Christianophobie

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3788
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Christianophobie

Message non lupar Kerniou » lun. 30 juil. 2018, 20:16

Je crains que l'homme soit un prédateur qui ne se contente pas de la proie dont il a besoin pour sa survie; l'homme cherche la domination du plus faible et la "suppression" de celui qui se met travers de sa route ou qu'il perçoit comme tel ... Aucun animal, je le crains, ne se livre à de telles offensives ...
L'homme décide d'attenter à la vie d'autrui au nom d'une divinité, d'une loi qui exercerait une suprématie sur la conduite humaine: la religion, la philosophie, la politique. La sacro-sainte réussite économique est utilisée pour justifier toutes sortes de mesures injustes envers les plus faibles et les plus fragiles dans nos sociétés ... Avec le support de l'idéologie et de la théorie, nous le voyons bien, l'homme peut "justifier" l'écrasement de telles ou telles catégories de populations ...
L'homme peut se laisser guider par quelque chose que l'espèce animale ignore: le profit !
C'est comme si, au nom du profit, tout était permis ...
Quant aux raisons de la christianophobie, je partage votre opinion sur le contre exemple qu'ont, "hélas" donné les chrétiens, au cours de l'histoire, dans leurs actions contraires à " l'Esprit de l'Evangile ".
Le " fais ce que je te dis et pas ce je fais" n'a jamais été positif.
Dans le témoignage de l'Evangile, c'est l'exemple qui compte ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 558
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: Christianophobie

Message non lupar zelie » lun. 30 juil. 2018, 23:59

Oui, pour moi c'est dans ce sens que vont les choses. Je les vois sur deux plans :le plan temporel, le plan surnaturel.

D'un point de vue temporel, je vais peut-être dire une grosse ineptie, vu que je ne suis spécialiste de rien, mais bon, si je me trompe, ce sera l'occasion de me reprendre et de tout m'expliquer comme si j'avais six ans :-D .
Je fais partie de ceux qui n'excluent pas, au moins en partie, une intention humaine d'un cynisme inouï dans ce qui arrive à l'Europe (un complot pensé de longue date)
. Sans cautionner tout ce qu'on entend de loufoque et de non avéré sur la théorie du complot, je pense qu'il y a intention de nuire au plus grand nombre de la part d'une frange privilégiée pour laquelle le christianisme est un danger, sinon un obstacle. Il y a une sorte d'acharnement sournois contre le christianisme, à travers les exigences de la loi et les mutations encouragées de la société, parce que ce christianisme, qui relie à Dieu et à l'histoire, gêne considérablement des personnes assoiffées de pouvoir sur le plus grand nombre, qui globalement rêvent d'assujettir la masse salariée à leur soif démesurée de main-mise. En ce sens, je pense que toutes les lois piétinant les droits des travailleurs et les droits des chrétiens découlent d'une seule intention organisée qui poursuit un seul but: défaire, détricoter tous les éléments de liberté et de confort des européens pour imposer une vision du monde apocalyptique, faite du délitement de la famille, du pouvoir d'achat, de la liberté de penser, etc. pour faire de l'européen moyen une sorte de "bétail" corvéable à merci. Oui, je sais, je suis en plein délire complot là. Mais laissons les extra-terrestres, les illuminatis et les nouvelles races; en en restant aux très très riches et aux reportages TV que tout le monde peut voir, c'est l'impression qu'il me reste de la situation, et en ce sens, "Manu" me parait être une bien belle marionnette, une sorte de "cheval de troie-belle gueule rassurante" qui moi ne me rassure pas du tout, comme je l'ai expliqué avant son élection; c'est terrible mais je n'arrive pas à changer d'avis, la façon dont son premier ministre a démonté la grève SNCF d'une phrase est pour moi significative de beaucoup plus qu'un simple cynisme de premier ministre (il compte sur l'exaspération des usagers pour essouffler la grève et encourager son abandon; donc il monte délibérément une partie de la population contre l'autre).

Pour certains, les islamistes extrémistes sont à ajouter à ce tableau; pour ma part je pense plus qu'ils n'étaient pas dans l'intention de départ, mais que leur emballement meurtrier, une fois la surprise passée, est en quelque sorte récupéré pour servir la cause de l'asservissement progressif de la population européenne.
Les migrants quand à eux nous posent un double problème : à l'accueil de l'affamé dicté par les évangiles, auquel nous devons secours et nourriture, se superpose un noeud politique sur le "et après on fait quoi, on les renvoie ou on les garde?", sachant qu'on ne pourra pas accueillir toute la misère de l'humanité, et que pourtant, on doit à chacun de nos frères de lui ouvrir notre maison. Je ne sais pas, contrairement à ce qu'on peut lire, si ces migrants étaient prévus et découlent eux aussi d'un plan: mais je constate que les situations liées aux migrants et aux islamistes ne sont jamais que réglées à minima, comme si finalement, on gardait la bombe en permanence prête à exploser. (?) Disons qu'au moins pire, ces deux problématiques sociales tombent à point nommé pour envenimer une situation qui était déjà exaspérante sans eux.

Sur un plan surnaturel, si on épouse un tant soit peu une thèse proche du complot, on ne peut que s'interroger ; à qui profite la chute du monde chrétien, le rejet des valeurs chrétiennes? Car la chute de l'homme blanc, ou la chute de l'occident athée, c'est du pareil au même; c'est l'extinction de la tête du monde chrétien qui est visé: comme si d'une certaine façon, il faut que le monde continue, mais sans chrétiens, sans principes chrétiens. Et qui veut plus que tout cela sinon le Griffu qui a été assez malin pour faire avaler à toute une planète qu'il n'existe plus, que tout ce qui était interdit est désormais permis et souhaitable, et que tout ce qui avant était le modèle à suivre est à renier aujourd'hui (Esaïe 5; 20-21)? D'où viennent finalement toutes ces théories fumeuses et rebelles, hypergenrées par exemple, qui disent des énormités à nos enfants?
Si on admet que derrière toutes les formes temporelles de lutte contre le christianisme il y a l'action de l'enfer, il faut garder en mémoire comment il agit; En s'infiltrant dans nos peurs et nos doutes, en les exploitant au maximum. Chaque pensée contre la charité est action infernale. Chaque pensée de rejet, de haine, de peur, de doute, d'oubli de la prière lorsqu'on cède aux sentiments précités, chaque moment où dans l'épreuve et la pensée sans charité on ne prie pas parce que finalement on n'y pense pas, ou on n'en voit pas l'utilité, est chemin d'aisance pour l'action sulfureuse des anges rebelles.
N'oublions pas cela; je sais que nous vivons une époque où toutes les apparences sont contre la charité la plus élémentaire, parce qu'on a la certitude matérielle qu'à accueillir le musulman qui ne veut pas s'intégrer, ou le migrant déculturé en masse infinie on va y perdre toutes nos plumes; mais au-dessus du matériel, il y a Jésus, qui nous jugera sur deux points; comment avons-nous aimé? Qu'avons nous fait pour les autres? Si c'est cela qu'il nous demande pour nous sauver, alors c'est cela qu'il nous demande aussi pour sauver notre monde, notre christianisme. Comment ne pas se dire qu'au dessus de nos peurs et de nos réticences, il y a Dieu, qui attend de nous un acte de foi complète, de Lui faire aveuglément confiance, car Il est largement capable de nous sauver par un miracle retentissant, s'il trouve en nous une foi brillante et absolue (Matthieu 17:20)? Il ne nous appartient peut-être pas de penser sur le comment et l'après de notre monde, c'est la part de Jésus, mais il nous appartient de lui obéir en tout, aveuglément, de tout notre coeur, et de le laisser agir Lui dans chaque coeur que notre charité aura émerveillé, comme autant de canaux de l'Amour Divin. Car à une tentative de construire un monde sans valeurs chrétiennes, nous avons le devoir, nous chrétiens, de s'acharner jusqu'à notre dernier souffle d'être des canaux ouverts de l'Amour pour contrer les canaux ouverts de la Haine qui par toutes les évidences apparentes en sa faveur nous poussera au rejet, au doute.
Nous pouvons pour cela méditer la résurrection de Lazare ; après quatre jours de tombeau, il est ressuscité (Jn 11); comment ne pas croire à tout ce que Jésus nous demandera de croire les yeux fermés après pareil pouvoir sur la mort, après qu'Il se soit ressuscité Lui-même? Si Jésus n'avait pas fait de miracles aussi éclatants, on aurait eu l'excuse de ne pouvoir croire à tout ce qu'Il nous demande; mais après ces deux miracles, comment Lui répondre "non, Seigneur, c'est impossible" s'il nous demande d'aimer et de le laisser diriger le monde grâce à notre amour qui ne s'embarrasse plus de socio-politique? On peut, on doit, Lui abandonner la marche du monde; plus que jamais! Ce qui se joue sur un plan supérieur au nôtre nous dépasse, nous ne pouvons au mieux qu'être soldats du Christ dans une telle bataille, car si nous ne sommes pas du Christ, nous tomberons dans les bras de l'Autre avant même de l'avoir compris.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8034
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Christianophobie

Message non lupar Cinci » jeu. 09 août 2018, 17:39

Salut Zélie,

Merci pour les réflexions. Mais je n'ose pas m'engager à devoir livrer une prompte réponse. Le temps est limité et l'exercice est assez "chronophage" comme on le sait.

J'aimerais bien ajouter un petit mot éventuellement.

Encore merci. Je ne vous oublie pas. A la prochaine !


Revenir vers « Société »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités