Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifester

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » jeu. 19 mai 2011, 17:44


Oh non ! C'est vous qui en avez parlé ! :rire: :rire: :rire: Et je doute qu'elle ait prise cette décision de gaité de coeur ! ne lui faites pas un mauvais procès qui ne lui va pas dans ce contexte précis si souffrant pour des milliers de personnes concernées par ce douloureux problème de l'Avortement !

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1753
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par stephlorant » jeu. 19 mai 2011, 18:17

Statistiques 2009 de l'avortement (IVG) en France


Les statistiques sur l'avortement ont généralement un ou deux ans de retard. Les dernières statistiques, publiées en décembre 2009, portent sur l'année 2007. Le nombre d’avortement est évalué en France 227000 en 2007, d’où un taux d’avortement de 15,2 pour mille femmes. Mme Veil n'avais sans doute pas songé au 'résultat' de sa Loi pour éviter les avortements clandestins... mais cela ne l'a pas empêché d'accepter les plus grands honneurs de l'Etat !

Hélas, sic transit gloria mundi...
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » jeu. 19 mai 2011, 18:34

Vous prêchez une personne totalement convaincue, je ne suis pas pour l'avortement. Mais je ne me trompe pas sur le but poursuivi de Mme Veil qui a fait passé sa loi sur l'avortement. C' était simplement pour ne pas laisser mourir des jeunes femmes dans des avortements de cuisine parce qu'elles savaient qu'elles étaient déterminées à le faire, pour ne pas affronter une grossesse.

La vraie question qui s'est toujours posée hier comme aujourd'hui, et que personne oublie, c'est pourquoi 227.000 jeunes filles et femmes de France refusent d'affronter leur grossesse ?..... Dans le même genre de question pourquoi le port du pantalon s'est généralisé chez les filles, jeunes filles et femmes ?
Dernière modification par PriereUniverselle le jeu. 19 mai 2011, 18:50, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » jeu. 19 mai 2011, 18:39

Ce n'est pas 10, ou 100 ou 1.000 ou 10.000 personnes dont on parle mais d'un nombre dénonçant un grave phénomène de société.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 19 mai 2011, 19:49

PriereUniverselle a écrit : Dans le même genre de question pourquoi le port du pantalon s'est généralisé chez les filles, jeunes filles et femmes ?
Alors là j'attends votre explication avec impatience !
J'ai personnellement soulevé ce phénomène dans un autre topic et j'ai pas été déçu du voyage.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » jeu. 19 mai 2011, 20:41

PaxetBonum a écrit :
PriereUniverselle a écrit : Dans le même genre de question pourquoi le port du pantalon s'est généralisé chez les filles, jeunes filles et femmes ?
Alors là j'attends votre explication avec impatience !
J'ai personnellement soulevé ce phénomène dans un autre topic et j'ai pas été déçu du voyage.

Je leur ai demandé ! Elles m'ont répondu que la première raison, c'est que c'était plus pratique, et se sentait plus à l'aise en pantalon, c'est plus fonctionnel, monter, descendre des marches, sans se faire lorgner par les garçons par derrière elles, en second parce qu'elles se trouvent moins harcelées par les hommes par la ressemblance avec leur vêtement. Les hommes sont moins enclin à les draguer disent-elles lorsqu'elles copient leur attitude, leurs tee-shirts, le choix des couleurs noir, gris passe partout. Et même les baskets comme les hommes, et leur façon de parler, de répondre, d'insulter dès le moindre manquement de respect. Professionnellement elles sont moins visibles et ça les arrange. Porter un pantalon c'est se donner la possibilité de se dégager plus facilement lors d'une altercation avec un homme, c'est se sentir plus en sécurité. C'est montrer le signe qu'on ne va pas se laisser faire. Pour se déplacer tranquillement dans la rue, le bus, le métro, il ne faut pas attirer le regard des garçons, surtout quand on voyage seule pour rejoindre son collège, son lycée, l'université, son poste de travail, et ne pas se faire remarquer physiquement par le supérieur hiérarchique masculin qui aura tout de suite tendance à abuser de la situation. D'ailleurs les hommes les chassent, les surveillent. Aussi le weekend end les filles sortent en groupe toujours en pantalon, avec l'idée que l'union fait la force ; et se soutiennent entre elles par clan d'âge. Les garçons font la même chose de leur coté. Les rapports de force sont en complète contradiction les uns avec les autres, augmentés par la crise d'ados qui s'allonge commençant vers 13 ans pour se terminer vers 22 à 25 ans. Etre en jupe ou en robe c'est montrer une vulnérabilité, donc un danger pour elles.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par Anne » ven. 20 mai 2011, 2:33

PriereUniverselle a écrit : Vous parlez d'une loi de Femme, Mme Veil ! En tant que responsable politique elle a tranché en faisant une loi parce qu'elle en avait assez de voir mourir des jeunes filles dans des conditions atroces après un avortement de cuisine.
Nette amélioration: maintenant on pourrait (si ce n'était caché) voir mourir dans des conditions atroces des foetus dans de belles salles asceptisées...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par Anne » ven. 20 mai 2011, 2:35

PriereUniverselle a écrit :Ce n'est pas 10, ou 100 ou 1.000 ou 10.000 personnes dont on parle mais d'un nombre dénonçant un grave phénomène de société.
Tout à fait d'accord. Cependant, pourquoi ne pas s'attaquer en priorité à la source plutôt qu'au foetus innocent ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par Anne » ven. 20 mai 2011, 2:38

PriereUniverselle a écrit : Une question me taraude, j'ose la poser , je vous laisse le soin de ne pas y répondre ! Votre ami plus haut et vous même, auriez vous une malheureuse expérience avec une femme cadre supèrieure qui n'aurait pas voulu un bébé de l'un de vous deux ?
C'est vraiment bas, ça ! :sonne:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 2:42

AnneT a écrit :
PriereUniverselle a écrit : Une question me taraude, j'ose la poser , je vous laisse le soin de ne pas y répondre ! Votre ami plus haut et vous même, auriez vous une malheureuse expérience avec une femme cadre supèrieure qui n'aurait pas voulu un bébé de l'un de vous deux ?
C'est vraiment bas, ça ! :sonne:

Je trouvais qu'il insistait uniquement sur un cas précis de femme égoïste, j'ai supposé qu'il avait du avoir peut être un refus d'une femme de porter son enfant. Il m'a répondu que Non ! L'affaire est entendue. :saint:

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 2:59

AnneT a écrit :
PriereUniverselle a écrit : Vous parlez d'une loi de Femme, Mme Veil ! En tant que responsable politique elle a tranché en faisant une loi parce qu'elle en avait assez de voir mourir des jeunes filles dans des conditions atroces après un avortement de cuisine.
Nette amélioration: maintenant on pourrait (si ce n'était caché) voir mourir dans des conditions atroces des foetus dans de belles salles asceptisées...


C'est curieux que vous ne vous intéressiez pas à la mère qui ne meurt plus depuis la Loi Veil sur des tables de cuisine ! je ne lis aucune compassion dans les réactions de quelques uns ici. Au cas où vous l'auriez oublié....l'utérus artificiel n'est pas encore à l'ordre du jour, pour que vous méprisiez à ce point l'existence des femmes ! un bébé ne se fait pas encore tout seul sans la vie d'une femme pour le porter....

Considérez-vous la vie d'une femme au prix du kilo comme de la viande à l'étale d'un boucher ? Ou une bonne vache laitière , bonne qu'à la reproduction , et faire vos comptes sur le rendement que cela peut rapporter en bébé potentiel à venir ? Quand je lis le peu de considération que quelques uns de vous ici manifestent en parlant des femmes, je me pose sincèrement ce style de question !

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 3:04

AnneT a écrit :
PriereUniverselle a écrit : Vous parlez d'une loi de Femme, Mme Veil ! En tant que responsable politique elle a tranché en faisant une loi parce qu'elle en avait assez de voir mourir des jeunes filles dans des conditions atroces après un avortement de cuisine.
Nette amélioration: maintenant on pourrait (si ce n'était caché) voir mourir dans des conditions atroces des foetus dans de belles salles asceptisées...
Permettez moi de vous resservir la phrase que vous avez ajouté dans votre réponse suivante = C'est vraiment bas, ça !

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par Anne » ven. 20 mai 2011, 3:13

Qu'est-ce qu'il y a de bas à écrire la vérité ? Démontrez où j'ai faux en affirmant ce que j'ai affirmé ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
PriereUniverselle
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1342
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 4:01

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par PriereUniverselle » ven. 20 mai 2011, 3:34

AnneT a écrit :Qu'est-ce qu'il y a de bas à écrire la vérité ? Démontrez où j'ai faux en affirmant ce que j'ai affirmé ?
Cherchez toute seule la raison pour laquelle je vous renvoie l'ascenseur..... :saint: :siffle:

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Avortement : c’est toujours la bonté qui doit se manifes

Message non lu par Anne » ven. 20 mai 2011, 3:47

PriereUniverselle a écrit :C'est curieux que vous ne vous intéressiez pas à la mère qui ne meurt plus depuis la Loi Veil sur des tables de cuisine ! je ne lis aucune compassion dans les réactions de quelques uns ici. Au cas où vous l'auriez oublié....l'utérus artificiel n'est pas encore à l'ordre du jour, pour que vous méprisiez à ce point l'existence des femmes ! un bébé ne se fait pas encore tout seul sans la vie d'une femme pour le porter....

Considérez-vous la vie d'une femme au prix du kilo comme de la viande à l'étale d'un boucher ? Ou une bonne vache laitière , bonne qu'à la reproduction , et faire vos comptes sur le rendement que cela peut rapporter en bébé potentiel à venir ? Quand je lis le peu de considération que quelques uns de vous ici manifestent en parlant des femmes, je me pose sincèrement ce style de question !
Primo, vous extrapolez grossièrement. Ce que vous écrivez ci-haut n'a jamais, j'en suis intimement persuadée, même jamais effleuré l'esprit de qui que ce soit ici. C'est triste à lire et cruel.

Deuxio, je pense qu'on peut avoir AUSSI de la compassion pour les enfants à naître. Ce n'est pas parce qu'on les défend qu'automatiquement on méprise leur mère. Voilà un amalgamme des plus malsains. Je ne vois pas en quoi l'enflure métaphorique verbale apporte quoi que ce soit au sujet, d'autant plus que la plupart des gens ici s'entend pour dire que l'avortement devrait être quelque chose à éviter.

Au delà de toute cette émotivité, je réitère ce que j'ai déjà mentionné sur ce fil et ailleurs sur ce forum: ce n'est pas en défendant le soi-disant droit à l'avortement que les choses s'arrangeront, que les femmes seront plus heureuses et qu'il y aura une continuité à notre société. Pensons aussi au calvaire que vivent plusieurs femmes après la perte de leur enfant post-IVG: pour elles, il s'agit d'une véritable épreuve psychologique à laquelle personne ne les a préparées et pour laquelle elles ne reçoivent, la plupart du temps, pas plus d'aide.

Il est aussi intéressant de réfléchir sur le point suivant: combien d'entre nous (du moins les plus âgés, ceux dont les mères sont de la génération pré-pilule, celles qui sont de la génération où l'idée de refuser une grossesse ne leur aurait seulement pas effleuré l'ombre d'un iota l'esprit...). Elles ont porté leurs enfants à terme, la plupart les ont aimés et ont été aimées en retour. Et pourtant, combien d'entre nous avons été fermement "désirés" :?:

Je suis convaincue qu'il faut plutôt aller à la racine du "mal" : s'attaquer d'abord aux causes. Par l'éducation, autant des garçons que des filles; en inculquant le respect de l'autre et le sens des responsabiliés; en faisant prendre conscience des conséquences possibles des relations sexuelles aux jeunes; en mettant sur pied des programmes d'aide aux filles et aux femmes en détresse; en soutenant dans leur grossesse celles qui ne veulent pas garder leur enfant en mettant sur pied des procédures d'adoption qui rendraient service aux couples inféconds; en lançant un message clair sur le viol et l'inceste; en mettant en place des mesures d'aide psychologique en cas de besoin; éduquer les familles de jeunes filles enceinte; etc.

La solution de facilité, c'est l'avortement.

Et on peut être contre l'avortement sans être "anti-femme".

Et avant de m'accuser de quoi que ce soit, sachez que j'ai un neveu ou une nièce qui n'est jamais venu(e) au monde à cause de l'avortement. Mais j'ai aussi au moins une nièce, belle et brillante, que j'adore dont la mère aurait eu des raisons de recourir à l'avortement et qui, pourtant, ne l'a pas fait.

Et moi-même (mais vous me direz que ça aurait peut-être été une bonne chose et vous aurez raison ;) ), ma mère aurait pu, d'après les critères d'aujourd'hui, se faire avorter: grossesse tardive, à risque, déjà plusieurs enfants, situation familiale et économique difficile... Pourtant, aujourd'hui, c'est cet "accident" qui prend soin d'elle et qui lui permet de rester chez elle au lieu d'être "placée" dans une quelconque maison de retraite.

Il faut "voir" les mères, mais peut-on AUSSI voir les petits garçons et les petites filles en devenir ?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités