Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifester

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par stephlorant » ven. 20 mai 2011, 14:59

PriereUniverselle a écrit :
La vraie question qui s'est toujours posée hier comme aujourd'hui, et que personne oublie, c'est pourquoi 227.000 jeunes filles et femmes de France refusent d'affronter leur grossesse ?..... Dans le même genre de question pourquoi le port du pantalon s'est généralisé chez les filles, jeunes filles et femmes ?[/color]
Ce que je crois, et je suis sans doute affreusement pessimiste, c'est que ces jeunes femmes - tout comme leurs compagnons masculins, ne veulent pas affronter... "un certain regard" de la modernité.

Mais c'est beaucoup plus pénible pour une jeune femme de songer soit à garder son enfant (comme on garde quelque chose qu'on n'avait pas vraiment désiré) que pour le garçon qui culpabilise sans doute, mais sait qu'il ne risque pas grand chose s'il ne dit pas, par amour : moi, cet enfant, je le voudrais bien et je suis prêt à m'y engager.

Je crois aussi que la pseudo "libération de la femme" a finalement débouché sur de plus graves arbitraires au niveau de la sexualité.
Fondamentalement, pourquoi avoir séparé l'amour de la sexualité. Pourquoi avoir dit: une chose n'est pas forcément liée à l'autre ?

Mais j'avoue que je dois paraître complètement dépassé !!!
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par cath1250 » ven. 20 mai 2011, 15:15

Vous savez, on vit dans une société qui devient allergique à la Vie.

début des années 90, j'étais enceinte de mon premier enfant, je travaillais. J'avertis comme se doit mon employeur de mon état - chaque année, nous faisions l'objet d'une évaluation. Les années précédentes j'étais excellente dans mon travail et cette année là, je ne valais plus tripette: mauvaise évaluation car avant de prévenir la DRH par écrit j'aurais du prévenir verbalement mon chef direct. A part çà mon travail était correct, mais pour ce simple fait (qui pouvait porter à conséquence) l'évaluation était mauvaise. L'entretien s'est terminé sur une phrase choc: "ces bonnes femmes qui travaillent, quelle plaie quand elles tombent enceinte". Il y a des fois où on regrette de ne pas avoir sur soi un enregistreur (je parle de mon cas mais bien d'autres collègues ont vécu pareil).

plus de vingt ans après: je constate que c'est toujours pareil sur le lieu du travail : les femmes qui "tombent enceinte" sont mal vues, ce sont des absences de longues durée en vue, et après des congés d'allaitement, et des congés de maladie, bref.... c'est que de la misère pour l'employeur. j'ai même entendu dire que dès lors qu'une profession se féminise, c'est sa mort assurée.

Dans le même temps, la femme qui choisit de rester à la maison pour s'occuper de ses enfants c'est une paresseuse ou une idiote (aux yeux de la collectivité, pas aux miens). Et si son mari largue un jour cette femme qui était complètement dépendante de lui, ben elle n'a plus qu'à s'en mordre les doigts et bonne chance pour trouver du travail quand on est résté "hors circuit" durant plusieurs années.

A côté de çà, j'entends des collègues sans enfants claironner qu'il faudrait supprimer les allocations famililales, car tout le monde doit payer pour les gosses des autres, ceux qui choisissent d'avoir des gosses n'ont qu'à assumer.... et vlan...


Alors, oui, il y a un vrai problème de société. Et pourtant il y a des lois qui sont sensées protéger la femme enceinte depuis fort longtemps. Mais dans la pratique quotidienne, il en va tout autrement.

Il est vraiment difficile aujourd'hui d'être une femme (la version "femme des années 2000 de Sardou l'exprime bien). Qu'est ce qu'on à gagné???? en plus de nos corvées ménagères et de l'éducation des enfants, on a le droit d'aller bosser à l'extérieur à temps plein, le devoir de s'assumer financièrement (je connais des couples mariés où chacun doit contribuer à part égale au ménage même si l'un des deux n'a qu'un petit salaire), le devoir d'être disponible pour les ardeurs de Monsieur avec en plus bien sûr l'obligation d'y prendre du plaisir et de la montrer au risque de passer pour la frigide de service. Et si à force d'avoir ingurgité la pilule pendant des années vous vous chopez un cancer du sein ou autre (bien que rien ne le prouve scientifiquement, je reste convaincue que çà joue un rôle - chez les vétérinaires ils proscrivent la pilule pour les animaux à cause des cancers des mamelles qui arrivent à coup sûr - bizarre non, l'être humain est pourtant un mammifère) ben, il y a de fortes chances pour que Monsieur se casse vite fait.

MAIS CERTES, je que je décris là ne concerne pas tout le monde et BIEN SUR qu'il y a des hommes bien qui ne font pas çà, MAIS BON SANG, pensez bien que ces hommes là deviennent rares. Et c'est pour çà aussi que beaucoup de femmes sont plongées dans le désarroi. Une grossesse dans des conditions optimales (entourage présent, grossesse désirée, etc) c'est déjà déstabilisant car on a peur, messieurs, peur de ne pas être à la hauteur, peur de l'accouchement. Quand on apprend qu'on porte la vie, on est fragile, notre corps s'épuise durant un temps, notre esprit aussi, on est fragile.

Donc, il est vrai qu'il faut prendre le problème à la base et en numéro 1 : éduquer les enfants, les jeunes à l'Amour (et donc aussi à la sexualité), au respect... cela se fait dans les milieux chrétiens PRATIQUANTS, mais combien sont ils? comment élargir cette éducation à ceux qui refusent la religion? Dans les écoles, il y a un cours d'éducation sexuelle de 2 heures (en tout cas là où étaient mes enfants) : les jeunes reçoivent un fascicule avec les pratiques à risque (au niveau sida, maladie autre): avec les dessins de ces pratiques à risque ainsi que les pratiques pouvant entrainer une grossesse - on n'y parle à aucun moment qu'idéalement pour accomplir ces actes il faut l'amour. Mais on joint les contacts de planning familiaux. (ha oui, mes enfants étaient une école catho pourtant) .
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 15:22

ti'hamo dit :

L'idée la plus répandue, comme un lieu commun et quasiment un dogme, bien implantée dans les esprit, c'est qu'un enfant est d'abord le projet de ses parents, et doit être désiré pour être heureux, et ne doit pas naître s'il ne peut pas être heureux.
L'idée la plus répandue c'est un matérialisme total qui applique à l'être humain et à l'amour humain les règles du marché capitaliste.

Si on ne change pas cela, les moyens financiers ne changeront rien sur le fond.
(cela dit, il y a donc bien en effet des moyens purement matériels qui seront mis en œuvre en premier, car ce sont les plus immédiatement disponibles, ceux dont les effets sont les plus rapides,
et un travail de fond, moral, indispensable, mais qui œuvre sur le long terme et ne peut donner de fruits qu'avec beaucoup de temps : il est donc clair qu'il serait absurde d'attendre les résultats complets de ce travail de fond avant de mettre en place les solutions matérielles).



Réponse :

Tout doit être fait en même temps et non l'un après ou avant l'autre ! C'est un travail de fond, mais surtout un travail sur la mentalité des hommes, qui en bons égoïstes, comme le problème ne les touche pas directement "à tomber enceinte", laissent aux femmes seules le soin de résoudre ses problèmes.....

Et puis de vous à moi, combien existent-ils de femmes au Parlement : Assemblée Nationale et Sénat pour porter à l'attention de la multitude Machiste ce problème au grand jour ? .... Elles ont déjà un mal fou à se faire reconnaître parmi leurs collègues masculins !

Et pour changer la donne dans les conseils d'administration des grandes entreprises, combien y a t'il de femmes en France ?......Pour contrecarrer le malthusianisme ambiant et défendre le fait féminin par le chômage, la précarité féminine , les cellules familiales mono parentales féminines qui ne cessent de croître et qui sont le plus touchées par la crise ?

L'omerta masculine existe bien dans notre société Française bien latine......

Et vos aggressions verbales n'y changeront rien ! Parce que c'est une réalité que tout le monde peut vérifier dans sa vie quotidienne.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 mai 2011, 15:25

PriereUniverselle a écrit :Ti'hamo et PaxetNonum Revoyez vos copies ! 270.000 femmes par an en France ne sont pas enceintes du Saint-Esprit mais d'un Homme !

La responsabilité de 270.000 hommes est engagée !........et 2.700.000 hommes tous les 10 ans !

Arrêtez de faire comme DSK, de vous voiler la face et de ne trouver des problèmes que chez les femmes !

Je vais créer une prière dans ce sens ! Bonne idée !

Bien à vous dans la Fraternité en Christ.

Bon, revoyez votre copie
La responsabilité des 270 000 femmes est aussi engagée !… et 2.700.000 femmes tous les 10 ans !
Non en fait moins de femmes au total car comme le montre les études il y a de plus en plus de femmes qui avortent périodiquement
Là finalement vous avez raison il y a moins de femme que d'hommes du coup, quoique il y a certainement des hommes qui se conduisent plusieurs fois de manière à aboutir à un avortement… donc égalité la balle au centre

Contrairement à vous nous ne voyons pas ce problème de l'avortement comme un problème sexiste
Ce n'est pas la faute des femmes, ce n'est pas la faute des hommes, c'est la faute des deux, car c'est un problème moral à la base
Et un problème moral n'est pas sexiste

Voler ce n'est pas bien, pour les hommes comme pour les femmes
Tuer ce n'est pas bien, pour les hommes comme pour les femmes
Mentir ce n'est pas bien, pour les hommes comme pour les femmes… etc

La morale n'a pas de sexe, cessez d'en faire un combat féministe
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 mai 2011, 15:32

PriereUniverselle a écrit :
L'omerta masculine existe bien dans notre société Française bien latine......

Et vos aggressions verbales n'y changeront rien ! Parce que c'est une réalité que tout le monde peut vérifier dans sa vie quotidienne.
Vos agressions verbales non plus d'ailleurs (tiens vous faites une faute que je commets souvent : aggression avec 2 g !)
Oui, au quotidien nous vérifions la déliquescence des mœurs de toute part, chez les vieux, chez les jeunes, chez les hommes, chez les femmes, chez les chauves, chez les maigres, chez les pauvres, chez les riches…

L'omerta est une loi du silence de la mafia
Allez-vous nous parler d'une mafia masculine ?
D'un complot interplanétaire masculin contre les femmes de l'univers ?

Pourquoi refusez-vous d'entendre les hommes qui s'opposent à ce que vous dénoncez ?
Me faudra-t-il devenir transsexuel pour que vous commenciez à nous écouter sans nous renvoyer des tartes à la crème anti mââââchistes ?
Ti hamo on pourrait avoir un tarif de groupe pour l'opération ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 15:34

Pour tout le monde :

Et c'est surtout donner l'exemple soi même par une morale et un comportement irréprochable, aussi bien chez les décideurs à la tête de notre gouvernement qu'à tous les étages de la hiérarchie, et des postes de direction aux noeuds de pouvoirs économique, politique, sociaux , religieux, etc.....

Alors là il y a un gros , un énorme, un immense travail à mettre en oeuvre......

Réfléchir et trouver les pôles innovateurs dans des actions globales.....beaucoup de pédagogie pour toucher les jeunes de 13 à 28 ans au minimum !
Dernière modification par PriereUniverselle le ven. 20 mai 2011, 16:02, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 mai 2011, 15:48

PriereUniverselle a écrit :Pour tous le monde :

Et c'est surtout donner l'exemple soi même par une morale et un comportement irréprochable, aussi bien chez les décideurs à la tête de notre gouvernement qu'à tous les étages de la hiérarchie, et des postes de direction aux noeuds de pouvoirs économique, politique, sociaux , religieux, etc.....

Alors là il y a un gros , un énorme, un immense travail à mettre en oeuvre......

Réfléchir et trouver les pôles innovateurs dans des actions globales.....beaucoup de pédagogie pour toucher les jeunes de 13 à 28 ans au minimum !
Là on est d'accord
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 16:00

PaxetBonum a écrit :
PriereUniverselle a écrit :
L'omerta masculine existe bien dans notre société Française bien latine......

Et vos aggressions verbales n'y changeront rien ! Parce que c'est une réalité que tout le monde peut vérifier dans sa vie quotidienne.
Vos agressions verbales non plus d'ailleurs (tiens vous faites une faute que je commets souvent : aggression avec 2 g !)
Oui, au quotidien nous vérifions la déliquescence des mœurs de toute part, chez les vieux, chez les jeunes, chez les hommes, chez les femmes, chez les chauves, chez les maigres, chez les pauvres, chez les riches…

L'omerta est une loi du silence de la mafia
Allez-vous nous parler d'une mafia masculine ?
D'un complot interplanétaire masculin contre les femmes de l'univers ?

Pourquoi refusez-vous d'entendre les hommes qui s'opposent à ce que vous dénoncez ?
Me faudra-t-il devenir transsexuel pour que vous commenciez à nous écouter sans nous renvoyer des tartes à la crème anti mââââchistes ?
Ti hamo on pourrait avoir un tarif de groupe pour l'opération ?
:rire: :rire: :rire: :rire: :rire: :rire: :rire: éclats de rire ! Remarquez ça fait du bien ! Et ça ne fait aucun mal à personne de rire, c'est très sain !

Mille excuses pour agression (avec deux gg, je n'ai pas vu mon doigt taper deux fois ! Mince, je suis à la dictée de Monsieur Pivot :rire: )

Je ne prône pas le combat féministe ! Nous sommes quasi clonés (je plaisante :rire: ) avec Adam, puisqu'Eve sort d'une ses côtelettes !

Transsexuel c'est le 3ème Sexe ? Ouf ! Ça devient compliqué là, pente descendante que je ne maîtrise pas ! Je ne vais pas m'y aventurer :rire:
Je ne monte pas plus haut que le 3ème étage (Père-Fils-Saint-Esprit) et je m'y arrête, c'est ma destination. :rire: :rire:


Pour revenir un brin sérieux, Je pense que la nature humaine après la chute du jardin d'Eden, n'a pas suivi les conseils judicieux du Bon Dieu, et à créer des structures de société sur terre qui avantagent bougrement le plus fort. Tout doucement les choses s'inversent depuis l'accès des femmes aux votes, qui apportent des aménagements plus harmonieux. Pour le moment ce sont des actions que je considère bien timides.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 mai 2011, 16:07

Heureux de vous avoir fait rire
Il me semble que cela a permis de vous sortir un peu de votre misandrie

C'est amusant comme les femmes sont attachées au vote
Moi ça fait longtemps que je ne crois plus à la démocratie et que mon droit de vote me pèse
Je n'y vais que par devoir d'état
Choisir entre le mal est le pire c'est toujours décevant
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 mai 2011, 16:11

PriereUniverselle a écrit :

Pour revenir un brin sérieux, Je pense que la nature humaine après la chute du jardin d'Eden, n'a pas suivi les conseils judicieux du Bon Dieu, et à créer des structures de société sur terre qui avantagent bougrement le plus fort. Tout doucement les choses s'inversent depuis l'accès des femmes aux votes, qui apportent des aménagements plus harmonieux. Pour le moment ce sont des actions que je considère bien timides.
Clairement le plan de Dieu n'a pas été suivi
Oui, souvent l'homme a eu tendance à user de sa force contre les femmes
Mais la femme a su user de son pouvoir de persuasion et de manipulation

Je serais prêt à convenir que l'homme a dévié du plan de Dieu en premier, rendant la vie de la femme inadéquat avec le plan de Dieu
Mais la femme croit tenir sa revanche en se faisant homme… et là le monde va déchanter à nouveau
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Iulita
Censor
Censor
Messages : 121
Inscription : mer. 04 mai 2011, 8:46

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par Iulita » ven. 20 mai 2011, 17:21

cath1250 a écrit :

A côté de çà, j'entends des collègues sans enfants claironner qu'il faudrait supprimer les allocations famililales, car tout le monde doit payer pour les gosses des autres, ceux qui choisissent d'avoir des gosses n'ont qu'à assumer.... et vlan...
A cela il y a une réponse simple : ce sont les enfants qu'elles n'ont pas qui payeront leur retraite (ça s'appelle la solidarité). :-D

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 17:38

PaxetBonum a écrit :
PriereUniverselle a écrit :

Pour revenir un brin sérieux, Je pense que la nature humaine après la chute du jardin d'Eden, n'a pas suivi les conseils judicieux du Bon Dieu, et à créer des structures de société sur terre qui avantagent bougrement le plus fort. Tout doucement les choses s'inversent depuis l'accès des femmes aux votes, qui apportent des aménagements plus harmonieux. Pour le moment ce sont des actions que je considère bien timides.
Clairement le plan de Dieu n'a pas été suivi
Oui, souvent l'homme a eu tendance à user de sa force contre les femmes
Mais la femme a su user de son pouvoir de persuasion et de manipulation

Je serais prêt à convenir que l'homme a dévié du plan de Dieu en premier, rendant la vie de la femme inadéquat avec le plan de Dieu
Mais la femme croit tenir sa revanche en se faisant homme… et là le monde va déchanter à nouveau


Enfin on arrive au nœud du problème ! La femme ne cherche aucune revanche en faisant l'homme....J'explique ! Les guerres de 1870 et 1914 où de nombreux morts , et 1940 de nombreux prisonniers de guerre engagés dans les STO, ont obligé les femmes à travailler à la place des hommes, en prenant à leur charge seule toutes les responsabilités pour faire tourner la maison et les champs . L''immense demande en main d'œuvre créée par le développement accéléré industriel a contribué à enrôler les femmes dans les usines. A la fin de la guerre en 1945, les maris saufs revenus des camps ont contribué à améliorer le salaire des ménages. Vient ensuite l'après des 30 glorieuses. L'économie stagne, les prix augmentent, un salaire ne suffit plus à faire vivre une famille, alors les femmes reprennent du service, rentrent dans l'économie, tout en gardant à leur seule charge toute la maintenance et cumulent sur une seule tête plusieurs casquettes = s'occuper du complément de salaire familial, par leur engagement dans le travail professionnel, s'occuper du ménage, de leur mari, de l'intendance de toute leur maisonnée, de son rôle de mettre ses enfants au monde, de son rôle de mère à élever ses enfants et de s'occuper de ses parents âgés. Ce sont parfois des triples journées de travail qu'elles font en 24 h, dans un rythme insoutenable. Période "Super Nana" dixit le mot de ma Reine Mère. Elles jonglent comme des artistes, mais physiquement, nerveusement elles trinquent. C'est à cette période que les hommes les lâchent, ils ont des sollicitations nouvelles, des tentations multiples auxquels ils cèdent, les tensions entre les exigences des hommes et la lourde charge des femmes n'est plus tenable. La liberté financière nouvelle pour les femmes fait éclater l'hypocrisie des liens soumis qui les liaient à leur dominateur. Elles n'acceptent plus de faire les frais de tous les efforts dans le couple.


Et à partir de ce moment là chacun fait le décompte de ce que lui rapporte ou non une relation suivie ou non et les engagements contraignants à vivre ensemble. La Société force et façonne les femmes à ressembler aux hommes par la compétition et le travail contraignant ; Jusqu'à s'habiller pareil pour se sentir respectée. Ne pouvant plus assurer tout en même temps, elles demandent à 85 % de divorcer de leur carcan. Eclatement des familles, abandon des familles par les hommes qui ne supportent aucune contrainte, ni être astreint à payer des pensions alimentaires (75 % ne sont pas payées). Il n'était pas dans les habitudes françaises de transmission traditionnelle qu'ils s'investissent au delà de leur travail professionnel. La situation arrive à une détresse absolue au moment de la Loi Veil, qui décide un arrêt de la mortalité des femmes. Les hommes se sont bien tirés quant à eux de tous ces soucis, ils papillonnent au gré de leur fantaisie, et changent tous les 20 ans de femme pour atteindre le Top Hit-parade de la fontaine de jouvence. D'où pour les 50 % qui se marient, 25 % divorcent. Sur les 50 % restant non mariés vivotant à la colle , la stabilité dure entre 2 et 5 ans seulement.


Si on fait le décompte définitif : Il y a une certitude qui découle de tous ces comptes = 25 % des personnes mariés le restent jusqu'à la fin de leur jour. Voyez vous le gouffre que vivent les 75 % autres ?....Quel est le devenir de notre société ? Les enfants ballotés dans les multiples regroupements familiaux épisodiques et les deuils des séparations ? Il y a quelques années les psychologues affirmaient que l'enfant était adaptable à toutes les situations. Quand on les regarde ensuite dans leur vie d'adulte avec le recul nécessaire on remarque qu'à 95 %, ils vont perpétuer à leur tour l'échec du couple qu'ont formé leurs parents.


C'est là dans ce bouleversement de fond en comble du mal vivre ensemble que prend racine l'angoisse, la peur, la terreur de poursuivre une grossesse chez les jeunes femmes qui les conduisent à l'avortement !

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 17:56

Iulita a écrit :
cath1250 a écrit :

A côté de çà, j'entends des collègues sans enfants claironner qu'il faudrait supprimer les allocations famililales, car tout le monde doit payer pour les gosses des autres, ceux qui choisissent d'avoir des gosses n'ont qu'à assumer.... et vlan...
A cela il y a une réponse simple : ce sont les enfants qu'elles n'ont pas qui payeront leur retraite (ça s'appelle la solidarité). :-D

Certains émettent l'étude prospective que d'ici peu il y aura 1 actif pour 2 retraités, je vous laisse imaginer ce que notre société va nous sortir des tiroirs....comme l'euthanasie pour libérer des lits dans les hôpitaux.....et ne pas accepter les transplantations d'organes à partir d'un certain âge ! Et je ne veux même pas m'imaginer ce qu'ils réserveraient aux handicapés !...

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par cath1250 » ven. 20 mai 2011, 19:26

oui, c'est là le drame.
Hitler a fait éliminer ce qui le dérangeait, la société actuelle (sans généraliser bien sûr) est en train de faire pareil, mais d'une manière beaucoup plus sournoise (mille excuse si çà vous choque). je vous crée un centre pour les handicapés, mais il y a deux places dedans, des homes pour les vieux, mais faut réserver 25 ans avant, des hopitaux pour vous soigner, mais si vous n'avez pas une série d'assurances complémentaires privées, surtout, évitez d'y venir, vous sortirez ruiné, on fait les restos du coeur, c'est bien pour l'hiver, comme si l'été on n'avait pas faim, etc etc.... le pouvoir est entre les mains de très peu de personnes, ceux qui dirigent le capitalisme (je parle du capitalisme excessif, le modéré n'étant pas trop mauvais), des gens très intelligents, certes, mais combien sont respectueux de l'humain??? et ils corrompent le politique, obtiennent ce qu'ils veulent par le biais du chantage à l'emploi. La société veut des gens rentables, pour les presser comme des citrons. Sauf que si autrefois les gens portaient sur leur visage leur fatigue et leur misère, aujourd'hui, on leur demande en plus de garder le sourire. Si vous n'êtes pas épanoui, ben franchement, c'est que vous "n'en voulez pas".

Au fait, faut quand même pas idéaliser les femmes non plus, prièreuniverselle, parce que sincèrement, dans les discours contre la maternité, il y a des femmes "cadres supérieurs" (et même à des niveaux inférieurs dans la hiérarchie) qui sont parfois bien plus horribles que certains "super machos" et tiennent des propos "anti bébé" abominables.
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 19:40

C'est exact, ne vous inquiétez pas , je le sais, les femmes raisonnent très souvent maintenant comme les hommes, mais on les a préparées à agir comme ça, on les a instrumentalisées, on les a cadrées pour qu'elles suivent cette direction; d'autant plus que la morale chrétienne disparaît du champ social familial, avec tous les fracas des divorces.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité