Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 06 oct. 2016, 19:20

prodigal a écrit : Ma question porte sur les programmes et plus généralement sur ce qu'on demande aux professeurs d'enseigner, je parle de demandes officielles bien entendu.
Cher Prodigal,

L'apostrophe de Mme Belkacem à l'encontre du pape porte sur les manuels (sujet évoqué par le pape), mais le sujet du programme est évidement passionnant.
Vous dîtes faire partie du corps enseignant, n'avez-vous pas plus facilement que nous accès à ces textes ?
Je suis preneur aussi.
Mais il faudrait aussi trouver les ordres de missions des groupes qui interviennent officiellement dans les écoles (ligne azur, crips…) et ce qu'ils exposent réellement.
prodigal a écrit : Vous trouverez donc sans doute aisément des documents relatifs à la lutte pour l'égalité hommes-femmes ou contre l'homophobie, puisque "tout le monde" est d'accord là dessus. Mais ce n'est pas ce que l'on appelle la théorie du genre.
C'est bien pour cela que je précisais plus haut qu'il était essentiel de se mettre d'accord sur ce que chacun mettait dans la "théorie du genre" (d'autant plus qu'elle n'existe pas pour Mme Belkacem…)
Pour ma part l'acceptation est très large : elle commence par la sexualisation précoce des enfants, la lutte contre les "stéréotypes" du genre, la promotion de l'homosexualité sous couvert de lutte contre l'homophobie…
Et cela est parfaitement contenu dans les manuels et les enseignements (Cf doc et vidéos)
Et pourtant la théorie du genre commence b
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1732
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par prodigal » jeu. 06 oct. 2016, 20:20

Les programmes étant publics, les enseignants n'y ont pas d'accès privilégié. Le mieux est de se renseigner sur le site officiel eduscol.
Je n'y ai pas trouvé la théorie du genre, pas même en classe de 1ere S, qui a au programme la sexualité humaine (en biologie, c'est-à-dire SVT, selon le jargon en usage).
Quant aux dérapages auxquels vous faites allusion, je ne sache pas qu'ils correspondent à une démarche officielle. Vous parlez de missions, cela doit exister mais je n'y ai jamais été confronté même indirectement. En revanche, je me souviens qu'au temps où le sida faisait peur (c'est du moins ce que je me suis laissé dire car je n'ai pas été témoin du fait) on incitait parfois les jeunes gens à pratiquer le nomadisme sexuel en ayant recours systématiquement au préservatif. Najat Valhaud-Belkacem était gamine à l'époque. Cela correspond à ce que je vous disais : ce qui est consensuel (comme le préservatif) et unit la droite et la gauche fait l'objet, parfois, de tentatives de conditionnement, mais pas ce qui peut faire scandale. D'une certaine façon le vieux principe de Jules Ferry n'est pas tout à fait mort : ne rien dire qui puisse heurter les consciences.
Je comprends l'agacement, le mot est faible, des catholiques traditionalistes qui se sentent oubliés dans ce respect des consciences, et qui vivent dans un monde qui tient pour incontestables la théorie darwinienne de l'évolution, la liberté d'user de son corps comme l'on veut entre adultes consentants, les charges critiques contre le rôle historique de l'Eglise, l'absurdité de toute croyance au surnaturel, et tout ce que j'oublie. Mais ce n'est pas la faute de l'école, cela. Ce n'est pas l'école qui impose tout cela, c'est tout cela qui est ce que croit l'immense majorité de nos contemporains.
Si l'on veut qu'ils croient autre chose, ce n'est pas par la propagande et la calomnie qu'on y arrivera. Bien au contraire.
Dernière modification par prodigal le ven. 07 oct. 2016, 13:24, modifié 1 fois.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par Cepora » jeu. 06 oct. 2016, 22:19

Selon le syndicat national unitaire des instituteurs et professeurs des écoles :

« Comment répondre à propos de la théorie du genre ?
C’est simple… cette théorie n’existe pas. [...] On leur montre qu’être fille ou garçon ne doit pas forcément conditionner leurs choix de loisirs, de lectures, de sports, de métiers... La « complémentarité des sexes » est un mythe [...] »
http://www.snuipp.fr/Brochures-Vigi-gender-comment

Lisez ce document : http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_t ... -30-05.pdf

Au sommaire :

« - Le genre, « ennemi principal » de l’égalité
- Nicole Mosconi : « L’inégalité des sexes se traduit aussi à l’école. »
- Réjane Sénac : « Déconstruire la complémentarité des sexes »
»

Citations tirées du document (notez au passage l'écriture inclusive, très moche) :

« En quoi l’école est-elle concernée ?
Il est nécessaire que les enseignant-es et leur formation prennent en compte les études sur le genre dans leurs pratiques quotidiennes, tant au niveau des contenus d’enseignement que des interactions qu’ils/elles ont avec leurs élèves, ainsi que dans la gestion des relations entre enfants.
»

« Les textes sur l’éducation non sexiste et la lutte contre l’homophobie portent-ils une forme de tolérance à la différence et son respect ou une déconstruction des stéréotypes ? La lecture des textes tels que la convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif récemment signée pour la période 2013-2018 incarne une cohabitation de ces deux logiques. »

Ladite convention : http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 241170.pdf

Citations tirées du document (encore de l'écriture inclusive, brrrrr) :

« Rendre visibles les recherches sur le genre et les expert(e)s à travers la mise en place de recensements nationaux. Réaliser un travail de vulgarisation et de diffusion des recherches sur le genre. Les noms des expert(e)s susceptibles d’intervenir dans les cycles de formation sur l’égalité seront répertoriés »

« La formation des formateurs et formatrices ainsi que la formation des personnels se destinant à travailler auprès d’enfants, d’adolescent(e)s, de jeunes adultes, doivent comprendre une formation au genre et à l’égalité »

Vous l'aurez compris, la théorie du genre à l'école, ça n'existe pas. Par la même occasion, Najat Vallaud-Belkacem nous présente la nouvelle collection automne-hiver 2016-2017 : un joli bonnet à grelot assorti d'un nez rouge.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1732
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par prodigal » ven. 07 oct. 2016, 13:23

Il faudrait quand même préciser l'accusation. Je réponds à propos de l'accusation de mensonge, adressée contre Najat Valhaud-Belkacem en réponse à des propos du pape François. Je ne nie pas l'intérêt des documents que vous avez postés, et je crois faire le même jugement que vous quant à leur qualité littéraire, mais de quoi s'agit-il?
Deux d'entre eux sont de provenance syndicale. Les syndicats sont libres en France, et chacun est libre d 'en penser ce qu'il veut. Donc, je ne vois pas le rapport avec l'accusation.
Le troisième en revanche a un caractère semi-officiel, en tant que document de travail. C'est par ce genre de documents en effet que se précisent les intentions du législateur, même si en pratique elles ne sont évidemment pas forcément suivies.
Qu'apprend-on? D'une part que le ministère est fermement décidé à lutter contre les inégalités entre filles et garçons, non seulement en pratique, mais aussi en enseignant l'égalité comme une valeur à défendre. D'autre part que cet enseignement de l'égalité gagnera à déconstruire les stéréotypes par lesquels la domination masculine se perpétue.
Tout ceci, non seulement Najat Valhaud-Belkacem ne le nie pas, mais bien au contraire elle le revendique, en assumant sa fierté de mener ce combat qui la touche personnellement. Donc, le moins qu'on puisse dire est qu'elle a fait connaître ses intentions et n'a pas menti. D'autre part, ses propos récents se limitent à dire ce qui est vrai, à savoir que nulle part il n'est préconisé d'enseigner une "théorie" (mal définie par ses détracteurs) qui s'appellerait la "théorie du genre". Je crois que si c'était un mensonge quelqu'un en aurait facilement trouvé la preuve, non?
Il faudrait donc savoir ce que l'on veut, et aussi ce que l'on refuse. Ce serait plus constructif que d'inventer des fantômes. On peut par exemple estimer qu'il ne faut pas enseigner l'égalité hommes-femmes, ni les valeurs de la république. On pourra peut-être trouver ça et là quelques enseignements douteux qu'il faudrait amender. Il y a eu d'ailleurs paraît-il naguère (je n'en ai eu vent que dans les media) des dérives dans les expérimentations relatives aux enseignements de l'égalité. Bon ordre y a été mis (paraît-il, toujours) suite aux interventions des parents (surtout musulmans) menaçant de boycotter l'école. Cela confirme mon hypothèse : le conditionnement idéologique à l'école n'a lieu que si les parents le souhaitent.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par Cepora » ven. 07 oct. 2016, 14:10

Une chose est d'enseigner l'égalité de droit entre les hommes et les femmes, la lutte contre la discrimination des personnes homosexuelles, une autre est celle de déconstruire la complémentarité des sexes, en attribuant à cette réalité objective un caractère stéréotypique, pour la réduire à une simple conception subjective. Il s'agit d'une idéologie, d'une doctrine philosophique, ce sont des croyances parfaitement définies et identifiées contrairement à ce que vous laissez entendre, et prétendre que cette théorie n'est pas promue à l'intérieur même du système éducatif est un mensonge.

Avatar de l’utilisateur
axou
Barbarus
Barbarus

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par axou » ven. 07 oct. 2016, 18:00

Cepora a écrit :Une chose est d'enseigner l'égalité de droit entre les hommes et les femmes, la lutte contre la discrimination des personnes homosexuelles, une autre est celle de déconstruire la complémentarité des sexes, en attribuant à cette réalité objective un caractère stéréotypique, pour la réduire à une simple conception subjective. Il s'agit d'une idéologie, d'une doctrine philosophique, ce sont des croyances parfaitement définies et identifiées contrairement à ce que vous laissez entendre, et prétendre que cette théorie n'est pas promue à l'intérieur même du système éducatif est un mensonge.
Attention, il ne faut pas confondre les études sur le genre et la "théorie du genre". Le genre, c'est le sexe social : le comportement attendu de la personne, dans une culture donnée, en fonction de son sexe biologique. Des sociologues travaillent sur des études de genre dans les différents terreaux culturels sur la planète. Chaque culture, en effet, peut enfermer l'homme et la femme dans des stéréotypes qui risquent de limiter leur futur développement personnel et professionnel.
un exemple de stéréotype qui était très fort quand j'étais à l'école dans les années 80 : les hommes sont bons en maths et vont faire des carrières scientifiques, les femmes sont bonne en français et vont faire des études littéraires. Des scientifiques s'en étaient ému et avaient dit qu'il fallait encourager les filles vers les carrières scientifiques. En effet, on s'était aperçu que les filles répondaient au stéréotype, à ce qu'on attendait d'elle et peu pensaient aux carrières scientifiques.
C'est ça une étude de genre, c'est comprendre ce qu'il y a derrière une différence de comportement entre hommes et femmes. est ce biologique ou est ce culturel? Et travailler sur le genre, oui, apporte des éléments de lutte contre les discriminations sexuelles : elles démontrent bien souvent la part de conditionnement culturel dans les comportements de discrimination.
C'est une bonne chose de proposer indistinctement aux enfants des jeux "masculins" ou "féminins", de proposer aux filles aussi du karaté et aux garçons aussi de la danse classique : il s'agit d'ouvrir les possibles, de ne pas se limiter. C'était ça au départ, l'ABC de l'égalité. il y a du avoir quelques dérapages et cela a été recadré.

on très très loin du changement de sexe ! parler du genre ne signifie pas qu'on est dans une théorie fumeuse qui proclamerait que les sexes biologiques sont interchangeables. parler du genre, c'est parler de sociologie, c'est user d'outils sociologiques pour comprendre comment fonctionne une société donnée, et c'est mettre le doigt sur notre manière de vivre et de nous comporter en fonction de ce que nous sommes hommes ou femmes. Je trouve cela passionnant.
Que certains militants LGBT en profitent pour mettre leur grain de sel et défendre leur bout de gras et semer le trouble, c'est bien possible. (raison de plus pour ne pas faire comme eux !)
Dans les documents de Paxet bonum, il y a 2 photos dans un livre de classe montrant un jeune homme maigre et une sportive très masculine accompagnées de textes totalement abscons que personne ne peut comprendre avant d'avoir fumé la moquette...Là, on est juste dans la démonstration que l'androgynie existe. Et alors ? l'auteur devait couver une profonde dépression...

Je fais confiance aux professeurs pour recadrer la question quant il y a lieu et au bon sens des jeunes . Quant à la ministre, je trouve tous ces propos normaux sur le sujet, je ne comprends pas du tout ce qu'on peut lui reprocher. et j'approuve son combat pour l'égalité entre hommes et femmes.

Bien à vous,
Axou

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par PaxetBonum » ven. 07 oct. 2016, 20:38

prodigal a écrit :D'autre part, ses propos récents se limitent à dire ce qui est vrai, à savoir que nulle part il n'est préconisé d'enseigner une "théorie" (mal définie par ses détracteurs) qui s'appellerait la "théorie du genre". Je crois que si c'était un mensonge quelqu'un en aurait facilement trouvé la preuve, non?
Bonsoir Prodigal,


Au risque de me répéter, je pense qu'il est essentiel de s'entendre sur ce que l'on place dans la 'théorie du genre' afin de pouvoir juger si Mme Belkacem a menti ou pas.
Dans mon acceptation elle est belle et bien une menteuse quand elle fait passer le pape pour un benêt manipulé par des intégristes qui lui ont fait croire que la théorie du genre était dans les manuels scolaires français.
Cf : https://previews.fichier-pdf.fr/2013/12 ... emme-2.jpg

Mais pourquoi ne pas la juger à l'aune de sa propre conception de la théorie du genre qu'elle nous dit ne pas exister ?

Extrait d’un entretien donné par Najat Vallaud-Belkacem à 20minutes.fr en août 2011 :

20minutes.fr : En quoi la « théorie du genre » peut-elle aider à changer la société ?

Najat Vallaud-Belkacem : La théorie du genre, qui explique « l’identité sexuelle » des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.


Bref pour elle la théorie du genre explique l'identité sexuelle des individus… touche l'inégalité hommes-femmes, l'homosexualité…
C'est précisément ce que contient cette page d'un manuel scolaire utilisé dans les classes françaises.

Donc c'est bien une menteuse.
Et elle a comme acceptation de la théorie du genre la même que moi : une infiltration par la sexualisation des enfants (via prévention sida), une perte des repères naturels (via la lutte contre l'homophobie…) sous couvert d'une vertueuse recherche d'égalité homme-femme (qui est en fait une négation des genres et de leurs inclinations naturelles).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par PaxetBonum » ven. 07 oct. 2016, 20:56

axou a écrit : C'est une bonne chose de proposer indistinctement aux enfants des jeux "masculins" ou "féminins", de proposer aux filles aussi du karaté et aux garçons aussi de la danse classique : il s'agit d'ouvrir les possibles, de ne pas se limiter. C'était ça au départ, l'ABC de l'égalité. il y a du avoir quelques dérapages et cela a été recadré.
Les ABC de l'égalité ce n'est pas simplement cela, c'est bien plus pervers.
C'est semer le trouble dans la tête d'enfant dés 3 à 7 ans non en le proposant tous les jeux mais en leur imposant de jouer à tous les jeux.
C'est du travaille de sape pour préparer l'étape suivante : puisque tu peux jouer à des jeux habituellement réservés aux filles, es-tu sûr d'être un garçon ? Allons mon petit, c'est la société patriarcale qui t'a imposé cette vision, libère-toi et choisis par toi-même ton genre…
Il n'y a plus qu'à placer un wc indéterminé au centre de celui des garçons et des filles et le clou est définitivement enfoncé pour lobotomiser ces petits cerveaux en devenir.
axou a écrit : Que certains militants LGBT en profitent pour mettre leur grain de sel et défendre leur bout de gras et semer le trouble, c'est bien possible.
Ils ne profitent pas, ils sont invités et subventionnés pour pervertir les enfants dés le plus jeune âge.
Par exemple la ligne azur, lecrips… à qui les portes des écoles sont grandes ouvertes.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par Cepora » ven. 07 oct. 2016, 22:42

axou a écrit :Attention, il ne faut pas confondre les études sur le genre et la "théorie du genre".
Allez expliquer cela à ceux qui promeuvent cette théorie dans les écoles, car je ne fais que reprendre exactement leurs termes, à savoir « déconstruire la complémentarité des sexes ». Mais pourquoi ignorez-vous cette volonté clairement revendiquée ? Force est de constater que l'objectif n'est pas de promouvoir une éducation neutre à prétention unisexe, qui serait peut-être défendable, non, il s'agit davantage d'un conditionnement, d'une « déconstruction », ou en d'autres termes, d'une rééducation culturelle.

Que l'on y retrouve la propagande des associations et lobbies homosexuels et féministes n'a rien de surprenant.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1732
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par prodigal » sam. 08 oct. 2016, 11:01

Chers PaxetBonum et Cepora,
la discussion ne sert plus à rien, puisque nous ne parlons pas de la même chose, et que ce dont vous voulez parler ne m'intéresse pas (j'ai d'ailleurs peu de lumières sur le sujet) tandis que ce dont j'aurais aimé parler ne vous intéresse pas.
Ce dont vous voulez parler : de vos ennemis (dont certains, bien sûr puisqu'ils sont partout n'est-ce pas, grenouillent autour de l'éducation nationale) et de leur idéologie, j'ai nommé Mme Valhaud-Belkacem et ce que vous appelez le lobby LGBT.
Ce dont j'aurais préféré parler : de la réalité de l'éducation nationale, et de ce que peut et doit faire un professeur respectueux (comme l'immense majorité d'entre eux) de la liberté de conscience, dans l'état actuel de la législation et des programmes. Je soutiens que ce professeur n'est absolument pas contraint d'enseigner quoi que ce soit qui choquerait la majorité des parents.
Donc, c'est fini en ce qui me concerne, j'en ai assez dit.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par PaxetBonum » sam. 08 oct. 2016, 13:24

prodigal a écrit : Ce dont j'aurais préféré parler : de la réalité de l'éducation nationale, et de ce que peut et doit faire un professeur respectueux (comme l'immense majorité d'entre eux) de la liberté de conscience, dans l'état actuel de la législation et des programmes. Je soutiens que ce professeur n'est absolument pas contraint d'enseigner quoi que ce soit qui choquerait la majorité des parents.
Donc, c'est fini en ce qui me concerne, j'en ai assez dit.
Cher Prodigal,

Effectivement on va avoir du mal à s'entendre car vous évoquez autre chose que votre première interrogation.
Initialement vous cherchiez à savoir si on pouvait accuser de mensonge Mme Belkacem quand elle prétend qu'il n'y a rien dans les manuels scolaires français qui parle de la théorie du genre.
Sauf erreur j'ai apporté la preuve de son mensonge.

A votre nouvelle interrogation : 'ce que peut et doit faire un professeur respectueux (comme l'immense majorité d'entre eux) de la liberté de conscience, dans l'état actuel de la législation et des programmes', je puis aussi répondre.
Dieu merci effectivement la majorité des enseignants, ayant les idées claires comprennent la vacuité de ces théories et leurs dangers. Certains plus prosaïquement verront naturellement plus d'importance à enseigner leur matière que ces dérives inutiles.
Donc un professeur respectueux de ses élèves pourra aujourd'hui, occulter toutes ces notions de la théorie du genre et ne pas les évoquer dans ses enseignements. Qu'il en soit béni !
Mais demain ?
Car comme je l'ai dit il s'agit d'un travail de sape qui par définition est un travail de longue haleine, qui ne touche pas un enseignant hic et nunc mais des générations d'enseignants si nous ne faisons rien. Si le pape parle de colonisation des esprits c'est parce qu'il sait que c'est un travail long et lent comme une colonisation d'un territoire géographique.
Les enseignants formés actuellement commencent à être formatés sur ces sujets. Certains vont résister (Deo Gratias !), d'autres vont composer et d'autres vont gober la couleuvre toute crue… pour la revomir à leurs élèves tout en pensant bien faire !
Voyez la vidéo de la formation subventionnée proposée aux enseignants. Imaginez qu'un seul d'entre eux adhère à cette conférence et la mette en pratique, combien d'enfant sacrifiera-t-il sur la durée d'une carrière ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1732
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par prodigal » sam. 08 oct. 2016, 13:54

PaxetBonum a écrit :Effectivement on va avoir du mal à s'entendre car vous évoquez autre chose que votre première interrogation.
Initialement vous cherchiez à savoir si on pouvait accuser de mensonge Mme Belkacem quand elle prétend qu'il n'y a rien dans les manuels scolaires français qui parle de la théorie du genre.
Cette question ne m'intéresse que parce qu'elle implique l'autre, à savoir si les professeurs sont, oui ou non, enjoints de faire admettre comme vrai à leurs élèves ce qui s'appellerait "théorie du genre". La réponse est non.
PaxetBonum a écrit :Sauf erreur j'ai apporté la preuve de son mensonge.
Non, absolument pas. Vous avez apporté la preuve qu'elle a des convictions qui la poussent du côté des études de genre, mais pas qu'elle ait imposé que ces convictions soient enseignées (que ce soit par prudence, délicatesse, ou pour en avoir été empêchée, peu me chaut). De cela j'étais déjà convaincu.
Quant à ce que vous dites sur "demain", bien des nuages noirs planent sur nos têtes, et des pires! Mais l'intervention de la ministre porte sur aujourd'hui.
Demain, sans doute, vous verrez un ministre de droite et vous ne verrez pas de différence. Mes talents de pythonisse s'arrêtent là!
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par PaxetBonum » lun. 10 oct. 2016, 8:53

prodigal a écrit :
PaxetBonum a écrit :Sauf erreur j'ai apporté la preuve de son mensonge.
Non, absolument pas. Vous avez apporté la preuve qu'elle a des convictions qui la poussent du côté des études de genre, mais pas qu'elle ait imposé que ces convictions soient enseignées (que ce soit par prudence, délicatesse, ou pour en avoir été empêchée, peu me chaut). De cela j'étais déjà convaincu.
Quant à ce que vous dites sur "demain", bien des nuages noirs planent sur nos têtes, et des pires! Mais l'intervention de la ministre porte sur aujourd'hui.
Demain, sans doute, vous verrez un ministre de droite et vous ne verrez pas de différence. Mes talents de pythonisse s'arrêtent là!
Encore une fois je n'ai répondu que sur l'interrogation : la théorie du genre se trouve-t-elle dans les manuels scolaires français ?
C'est ce qu'évoquait le pape et qu'a nier Mme Belkacem en l'invitant à allez les lire par lui-même.
Donc oui aujourd'hui la théorie du genre existe dans les manuels scolaires français, n'en déplaise à Mme Belkacem (et je prends pour juger de cela ses critères propres de la théorie (étude ) du genre.

Merci d'avoir enrichi mon vocabulaire d'une nouveau mot : 'pythonisse', j'ai peur malgré tout de ne pas le retenir eu égard à mon grand âge…
Dernière modification par PaxetBonum le lun. 10 oct. 2016, 21:24, modifié 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2889
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par Suliko » lun. 10 oct. 2016, 18:40

déconstruire la complémentarité des sexes
Ne pensez-vous pas que considérer que garçons et filles doivent avoir les mêmes ambitions, à savoir, si possible, faire de hautes études, trouver un bon travail et poursuivre une carrière, est déjà une manière de déconstruire cette complémentarité des sexes? Parce qu'au fond, le discours de la majorité des médias s'accorde pour juger positive l'entrée massive des femmes dans le monde du travail et un certain carriérisme. Autrement dit, le fait que les femmes avec enfants passent au temps partiel, voire même quittent leur travail pour se consacrer entièrement à leur famille, est vu comme une mauvaise chose, à laquelle il convient de remédier par l'instauration de crèches ou d'un congé paternité (entre autres mesures). Donc, bien avant ces fameux ABC de l'égalité, il y avait déjà de grandes similitudes entre ce que l'on considérait comme le destin idéal d'un homme et celui d'une femme.
Assez longtemps la foule a entendu parler de ce qu'on appelle les droits de l'homme ; qu'elle entende parler quelquefois des droits de Dieu ! (Léon XIII)

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Caritas in veritate et théorie du genre par Mgr Tony Anatrel

Message non lu par Christophe67 » mar. 18 oct. 2016, 16:13

Bonjour Prodigal,


Désolé pour le retard mais j'ai été très occupé ces derniers temps aussi je n'ai pas suivi tout le débat depuis ma dernière intervention.
Comme vous stipulez faire parti du corps enseignant, ma question est très simple :

Avez vous pris connaissance des documents à destination des enfants qui par des questionnaires cherchent à les "définir" dans un genre ?

Ce serait dommage, étant donné que c'est le le ministère de l'éducation nationale qui a envoyé ce type de document sur la "Ligne Azur", et a été condamné par le conseil d'état dans le sujet dont nous débattons pour "non respect de la neutralité du service public de l’éducation nationale". Par souci d'appuyer des faits je vous mets en référence la décision du conseil d'état :

CE, 15 octobre 2014

Les faits et la procédure :

Le Conseil d’État a été saisi, le 5 juillet 2013, d’une requête de la Confédération nationale des associations familiales catholiques tendant à l’annulation d’une lettre du ministre de l’éducation nationale, datée du 4 janvier 2013, relative à la mise en place d’une campagne nationale d’information sur les discriminations en milieu scolaire.
Cette campagne concernait notamment la lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle dans les établissements d’enseignement secondaire. Le ministre demandait, en particulier, aux recteurs de diffuser dans les établissements des affiches et des tracts invitant les élèves à consulter le site internet de la « Ligne azur » et à utiliser sa ligne d’écoute téléphonique pour obtenir des informations sur les questions relatives à l’orientation sexuelle.

Certes l'orientation sexuelle englobe un sujet plus vaste que la théorie du genre tel que l'homosexualité. Mais j'attire votre attention sur cette phrase en apparence anodine "des prises de position sur divers sujets relatifs à l'identité sexuelle" (fin du 1 dans la décision).
Ces "prises de position" sont celles avancées par Eric Zemmour dans une vidéo qui datait de 2014, il me semble, et de documents conservés par des enseignants sur le sujet - et diffusés eux sur la Ligne Azur - parmi lesquels j'essaie de récupérer ceux dont je parlais (probablement en Novembre quand je verrai la personne).

Ne pas les avoir vus est un fait, mais prétendre qu'ils n'aient pas existé sur le simple fait de témoignages, tout aussi crédibles que les nôtres, n'a pas plus force de preuve.

Il existe d'autres documents accablants et qui concernent le programme lui-même mais on verra plus tard sur ce sujet.


Cordialement.

PS: comme vous l'aurez certainement constaté je recentre sur l'EN, et non sur la personne de NVB qui ne m'intéresse pas le moins du monde également, car c'était monsieur Vincent Peillon le ministre à la date de la procédure auprès du C.E.
Dernière modification par Christophe67 le mar. 18 oct. 2016, 16:34, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités