Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Amour&Responsabilité » dim. 18 mars 2012, 15:10

ti'hamo a écrit :D'ailleurs : si l'un des conjoints fait un blocage sur ce point, il semble effectivement malhonnête de lui imposer des relations, qu'il se force ; mais à l'inverse, imposer l'abstinence à celui qui ne l'a pas choisie, ce n'est pas mieux et pas plus honnête. On ne voit pas comment imposer et forcer pourrait être meilleur pour l'un que pour l'autre.
Et c'est aussi par amour pour le conjoint qui fait un blocage, qu'il faut l'aider à se délivrer de ce blocage.
Pour celui qui refuse la sexualité aussi, ce serait injuste de le laisser s'enfermer dans cette peur et ce dégoût, afin de le laisser tranquille, au lieu de l'aider à guérir de ce qui est un obstacle à son bonheur.
Amour et Responsabilité

Conseillère conjugale et familiale : www.ecoute-conseil.com

Théod
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 19 mars 2012, 18:53

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Théod » lun. 19 mars 2012, 19:16

F A a écrit :Salut Amour & Responsabilité,

Juste pour vous donner une meilleur idée, les cas dont je parle sont des cas (2 au moins) qui ont déjà pas mal d'enfants ( 4 et 2) ... le problème est venu avec le temps, la tension, les responsabilités ....

J’ai toujours remercié Le Seigneur pour Ses Grâces, mais en prenant en compte votre message il faut le remercier beaucoup plus pour m'avoir tellement Protégé dans tous les longs voyages que j'avais à faire en tant qu'employé.

F A (Foi & Amour)
Cette abstinence de fait qui s'impose dans bien des couples est hélas assez répandue. On s'en rend compte quand on essaye d'en parler entre maris quinquagénaires, voire quadragénaires. C'est d'autant moins facile d'en parler quand le couple vit dans une grande pudeur et une vie charnelle assez retenue depuis les débuts. On arrive à en parler un peu entre maris.

vega42
Barbarus
Barbarus

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar vega42 » mer. 25 avr. 2012, 16:17

bonjour à tous.
Griffon : "l'abstinence définitive est fortement déconseillée aux couples chrétiens et c'est un cas ou la reconaissance de nullité du mariage fait peu de difficultés."

Vous parlez de l'abstinence au début du mariage, ou abstinence quand on ne veut plus d'enfants ?
ayant eu trois enfants en trois ans et demi, meci les methodes "naturelles" je ne me voyais pas avoir d'autres enfants, mon mari non plus. Avec son accord j'ai opté pour la pillule, si il avait refusé ce moyen contraceptif, preservatifs enfin tout ce que l'Eglise refuse j'aurais opté pour l'abstinence, il aurait donc pu divorcer avec l'accord de l'Eglise ?

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2542
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Cgs » mer. 25 avr. 2012, 16:43

vega42 a écrit :bonjour à tous.
Griffon : "l'abstinence définitive est fortement déconseillée aux couples chrétiens et c'est un cas ou la reconaissance de nullité du mariage fait peu de difficultés."

Vous parlez de l'abstinence au début du mariage, ou abstinence quand on ne veut plus d'enfants ?
ayant eu trois enfants en trois ans et demi, meci les methodes "naturelles" je ne me voyais pas avoir d'autres enfants, mon mari non plus. Avec son accord j'ai opté pour la pillule, si il avait refusé ce moyen contraceptif, preservatifs enfin tout ce que l'Eglise refuse j'aurais opté pour l'abstinence, il aurait donc pu divorcer avec l'accord de l'Eglise ?
Bonjour vega42,

Griffon dit simplement que lorsque le couple choisit l'abstinence comme moyen de contraception, cela met en péril gravement le couple. Il est à craindre que le couple ne tienne pas s'il s'abstient trop longtemps de relations sexuelles, de peur d'avoir d'autres enfants.

Vous semblez également fustiger les méthodes naturelles. Il faudrait voir de quelles méthodes vous parlez. Il est clair que ces méthodes souffrent de deux choses : leur faible diffusion auprès de la population, et les lacunes dans l'enseignement de ces méthodes aux couples, qui expliquent les échecs vécus.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Griffon » mer. 25 avr. 2012, 18:01

vega42 a écrit :bonjour à tous.
Griffon : "l'abstinence définitive est fortement déconseillée aux couples chrétiens et c'est un cas ou la reconaissance de nullité du mariage fait peu de difficultés."

Vous parlez de l'abstinence au début du mariage, ou abstinence quand on ne veut plus d'enfants ?
ayant eu trois enfants en trois ans et demi, meci les methodes "naturelles" je ne me voyais pas avoir d'autres enfants, mon mari non plus. Avec son accord j'ai opté pour la pillule, si il avait refusé ce moyen contraceptif, preservatifs enfin tout ce que l'Eglise refuse j'aurais opté pour l'abstinence, il aurait donc pu divorcer avec l'accord de l'Eglise ?
Bonjour Véga,

En fait, je ne dis rien de plus que ceci : les relations conjugales sont un élément constitutif du mariage chrétien.

Et donc,dans votre cas, il semble en effet préférable d'opter pour la pilule que pour l'abstinence complète. (pas besoin d'aller au divorce !)
Pourtant, cela reste un triste moindre mal.

Le mieux est de se former au méthodes naturelles avant de les utiliser, et ainsi de pouvoir les appliquer en toute tranquillité.
Mais bon... Elles ont bon dos !

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

vega42
Barbarus
Barbarus

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar vega42 » jeu. 26 avr. 2012, 14:37

merci Griffon.
J'ai 67 ans maintenant, nous vivons une sexualité épanouie peut-être pas dans les performances prônées par notre époque de "jouissance à tout prix le plus souvent possible" dictature du xexe pas si libèratrice que ça.
Mais donc dans ma période féconde, avec une methode naturelle j'aurais été complètement bloquée par l'angoisse. Il est vrai que les connaissances sur les methodes naturelles étaient assez limitées à cette époque.
Si je comprend que l'eglise soit contre l'avortement, et bien je ne comprend pas ses positions sur la contraception et sur la sexualité du couple, sperme devant obligatoirement aller dans les organes génitaux ! Mes parents et grands parents vu leur nombre d'enfants et grossesses espacées devaient certainement employer le coit interrompu pas toujours fiable d'ailleurs.
Je vis à la campagne , j'ai discuté avec un prêtre assez agé de tout ça, il m'a dit : "
"savez vous ce qui se passait avant ?
Je lui dit "avortements clandestins" ? il m'a répondu :"non pas seulement, il y avait des infanticides". Les gens pratiquant et se confessant beaucoup, il était bien renseigné.
Je trouve qu'à notre époque il y a de graves dérives mais il y avait plus d'avortements que maintenant, les femmes "se débrouillant " toutes seules.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Griffon » jeu. 26 avr. 2012, 16:42

Oui Vega,

Vous avez sans doute raison pour les péchés d'avant.
J'ai moi-même une aïeule morte en couches au 21ème enfant.
Et cela a marqué ma famille après plusieurs générations.

Mais voilà...!
Va-t-on juger le passé avec notre point de vue actuel.

Aujourd'hui, l'Eglise a pris conscience de la nécessité de réguler les naissances.
Cela fait partie des obligations du couple, sous la dénomination de "parenté responsable".

Les méthodes naturelles présentent de nombreux avantages.
Celui-ci n'est pas le moindre : les femmes deviennent conscientes de leur fertilité et peuvent gérer la fécondité du couple grâce à un dialogue avec son mari qui accepte de maîtriser aussi ses pulsions.
Il y a là un vrai chemin de maturation pour le couple qui ne peut s'épanouir que dans ce respect des fonctions de chaque sexe dans le couple.
En fait, c'est très difficile à comprendre quand on ne l'a pas vécu.
Il y a un vrai chemin d'écoute et de compréhension mutuelle qui s'ouvre au coeur intime du couple.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 6362
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Cinci » jeu. 26 avr. 2012, 18:46

[ un détai; veuillez excuser la parenthèse]




Vega42
Je trouve qu'à notre époque il y a de graves dérives mais il y avait plus d'avortements que maintenant, les femmes "se débrouillant " toutes seules.
Non, je ne crois pas que jadis il y aurait eu «plus» d'avortements et puis d'une nature clandestine.

Il y avait tout simplement une mortalité plus élevée chez les jeunes enfants, et comme simplement dû aux maladies, à l'absence de soins de santé adéquats, à la pauvreté, etc. Il y avait beaucoup d'enfants qui étaient abandonnés aux orphelinats, et c'est alors les bonnes soeurs qui héritaient du boulot de s'occuper de ceux-ci, le temps de recaser ces derniers ici et là. Les orphelinats n'existent plus dans l'Europe actuelle. Il n'est plus moyen pour personne non plus d'adopter un bébé, de race blanche, d'extraction normande, saxonne ou bretonne. Non, parce que la suppression se fait à l'origine maintenant. Le crématorium pour disposer des restes des «non-personnes» s'est substitué aux maisons pour orphelins.

Les femmes qui osaient passer à l'acte pour tenter d'avorter et jusqu'à commettre un infanticide : ce ne fut toujours qu'une infime minorité, marginale dans le plus marginale. Normal ! Dans un cas, il s'agissait de mettre sa propre vie en jeu pour commencer, tandis que dans l'autre aurait-il fallu se rendre jusqu'à assassiner clairement une autre personne. Dans tous les cas, il s'agissait d'un crime clairement condamné par pratiquement tous et toutes.

Bonne journée.

vega42
Barbarus
Barbarus

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar vega42 » jeu. 26 avr. 2012, 20:33

cinci , relisez moi, je n'ai pas dit que j'étais pour l'avortement, relisez SVP, je parlais de la contraception, mais l'avortement à l'étranger, ou clandestin était très courant, j'ai connu des personnes qui y avaient eu recours, même plusieurs fois :mal:
Sachez que j'ai été enceinte avant mon mariage, je suis allée voir un gynécologue qui était pret à me faire avorter si je voulais, les mères célibataires ce n'était pas encore très bien vu, j'ai eu des reflexions dans mon travail, :siffle: je ne savais pas ce que mon amoureux (mon mari) déciderait , mais pour moi il n'en a jamais été question.

vega42
Barbarus
Barbarus

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar vega42 » jeu. 26 avr. 2012, 20:36

Cinci je ne parle pas du moyen age la mais de l'époque après la deuxième guerre mondiale, la vaccination existait et les enfants ne mouraient déja plus comme des mouches.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3173
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Kerniou » jeu. 26 avr. 2012, 21:57

A Cinci,
Autrefois, il était difficile de compter les avortements puisqu'ils restaient cachés, sauf quand ils tournaient mal. Ils étaient, parait-il, beaucoup plus fréquents qu'on ne l'imagine. Aux dires des personnels hospitaliers, beaucoup tournaient mal et même quand on a anesthésié le curetage, il était fait à vif quand les médecins soupçonnaient un avortement. Quand les femmes en mouraient, on parlait de fausse couche. Les conditions d'hygiène étaient plus que précaires et les conditions sordides. Les femmes aisées, avant d'aller à l'étranger, trouvaient des médecins complaisants et avortaient dans des conditions décentes.
Les grossesses hors mariage étaient plus que mal vues dans la société et la plupart du temps, les familles chassaient du domicile familial les filles enceintes hors mariage. J'en ai connu qui n'y sont jamais revenues du vivant de leurs parents. Elles se retrouvaient seules au loin, en ville avec "l'enfant du péché"... Les choses ont changé au début des années 70, tant dans le regard de la société que dans celui des hommes.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Invité » ven. 27 avr. 2012, 13:06

Pardonnez-moi ma naïveté, mais j'ai peine à comprendre comment les couples peuvent "exhiber" leur intimité sur un site internet, voire en discuter ouvertement et l'afficher à des inconnus ou même à des prêtres. Je n'ai aucun blocage, mais je considère que la vie intime entre une femme et un homme est une chose sacrée dans un couple.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar Griffon » ven. 27 avr. 2012, 14:35

Bonjour Touriste,

Pouvez-vous nous donner un exemple de ce que vous appelez "exhiber son intimité" ?

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

vega42
Barbarus
Barbarus

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar vega42 » ven. 27 avr. 2012, 18:13

si vous parlez de moi tourist j'ai dévoilé un peu ma vie privée face aux problèmes de la contraception et l'avortement, mais en quoi j'ai exhibé mon intimité de couple ?
merci pour votre réponse Griffon sur les methodes naturelles , il y a eu des avancées sur ces methodes. :)
Tourist vu qu'il y a une éthique de l'Eglise Catholique face à ces questions alors oui on peut en parler à un prêtre sans dire je fais ceci cela avec mon conjoint !

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2892
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Tout est-il permis dans les relations d'un couple marié

Message non lupar ti'hamo » mer. 02 mai 2012, 23:59

Concernant l'infanticide, rassurez-vous, on y revient, certains commencent à proposer que ce soit légal - ce qui est dans la logique de l'avortement tel qu'il est présenté de nos jours, de toute façon.


Pourquoi l'Église s'oppose-t-elle à la contraception ?
Notamment parce qu'elle voit une grande différence entre, d'une part, réduire l'amour conjugal aux seules unions, les rechercher presque comme un dû, jusqu'à vouloir modifier son épouse,
et d'autre part développer autrement l'amour et la fécondité, apprendre à user de notre nature et de notre temps tels qu'ils nous sont donnés - apprendre, pour l'homme, à entreprendre un travail sur lui-même, d'éducation et de responsabilité, plutôt que de faire reposer sur son épouse seule la responsabilité des naissances, plutôt que d'attendre de son épouse qu'elle se rende disponible par des traitements, comme si son fonctionnement naturel était une maladie !

Parce que penser et pratiquer l'union conjugale de la sorte, cela influe forcément sur la vision et la compréhension qu'on en a - et que la contraception porte en elle une vision réductrice de la sexualité, de la femme, de l'homme, et de l'amour physique.

De ce fait, l'Église voit dans l'espacement dit "naturel" des naissances un bon usage de nos dons, de nos corps,
et dans la contraception un abus.


(Je précise que par "naturel", dans "méthodes naturelles", il ne s'agit pas de "la Nature", il ne s'agit pas d'une opposition entre "naturel" et "chimique", puisque pour pratiquer cet espacement on apprend justement à s'éduquer, à canaliser et éduquer certains élans naturels)
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : mike.adoo et 2 invités