Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéliques

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéliques

Message non lu par jean_droit » lun. 13 mai 2013, 11:02

Voilà quelques statistiques intéressantes sur la pénétration des évangéliques aux Etats Unis dans les milieux latinos américains et sur leur pratique religieuse.

On y voit le déclin des catholiques de génération en génération et une certaine montée des évangéliques.

Pour ce qui est de la pratique religieuse et de la foi : Il n'y a pas photo.

C'est un défi très important pour notre Saint Père dans tous les pays hors Europe.

En France nous sommes un peu "protégés" de l'avancée des évangéliques quoique leur nombre est en nette augmentation comme le signale Paterculus sur le Forum catholique :
Des chiffres qui devraient faire réfléchir nos évêques, et pas qu'eux : les évangélistes sont passés dans notre pays de 50 000 en 1950 à 500 000 aujourd'hui.

Certes ils ont pu prospérer sur les terres déjà protestantes, les communautés traditionnelles (luthériens, calvinistes) étant en perte de vitesse.

Ils ont pu se développer encore dans des populations venues d'Afrique ou de l'Outre-Mer français, où l'on est friand de synchrétisme.

Mais ils prospèrent aussi chez des gens d'ascendance catholique que la liturgie sans âme a découragés ou que la nouvelle catéchèse a laissé sans formation religieuse.
Je partage en bonne partie l'opinion de ce prêtre.

C'est vrai que nous ne pouvons ignorer leur influence de plus en plus importante.

Et dans les "pays de mission" ce n'est pas la peine d'en parler.

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=721060
Aux Etats-Unis, la population latino-américaine est de 17% (2011)
et projeté à 29% en 2050.

a) latinos de la première génération: 69% de catholiques, 13% évangélique, 9% non affiliés.

b) Deuxième génération: 59% de catholiques, 10% évangélique;
18% non affilié.

b) Troisième génération: 40% de catholiques, 21% évangélique, 24% non affilié.

~ Participant aux services religieux au moins une fois par semaine;
Catho 47%; évangélique 70%; population en général. 36% ...

~ Ceux qui trouvent la religion très importante;
Catho 66%, 92% évangélique; population en générale 58% ...

~ S'opposent à l'avortement dans tous ou la plupart des cas:
Catho 52%; évangélique 70%; population en générale 41% ...

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5028
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par gerardh » lun. 13 mai 2013, 11:17

_________

Bonjour,

En matière de syncrétisme, je demande s'ils n'y a pas d'autres champions !



___________

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par Raistlin » lun. 13 mai 2013, 11:53

Merci Jean pour ces données.

J'y vois plusieurs choses :
:arrow: La foi catholique peine à être prise au sérieux par ses membres. Il est intolérable qu'un prétendu catholique s'abstienne de la Messe dominicale. Je rappelle qu'agir ainsi constitue un péché très grave, sauf bonne raison (et aller faire ses courses n'est pas une bonne raison). Nous pouvons y voir sans doute un problème de catéchèse, encore que ça ne peut pas tout expliquer : l'information est facilement accessible à qui désire réellement se former.
:arrow: Je lis dans l'augmentation de la présence évangélique le fruit, au moins en partie, d'une certaine propagande anticatholique. On y a déjà eu affaire sur ce forum : vénération des saints et des images, dogmes mariaux, etc. Tout y passe ! Et un esprit non formé peut se laisser facilement avoir par cette propagande.
:arrow: Ajoutons quand même que le taux de non affilié augmente aussi fortement. Il y a donc une vraie désaffection des rangs de l'Église catholique. En France, nous pourrions l'expliquer (par le relâchement du clergé, c'est vrai, mais aussi par les campagnes incessantes de désinformation contre l'Église), aux USA je n'ai pas d'explication pour l'instant.

Bref, l’Église souffre. Rien de bien surprenant, même si c’est douloureux pour tous ceux qui l’aiment. Quant à nous, efforçons nous de nous montrer fidèles à notre mère, et prions que Dieu lui vienne en aide.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par elenos » lun. 13 mai 2013, 11:54

De toutes manières ...
Tant mieux pour la diffusion de l'Evangile
Tant mieux pour les valeurs chrétiennes
Rappel de ces paroles du Christ (Jean chap XVI) : "Prenez courage J'ai vaincu le Monde"

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par elenos » lun. 13 mai 2013, 12:02

Citation encouragante :
Europe: Les évêques saluent le réveil des Français contre le “Mariage pour tous“

“Un bon signe“ et une “grande promesse“ pour l'Europe

Rome, 10 mai 2013 (Apic) Au sortir d’une audience avec le pape
François, le 10 mai 2013, les représentants de l’épiscopat européen ont salué, devant la presse, le réveil des Français face au “Mariage pour tous“.

Interrogés par I.MEDIA, les deux vice-présidents du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) y ont vu “un bon signe“ et une “grande promesse“ pour le vieux continent.

J'aoute cette parole du Christ (Jean XVI) "Prenez courage, J'ai vaincu le Monde"
Dernière modification par elenos le lun. 13 mai 2013, 12:06, modifié 1 fois.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par jean_droit » lun. 13 mai 2013, 12:04

Petit témoignage :

Samedi dernier nous rencontrons un évangélique tzigane à l'Intermarché.

Ma femme lui dit qu'elle ne peut aller à la messe actuellement à cause de son travail.

Et lui de prier, avec nous, à voix semi haute en plein hypermarché ....

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1055
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par elenos » lun. 13 mai 2013, 12:18

jean_droit a écrit :Petit témoignage :
....
Petit mais beau témoignage !

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par Raistlin » lun. 13 mai 2013, 12:20

elenos a écrit :Europe: Les évêques saluent le réveil des Français contre le “Mariage pour tous“
Le problème, c'est qu'il faudrait aussi que les évêques et les prêtres se réveillent. L'Église ne peut pas exister sans leur mission, et cette mission n'est pas d'être gestionnaire de l'Église, mais d'être apôtres et pasteurs des brebis. Il faut que nos pasteurs cessent de se compromettre avec l'esprit du monde. Je sais que je généralise en parlant ainsi, mais c'est pourtant ainsi que je perçois les choses en ce moment : nos pasteurs se taisent, alors qu'ils devraient avoir des paroles de vérité et de force (face au libéralisme moral, face au relativisme, face aux erreurs chrétiennes, face à l'islam, etc.).
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
vavi
Barbarus
Barbarus

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par vavi » lun. 13 mai 2013, 20:12

Si l'on regarde les deux courants religieux qui semblent progresser le plus dans le Monde (certainement en France aussi) sont :

- Les Évangéliques
- Les Sunnites

Il serait intéressant de comprendre pourquoi. Qu'ont ces courants en commun sur le fond pour qu'ils arrivent à séduire beaucoup de jeunes, et moins jeunes. J'ai mes pistes, mais elles ne se fondent que sur quelques cas m'entourant, pas sur une réalité globale et encore moins scientifique.

Pourquoi quelqu'un devient chrétien a tendance à devenir évangéliste, plutôt que catholique ou orthodoxe. Orthodoxe ça peut se comprendre, ils témoignent peu et sont peu présents hors de leurs territoires. Mais franchement, quasi 100% (à une ou deux exceptions près), des musulmans devenus chrétiens que j'ai eu à croisé sont devenus des protestants... Même sur internet, c'est pareil. J'ai regardé le témoignage d'une personne il y a peu, elle venait d'un pays du Golf, elle raconte son expérience, et dit avoir comprit que la vérité est en Jésus dans un rêve, et bien elle est évangélique maintenant... Pourquoi si peu ont rejoint l'Eglise catholique ? Quand on sait que les évangéliques ne sont d'aucun héritage de l'histoire chrétienne primitive... D'ailleurs ils ne font que rarement appels aux écrits des Pères, et à l'héritage riche historique.

En Asie c'est pareil, on parle de l'évolution du Christianisme. Ce n'est pas dût aux églises dites traditionnelles, ni catholique et encore moins orthodoxe, ce sont les protestants évangéliques...

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11012
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par Fée Violine » lun. 13 mai 2013, 20:41

Pourquoi si peu ont rejoint l'Eglise catholique ? Quand on sait que les évangéliques ne sont d'aucun héritage de l'histoire chrétienne primitive... D'ailleurs ils ne font que rarement appels aux écrits des Pères, et à l'héritage riche historique.
Justement, c'est bien plus facile de devenir évangélique.
Pour être catholique il faut réfléchir, étudier, il faut un certain courage pour aller à contre-courant.

Avatar de l’utilisateur
vavi
Barbarus
Barbarus

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par vavi » lun. 13 mai 2013, 21:05

Fée Violine a écrit :Justement, c'est bien plus facile de devenir évangélique.
Pour être catholique il faut réfléchir, étudier, il faut un certain courage pour aller à contre-courant.
Je ne suis pas sûr que ceci explique cela de façon générale.

Car le courage, et la difficulté, ce n'est pas ce qui manque chez certains musulmans qui décident d'abandonner l'Islam au profit du Christianisme, pourtant la plupart vont chez les protestants... Je ne pense pas que pour la plupart de ceux là c'est fait par facilité ou mimétisme, c'est autre chose.

J'irais même jusqu'à penser que dès qu'une tendance s'enclenche, elle se confirme. En Algérie où le renouveau du Christianisme est principalement dût aux protestants évangéliques, il me semble compréhensible, si l'on pense de façon très terrestre, que les uns font comme les autres et rejoignent donc une même communauté de croyant. Il s'agit là alors d'un mimétisme, certes, mais qui aurait pu également être observé si la tendance avait été au profit de l'Eglise catholique, à n'en pas douter. Je ne parle pas des orthodoxes, étant quasiment absents.

Cette hypothèse ne vaut que pour les territoires fraîchement évangélisé, où le message chrétien n'était peu présent. Mais en Europe et aux Amérique, l'explication doit être différente encore.

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par Toto » mar. 14 mai 2013, 0:26

vavi a écrit :Si l'on regarde les deux courants religieux qui semblent progresser le plus dans le Monde (certainement en France aussi) sont :

- Les Évangéliques
- Les Sunnites

Il serait intéressant de comprendre pourquoi.
Je pense que c'est parce que ce sont les courants les plus radicaux. Entre un catholique progressiste soixante-huitard et un évangéliste militant anti-avortement, il me paraît logique que le deuxième profil attire plus de monde parmi ceux souhaitant devenir chrétiens.
Je vois un deuxième argument : ce sont des religions simples en ce sens qu'il faut croire sans se poser de questions. Le catholicisme apparaît lui comme plus complexe et plus organisé, tandis que chez les évangélistes, n'importe qui peut se proclamer pasteur.

Avatar de l’utilisateur
vavi
Barbarus
Barbarus

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par vavi » mar. 14 mai 2013, 12:07

Toto a écrit : Je pense que c'est parce que ce sont les courants les plus radicaux. Entre un catholique progressiste soixante-huitard et un évangéliste militant anti-avortement, il me paraît logique que le deuxième profil attire plus de monde parmi ceux souhaitant devenir chrétiens.
Je vois un deuxième argument : ce sont des religions simples en ce sens qu'il faut croire sans se poser de questions. Le catholicisme apparaît lui comme plus complexe et plus organisé, tandis que chez les évangélistes, n'importe qui peut se proclamer pasteur.
Pas faux !

La facilité d'accès me semble aussi centrale et commune aux deux.

Pour devenir musulman, comme évangélique, c'est souvent beaucoup plus rapide que l'Eglise catholique.

Pour le "radicalisme", j'y vois un immense paradoxe.
Car si ce ce type d'arguments est utilisé par les courants anti-cléricaux (entendre anti-catholiques) pour éloigner les gens en donnant une mauvaise image, dans l'islam et les évangéliques, c'est ce aussi cette fermeté évidente qui a amené des gens à s'intéresser de plus près à ces confessions...
Sauf que les évangéliques le teinte de modernisme, les musulmans non pas du tout, traditionnel.

Pour l'islam, j'ajoute le sentiment communautaire très souvent recherché par les convertis. Je pense qu'un certain "vide" débouche sur cela. Là où des communautés chrétiennes, comme certaines d'Orient, offrent un cadre chrétien qu'on peut qualifier de "globalisant" car partie inhérente à la culture et la vie sociale, ils ont très peu de convertis vers l'islam. Pourtant ils vivent parmi les musulmans... En Occident, j'en connais pas mal...

S'agissant des évangéliques, ils sont aussi très prosélytes, parfois et souvent au détriment des autres chrétiens. On se remémorera en ce sens les déclarations désabusées d'évêques irakiens...

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par Raistlin » mar. 14 mai 2013, 12:24

vavi a écrit :Pour l'islam, j'ajoute le sentiment communautaire très souvent recherché par les convertis. Je pense qu'un certain "vide" débouche sur cela. Là où des communautés chrétiennes, comme certaines d'Orient, offrent un cadre chrétien qu'on peut qualifier de "globalisant" car partie inhérente à la culture et la vie sociale, ils ont très peu de convertis vers l'islam. Pourtant ils vivent parmi les musulmans... En Occident, j'en connais pas mal...
Vous pointez là du doigt quelque chose de très juste : appartenir à un groupe est très sécurisant. C'est un réflexe naturel. Et l'Umma est très englobante, quasi "maternelle"... avec cette nuance toutefois que celui qui ne rentre pas dans le rang en subira les conséquences.

L'individualisme moderne a laissé un vide, comme vous le signalez. Et les chrétiens en Occident n'ont pas échappé à cet individualisme, du coup, cela s'en ressent dans nos communautés. Je pense qu'en tant que chrétiens, nous devons changer cela : comment accueillons-nous nos frères et soeurs en paroisse ? Quelle vie paroissiale avons-nous ? Allons-nous simplement "consommer" la Messe tous les dimanches comme d'autres vont au supermarché, ou bien est-ce que nous nous efforçons d'avoir une vraie vie en paroisse ?

Sur ma paroisse, les prêtres veillent tout particulièrement à ce point. Et je suis frappé de voir que la vie paroissiale devient alors un peu comme une vie de famille. C'est important de se sentir en famille avec nos frères chrétiens.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Statistiques sur la pratique des catholiques et évangéli

Message non lu par archi » mar. 14 mai 2013, 13:07

Les évangélistes me semblent quand même bien plus missionaires, surtout dans les pays musulmans ainsi que les secteurs à forte population musulmane.

D'autre part, le musulman qui est tenté par l'Eglise catholique:
- rencontre souvent des prêtres qui lui déconseillent carrément de se convertir, lui disent d'être un bon musulman, ou bien sans rien dire, mettent sur son chemin des obstacles et barrages qui décourageraient n'importe qui.
- s'il franchit néanmoins cette étape, il se retrouve dans une Eglise dont les clercs passent leur temps à prêcher le "dialogue", à faire des courbettes devant les musulmans dont ils se sont éloignés (et qui souvent les menacent...)... comment voulez-vous qu'ils ne soient pas, là encore, découragés? Magdi Allam, le musulman baptisé par Benoît XVI il y a quelques années (de façon très médiatisée), a annoncé récemment qu'il quittait l'Eglise principalement pour cette raison.

Et avec tout ça, les musulmans convertis au catholicisme sont tellement peu nombreux qu'ils ont du mal à faire de la "pub" chez leurs anciens correligionaires, contrairement à ceux entraînés par le protestantisme. Il y a forcément un effet d'entraînement.

Il est temps d'en finir avec cette idéologie ruineuse du "dialogue" interreligieux.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité