Christianophobie dans les écoles de nos enfants

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
antioche
Barbarus
Barbarus

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar antioche » sam. 11 juil. 2009, 17:30

Je n'arrive pas à comprendre.

Ces dames, en rentrant dans ces locaux, savaient ce qu'elles y aller trouver !!

A mon avis, habituées aux tracs syndicaux et autres préavis de grêves dans leurs établissements, elles ont dû perdre tout repère :boxe:

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar coeurderoy » sam. 11 juil. 2009, 17:47

Mais est-ce qu'elles protestent ces dames,en prenant la ligne 4 du métro, de voir défiler St Michel, St Placide, St Germain-des-Près, St Sulpice, N.D des Champs ? plutôt calotine cette ligne rive gauche non !?
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
abbaruah
Censor
Censor
Messages : 141
Inscription : sam. 22 nov. 2008, 18:00
Localisation : Bretagne

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar abbaruah » sam. 11 juil. 2009, 17:58

:clap: oui la confiance, j'ai failli oublier que Dieu a un plan pour chacun d'entres nous, et qu'il y a forcément dans nos vies des moments où nous sommes des instruments les uns pour les autres.
Pourquoi chercher Dieu sur une multitude de chemins, alors qu'il suffit de rester là, et de Lui faire toute la place.

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1468
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar zélie » sam. 11 juil. 2009, 22:55

Je compatis tout à fait avec l'avatar arrivé à votre fils Abbaruah, sur le coup ça a dû être blessant... mais j'ai beaucoup aimé la réponse d'Etienne aussi, qui sait merveilleusement et à petites touches mettre en oeuvre le fameux "élevons notre coeur et tournons-le vers le Seigneur".
Pour en revenir à la philo en terminale, j'ai vu des profs faire des ravages dans les âmes en plein doute de leurs élèves adolescents: mes nièces, élevées dans tout ce qu'il y a de plus catholique comme valeurs, se sont ensuite retrouvées athées "grâce à mon prof de philo qui m'a bien ouvert les yeux!!!". De la même façon, je vois la terminale arriver avec un peu d'angoisse pour un de mes enfants (16 ans et plein de bêtises en tête) ... Parce que des paroles de serpents à un âge où on a tendance à tout remettre en question, à tout rejeter, c'est des fois ravageur...

Pour les croix dans les salles, je suis très contente qu'elles y aient été, mais je ne peux m'empêcher de comprendre que cela puisse gêner aussi; c'est seulement la plainte alors que le lieu était nettement annoncé comme catholique qui m'a étonnée dans l'histoire;averties du lieu, on ne peut ensuite venir le décrier, ou alors on se désiste avant.

Zélie

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7079
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar Anne » dim. 12 juil. 2009, 2:25

:cry: Permettez que je vous rapporte un épisode de l'année scolaire de mon fils en 1er.
Sur le modèle de : " être où ne pas être ..... Il fallait réécrire un monologue. Mon fils choisit : " mourir où ne pas mourir ". Et il décrivit le Christ au Mont des Oliviers, la nuit de son arrestation, et les réflexions qu'Il aurait pu avoir sur la nécessité de mourir où de choisir de ne plus sauver l'humanité.
La note est tombée : désespérante et insignifiante avec en rouge le commentaire suivant : " Attention, vous risquez de heurter la personne qui vous corrige.
Le supérieur de la personne qui corrigeait aurait vu le :diable: si ça avait été fait à mon enfant!
:bomb:
Elle n'a pas à juger un contenu religieux, seulement la forme et la pertinence du propos!
Je suis certaine qu'elle n'aurait pas mis la même note à un musulman qui aurait écrit sur Mahomet ou à un juif qui aurait écrit sur Moïse!
Un conseil, le sujet religieux est à proscrire au Bac. Vous devez rester scolaire. Aprés un cours, la " prof ", l'a interpellé dans le couloir pour lui signifier qu'elle avait bien compris le message mais qu'ici on ne fait pas de prosélytisme et que ce n'était pas la peine d'être aussi arrogant en étalant sa culture religieuse indéniable.
Je doute fort qu'elle ait accusé les autres élèves ayant eu une bonne note d'être arrogants au sujet de leur culture indéniable, quelle qu'elle fut!
:burning:
C'est de la cathophobie pure et simple!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12961
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar etienne lorant » dim. 12 juil. 2009, 13:07

C'est de la cathophobie pure et simple!
Ce matin, le petit prêtre Ferdinant, originaire d'Ouganda, nous a parlé, à propos de l'envoi des douze, d'une façon très claire et très pure. Il nous a dit notamment: "N'oubliez pas que la persécution est une des béatitudes, et que Jésus y ajoute: "Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse !" Quand je me suis fait traiter de "chrétien-crétin", au moins j'avais quelque chose de solide sur laquelle je pouvais appuyer ma joie !

N'ayons pas peur !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1468
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar zélie » dim. 12 juil. 2009, 16:01

Elle n'a pas à juger un contenu religieux, seulement la forme et la pertinence du propos!
Je suis certaine qu'elle n'aurait pas mis la même note à un musulman qui aurait écrit sur Mahomet ou à un juif qui aurait écrit sur Moïse!
En fait, en France, il y a obligation de laïcité dans l'enseignement, donc dans toutes les écoles et facs, dans le comportement, l'habillement, les propos; à partir de là, c'est facile d'exploiter les failles de la rédaction de la loi pour détourner la lettre de l'esprit, sous couvert de prosélytisme latent; à part qu'un devoir est un écrit confidentiel et non public. Mais elle a peut-être fait cela en croyant de bonne foi avertir son élève d'une plus grande catastrophe au bac; je me souviens d'avertissements généraux à la classe entière où l'on nous disait que selon la sensibilité du correcteur, il y avait des terrains où il ne valait mieux ne jamais s'engager: la religion, l'avortement etc...

Plus tard, j'ai vu des connaissances reprendre leurs élèves musulmans, mais jamais en les accusant directement, toujours en les incitant au recul et à la réflexion, par peur des réactions de rejet. C'est quand même vrai que cette prof s'est permis un débordement qui aurait été atténué vis-à-vis d'une autre religion.
Je doute fort qu'elle ait accusé les autres élèves ayant eu une bonne note d'être arrogants au sujet de leur culture indéniable, quelle qu'elle fut!
Oui, tout à fait, elle n'a pas été objective sur ce point; mais là encore, à ses yeux, la "culture" religieuse doit être synonyme "d'endoctrinement", de lavage de cerveau, et doit rajouter à la notion péjorative qu'elle a de la religion en général; en matière d'examen, nous savons tous que nous sommes corrigés par des êtres humains loin d'être infaillibles, et que toute appréciation est largement subjective.


Z2lie

Avatar de l’utilisateur
espoir1001
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 458
Inscription : ven. 14 août 2009, 15:20
Localisation : PARIS

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar espoir1001 » sam. 22 août 2009, 23:18

Je n'ai pas lues toutes les réponses mais si elles étaient génées pas des croix dans des salles c'est que peut être elles avaient quelques choses a se reprochées aux fond d'elle. C'est pas génèes qu'elles devraient se sentir mais honteuses enfin que le seigneur leur vienne en aide et les éclaire.

Bon je crois qu'il va falloir que je prie pour moi aussi car cela fait deux fois que je réagis un peu fortement chose qui m'arrive rarement ou alors quand ca m'arrive je regrette et je verse quelques petites larmes en silence

Fraternellement
La foi ce n'est pas seulement être fidèle à Dieu, c'est vouloir entrer dans la fidélité de Dieu

Si tu vas au bout du monde tu y verras des traces de Dieu, si tu regardes au fond de toi tu y trouveras Dieu lui-même.
Madeleine Delbrêl

ma galerie
http://www.artquid.com/numpict1158

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 260
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar Héloïse » lun. 24 août 2009, 12:26

Le pire, je crois, ce sont les écoles catholiques qui ont abdiqué leur foi... J'ai connu mon école, qui est maintenant celle de ma fille, peuplée de religieuses Marianistes qui souvent enseignaient avec compétence, les salles étaient toutes dotées d'un crucifix, nous avions une messe par semaine .... dans les premières années.... La grande majorité des soeurs était d'une gentillesse quasi maternelle, il n'y règnait pas cet esprit de compétition et de tri que l'on trouve maintenant partout

Insensiblement les mères ont disparu, les soeurs ont été "mutées" ailleurs, les profs autrefois recrutés aussi pour leurs convictions le sont maintenant pour de moindres prétentions salariales (parce que souvent moins diplômés) et que le budget est dur à boucler. Plus aucune manifestation religieuse, sauf une célébration à Noël organisée à l'église proche, ce, sous prétexte de ne pas "couper les enfants de leurs paroisses" (où la grande majorité d'entre eux ne mettent plus les pieds) ouverture aux enfants d'autres confessions en grand nombre, en fait souvent des enfants "virés" des écoles publiques, cantine sans porc sous prétexte de "respect" etc...

Plus aucune préparation aux communions par exemple, chapelle transformée en amphithéatre, de toute façon elle ne servait plus à rien...
Les cours d'histoire donnés par un prof militant syndicaliste, et systématiquement grèviste l'an dernier (sans que les raisons de ses nombreuses absences n'aient été données, ni aux élèves, ni aux parents), lequel présentant les religions, le faisait de façon assez neutre pour ce qui concerne les spécificités architecturales des lieux de prière par exemple, mais dictait au conditionnel tout ce qui concerne la très basique base de la Foi des chrétiens...

J'arrête, car tout ceci me rend très amère... Les parents d'élèves trouvent parfaitement saugrenues les quelques questions que j'ai posées à ce propos, le prêtre aussi et les familles catholiques de la ville inscrivent plus volontiers leurs enfants dans les collèges publics, "car là au moins il y a une aumonerie"...

L'évêque a fait la tournée de ces écoles l'an dernier, absolument rien n'a changé...

Les catholiques ont honte, quand ils savent encore qu'ils sont catholiques, l'inculture religieuse est vertigineuse... Interrogez dans votre entreprise, les gens qui vous entourent : que fête t-on le 15 Août ? Qu'est-ce que le jeudi de l'ascension quelle différence entre l'Ascension et la Pentecôte ? en revanche, ils sont scandalisés dès que le prêtre pose quelques questions au moment d'un baptème ou d'un mariage et de vrais catholiques sincères et pratiquant, sont enterrés après des cérémonies spirituellement indigentes par des équipes de laïcs pleines de bonne volonté mais dépourvue de sens du sacré...

Si vous avez la chance d'habiter encore dans une grande ville, sans doute avez vous le choix d'y trouver encore des établissements qui assument leurs origines, mais dans nos petits départements, il faut bien subir et sincèrement je trouve remarquable que des jeunes aient encore l'envie de devenir catholiques...

Dans ces conditions de renoncement des catholiques, toute la place est donnée aux autres, à ceux qui font de la laïcité leur crédo, comme s'ils réglaient des comptes avec le passé.

Avatar de l’utilisateur
espoir1001
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 458
Inscription : ven. 14 août 2009, 15:20
Localisation : PARIS

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar espoir1001 » lun. 24 août 2009, 13:59

Bonjour, au premier abord la tendance serait de s'indigner du comportement de ces deux femmes ce qui est tout a fait légitime puis aprés réflexion c'est d'ignorer et finalement je trouve sans vouloir choquer qui que ce soit leur comportement risible : que croyait elle que Jésus allait soufflait la réponse aux candidats pendant que chaucun d'entre eux (j'espère ne pas avoir commis d'impair en disant cela)? A mon sens au plus profond d'elle même ce n'est pas la croix qui les géné mais leur incroyance face a la croix donc face a Jésus Christ


Je m'imaginais ce que ce serait si des professeurs chrétiens allant faire passer des examens dans une école laiques éxigeaient que l'on mette un crucifix (heureusement ca ne risque pas d'arriver) nous aurions droit a de belles manifestations outragée et l'Eglise en prendrait encore pour son grade

Enfin j'ai bien envie de demander au Seigneur pour ses femmes de leur pardonner parce qu'elles ne savent pas ce qu'elle font
et que Dieu leur vienne en aide ainsi qu'à tous ceux qui s'égarent

Je reprends le poste d'Héloise qui parlait d'aprés ce que je comprends de la démission des écoles catholiques et disait que certaines acceptaient des élèves d'autres religions cela a toujours éxisté ; pour exemple une amie que j'ai perdue de vue et qui n'est pas de confession chrétienne a fait toute sa secondaire dans un lycèe tenue par des soeurs et les cours étaient assurés par eux, la seule chose c'est qu'elle était autorisée a ne pas assister au cours de cathéchisme. Donc le problème n'est pas la mais dans le fait de céder trop vite, certaines écoles catholiques a cause de la mauvaise image du christianisme et encore plus du catholisisme créé de toute pièce suite a désinformation ( ah désinformation quand tu nous tiens ) ou propos mal rapportés préfère céder ou accepter un mauvais compromis que de maintenir leur position et leur foi.
Si même la on tient plus compte des propos de l'homme que de la Parole du Seigneur. Bien sur chacun a droit a ses opinion mais dans le respect mutuel. ces écoles la sont elles en train de devenir "tiède" elle aussi ? heureusement qu'il y en a encore qui tiennent contre vent et marée.
Parfois je me pose la question, est ce que ces écoles ne pousseraient-elle pas la charité à l'extrême et de ce fait cela deviendrait un défaut. Ne dis t'on pas que certains ont les défauts de leur qualités peut être c'est ce qui se passe actuellement dans les écoles catholiques mais cela dépend aussi de qui les dirige. les écoles catholiques puisque nous parlons d'elles sont elle s toutes systématiquement dirigées par des pretres ou des soeurs ou peuvent elle être dirigées par de simple catholiques pratiquants (excusez moi je ne sais pas quel terme employé sans choquer personne) Enfin tout ca est bien triste mais gardons notre foi et notre espérance en Dieu c'est ce qui fait notre force

En esperant n'avoir agacé personne avec mes propos, je prie pour que le Seigneur leur montre le chemin et les éclaire.

Bien fraternellement
La foi ce n'est pas seulement être fidèle à Dieu, c'est vouloir entrer dans la fidélité de Dieu

Si tu vas au bout du monde tu y verras des traces de Dieu, si tu regardes au fond de toi tu y trouveras Dieu lui-même.
Madeleine Delbrêl

ma galerie
http://www.artquid.com/numpict1158

Avatar de l’utilisateur
adeo
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : sam. 15 août 2009, 21:43

Re: Deux examinatrices gênées par des croix dans des salles

Message non lupar adeo » mar. 25 août 2009, 10:14

seigneur,

je t'en prie accordes à ces deux personnes la capacité de discerner le vrai du faux, le bien du mal et conduis les sur le chemin de la tolérance et de l'ouverture d'esprit

adeo
Et Dieu dit : « Voici que tous font un seul peuple et parlent une seule langue, et tel est le début de leurs entreprises ! Maintenant, aucun dessein ne sera irréalisable pour eux. Allons ! Descendons ! Et là, confondons leur langage pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres. »

Avatar de l’utilisateur
Columbanus
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 511
Inscription : jeu. 21 août 2008, 13:53
Conviction : Catholique romain traditionaliste
Localisation : Artois

Narbonne : Élèves menacés de sanction pour signe de croix ?

Message non lupar Columbanus » ven. 07 déc. 2012, 22:08

« Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié... »

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Narbonne : Élève menacé de sanction pour signe de croix

Message non lupar Fée Violine » ven. 07 déc. 2012, 22:21

J'ai lu l'article : le prof d'histoire, avant d'emmener ses élèves visiter la cathédrale, aurait menacé ses élèves de 3 heures de colle s'ils faisaient le signe de croix.
S'ensuit une longue série de commentaires de lecteurs volant assez bas (et je suis gentille), mais aussi ce message qui me paraît plus sensé:
Clothilde
Le 7 décembre 2012 - 2:57:54

Bonjour. Simple citoyenne révoltée par une telle démarche, je suis entrée en contact avec le chef de l’établissement incriminé. Il m’a lu la “note” faite aux élèves de cette classe se rendant à la cathédrale. Il semblerait qu’après avoir demandé la meilleure tenue dans ce lieu sacré (pas de jean troué, pas de grignotage, du silence et du respect) il ait également mentionné “pas de signe ou de geste inutile” du genre ne pas s’amuser avec l’eau bénite etc. Bien sûr cela peut paraître équivoque et sujet à interprétation, mais il m’a affirmé que le professeur incriminé n’avait jamais menacé la classe de sanctions s’ils “signaient” comme il me l’a dit. Et m’a répété qu’il trouvait tout à fait normal et sain de “signer” si l’on en ressentait le besoin, et que jamais il n’imaginait que ça aurait pu être interprété autrement. Info ou intox? Je ne peux être sure de sa sincérité, et je partage votre inquiétude quant aux dérives que nous voyons quotidiennement dans notre société et qui portent atteinte à nos croyances, nos traditions, nos valeurs. Mais peut être est il rapide de sanctionner ainsi ce directeur, et j’ajouterais que les insultes qu’il reçoit depuis le début de la journée (ça je veux bien le croire sur parole par contre) sont déplacées. C’était un petit message neutre, car évidemment je vous suis avec grand intêret, mais tenais à relayer par transparence ma discussion post – déjeuner :-)
Donc pas de panique!

Avatar de l’utilisateur
Scratchy
Censor
Censor
Messages : 143
Inscription : mer. 22 févr. 2012, 12:30

Re: Narbonne : Élève menacé de sanction pour signe de croix

Message non lupar Scratchy » sam. 08 déc. 2012, 12:28

Bonjour,

J'ai lu que le président de l'Agrif avait téléphoné au principal de ce collège qui avait reconnu, à demi-mot, et qu'effectivement il a reconnu que toute expression religieuse devait être bannie lors de cette visite.

http://www.lagrif.fr/communiques/racism ... croix.html

Isabelle47
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1948
Inscription : mer. 22 juin 2011, 22:49

Re: Narbonne : Élèves menacés de sanction pour signe de croi

Message non lupar Isabelle47 » sam. 08 déc. 2012, 13:17

Bonjour,

Je ne suis pas vraiment étonnée de ce fait.

Je me souviens avoir visité une église lorsque j'étais en classe de troisième; nous avions la consigne de la part du prof qui nous accompagnait de considérer cette église dans un contexte uniquement historique, artistique, architectural et ne pas se manifester par des signes relatifs un lieu de culte :sonne: et "ceci par respect pour les non catholiques (à l'époque, il s'agissait des protestants qui auraient pu être choqués d'un signe de croix mais c'était surtout la religion de la laïcité qui dominait)
Il y avait dans ces années-là (années soixante!) une crispation sévère sur la laïcité (que j'ai vécu comme violente, d'autant que je sortais d'une école privée de dominicaines!) notamment pour le port des croix et médailles de baptême, dont un prof nous avait ordonné de les porter "sous le pull", et d'autres "détails" comme l'affichage des heures de cathéchisme (une heure par mois, non obligatoire, bien sûr) au fin fond du réfectoire, un petit bout de papier illisible pour être bien sûr qu'il passe inaperçu!
Et je passe outre les remarques de certains profs, les demi mots et allusions méprisants vis à vis des religions en général, des catholiques en particulier.
"Aussi, croyez-moi, vous pratiquerez beaucoup mieux la vertu en considérant les perfections divines, qu'en tenant le regard fixé sur votre propre limon"
(Thérèse d'Avila)


Revenir vers « Société »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité