Le Christ et le végétarisme

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar axou » ven. 24 mars 2017, 15:31

Les associations C.OR.E. et FSLIRA mènent conjointement une campagne de sensibilisation des autorités chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante) pour les inviter à prendre position sur la coutume consistant à consommer de la viande d'agneau à Pâques.

A l'occasion de cette fête, le nombre d'agneaux tués double en France, avec les violences que l'augmentation du rythme de traitement (transport et abattage - joli mot) engendre.
Cela entre en parfaite contradiction avec le sens de la Pâques, fête de la vie.
Je vous invite à visiter le blog de la campagne https://agneauxdepaquesvivants.wordpress.com/ et à signer la pétition accessible depuis l'onglet correspondant ou directement via ce lien : https://www.change.org/p/conf%C3%A9renc ... m=copylink
Damien Gangloff
merci de nous faire connaître ces associations cher Damien.
je vous informe également du carême végétarien que je suis proposé par https://chretiensunispourlaterre.wordpress.com/
voir aussi http://www.caremepourlaterre.org/

"L'homme a peu de chances de cesser d'être un tortionnaire pour l'homme, tant qu'il continuera à apprendre sur l'animal son métier de bourreau." (Marguerite Yourcenar)

Bien à vous,

Axou

helios
Censor
Censor
Messages : 118
Inscription : dim. 17 août 2014, 18:40

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar helios » dim. 26 mars 2017, 9:50

Bonjour
Non plus. Je me pose la question pourquoi ces associations de papier (car Google n'offre aucune trace) prennent pour cible les chrétiens et non pas les juifs
etc...
Peut-être, tout simplement, parce-que les gens ont une conception du christianisme où prédominent douceur et amour... alors la difficulté de s'émanciper ou de transcender ou de sublimer ?

NewG
Ædilis
Ædilis
Messages : 19
Inscription : mer. 22 mars 2017, 9:14
Conviction : Catholique Traditionnaliste

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar NewG » lun. 27 mars 2017, 9:39

Je ne compte pas signer cette initiative, mais il est à noter que si les catholiques jeûnaient vraiment, ils s'abstiendraient de viande, voire de produits laitiers, pendant tout le Carême, et cela épargnerait la vie de nombre d'animaux d'élevage. Rétablissons donc la pratique du jeûne et de l'abstinence, plutôt que d'inciter les catholiques à se priver d'un bon repas carné le jour de Pâques ! Sans compter que chercher à culpabiliser les chrétiens parce qu'ils mangent de l'agneau à Pâques, animal symbolique par excellence dans le christianisme, me paraît fort déplacé.
Rien ne vaut un bon jeûne pour la santé spirituelle et physique, ca ne serait pas un mal s'il était rétabli en effet. Pour le reste effectivement cela semble relever d'une volonté de culpabilisation mais de l'homme en général. Tant que le productivisme, le règne de la quantité sur la qualité domineront l'économie, l'industrie agroalimentaire ne se préoccupera pas de la souffrance animale. La banalisation de la consommation de viande animale a éclaté le rapport qu'entretenait l'homme avec les animaux que Dieu lui avait mis à disposition. Il faut changer de paradigme et arrêter de manger autant de viande, revenir à une certaine modération ce qui permettra en plus de retrouver une qualité de produit. Fini les animaux gavés aux antibiotiques, aux farines animales etc..

Avatar de l’utilisateur
Simili modo
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : mer. 12 avr. 2017, 12:08
Conviction : Catholique romain

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar Simili modo » mar. 18 avr. 2017, 22:49

Salutations,

Je n'ai pas lu l'intégralité de la conversation au sujet du végétarisme mais j'aimerais apporter une clé de lecture qui n'a peut-être pas encore été évoquée ici. Le texte sur lequel je m'appuie est un postulat très classique mais mérite peut-être d'être discuté car je n'en trouve aucun trace sur le forum.

Avant cela, j'aimerais préciser que je suis moi-même végétarien et catholique affirmé, et que l'exclusion de viande du régime alimentaire n'a rien d'incompatible avec le catholicisme. Toutefois, je considère que la controverse qui pourrait émerger de cette question est, avant tout, doctrinale : chaque courant de pensée est pleinement capable de développer des arguments aboutissant à un raisonnement cohérent allant dans le sens désiré. En somme, tout dépend de l'angle de lecture des textes veterotestamentaires, selon moi.

C'est pour cela que je souhaite proposer une lecture favorable au végétarisme dont j'ai récemment eu connaissance. Elle provient d'un de mes maîtres à penser de philosophie qui s'est lui-même inspiré de commentateurs juifs (il est rabbin).


Le texte sur lequel l'on pourrait s'appuyer est Genèse 3,18 :
"De lui-même, il te donnera épines et chardons, mais tu auras ta nourriture en cultivant les champs"
Une traduction en française provenant de la Torah juive et/ou du protestantisme donnerait (me donne davantage satisfaction) : "il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.


Les commentateurs juifs qui font de ce texte un fondement du "végétarisme originel" allaient également dans le sens que ce végétarisme par nature se retrouve dans la notion de "kasher" dans le judaïsme. Est kasher l'animal qui a les sabots fendu et est herbivore, sorte de rappel de cet état adamique.
D'ailleurs, les mêmes commentateurs juifs que j'avais lus considéraient que la possibilité de manger de la viande était une "concession" (sic) faite par Dieu après le déluge.

Qu'en pensez-vous, chers amis?

helios
Censor
Censor
Messages : 118
Inscription : dim. 17 août 2014, 18:40

Re: Le Christ et le végétarisme

Message non lupar helios » jeu. 29 juin 2017, 16:59

Bonjour

S'il n'y avait qu'à suivre l'Ecrit, pourquoi m'aurait-Il donné la capacité de "produire du sens". Pour l'Ecrit suffit le discernement. La production de sens est en relation immanente avec la liberté et me responsabilise autrement. Et si, dans un même mouvement de pensée, je vous parle d'Amour et de bête égorgée (pour juste un supplément de plaisir car l'assouvissement du besoin procure déjà le plaisir) irez-vous dissoudre la contradiction dans un fragment d'Apologétique?... Etre vivant est absolument époustouflant, surtout "Etre Homme", et celui-ci ne peut réduire celui-là à quelque chose que l'on vise avec une fourchette.
Dernière édition par Nanimo le jeu. 29 juin 2017, 23:21, édité 1 fois.
Raison : Helios, vous pouvez modifier votre message comme vous le souhaitez, il vous suffit de cliquer sur l'icône "éditer" en haut à droite de votre message.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 16 invités