mobilisation historique et atypique et de lancer l'année 2013-2014.

« Nous continuons d'affirmer que la loi Taubira n'est pas juste (…). Le mariage, c'est la filiation. Or le mariage Taubira institueune filiation fictive. » Les mots de Ludovine de la Rochère confirment la volonté du mouvement de rester fidèle à sa promesse de ne rien lâcher : La Manif Pour Tous poursuit ses actions pour le retrait (sans rétroactivité) de la loi Taubira, contre le fondement de la loi Taubira - l'identité de genre - et sur ses conséquences logiques, l'ouverture de la PMA aux couples de même sexe et la GPA (mères porteuses).

Au cœur de ces enjeux, le droit de l'enfant à connaître son père et sa mère et, dans la mesure du possible, d'être élevé par eux (article 7 de la Convention internationale des droits de l'enfant). Avec l'enfant et ses parents, c'est bien-sûr la famille qui est en jeu.

C'est pourquoi « le projet de loi Famille » est dans tous les esprits des volontaires et sympathisants de La Manif Pour Tous, sa présentation en conseil des ministres étant annoncée d'ici la fin de l'année.Ce projet provoque de vives inquiétudes malgré les hésitations et les rétropédalages du gouvernement sur l'ouverture de la PMA aux couples de même sexe. La Manif Pour Tous rappelle qu'elle n'a cessé pendant des mois de demander l'ouverture d'Etats généraux de la famille et de la filiation sans recevoir d'autres réponses que le mépris de M. Hollande et de son gouvernement. Pas davantage de succès avec la demande de rendez-vous auprès de Dominique Bertinotti, Ministre déléguée à la famille…

La Manif Pour Tous lance donc un Grenelle de la Famille. Objectif : préparer une proposition de loi-cadre sur la famille. Ouvert à tous, ce Grenelle de la Famille se tiendra partout en France et réunira toutes les parties prenantes au sein de multiples collèges : Etat et administrations, collectivités, associations, entreprises (employeurs et salariés), associations, sans oublier les familles !

D'autres actions de grande ampleur ont été annoncées : la mise en place du Plan Vigi-gender, avec un appel à tous les parents d'élève à se constituer en « comités de parents vigilance gender ». Il s'agit, en lien avec le corps enseignant, de veiller à ce que l'identité sexuelle homme/femme ne soit pas remise en cause auprès des enfants, et d'éviter que la question des pratiques sexuelles ne soit évoquée à l'école, c'est-à-dire à un âge bien trop précoce. La Manif Pour Tous souhaite éviter l'intervention malvenue de l'Etat dans un domaine intime, la déconstruction de repères élémentaires. Elle vise aussi à aider les parents à exercer pleinement leur rôle de premiers et principaux éducateurs de leurs enfants.

La Manif Pour Tous reste totalement libre et indépendante de tout parti politique, confession ou toute autre instance. A l'approche des échéances électorales, elle demandera à tous les candidats la nature de leur engagement sur les questions qui la préoccupent : l'altérité sexuelle

Cette 1ère Université d'été de La Manif Pour Tous a permis de poursuivre l'édification des bases par la formation et l'échange avec des experts. La flamme de la résistance ne s'éteindra pas. Elle continuera d'édifier cette digue qui seule, stoppera la vague des projets mettant à mal le bien commun, l'avenir de la société, les valeurs de la France, le respect de l'homme.

http://www.lamanifpourtous.fr/fr/toutes ... la-famille
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités