Le Christ et le végétarisme

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar axou » lun. 04 avr. 2016, 22:35

Bonjour,

Je pense qu'il faut savoir raison gardée, les excès de viande ne sont pas à démontrer mais un régime totalement végétalien n'a absolument rien de naturel : la preuve en est puisqu'il faut prendre des cachets pour éviter d'avoir des manques. Je pense qu'il faut revenir à une agriculture plus locale et donc forcément plus proche de la réalité : et la réalité c'est que la viande est un met de choix qu'on ne peut pas en manger tous les jours, de même qu'on ne peut pas manger des tomates toute l'année etc... etc...
Bonsoir à tous !

petite précision : ne pas confondre végétarisme et végétalisme (les vegan).

les végétariens ne mangent pas de viande ni de poisson mais ils mangent du fromage et des oeufs. Ils n'ont pas de carences et n'ont pas de besoin de médicaments complémentaires. Des études précisent que le risque de cancer est diminué de 60 pour cent pour eux et qu'ils coûtent 3 fois moins cher à la sécurité sociale...Un éminent cancérologue français comme le professeur Joyeux préconise le régime "à tendance végétarienne" (c'est ce que je fais, je mange encore du poisson).

Les végan ne mangent aucun produit d'origine animale, ils doivent prendre des compléments alimentaires. Ce régime convient très bien à certains et pas à d'autres pour la santé.

Je suis d'accord avec vous Jérémy : revenir à une agriculture locale et de saison, respectueuse de la terre et des animaux, considérer la viande comme un met de choix et non pas comme une évidence. Je consommais ainsi un peu de viande du terroir bio ou label rouge, mais le scandale récent des abattoirs me donne un élément nouveau qui me coupe toute envie de manger de la viande :
ces scandales sont arrivés dans de petits abattoirs de viande bio...

La réalité est que le respect de l'animal est incompatible avec la loi du marché : il faut aller vite, que les machines tournent et tant pis s'il y a un raté. Et s'il y a des sadiques parmi les employés, la direction n'a pas le temps de régler le problème et c'est ainsi que des atrocités se passent régulièrement dans de nombreux abattoirs. Je ne fais pas confiance aux pouvoirs publics pour régler vraiment l'affaire.

Même en dehors de tout acte sadique, un fermier me racontait qu'il accompagnait ses quelques porcs (élevés en plein air) à l'abattoir : les animaux sentent la mort, ils ne veulent pas descendre du camion en arrivant à l'abattoir : il faut donc les brutaliser pour qu'ils descendent. (parfois avec du matériel qui envoie des décharges électriques) Ensuite ils attendent 24 h en état de terreur intense en se faisant dessus avant qu'on les emmène à la machine.

Ces scandales et cette rencontre récente avec ce fermier me mettent face à moi-même : je ne supporterai pas de regarder en face ce spectacle là et comme le disait Marguerite Yourcenar, "je ne veux pas digérer l'agonie".

Bien à vous,

Axou

Monique Pouchet
Barbarus
Barbarus

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Monique Pouchet » mer. 07 sept. 2016, 16:43

Je n'ai pas lu toutes les participations dans leur intégralité.
Avant de proposer un lien qui répond à plusieurs des objections de ceux qui veulent affirmer par des citations scripturaires que l'on peut, aujourd'hui, manger de la viande sans se poser de questions, je ferai quelques réflexions.

Tirer des conclusions d'un texte biblique sans en faire l'analyse littéraire et le replacer dans son contexte s'appelle une lecture fondamentaliste et conduit à coup sûr a une interprétation erronée (Cf. Dei Verbum). Dans le texte proposé par le lien des chrétiens végétariens, on trouvera plusieurs exemples de lectures qui font, bien que sommairement, cette mise en contexte et travail pour rechercher l'intention des auteurs cités.

Comme quelqu'un l'a signalé en d'autres termes, Jésus était un homme appartenant a une époque et un lieu donnés de l'histoire, où les conditions de l'élevage et de l'abattage étaient incomparables à celles qui existent actuellement dans nos sociétés industrialisées et aux habitudes de consommation et de vie d'ailleurs bien éloignées de la sobriété et fondées sur un quelconque respect de "l'autre", être vivant qui sent et souffre. Saint François en au moins deux occasions demanda instamment à des personnes de ne pas "envoyer a la boucherie" un animal, le payant et le rendant à la condition de ne pas le conduire à la boucherie. Jean de la Croix, docteur de l'Église interprète le "mon Dieu et toutes choses de saint François comme l'expression de la connaissance, pour l'homme parvenu à l'état d'union à Dieu, de l'unité de Dieu avec sa création, telle que "toutes les créatures ensemble "sont" Dieu" pour elles (CA, 13, 5), et affirmait que toutes les créatures ont l’être spirituel dans le Christ. Le Créateur laisse-forcément un reflet de lui-même dans sa création, et si l’être humain est a son image et ressemblance bien plus éminemment que tout autre qui cependant reflète son Visage, c'est pour, non "dominer", mais comme lui, "prendre soin" de tout le créé: voir Éloi Leclerc, of, Le soleil se lève sur Assise, et Laudato sí du pape François. Actuellement toute l’exégèse corrige cette erreur d'interprétation qui selon Éloi Leclerc avait été l'origine d'une escalade violence ayant aboutit à la Shoah et à toutes les atrocités qui ont suivi.

Le Dieu dont Jésus révèle le visage est un Dieu contraire à toute violence, et s'il est certain que le péché a blessé la création (Ro 8) et l'a soumise à la violence, Dieu la conduit a la Paix et il n'y a qu'une paix, qui ne peut l’être s'il existe la moindre violence.
il est clair aussi que Dieu n'aurait jamais voulu qu'on fasse venir au monde des êtres dans l'unique but de les tuer, comme cela se produit dans nos sociétés.

Je pense qu'il ne s'agit pas de dire que manger de la viande est chrétien ou non chrétien et ainsi commettre la violence de mettre l'autre dans un "camp" et dire qu'un des deux est à rejeter, et encore moins, de parler en disqualifiant l'autre -cela de façon absolument certaine n'est pas chrétien- mais essayer de chercher sans a priori quel est le Visage de Dieu et quels questionnements nous pose, aujourd'hui, dans notre monde -conditions de vie et d'abattage, mais aussi écologie, pauvreté, nécessité de la sobriété) et l'état de nos connaissances, le fait de manger de la viande.

Pour la santé, c'est au contraire une amélioration, à conduire seulement progressivement et en cherchant à rééquilibrer autrement son alimentation. du reste des millions de personnes le font et se portent très bien.

Et peut-être mettez-vous à la place du petit être qu'on va tuer, qui le sait, croisez son regard et écoutez son silence terrorisé, ses cris ou ses larmes, et demandez-vous comment vous vous sentiriez: ne fais pas à l'autre ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.
Pour ma part je ferai tout pour mettre fin au massacre des innocents et à cette souffrance, et m'engager sur le chemin d'un monde nouveau sans violence autre que celle de l'amour.

[...]
http://www.all-creatures.org/cva/HGCenfrancaise.htm (c'est en français)
Dernière édition par Nanimo le jeu. 08 sept. 2016, 11:42, édité 2 fois.
Raison : Bienvenue parmi nous, Monique. Votre courriel a été supprimé, car nous n'affichons pas les adresses personnelles sur le forum. Toutefois, si vous vous inscrivez, vous pourrez l'indiquer dans votre profil.

Marie Odile
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : lun. 19 sept. 2016, 2:30
Conviction : chrétienne catholique

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Marie Odile » lun. 19 sept. 2016, 10:49

Ma question est simple et primordiale : je n'arrive pas à comprendre comment les personnes peuvent dire qu'elles ont la foi tout en mangeant nos frères (les animaux) qui sont comme nous des créatures de Dieu ! et avant de les manger, nous leur infligeons toute leur vie des souffrances, de leur naissance à leur mort qui n'est qu'une longue agonie. Je ne comprends pas qu'on puisse parler d'amour et se précipiter sur sa fourchette en piquant dans un steak ensanglanté. Je ne comprends pas qu'on puisse clamer la paix et s'habiller de morceaux de chair de créatures dont la seule impuissance est qu'elles ne puissent pas parler alors que tout leur être crie vouloir sortir de ces cages et VIVRE. Je ne comprends pas que toute les religions s'accordent à dire que l'homme est supérieur aux animaux alors que nous sommes crées de la même poussière. Accorder à tous les animaux le droit de vivre sans souffrance et sans agonie programmée reviendrait à accorder à tous les hommes de vivre en paix. Il n'y a AUCUNE MORT ACCEPTABLE, il n'y a que des meurtres et DIEU qui est AMOUR voit tout ce sang couler jour après jour. Croyiez vous vraiment que le paradis vous ouvrira ses portes alors que tout votre corps se nourrit de sang et de souffrance jour après jour sans remord ???? Si vous lisez mon message, réfléchissez réellement à cela : EST CE QUE TOUTE CETTE SOUFFRANCE VAUT-ELLE VOTRE GOURMANDISE ??? Je fais le pari avec vous et je vous demande instamment de regarder les vidéos dans les abattoirs, regarder ces animaux épouvantés, voulant vivre et souffrant jusqu'à leur dernier souffle, ne chercher pas à vous soustraire à cette réalité ! Ne cherchez pas de fausses excuses ou à justifier votre état de carnivore. Laissez tout cela derrière vous et aujourd'hui, CHANGEZ et DITES : JE NE VEUX PLUS DE SOUFFRANCE DANS MON ASSIETTE ET DE SANG SUR MES MAINS. CHANGEZ CHANGEZ MAINTENANT !!!!

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar axou » mer. 21 sept. 2016, 16:37

Bonne nouvelle pour les animaux,

Un groupe de députés a rendu son travail d'analyse de situation dans les abattoirs et propose aux gouvernements de mettre des caméras systématiques et de développer des unités mobiles d'abattage comme c'est le cas en Suède (évitant le stress intense du déplacement et de l'attente).
Pour l'abattage rituel, il propose une méthode d'étourdissement qui laisse vivant l'animal mais les associations juives et musulmanes refusent tout accommodement.

Merci à l'association L 214 qui a dévoilé ce qui se passait et qui a été à l'origine de cette enquète.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3045
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Héraclius » mer. 21 sept. 2016, 17:20

Ma question est simple et primordiale : je n'arrive pas à comprendre comment les personnes peuvent dire qu'elles ont la foi tout en mangeant nos frères (les animaux) qui sont comme nous des créatures de Dieu ! et avant de les manger, nous leur infligeons toute leur vie des souffrances, de leur naissance à leur mort qui n'est qu'une longue agonie. Je ne comprends pas qu'on puisse parler d'amour et se précipiter sur sa fourchette en piquant dans un steak ensanglanté. Je ne comprends pas qu'on puisse clamer la paix et s'habiller de morceaux de chair de créatures dont la seule impuissance est qu'elles ne puissent pas parler alors que tout leur être crie vouloir sortir de ces cages et VIVRE. Je ne comprends pas que toute les religions s'accordent à dire que l'homme est supérieur aux animaux alors que nous sommes crées de la même poussière. Accorder à tous les animaux le droit de vivre sans souffrance et sans agonie programmée reviendrait à accorder à tous les hommes de vivre en paix. Il n'y a AUCUNE MORT ACCEPTABLE, il n'y a que des meurtres et DIEU qui est AMOUR voit tout ce sang couler jour après jour. Croyiez vous vraiment que le paradis vous ouvrira ses portes alors que tout votre corps se nourrit de sang et de souffrance jour après jour sans remord ???? Si vous lisez mon message, réfléchissez réellement à cela : EST CE QUE TOUTE CETTE SOUFFRANCE VAUT-ELLE VOTRE GOURMANDISE ??? Je fais le pari avec vous et je vous demande instamment de regarder les vidéos dans les abattoirs, regarder ces animaux épouvantés, voulant vivre et souffrant jusqu'à leur dernier souffle, ne chercher pas à vous soustraire à cette réalité ! Ne cherchez pas de fausses excuses ou à justifier votre état de carnivore. Laissez tout cela derrière vous et aujourd'hui, CHANGEZ et DITES : JE NE VEUX PLUS DE SOUFFRANCE DANS MON ASSIETTE ET DE SANG SUR MES MAINS. CHANGEZ CHANGEZ MAINTENANT !!!!

Chère Marie Odile,

Il faut distinguer plusieures choses. D'abord vos avez tout à fait raison de poser la question de la souffrance animale : notre monde moderne qui a industrialisé l'élevage sans le moindre souci moral est coupable d'un grand péché contre les animaux, créatures de Dieu. On peut pécher contre les animaux, et leur souffrance doit vraiment être prise en compte. Il faut donc lutter contre ces problèmes avec discipline - je confesse moi-même que je ne m'en préoccupe pas encore assez.

Maintenant il faut être clair : Dieu nous a créé carnivores. Et il a aussi créé d'autres animaux carnivores, qui sont respectables dans leur nature. Il y a un gouffre qui sépare l'homme, créature spirituelle, libre et raisonnante capable d'Amour, et les animaux, qui ne sont pas appellés à être fils adoptifs de Dieu.

Pensez-y : le Christ, Dieu sur terre, a mangé la viande de l'agneau pascal et ses parents ont offerts et consommés des sacrifices sur les autels. Dieu nous a offert le monde en héritage, pour que nous en disposions avec respect. Il faut donc éviter les souffrances inutiles ; mais il ne faut pas non plus oublier que l'homme est infiniement supérieur aux animaux. Dieu s'est fait homme pour que l'homme soit fait dieu ;
l'Incarnation sert la glorification de l'Humanité, l'Humanité qui commet des péchés et des oeuvres de sainteté.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Mac » mer. 21 sept. 2016, 17:32

Bonjour Héraclius :)
mais il ne faut pas non plus oublier que l'homme est infiniement supérieur aux animaux.
Ben oui c'est vrai ce que vous dites.
On vaut plus que les animaux aux yeux de Dieu :
26Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux?
http://saintebible.com/lsg/matthew/6.htm

Fraternellement. :coeur:

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar axou » mer. 21 sept. 2016, 19:24

Comme quelqu'un l'a signalé en d'autres termes, Jésus était un homme appartenant a une époque et un lieu donnés de l'histoire, où les conditions de l'élevage et de l'abattage étaient incomparables à celles qui existent actuellement dans nos sociétés industrialisées et aux habitudes de consommation et de vie d'ailleurs bien éloignées de la sobriété et fondées sur un quelconque respect de "l'autre", être vivant qui sent et souffre. Saint François en au moins deux occasions demanda instamment à des personnes de ne pas "envoyer a la boucherie" un animal, le payant et le rendant à la condition de ne pas le conduire à la boucherie. Jean de la Croix, docteur de l'Église interprète le "mon Dieu et toutes choses de saint François comme l'expression de la connaissance, pour l'homme parvenu à l'état d'union à Dieu, de l'unité de Dieu avec sa création, telle que "toutes les créatures ensemble "sont" Dieu" pour elles (CA, 13, 5), et affirmait que toutes les créatures ont l’être spirituel dans le Christ. Le Créateur laisse-forcément un reflet de lui-même dans sa création, et si l’être humain est a son image et ressemblance bien plus éminemment que tout autre qui cependant reflète son Visage, c'est pour, non "dominer", mais comme lui, "prendre soin" de tout le créé: voir Éloi Leclerc, of, Le soleil se lève sur Assise, et Laudato sí du pape François. Actuellement toute l’exégèse corrige cette erreur d'interprétation qui selon Éloi Leclerc avait été l'origine d'une escalade violence ayant aboutit à la Shoah et à toutes les atrocités qui ont suivi.
(...)

Et peut-être mettez-vous à la place du petit être qu'on va tuer, qui le sait, croisez son regard et écoutez son silence terrorisé, ses cris ou ses larmes, et demandez-vous comment vous vous sentiriez: ne fais pas à l'autre ce que tu ne veux pas qu'on te fasse.
Pour ma part je ferai tout pour mettre fin au massacre des innocents et à cette souffrance, et m'engager sur le chemin d'un monde nouveau sans violence autre que celle de l'amour.

[...]
http://www.all-creatures.org/cva/HGCenfrancaise.htm (c'est en français)
Je trouve que Monique Pouchet apporte un éclairage puissant sur cette question. Peut-être en ces temps qui sont les notres, sommes nous invités à refuser de manière plus radicale toute violence et donc à tuer et manger des animaux ? A quoi nous invite le Seigneur aujourd'hui ?
je crois qu'il faut prier.

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
elisabeth
Ædilis
Ædilis
Messages : 27
Inscription : dim. 20 nov. 2016, 19:21
Conviction : catholique
Localisation : rouen

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar elisabeth » ven. 25 nov. 2016, 9:01

Je suis végétarisme a tendance végétalienne.
J'ai lus les 19 pages de commentaire avant de poster.
Pour les protéines l'apport doit être de 0,7 g par Kg pour un adulte, ce qui veux dire que même les végétariens ont souvent plus que l'apport recommandé, la surconsommation de protéine est nocive pour la santé sur chez les enfants. Ce qui entrain un certain nombre de maladie.
L'homme est omnivore ce qui peut dit qui peut ou non être végétarien.

Pour moi le végétarisme et végétalisme est non seulement valable sur le plan éthique animale et écologique mais aussi sur la santé.
Chacun est libre de c'est choix
Il est comme un arbre planté près d'un cours d'eau: il donne son fruit en sa saison, et son feuillage ne se flétrit pas. Tout ce qu'il fait lui réussit

verset 3 psaume 1 de la bible Segond 21 de la socièté biblique de genève

phil480
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 22 oct. 2013, 21:51

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar phil480 » mar. 20 déc. 2016, 17:25

Ouvrez les yeux :
la maladie, le mal et la mort sont sur Terre.
Un chrétien dirait- il pour autant, que , parce que ça existe, Dieu le voulait à l' origine... ?
Je crois qu' on peut se poser la même question au sujet du fait que les créatures se mangent entre elles .
Personnellement ça me semble impensable de penser que Dieu a pleinement voulu que le lion mange le pauvre gnou, après les souffrances qu' on peut imaginer.
Il y a apparemment sur Terre un véritable désordre, non voulu par Dieu à l' origine, et tuer et faire souffrir pour se nourrir en fait parti.

En tant que chrétien, nous devons combattre toutes sortes de souffrances, y compris envers les animaux, qui sont, je pense, l' égal de nous, aux yeux de Dieu, et doivent bénéficier des mêmes considérations. Un être , parce qu il serait moins intelligent, aurait-il moins sa place dans le royaume de Dieu ?
Si oui , alors vous pouvez être pour l' avortement. Un embryon n' a rien de spirituel.... et tuez aussi tous les enfants de moins de 4 ans, si vous n' avez rien à manger... ils sont moins intelligents qu' un perroquet....

Heureusement, on peut apparemment se passer de viande et de poisson. Les végétariens en sont la preuve vivante.
Si on ne peut pas faire comprendre aux animaux carnivores d' êtres végétariens, comme on ne peut pas faire comprendre aux hommes
d' arrêter de faire la guerre etc.... , nous, humains, ne devons pas cautionner la souffrance infligée aux animaux...
Après bien sûr , quand on aime la viande, ce n' est pas très facile. Et c' est mon cas...
Mais être chrétien est un peu, par définition, être capable de faire des sacrifices, à chaque fois qu' on fait le choix de la vertu et de la compassion ...

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1683
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar axou » mar. 20 déc. 2016, 21:22


nous, humains, ne devons pas cautionner la souffrance infligée aux animaux...
Après bien sûr , quand on aime la viande, ce n' est pas très facile. Et c' est mon cas...
Mais être chrétien est un peu, par définition, être capable de faire des sacrifices, à chaque fois qu' on fait le choix de la vertu et de la compassion ...
C'est mon cas aussi ! j'ai une passion pour la viande ! j'ai décidé de ne plus en acheter mais il m'arrive de craquer. Comme j'envie ceux qui n'aiment pas la viande !

Je crois que c'est dans l'Apocalypse ou est décrit le monde tel qu'il doit être dans le coeur de Dieu, le jour ou le Christ aura définitivement vaincu le monde . "l'enfant tiendra dans ses mains un cobra, le lion sera couché près de l'agneau (...) et la mort n'existera plus."
Ce texte correspond bien à vos propos. Quelqun va peut-être nous donner la référence ?

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9714
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Fée Violine » mar. 27 déc. 2016, 21:21

C'est dans Isaïe, mais je ne sais pas la référence exacte.

helios
Censor
Censor
Messages : 118
Inscription : dim. 17 août 2014, 18:40

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar helios » jeu. 29 déc. 2016, 10:50

Bonjour

Esaïe 11 (6 à 9)
merci à celles et ceux qui viennent ou reviennent prolonger ce fil

Damien Gangloff
Barbarus
Barbarus

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Damien Gangloff » jeu. 23 mars 2017, 12:09

Bonjour à tous,

Je vous partage un lien relatif à cette conversation :

Les associations C.OR.E. et FSLIRA mènent conjointement une campagne de sensibilisation des autorités chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante) pour les inviter à prendre position sur la coutume consistant à consommer de la viande d'agneau à Pâques.

A l'occasion de cette fête, le nombre d'agneaux tués double en France, avec les violences que l'augmentation du rythme de traitement (transport et abattage - joli mot) engendre.

Cela entre en parfaite contradiction avec le sens de la Pâques, fête de la vie.

Je vous invite à visiter le blog de la campagne https://agneauxdepaquesvivants.wordpress.com/ et à signer la pétition accessible depuis l'onglet correspondant ou directement via ce lien : https://www.change.org/p/conf%C3%A9renc ... m=copylink

Tout cela est aussi, bien sur, une invitation à faire de Pâques une vraie fête de la vie en découplant la joie des temps de fête avec la mise à mort que présuppose la consommation de viande.

A l'horizon, on fêtera en jeûnant :+) !

Le meilleur à tous

Damien Gangloff

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2154
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Suliko » jeu. 23 mars 2017, 13:34

Bonjour à tous,

Je vous partage un lien relatif à cette conversation :

Les associations C.OR.E. et FSLIRA mènent conjointement une campagne de sensibilisation des autorités chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante) pour les inviter à prendre position sur la coutume consistant à consommer de la viande d'agneau à Pâques.

A l'occasion de cette fête, le nombre d'agneaux tués double en France, avec les violences que l'augmentation du rythme de traitement (transport et abattage - joli mot) engendre.

Cela entre en parfaite contradiction avec le sens de la Pâques, fête de la vie.

Je vous invite à visiter le blog de la campagne https://agneauxdepaquesvivants.wordpress.com/ et à signer la pétition accessible depuis l'onglet correspondant ou directement via ce lien : https://www.change.org/p/conf%C3%A9renc ... m=copylink

Tout cela est aussi, bien sur, une invitation à faire de Pâques une vraie fête de la vie en découplant la joie des temps de fête avec la mise à mort que présuppose la consommation de viande.

A l'horizon, on fêtera en jeûnant :+) !

Le meilleur à tous

Damien Gangloff
Je ne compte pas signer cette initiative, mais il est à noter que si les catholiques jeûnaient vraiment, ils s'abstiendraient de viande, voire de produits laitiers, pendant tout le Carême, et cela épargnerait la vie de nombre d'animaux d'élevage. Rétablissons donc la pratique du jeûne et de l'abstinence, plutôt que d'inciter les catholiques à se priver d'un bon repas carné le jour de Pâques ! Sans compter que chercher à culpabiliser les chrétiens parce qu'ils mangent de l'agneau à Pâques, animal symbolique par excellence dans le christianisme, me paraît fort déplacé.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Altior
Senator
Senator
Messages : 880
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Altior » jeu. 23 mars 2017, 16:40

Je ne compte pas signer cette initiative,
Non plus. Je me pose la question pourquoi ces associations de papier (car Google n'offre aucune trace) prennent pour cible les chrétiens et non pas les juifs, car la coutume de l'agneau pascal est bien un héritage de «nos frères ainés» (apud Jean Paul II). Ou bien les mahométans, qui consomment bien plus de viande d'agneau que les chrétiens.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Valentin et 6 invités