Travail du dimanche

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
mgls
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : dim. 09 mai 2004, 19:40
Localisation : Compiègne (Oise)
Contact :

Travail du dimanche

Message non lu par mgls » ven. 11 août 2006, 11:26

Depuis le XVIIIe siècle, s’est développé tout un courant favorable au travail le dimanche. Le caractère chômé du dimanche n’est aujourd’hui garanti que par la loi du 13/07/1906 votée par les mêmes députés qui votèrent la Séparation de l’Eglise et de l’Etat.
Au XVIIIe siècle, les “Philosophes” développent un argumentaire économique en faveur du travail du dimanche. L’article “Dimanche” de l’Encyclopédie explique que le dimanche doit être travaillé pour l’enrichissement de tous.

1793-1805 : calendrier républicain instituant décadi contre le dimanche.

1802-1814 : dimanche chômé garanti seulement pour les fonctionnaires.

1814 : les Bourbons rétablissent le caractère chômé du dimanche ; une ordonnance et une loi prévoient des sanctions contre ceux qui font travailler le dimanche.

1830-1880 : depuis Louis-Philippe d’Orléans, les sanctions prévues par les lois de 1814 ne sont plus exécutées. Dans les régions les plus industrialisées, la pratique dominicale recule rapidement au point de faire place à une culture contestataire du “Saint-Lundi” préféré au dimanche dans certains milieux ouvriers. Les zones rurales sont moins touchées.

1880 : abolition des lois de 1814. Le dimanche peut être travaillé comme tout autre jour, l’employeur est juge d’accorder ou non un jour de repos hebdomadaire et libre de fixer ce jour.

1880-1906 : fort mouvement de contestation de la loi de 1880. Les efforts des députés catholiques sociaux échouent pour rétablir la loi de 1814. Leur défense du caractère familial du dimanche trouve cependant des échos à gauche. Des arguments hygiénistes et économiques vantent les bienfaits strictement naturels d’un repos hebdomadaire (temps pour refaire ses forces physiques, entretien de la santé par les promenades dominicales…). Quelques assouplissements de la loi de 1880 sont alors obtenus en faveur des femmes et des mineurs. Ce n’est qu’après la séparation de l’Eglise et de l’Etat qui leur donnait une sorte de caution anticléricale auprès de leurs électeurs que les députés concèdent un jour de repos fixé au dimanche pour tout le pays. L’idée d’accorder un jour de repos hebdomadaire librement fixé par les employeurs ou élus locaux est abandonnée pour simplifier le travail de l’Inspection du travail, le dimanche n’est accepté que parce que c’est le jour le plus communément accordé pour les femmes et mineurs et par les entreprises qui donnent déjà un jour de repos. La déchristianisation est déjà suffisamment avancée pour que le dimanche ne revêtent plus pour certains qu’un caractère de jour pour la fête ou la famille.La loi de 1906 n’est vraiment appliquée qu’après la guerre de 14-18.

Depuis la fin des années 1980, se développe une pression des grandes surfaces (hors commerce de bouche dans un premier temps) puis de tout type de commerce pour obtenir une libéralisation ou suppression de la loi de 1906. Outre la rentabilité économique et l’augmentation des emplois, les arguments invoqués reprennent l’argument familial de 1906 en le détournant : cela répondrait à une demande des consommateurs pour faire leurs courses de loisirs et leurs activités culturelles en famille le dimanche. Un rapport du Conseil économique et social en 1989 a cependant détruit chacun de ces arguments : l’abolition de la loi de 1906 entrainerait la destruction des commerces de proximité, l’affaiblissement financier des fournisseurs, le développement du consumérisme et l’exclusion familiale et sociale des employés du dimanche. D’où un statu-quo législatif prédominant.

Ainsi les fantaisies du député Lellouche et du sénateur Karoutchi viennent, fort mal à propos, raviver des feux éteints depuis longtemps . Comprenne qui pourra.

http://cftcparis.hautetfort.com/archive ... -feux.html
"France, qu'as-tu fait de ton baptême ?" Jean-Paul II (Le Bourget - 1er juin 1980)

Sh'ma
Ædilis
Ædilis
Messages : 30
Inscription : mar. 08 août 2006, 11:09
Localisation : Tarbes

Message non lu par Sh'ma » ven. 11 août 2006, 12:29

Nicolas Sarkozy lui aussi est favorable à l'ouverure des magasins le dimanche... c'est peut-être un plus au niveau économique mais je pense que la vie de famille y perd. En effet au lieu de se réunir en famille, de faire des activités en famille, les gens vont aller courir faire du shopping, les gosses vont réclamer les dernières nike ou puma,etc... et ce au milieu de centaines d'autres inconnus qui ont le même but. Bref au lieu de se retrouver en famille, on va se dissoudre dans la masse, à la recherche de la dernière bonne affaire...Pie XII n'avait-il pas dénoncer justement ce phénomène de masse? Sans compter évidemment que l'ouverture le dimanche est contraire au Décalogue, et le risque que les enfants préfèrent aller au supermarché qu'à la messe!

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

rep

Message non lu par giorgino » ven. 11 août 2006, 14:24

Le travail du dimanche sonne le glas de la civilisation chrétienne et catholique pour une raison très simple , si simple qu'il est inutile de la développer ici .

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

rep

Message non lu par giorgino » sam. 12 août 2006, 21:38

Et effectivement Laval ( pardon , Sarkozy )est pour le travail le dimanche . ce qui est génant c'est que 13 % des forumeurs de La cite catholique votent Sarko .!!!!!

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Message non lu par Théophane » dim. 13 août 2006, 10:48

On peut être à l'UMP sans forcément être en accord avec tout ce qu'il y a dans le programme du parti.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

rep

Message non lu par giorgino » dim. 13 août 2006, 11:42

Théophane , Je ne vois pas au nom de quoi vous citez systématiquement Benoit XVI , ou que vous cherchez son appui pour justifier que vous votez Sarkozy . Si vous votez Sarko , il n'est pas nécessaire d'aller chercher l' appui moral de Rome , qui , a ce que je sache n' a pas donné de consigne de vote .!!!!!!! Si on s'inspire des valeurs chrétiennes , on cherche celui qui s'en rapproche le plus , et pour ma part , je dois dire que je n'en vois guère . Quant au sujet initial si Sarko est pour le travail du dimanche , il est clair que la civilisation chrétienne est touchée de plein fouet pour des raisons qui me paraissent évidentes et qui ne demandent pas d'explication de texte . Vous etes libre de voter pour qui vous voulez , mais évoquer le Pape pour voter pour quelqu' un qui est pour le travail du dimanche , donc , faut il insister ne plus pouvoir aller a la messe , me parait pour le moins curieux .

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Message non lu par Christian » dim. 13 août 2006, 16:53

Bonjour giorgino,
Le travail du dimanche sonne le glas de la civilisation chrétienne et catholique pour une raison très simple , si simple qu'il est inutile de la développer ici .

si Sarko est pour le travail du dimanche , il est clair que la civilisation chrétienne est touchée de plein fouet pour des raisons qui me paraissent évidentes et qui ne demandent pas d'explication de texte
Même répétée plusieurs fois, votre affirmation ne me paraît nullement simple et évidente. J’aimerais l’explication de texte.

Les seuls porteurs de la civilisation chrétienne sont les chrétiens. Que les chrétiens refusent de travailler le dimanche et exigent que cette dispense soit inscrite dans leur contrat de travail, voilà qui est fort louable. J’ai des collègues juifs qui fonctionnent ainsi. Et les juifs ont porté leur civilisation sans que les Etats où ils résidaient ne légifèrent en leur faveur (c’était plutôt le contraire).

Mais que les chrétiens — fussent-ils majoritaires, ce qui n’est pas le cas en France — interdisent aux non-chrétiens de travailler quand ils le souhaitent, n’est-ce pas abusif ?

Le vendredi est un jour comme les autres, sauf pour les musulmans. Que le dimanche soit un jour comme les autres, sauf pour les chrétiens.

Christian
Dernière modification par Christian le dim. 13 août 2006, 20:13, modifié 1 fois.

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Re: rep

Message non lu par FMD » dim. 13 août 2006, 20:06

giorgino a écrit :Théophane , Je ne vois pas au nom de quoi vous citez systématiquement Benoit XVI , ou que vous cherchez son appui pour justifier que vous votez Sarkozy . Si vous votez Sarko , il n'est pas nécessaire d'aller chercher l' appui moral de Rome , qui , a ce que je sache n' a pas donné de consigne de vote .!!!!!!! Si on s'inspire des valeurs chrétiennes , on cherche celui qui s'en rapproche le plus , et pour ma part , je dois dire que je n'en vois guère . Quant au sujet initial si Sarko est pour le travail du dimanche , il est clair que la civilisation chrétienne est touchée de plein fouet pour des raisons qui me paraissent évidentes et qui ne demandent pas d'explication de texte . Vous etes libre de voter pour qui vous voulez , mais évoquer le Pape pour voter pour quelqu' un qui est pour le travail du dimanche , donc , faut il insister ne plus pouvoir aller a la messe , me parait pour le moins curieux .
Il s'agit de sa signature. ;-)

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

rep

Message non lu par giorgino » lun. 14 août 2006, 0:32

Christian ,
Vous avez besoin d'une explication de texte ? Veuillez relire l'entame de gmls ici meme . Deuxièmement , l ' acquit du dimanche en tant que jour de repos est aussi le resultat de réunions patronales , sydicales et politiques . Enfin ce qui se passe en G-B , sur ce point ne m'interesse pas le moins du monde !! Ensuite sur un point culturel , je préfère voir les enfants avoir un minimum de culture religieuse -dont on peut s'occuper un peu le dimanche plutot que de voir de futurs jeunes sonsommateurs très forts en lessive qui lavent plus blanc qu'on est meme obligé de faire des noeuds très difficiles a défaire comme le notait Coluche après etre passé à la machine . Mais peut etre etes vous le type qui aime faire des noeuds dans le linge pour voir s'il est bien blanc après ? Ou une personne s" épanouissant dans les rayons produits hygiéniques , les samedis après midi de pluie dans votre charmant Londres ?? Ensuite vos copains juifs ou musulmans sont-ils tout heureux d'avoir un repos dominical , un jour par semaine , et meme si c'est un jour comme les autres pour eux ( juifs , musulmans - ilss fetent Noel achètent des guirlandes pour l , font le reveillon etc ) Quant a dire que les chrétiens ou gens qui ont été élévés de manière non chrétiennne en France sont devenus minoritaires , je ne vois pas comment vous pouvez sortir de telles aneries ? Ou alors , vous avez beaucoup d'humour et vous avez un talent de saltimbanque qui murit au grand jour !! TRavailez ce talent , je vous assure , vous avez des dons .

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

rep

Message non lu par giorgino » lun. 14 août 2006, 0:48

Rassurons nous cependant , on ne rallumera pas des feux éteints depuis logtemps comme l' écrit mgls , mais voyez comme la dérision est l'humour sont utiles !! Voyez comme certains seraient prèts a revenir sur tout si on les laissait jouer !!!

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Message non lu par Christian » lun. 14 août 2006, 22:02

Bravo, giorgino, vous répondez avec beaucoup de verve et d’entrain, mais êtes-vous bien capable de raisonner ? C’est un peu plus difficile que de persifler, mais je suis sûr qu’ensemble nous allons y arriver.

Je vous demandais pour quelle raison, selon vous « très simple et évidente », l’autorisation de travailler le dimanche « sonnait le glas de la civilisation chrétienne et catholique ».

:arrow: Vous me renvoyez à l’article de mgls. Bon garçon, je le relis, et qu’y trouve-je ? Que le dimanche n’était pas un jour chômé de 1830 à 1920, soit en pratique, soit en droit.

Nous savons pourtant que la population française était très massivement chrétienne à cette époque, avec un clergé nombreux et une pratique assidue. Où est donc la relation de cause à effet entre travail du dimanche et effondrement de la civilisation chrétienne :?: Le rétablissement du congé dominical coïnciderait plutôt avec le début de la déchristianisation.

:arrow: Vous affirmez que « l ' acquit du dimanche en tant que jour de repos est aussi le resultat de réunions patronales , sydicales et politiques » (sic et re-sic).

Oui, et alors ? Je serai le plus heureux des chrétiens si une fois rendue la liberté de travailler le dimanche, personne n’en faisait usage ; si toutes les entreprises, libres d’ouvrir, restaient fermées.

Mais si une seule entreprise, qui n’appartiendrait à aucune organisation patronale, et ses employés, non-syndiqués, décidaient de travailler le dimanche, de quelle légitimité peuvent se prévaloir ceux qui voudraient l’interdire :?:

Cette manie qu’ont les gens de vouloir fliquer la vie de ceux qui ne leur demandent rien…

:arrow: Enfin, judicieux giorgino, vous me parlez de culture, d’amour des lessives, de visites d’hypermarchés, et vous brocardez les britanniques (c’est vrai que nous n’avons rien à apprendre des étrangers, n’est-ce pas ?).

Mais ce que vous réclamez-là est une journée sans consommation. Ce pourrait être un Saint Lundi, comme le voulaient les ouvriers socialistes du 19ème siècle (vous voyez que j’ai lu l’article de mgls). Votre raisonnement ne justifie nullement un dimanche chômé ; votre argument n’est pas chrétien, il est anticonsumériste.
Quant a dire que les chrétiens ou gens qui ont été élévés de manière non chrétiennne en France sont devenus minoritaires , je ne vois pas comment vous pouvez sortir de telles aneries ?
En général, je ne sors pas « d’âneries », et je n’ai donc pas écrit les propos incohérents que vous me prêtez.
(petit truc qui vous sera utile dans la vie : se relire avant de publier).

En revanche, je relève un récent sondage qui dénombre seulement 7,7% de catholiques assistant à la messe. Ce sont les seuls catholiques qui seraient gênés dans leur pratique s’ils devaient travailler ce jour-là. Ces 7,7% peuvent-ils imposer leur préférence à 92,3% de leurs concitoyens :?: D’autant que l’Eglise ouvre la possibilité de la messe anticipée du samedi soir.

Mais encore une fois, il ne s’agit pas de rendre obligatoire le travail du dimanche, mais de ne pas l’interdire.

Quand on veut obliger les autres à faire ce qu’ils ne veulent pas ou à ne pas faire ce qu’ils veulent, on peut leur taper dessus, ce qui est le moyen politique, ou leur donner de bonnes raisons de changer de comportement, ce qui est le moyen des honnêtes gens. Accessoirement, celui du Christ.

A vous de choisir votre camp.
:???:

Christian

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Message non lu par Christian » lun. 14 août 2006, 22:28

voyez comme la dérision est l'humour sont utiles !! Voyez comme certains seraient prèts a revenir sur tout si on les laissait jouer !!!
Vous vous comprenez, pas moi.

Moi, j'attends toujours la "raison très simple, si simple qu'il est inutile de la développer" pour laquelle le travail du dimanche sonnerait "le glas de la civilisation chrétienne et catholique".

A vous lire.

Christian

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

rep

Message non lu par giorgino » lun. 14 août 2006, 22:55

La raison qui fait que le travail du dimanche serait néfaste a la civilisation chrétienne ?? Si les gens travaillent le dimanche , ils iront a la messe - au cas où ils le veulent , bien sur - quand ?? Pas la semaine puisqu'ils travailent , c'est tout, c'est tout bête , il n' y a pas a chercher au delà .

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Message non lu par Théophane » lun. 14 août 2006, 23:48

Ils pourront toujours aller aux Messes du Chemin néocatéchuménal :)
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Christian
Senator
Senator
Messages : 975
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Message non lu par Christian » lun. 14 août 2006, 23:56

La raison qui fait que le travail du dimanche serait néfaste a la civilisation chrétienne ?? Si les gens travaillent le dimanche , ils iront a la messe - au cas où ils le veulent , bien sur - quand ?? Pas la semaine puisqu'ils travailent , c'est tout, c'est tout bête , il n' y a pas a chercher au delà .
C’est tout bête, en effet, et celui qui ignore les objections n’a jamais rien à chercher au delà.

Christian

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités