La manif pour tous ... et après

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

La manif pour tous ... et après

Message non lu par jean_droit » lun. 27 mai 2013, 9:48

Voici un article de belgicatho sur les lendemains de la manifestation contre le mariage homosexuel.

Cela permet d'ouvrir une discussion, si vous le voulez bien.

Ce qui risque de se passer c'est un étouffement du mouvement par les "bien pensants" ou un émiettement des énergies ou une récupération politique..

Il devrait être doucment "récupéré" et "contrôlé" par l'épiscopat pour qu'il puisse donner des fruits à long terme.

Mais cela demande beaucoup de courage à nos évêques ...

http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... l#comments
Manif pour Tous, et après ?

Ce dimanche, ils étaient plusieurs centaines de milliers manifestant contre le mariage pour tous.

C’est impressionnant et il serait stupide de nier l’ampleur de cette mobilisation ou de vouloir la minimiser comme le fait la préfecture de police de Paris aux ordres du pouvoir socialiste.

Ceci dit, que va-t-il advenir ensuite de ce phénomène de protestation qui, pour se maintenir, devra surmonter bien des difficultés ? A présent que la loi a été votée et promulguée, que peuvent espérer ceux qui militent contre le mariage pour tous ? Le retrait ou l’abrogation de la loi ne paraissent pas probables.

Le pouvoir ne se sent pas menacé par ces manifestants trop bien élevés pour faire craindre un renversement politique ou même la menace d’un quelconque désordre.

De plus, le front anti-mariage gay est loin d’être uni et homogène. Certains adoptent une ligne minimaliste qui, tout en refusant le mariage homosexuel, s’accommode fort bien d’une formule d’union civile entre personnes du même sexe leur garantissant des droits assez équivalents à ceux des couples mariés tandis que d’autres rejettent toute forme de reconnaissance civile quelle qu’elle soit à l’égard des couples homosexuels.

Certains visent la restauration d’un ordre moral favorable à la « famille traditionnelle » tandis que d’autres se contenteraient de limiter les dérives sociétales susceptibles de mettre en péril la filiation et le droit d’un enfant à avoir un père et une mère.

Entre les positions exprimées par Frigide Barjot et celles de Tugdual Derville, il y a plus que de simples nuances.

Il est difficile également de ne pas être troublé par le suicide, il y a quelques jours, d’un intellectuel de la droite antichrétienne mais défenseur de la Marche pour Tous devant l’autel de Notre-Dame ainsi que par les échos assez équivoques qu’un tel fait a suscités au sein des réseaux sociaux associés à la mobilisation contre le mariage pour tous. On constate que les vieux réflexes idéologiques conservent une place non négligeable au sein de ce que d’aucuns voudraient présenter comme une lame de fond totalement neuve.

Bien sûr, nous sommes admiratifs devant ceux qui ont su soulever un tel enthousiasme, organiser de telles manifestations, canaliser de telles foules, mais, en même temps pouvons-nous nous empêcher d’être très perplexes devant une telle focalisation qui semble avoir accaparé toute l’attention et toute l’énergie des meilleurs depuis tant de semaines.

Il était question de faire barrage à une loi dont, malheureusement, on n’a pas pu empêcher l’adoption.

Et ensuite, pourra-t-on éviter qu’à travers le système scolaire et éducatif soit diffusée l’idéologie du gender qui évacue progressivement tous les repères concernant la différence sexuelle et son aboutissement « normal » dans la constitution de couples unissant un homme à une femme ?

Un million de manifestants réunis à Paris n’aura pu empêcher, comme le soulignent les agences de presse, que le festival de Cannes mette à l’honneur, à ce moment précis, un film présentant sans retenue ni pudeur « une merveilleuse histoire d’amour entre deux jeunes filles ».

Or, c’est précisément sur le terrain de la culture, de l'information, de cet air médiatique que nous respirons quotidiennement que se joue l’essentiel.

Et là, il n’y a malheureusement aucune mobilisation de rue, aussi importante soit-elle, qui fasse le poids et permette d’espérer de renverser la vapeur par un quelconque « mai 68 inversé ».

On peut évidemment se réjouir de voir quelques centaines de jeunes, ici et là, se réunir pour chanter, lire, proclamer, méditer… des textes qui invitent le regard à se poser sur des valeurs et des horizons autres, mais auront-ils le souffle et la persévérance pour parcourir un très long chemin à travers les friches désespérantes de notre société matérialiste et hédoniste afin d’y susciter un bourgeonnement qui soit prometteur d’un réel printemps nouveau ?

Bref, ce « printemps français » que d’aucuns évoquent et qui, bien sûr, nous impressionne ne pourra porter de fruit que s’il s’accompagne d’un travail d’analyse mené en profondeur pour prendre avec lucidité et intelligence la mesure du processus de décomposition sociale et morale dans lequel se trouve embarquée notre société, que s’il débouche sur un investissement de chacun pour se former intellectuellement et spirituellement en vue d’une action bien pensée susceptible de porter des fruits non seulement dans le champ politique mais aussi sociétal et culturel, que s’il rejette les illusions d’un activisme trompeur sacrifiant aux réflexes faciles d’enthousiasmes artificiels et sans lendemains.

Amaot
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 10:41

Il faut constituer un mouvement politique, culturel et intellectuel, qui fasse prendre conscience au peuple du modèle de civilisation que le personnel politique actuel est en train de leur préparer, sans les consulter (il s'en garde bien !), afin de leur proposer un autre modèle. Et tout cela reste à définir, très clairement. Une seule solution, élargir ce mouvement à l'ensemble des tendances de la société, car il se trouve des gens, de toutes les sensibilités, qui refusent d'aller là où on les mène depuis le début. Et proposer une alternative qui convienne à toutes ces sensibilités.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par archi » lun. 27 mai 2013, 13:15

D'après les chiffres des manifs, d'après ce que je peux constater autour de moi, il me semble évident que la Manif pour Tous recueille l'agrément d'une large proportion de la population et représente donc un poids électoral considérable.

Il est clair que ni l'UMP - qui n'a visiblement aucune ligne définie en la matière et en bien d'autre, et où l'opportunisme et la tendance au retournement de veste facile sont tellement évidents - ni le FN dont la patronne s'est montré étonnament réservée vis-à-vis du mouvement, et qui malgré l'arrivée de ladite patronne conserve une bonne partie de son aspect "repoussoir", ne sont à même de satisfaire les nombreux électeurs qui ont manifesté ou qui étaient d'accord avec le combat de la MPT.

Il me semble donc qu'une liste électorale se présentant sous l'étiquette de la MPT, et un programme centré sur ce que certains appellent "l'écologie humaine" et qui est au centre du mouvement, est une opportunité à ne pas manquer.

Evidemment, ça laisse un paquet de problème à résoudre. Et ça ne s'oppose pas aux mouvements destinés à maintenir la visibilité et l'intérêt pour le mouvement - veilleurs, actions et manifs régionales. En étant conscient du risque d'essoufflement.

Ce n'est que mon point de vue...

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Amaot
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 13:27

MLP a eu raison de ne pas s'impliquer dans le mouvement, pour ne pas le sectariser, et permettre au plus grand nombre possible de le rejoindre, et éviter également la confusion entre église catholique et FN.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Johnny » lun. 27 mai 2013, 17:45

Amaot a écrit :MLP a eu raison de ne pas s'impliquer dans le mouvement, pour ne pas le sectariser, et permettre au plus grand nombre possible de le rejoindre, et éviter également la confusion entre église catholique et FN.
MLP n'a apparemment aucune conviction à propos du mariage, pour tous ou pas. Elle est tombée dans le même travers que NKM : je suis leur chef, donc je les suis...
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Amaot
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 17:55

Pas d'accord. MLP veut ratisser large aux élections. Alors elle évite les clivages inutiles. Parce qu'elle ambitionne d'être élue en 2017, et franchement, elle a ses chances. J'en suis de plus en plus convaincu. Le PS va perdre la moitié de ses électeurs, et MLP va essayer de les récupérer. Elle ne va pas prendre le risque de les faire fuir sur des sujets d'ordre moral.

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par NihilEstInHomine » lun. 27 mai 2013, 18:27

D'après les chiffres des manifs, d'après ce que je peux constater autour de moi, il me semble évident que la Manif pour Tous recueille l'agrément d'une large proportion de la population et représente donc un poids électoral considérable.
1)Moi dans mon entourage, les gens sont favorables au mariage gay. So, se servir de son environnement pour déclarer une généralité, je suis pas sûr que ça soit une bonne idée.

2)Une manif, fusse-t-elle d'une grande ampleur, n'est pas démonstratif de la majorité. Peut-être les opposants se mobilisent-ils simplement plus que les autres.

3)En admettant que la majorité soit contre le mariage gay (à titre personnel je n'en sais rien, mais je pense que la balance penche plutôt vers l'autre sens (même légèrement)), vous utilisez donc cet argument pour décrier le caractère non-démocratique de cette loi ? Bien. Maintenant admettons qu'il y ait un référendum, et que, disons 70% (je dis des chiffres au pif, hein) soient contre. Quelle est votre position ?

Parce qu'en usant de l'argument de la majorité, vous admettez intrinsèquement (ah bon, ça s'écrit avec un accent grave ?) que la raison est du côté de la majorité (ou alors, vous n'êtes pas logique). J'ose espérer que vous ne suivez pas cette idée.
Ensuite, par extension, vous admettez que le nombre ne soit pas facteur de raison. Et comme je suppose que vous ne suivrez pas quelque chose que vous estimez stupide, vous admettez également que l'on puisse s'opposer à la majorité.
De cette manière, qu'avez-vous à redire au fait que cette loi ne soit pas approuvée par la majorité (si tant est qu'elle l'est) ?

Alors que vous soyez opposés au mariage gay, je peux l'accepter. Mais n'usez pas de cet argument !
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Raistlin » lun. 27 mai 2013, 18:33

Vous avez raison, le nombre ne fait pas la vérité, loin s'en faut.

Mais par contre, il est complètement anormal que dans une prétendue démocratie, un tel soulèvement populaire soit méprisé, calomnié, nié. Que le gouvernement refuse délibérément d'écouter ce que les opposants à cette loi inique ont à dire, voilà le problème.

Bref, le nombre ne fait pas la vérité. Néanmoins, en tant que président des Français, et pas seulement de ceux qui sont favorables au mariage gay (et encore moins en tant que président des lobbys et des idéologues), François Hollande aurait dû écouter et s'intéresser à un mouvement populaire qui ne s'est jamais vu en 30 ans. En cela, il a commis une énorme faute.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par NihilEstInHomine » lun. 27 mai 2013, 18:44

Je pense que vous savez bien ce que je pense de la démocratie. Cela dit je suppose que d'un point de vue démocrate c'est une honte, oui. Cela dit, si un "soulèvement populaire" sans commune ampleur auparavant venait exiger la destruction des églises, tiendriez-vous le même discours ?

Et puis, "tenir compte des avis" ça n'est pas forcément "obéir et accepter". Personnellement je pense que vous l'avez un peu refroidi, Hollande, et qu'il va se tenir peinard vis-à-vis de vous pendant quelques temps (quoique ça ne soit pas une affirmation sûre).

Après, je ne vais pas trop m'avancer, je ne suis pas très à l'aise sur tout ce qui est "rôle politique" ou "devoir démocratique".
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Raistlin » lun. 27 mai 2013, 18:52

NihilEstInHomine a écrit :Cela dit, si un "soulèvement populaire" sans commune ampleur auparavant venait exiger la destruction des églises, tiendriez-vous le même discours ?
C'est quoi cette comparaison ? Nous ne manifestons pas pour avoir le droit de "casser du pédé" comme on dit vulgairement, mais pour empêcher un bouleversement anthropologique majeur, et pour protéger l'enfant des désirs égoïstes des adultes. Les homos peuvent bien faire ce qu'ils veulent de leurs fesses, mais ça ne leur donnera jamais le droit de priver un enfant d'un père ou d'une mère pour assouvir leur désir.

Et pour répondre un peu plus à votre question, si demain un mouvement populaire se dressait pour protester contre le christianisme, oui nous devrions écouter les arguments avancés pour tenter de les comprendre et les réfuter au besoin. Nous ne sommes pas pour la pensée unique, vous savez, et je n'exige pas que tout le monde pense comme moi. En revanche, je crache sur cette prétendue "tolérance" affichée qui, en fait, voue une haine infinie à ceux qui osent ne pas penser "comme il faut".

NihilEstInHomine a écrit :Et puis, "tenir compte des avis" ça n'est pas forcément "obéir et accepter". Personnellement je pense que vous l'avez un peu refroidi, Hollande, et qu'il va se tenir peinard vis-à-vis de vous pendant quelques temps (quoique ça ne soit pas une affirmation sûre).
En même temps, il n'a jamais vraiment tendu la main… Si encore il avait recherché le dialogue, mais il n’a pas daigné tendre l’oreille. Je ne reproche à Mr Hollande de ne pas être d’accord avec nous, je lui reproche d’être le président d’une partie de la population, d’être un président tellement asservi à une idéologie qu’il ne peut même plus écouter les cris d’une partie des citoyens. Car quand bien même ils auraient tort, ces citoyens méritent d’être écoutés par leur président.

Bref, Mr Hollande n’a pas l’étoffe d’un Président. Il est un vulgaire chef de parti qui a accédé au pouvoir. Voilà ce que je lui reproche.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par NihilEstInHomine » lun. 27 mai 2013, 19:15

C'est quoi cette comparaison ? Nous ne manifestons pas pour avoir le droit de "casser du pédé" comme on dit vulgairement
Je ne parlais pas des revendications mais de la démarche, du raisonnement.
Nous ne sommes pas pour la pensée unique, vous savez, et je n'exige pas que tout le monde pense comme moi.
Ah ben là pour le coup on est relativement plutôt assez tout à fait d'accord.
En revanche, je crache sur cette prétendue "tolérance" affichée qui, en fait, voue une haine infinie à ceux qui osent ne pas penser "comme il faut".
Euh... ouais... ceux qui se revendiquent de la tolérance ne vouent pas non plus forcément une "haine infinie" à ceux qui ne pensent pas comme eux.

Après, je trouve que la tolérance est un concept con. Mais c'est un autre débat.
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par archi » lun. 27 mai 2013, 19:40

NihilEstInHomine a écrit :
D'après les chiffres des manifs, d'après ce que je peux constater autour de moi, il me semble évident que la Manif pour Tous recueille l'agrément d'une large proportion de la population et représente donc un poids électoral considérable.
1)Moi dans mon entourage, les gens sont favorables au mariage gay. So, se servir de son environnement pour déclarer une généralité, je suis pas sûr que ça soit une bonne idée.
Je n'ai parlé nulle part de majorité (encore que certains sondages ont été très encourageants, mais bon, l'opinion publique est quelque chose de volatile), disons que je n'en sais rien, mais tout de même quelque chose de suffisamment représentatif pour avoir un poids électoral significatif (pas des candidats qui font du 0,2% quoi, et je pense facilement plus que les 5% fatidiques...) et donc d'avoir des élus, même dans notre très démocratique système majoritaire qui élimine quasiment toute représentation en-dehors des 2 grandes formations qui se maintiennent d'autant plus facilement.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
spk
Quæstor
Quæstor
Messages : 329
Inscription : ven. 20 janv. 2012, 16:38

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par spk » lun. 27 mai 2013, 19:57

Raistlin a écrit :Vous avez raison, le nombre ne fait pas la vérité, loin s'en faut.

Mais par contre, il est complètement anormal que dans une prétendue démocratie, un tel soulèvement populaire soit méprisé, calomnié, nié. Que le gouvernement refuse délibérément d'écouter ce que les opposants à cette loi inique ont à dire, voilà le problème.

Bref, le nombre ne fait pas la vérité. Néanmoins, en tant que président des Français, et pas seulement de ceux qui sont favorables au mariage gay (et encore moins en tant que président des lobbys et des idéologues), François Hollande aurait dû écouter et s'intéresser à un mouvement populaire qui ne s'est jamais vu en 30 ans. En cela, il a commis une énorme faute.
Je ne suis pas d'accord avec vous. Bien sûr, Hollande n'a pas cédé, mais ça, c'est le b-a-ba de la politique : on est toujours perdant quand on cède à un mouvement de manifestation, car vos partisans vous reprochent d'avoir cédé, et vos adversaires ne vous en sont pas reconnaissants.
Mais vous avez obtenu un sursis sur la PMA et sur la GPA. Vous ne pouviez rien espérer de mieux. Je ne dis pas cela pour rendre hommage à François Hollande, je crois plutôt qu'il s'en fiche, du mariage homosexuel, et qu'il a seulement pensé au bénéfice politique qu'il pouvait en tirer. Et l'erreur de Valls, de jouer la carte de la peur des casseurs, se retourne plutôt contre lui.
Vous avez aussi gagné d'être courtisés par l'UMP, mais ça je ne suis pas sûr que ce soit vraiment un gain, Copé a d'ailleurs donné ses conditions à son soutien, je traduis un peu abruptement ses propos : vous êtes prié de voter pour les candidats UMP à toutes les élections, et de ne pas exiger l'abrogation de la loi. On croirait vraiment retrouver l'attitude du PS à propos des retraites.
Bref, en réalité vous avez gagné, politiquement s'entend. Mais ça ne sert à pas grand chose. C'est ainsi.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Johnny » lun. 27 mai 2013, 20:49

Je partage votre point de vue : d'autre part on ne mesure pas l'impact de la bataille idéologique : pour la première fois depuis des lustres, le débat portait sur un sujet fondamental :

- une société est elle la somme de contrats individuels entre l'Etat et chaque individu ou communauté ? C'est le modèle consumériste, ultra libéral.
- ou alors une société a t-elle des valeurs communes, qui en font la cohésion, et qui s'imposent à tous ses membres pour permettre de constituer un bien commun, permettant à chacun de trouver sa place ?

L'avenir dira si ce mouvement, qui est un succès puisqu'il a atteint les objectifs qui étaient réalistes (pas de PMA ni de GPA), deviendra le socle d'un nouveau cycle idéologique : à voir la vitesse à laquelle la France coule, ce n'est pas impossible.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Amaot
Censor
Censor
Messages : 64
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 21:26

NihilEstInHomine a écrit :
D'après les chiffres des manifs, d'après ce que je peux constater autour de moi, il me semble évident que la Manif pour Tous recueille l'agrément d'une large proportion de la population et représente donc un poids électoral considérable.
1)Moi dans mon entourage, les gens sont favorables au mariage gay. So, se servir de son environnement pour déclarer une généralité, je suis pas sûr que ça soit une bonne idée.

2)Une manif, fusse-t-elle d'une grande ampleur, n'est pas démonstratif de la majorité. Peut-être les opposants se mobilisent-ils simplement plus que les autres.

3)En admettant que la majorité soit contre le mariage gay (à titre personnel je n'en sais rien, mais je pense que la balance penche plutôt vers l'autre sens (même légèrement)), vous utilisez donc cet argument pour décrier le caractère non-démocratique de cette loi ? Bien. Maintenant admettons qu'il y ait un référendum, et que, disons 70% (je dis des chiffres au pif, hein) soient contre. Quelle est votre position ?

Parce qu'en usant de l'argument de la majorité, vous admettez intrinsèquement (ah bon, ça s'écrit avec un accent grave ?) que la raison est du côté de la majorité (ou alors, vous n'êtes pas logique). J'ose espérer que vous ne suivez pas cette idée.
Ensuite, par extension, vous admettez que le nombre ne soit pas facteur de raison. Et comme je suppose que vous ne suivrez pas quelque chose que vous estimez stupide, vous admettez également que l'on puisse s'opposer à la majorité.
De cette manière, qu'avez-vous à redire au fait que cette loi ne soit pas approuvée par la majorité (si tant est qu'elle l'est) ?

Alors que vous soyez opposés au mariage gay, je peux l'accepter. Mais n'usez pas de cet argument !
La plupart des gens, y compris moi, ont peur d'être taxés d'homophobie. Et je connais personnellement deux couples homos, vivant maritalement, et n'attendent que de pouvoir se marier. Difficile dans ce cas de s'opposer résolument à cette loi. Donc, par politesse, je pense, par peur d'aller contre la liberté d'autrui, je crois que la plupart des gens se déclarent favorables à la loi, plus pour échapper à une certaine honte, que par conviction réelle. Le contexte sentimental, la pression, sont tels que les gens ne sont pas vraiment libres de réfléchir et de penser.

Mais que vienne la question des enfants sur le tapis. Ce sera une autre paire de manche, je crois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités