La manif pour tous ... et après

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par françois67 » mer. 19 juin 2013, 23:28

Bonjour à toutes et tous,
Cela est triste, mais franchement il est coupable. Mérite-t'il sa peine, je ne sais pas, mais sur le fond, oui il a commis des délits en enfreignant des lois tout à fait justes. Je ne lui lance pas la première pierre, tout le monde n'a pas un sang froid à toute épreuve surtout quand on se fait arrêter.
Mais voilà, il a participé à une manifestation illégale: cela est injustifiable. Si tout le monde faisait cela, ce serait émeute sur émeute, bref la chienlit toute les semaines, j'exagère, mais reconnaissez que les forces de l'ordre verraient leur tâche vite beaucoup plus compliquée.
Il a refusé de se soumettre à un test légal et légitimement demandable. Cela est une question de sécurité publique que l'on puisse utiliser efficacement et rapidement les nouvelles technologies pour des enquêtes policiaires.
Idem pour résistance lors de l'arrestation.

Donc arrêtons de crier au loup, car on risque de devenir inaudible quand la vraie persécution viendra.
Bien à vous.
Dernière modification par françois67 le jeu. 20 juin 2013, 0:15, modifié 1 fois.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Eurynome » mer. 19 juin 2013, 23:36

françois67 a écrit : Il a refusé de se soumettre à un test légal et légitimement demandable. Cela est une question de sécurité publique que l'on puisse utiliser efficacement et rapidement les nouvelles technologies pour des enquêtes policiaires.
Mine de rien, cette règle n'est pas sans poser problème: il y a quand même une différence entre un homme manifestant illégalement et un meurtrier multi-récidiviste, principale raison de cette loi. De nombreuses personnes ont refusé le prélèvement car elles trouvaient insultants le fait d’être "catalogué" parmi des criminels.
Encore une loi à revoir et à peaufiner.

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par polomnic » jeu. 20 juin 2013, 8:09

françois67 a écrit :Bonjour à toutes et tous,
Cela est triste, mais franchement il est coupable. Mérite-t'il sa peine, je ne sais pas, mais sur le fond, oui il a commis des délits en enfreignant des lois tout à fait justes. Je ne lui lance pas la première pierre, tout le monde n'a pas un sang froid à toute épreuve surtout quand on se fait arrêter.
Mais voilà, il a participé à une manifestation illégale: cela est injustifiable. Si tout le monde faisait cela, ce serait émeute sur émeute, bref la chienlit toute les semaines, j'exagère, mais reconnaissez que les forces de l'ordre verraient leur tâche vite beaucoup plus compliquée.
Il a refusé de se soumettre à un test légal et légitimement demandable. Cela est une question de sécurité publique que l'on puisse utiliser efficacement et rapidement les nouvelles technologies pour des enquêtes policiaires.
Idem pour résistance lors de l'arrestation.

Donc arrêtons de crier au loup, car on risque de devenir inaudible quand la vraie persécution viendra.
Bien à vous.
Le principe de la Justice, c'est par principe d'être juste. Or quand une horde de racailles attaque une rame de RER comme autrefois on attaquait une diligence ne se voit condamnée qu'à des peines légères avec sursis, il est évident que la condamnation de ce jeune homme à de la prison ferme est totalement disproportionnée au regard des faits qui lui sont reprochés.

Autre exemple plus proche des faits reprochés :
Peine légère pour Fanny P. 31 ans, la militante antifasciste qui avait refusé de se soumettre à un test ADN après avoir été condamnée pour rébellion.

Accusée d’avoir donné un coup de tête à un policier – en civil – lors de la Gay Pride de mai 2011 à Tours, Fanny P., 31 ans, militante antifasciste engagée dans la défense des sans-abri et des sans-papiers, avait écopé d’une peine de trois mois de prison avec sursis et de 1.300 euros d’amende.

Six mois plus tard, elle était convoquée au commissariat de police de Tours pour s’y soumettre à un test ADN (par la salive), en vue de l’enregistrement de son empreinte génétique dans le fichier national des empreintes génétiques (FNAEG). Soutenue par une vingtaine de militants, dont la présidente de la Ligue des droits de l’homme, Catherine Lison-Croze, et le porte-parole de Chrétiens migrants, Louis Barrot, qui ont témoigné à la barre, la jeune femme s’est longuement justifiée sur ce choix politique, confirmant son opposition au fichage génétique, évoquant une atteinte à sa vie privée et à son intimité : « Une fois qu’on est fiché, c’est à vie, ça n’est pas un acte banal, on devient suspect privilégié. »

Des arguments balayés par le procureur de la République, Joël Patard, qui parlait de « digressions philosophiques et doctrinaires de personnes qui invoquent les grands principes démocratiques et qui sont les premières à s’asseoir dessus. »

Le procureur, qui a requis cent jours-amende à 10 €, a été suivi par le tribunal.

La Nouvelle République
Visiblement, les militants de la manif pour tous n'ont pas droit à la même jurisprudence que les militants d'extrême gauche. On se rend compte que la seule explication de cette lourde condamnation c'est uniquement l'option politique de ce jeune homme.
Je n'arrive même pas à comprendre que vous puissiez trouver légitime qu'un jeune homme, à priori sans casier judiciaire, puisse être condamné à de la prison ferme. C'est à dire se retrouve enfermé avec des criminels de droit commun, surtout quand on connait la surpopulation carcérale.
Cette décision judiciaire n'a pas vocation à sanctionner un délit somme toute mineur, mais bel et bien à casser un mouvement politique. Les persécutions ça commencent comme ça.

MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 977
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par MB » jeu. 20 juin 2013, 12:20

Avé

Le problème, c'est que d'après certaines versions il n'y a pas eu de délit, justement :

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-06-20 ... urce=pubv1


Amicalement
MB

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Eurynome » jeu. 20 juin 2013, 16:16

MB a écrit :Le problème, c'est que d'après certaines versions il n'y a pas eu de délit, justement :
http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-06-20 ... urce=pubv1
Et d'après certaines versions, il y a eu effectivement délit :s :
http://www.rtl.fr/actualites/info/artic ... 7762481452

Certains commentaires sont assez descriptifs:
On rappelle que :

1) Nicolas Bernard Buss a été condamné une première fois en mai 2013 pour non dispersion malgré sommation, entrave à la circulation et fausse identité donnée à la police, à une amende de 300 euros

2) Pour cette 2ème affaire, il encourait 2 ans de prison et 22000 euros d'amende.

3) il a été condamné à 4 mois de prison dont 2 avec sursis pour rébellion et fourniture d'une fausse identité

4) Le refus de prélèvement adn a lui donné lieu à une amende de 1000 euros
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

J R
Quæstor
Quæstor
Messages : 383
Inscription : ven. 12 févr. 2010, 22:11

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par J R » jeu. 20 juin 2013, 16:18

Le catholique est devenu pour ce gouvernement un sous-citoyen qu'il faut faire taire à tout prix. Le terme de prisonnier politique est bien réel. Ils veulent faire des exemples pour faire peur aux autres. C'est une stratégie très socialiste, laxiste avec les criminels, autoritaire avec gens qui s'opposent à leur "progrès".
jr

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par polomnic » jeu. 20 juin 2013, 18:20

Eurynome a écrit :
MB a écrit :Le problème, c'est que d'après certaines versions il n'y a pas eu de délit, justement :
http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-06-20 ... urce=pubv1
Et d'après certaines versions, il y a eu effectivement délit :s :
http://www.rtl.fr/actualites/info/artic ... 7762481452

Certains commentaires sont assez descriptifs:
On rappelle que :

1) Nicolas Bernard Buss a été condamné une première fois en mai 2013 pour non dispersion malgré sommation, entrave à la circulation et fausse identité donnée à la police, à une amende de 300 euros

2) Pour cette 2ème affaire, il encourait 2 ans de prison et 22000 euros d'amende.

3) il a été condamné à 4 mois de prison dont 2 avec sursis pour rébellion et fourniture d'une fausse identité

4) Le refus de prélèvement adn a lui donné lieu à une amende de 1000 euros
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
Circonstance aggravante, il n'a rien détruit, ni agressé ni volé personne. Allez au trou !

Il était temps que la justice mette provisoirement hors d'état de nuire ce danger pour la société. On peut maintenant se balader sans aucun risque dans les rues de Paris.

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Eurynome » jeu. 20 juin 2013, 18:48

[la modération a supprimé, un peu vite, un article sur un voyou qui a été relâché]
Et alors? Des racailles qui s'en tirent à bon compte et des citoyens qui vont au trou pour pas grand chose, c'était déjà le cas avant.
C'est scandaleux? Oui!
Ça suffit à qualifier le gouvernement actuel de totalitaire? Sûrement pas!

Pour rappel, cette histoire de prélèvement Adn est apparu sous le gouvernement Jospin et était destiné aux criminels.
La droite a progressivement étendu le procédé à plusieurs délits. Des personnes (par exemple, des manifestants) arrêtées et qui ont eu maille à partir avec les autorités pour un refus de prélèvement, il y en a eu (beaucoup) aussi sous le précédent quinquennat. Mais eux ne bénéficiaient pas d'un collectif prêt à leur sortir une couronne de martyre. :roule:
Dernière modification par Eurynome le jeu. 20 juin 2013, 18:51, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Raistlin » jeu. 20 juin 2013, 18:48

Un de mes amis est juge. Il témoigne de l'extrême bienveillance de la majorité des juges pour ce genre de criminels.

Un joyeux effet de cette idéologie venue tout droit de la gauche disculpant le criminel de toute responsabilité pour peu qu'il appartienne à une classe sociale défavorisée.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Cgs » jeu. 20 juin 2013, 19:08

Poiur ma part, ce qui m'étonne le plus, au-delà de l'injustice criante de ce cas, est que la justice est censée être indépendante du pouvoir exécutif (Non mais allô quoi Montesquieu !). Si de telles décisions arrivent, c'est bien que l'on fait un lien entre l'appartenance politique (ou les idées politiques) d'une personne et l'instruction d'une affaire relative à ces seuls actes. Cela signifie donc, malgré les apparences, qu'une collusion entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire existe, et donc que nous ne sommes même plus en République.

C'est vraiment très grave.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par polomnic » jeu. 20 juin 2013, 20:32

Eurynome a écrit :Et alors? Des racailles qui s'en tient à bon compte et des citoyens qui vont au trou pour pas grand chose, c'était déjà le cas avant.
C'est scandaleux? Oui!
Ça suffit à qualifier le gouvernement actuel de totalitaire? Sûrement pas!

Pour rappel, cette histoire de prélèvement Adn est apparu sous le gouvernement Jospin et était destiné aux criminels.
La droite a progressivement étendu le procédé à plusieurs délits. Des personnes (par exemple, des manifestants) arrêtées et qui ont eu maille à partir avec les autorités pour un refus de prélèvement, il y en a eu (beaucoup) aussi sous le précédent quinquennat. Mais eux ne bénéficiaient pas d'un collectif prêt à leur sortir une couronne de martyre. :roule:
Je n'ai pas dit que le gouvernement était totalitaire, mais qu'il s'agissait d'un prisonnier politique. Ce qui est le cas. Son emprisonnement est du à son combat politique, pas aux actes délictueux qu'il a commis. Du moins au regard de la jurisprudence actuelle.

Sinon, rassurez-vous. A l'époque j'en avais autant à l'égard du gouvernement Sarkozy. Mais il se trouve qu'il n'est plus, aujourd'hui, au pouvoir. Droite que gauche sont les faces d'une même médaille libérale-libertaire.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Christophe » jeu. 20 juin 2013, 20:48

Nous pouvons écrire personnellement à cette adresse, pour soutenir Nicolas :
"M. Nicolas BERNARD BUSS"

404 247 // D-4

M.A de Fleury

7, avenue des peupliers

91 700 FLEURY-MEROGIS
Ne pas envoyer de colis – sauf livre de poche à couverture souple - ou d’argent liquide. Le courrier étant lu, merci de ne rien écrire qui pourrait lui être préjudiciable, notamment sur les actions passées ou à venir.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Eurynome » jeu. 20 juin 2013, 20:56

Cgs a écrit :Poiur ma part, ce qui m'étonne le plus, au-delà de l'injustice criante de ce cas, est que la justice est censée être indépendante du pouvoir exécutif (Non mais allô quoi Montesquieu !). Si de telles décisions arrivent, c'est bien que l'on fait un lien entre l'appartenance politique (ou les idées politiques) d'une personne et l'instruction d'une affaire relative à ces seuls actes. Cela signifie donc, malgré les apparences, qu'une collusion entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire existe, et donc que nous ne sommes même plus en République.
Et il ne vous été jamais venu à l'esprit que le fait que le gars en question soit récidiviste et qu'il se soit illustré lors de la comparution avec une certaine morgue n'ai pas encouragé le juge à frapper fort? :?:
Polomnic a écrit :Son emprisonnement est du à son combat politique, pas aux actes délictueux qu'il a commis. Du moins au regard de la jurisprudence actuelle.
Le type s'est fait pincer à faire des trucs illégaux et a récidivé, il est normal qu'il passe devant la justice. Invoquer le combat politique est un expédient assez facile dans le sens où rien ne l'obligeait à venir à une manif illégale, a indiquer une fausse identité aux forces de l'ordre et à recommencer.
Quand à la jurisprudence, si la condamnation est confirmée, elle va se mettre à jour: le fait de refuser un prélèvement Adn peut aggraver votre cas au point de vous valoir de la prison. Pas vraiment une bonne nouvelle.

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Et.H » jeu. 20 juin 2013, 21:27

Il faudrait en savoir un peu plus sur cette affaire...

Néanmoins, ce qui est choquant, ce n'est pas les lois et leurs applications plus ou moins sévères mais bien la différence de traitement en pratique entre ces manifestants et les manifestants de gauche...
Il y a un mois il était quand même question d'amnestier certaines personnes ayant fait mille fois pire que ce Nicolas. Multi-récidivistes, ayant commis de graves dégradations et des agressions physiques...!!

c'est vraiment deux poids, deux mesures...vraiment..

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Mariage pour tous : premier prisonnier politique

Message non lu par Et.H » jeu. 20 juin 2013, 21:30

Eurynome a écrit :rien ne l'obligeait à venir à une manif illégale, a indiquer une fausse identité aux forces de l'ordre et à recommencer.
eh ben! j'en connais beaucoup qui devraient être en prison depuis longtemps alors.... la délation est-t'elle autorisée si elle concerne ce genre de manifestants ? :-D

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités