Sur le suicide et l'Église

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5059
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Suicide

Message non lu par gerardh » sam. 21 sept. 2013, 18:08

________

Bonjour kram,

Vous devriez consulter d'urgence un médecin.



____________

nijiad
Censor
Censor
Messages : 151
Inscription : ven. 21 sept. 2012, 14:24

Re: Suicide

Message non lu par nijiad » sam. 21 sept. 2013, 18:13

[flash=][/flash]Kram, si vous avez des idées suicidaires, ne croyez-vous pas que vous devriez d'urgence demander de l'aide à un médecin ou un psy, ou appeler SOS Amitié ?

Vous n'êtes pas responsable de ces idées qui arrivent à votre corps défendant ; mais si vous sentez venir le passage à l'acte, vous êtes responsable de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour qu'il n'y ait PAS de passage à l'acte ! Donc, allez vite chercher de l'aide... Je vous confie au Seigneur.

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1151
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Suicide

Message non lu par nad » sam. 21 sept. 2013, 18:19

Bonjour Kram

Nous allons prier pour vous pour que vous trouviez le courage de rencontrer un médecin, pour que vous trouviez le courage de crier à Jésus votre mal de vivre, pour que vous acceptiez d'être suivi psychologiquement et spirituellement.
Vous avez du prix au yeux de Dieu et de nous autres. Ne lâchez pas prise vous ne pouvez pas et ne devez pas choisir votre fin. Oui, c'est une faute grave, pour vous et pour votre entourage.
Chaque décision que nous prenons a des conséquences pour nous et pour notre entourage. Ne passez plus à l'acte, il y a toujours une issue en Christ TOUJOURS
Que le Seigneur vous bénisse, vous apporte sa paix sa Force, et sa foi pour que vous ayez le courage de demander et d'accepter de l'aide!

nad
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

patgauche
Ædilis
Ædilis
Messages : 34
Inscription : ven. 16 nov. 2012, 0:21

Re: suicide 2

Message non lu par patgauche » sam. 21 sept. 2013, 19:14

kram a écrit :j'ai posé cette question car c'est moi qui a des idées suicidaires, j'ai déjà fait 2 tentatives et j'ai peur de la 3ème tentative qui me taraude l'esprit, tout cela à cause d'événements qui ont bouleversé ma vie. Je suis croyant
Tu as besoin d'aide c'est indéniable. En tant qu'ami, je te conseille comme les autres intervenants, de consulter des spécialistes tel que médecins, psychologues, etc. C'est incroyable tout ce qu'ils peuvent faire pour nous aider ! Demande et tu verras, dit Jésus.

En tant que chrétien, surveille les pensées de ton cœur et repousse toute pensées négatives en invoquant le Nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Pour te changer les idées, tu devrais peut-être mémorisé l'évangile de Jean (e.g. un demi chapitre par semaine). Ceci remplacera peu a peu tes pensées négatives par celle du Christ. Va à la messe tout les jours si tu le peux. Soit humble et combat le bon combat afin que le Seigneur soit fier de toi.

On prie pour toi comme pour un frère de sang, comme pour un frère bien-aimé...


Ce n'est plus moi qui vit mais Christ qui est en moi.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Suicide

Message non lu par Christophe67 » dim. 22 sept. 2013, 8:24

Bon je mets les pieds dans le plat, je sors du statut de lecteur que je m'étais imposé, c'est trop grave.


A Kram avant tout :

Le suicide n'est pas un moyen de se rendre plus rapidement auprès de Dieu, il n'est pas une solution. Dieu est amour mais il est aussi justice et même si certains vous dirons "mais Jésus à payer pour tous vos péchés" ne perdez pas de vue que sur terre nous sommes dans le temps de la miséricorde, après nous serons dans le temps de la Justice. Dieu étant parfait Sa Justice ne sera que parfaite. Alors admettons, Dieu vous pardonne votre geste mais qu'implique votre suicide ? Votre famille va souffrir et puis vous ne savez rien, peut être que quelqu'un décidera t-il après cet acte de cesser de souffrir ou pleurer votre disparition ? Le traumatisme que cela entraine pourrait gâcher la vie d'un/une proche s'opposant ainsi au plan prévu par Dieu pour cette personne. Votre disparition empêchera peut-être la naissance d'un enfant bénit pour lequel de grands projets sont prévus. Le suicide c'est céder au désespoir qui ne vient pas de Dieu, et à quoi s'oppose le désespoir ? A l'espérance qui elle vient de Dieu.
Alors continuons notre réflexion, Si Dieu est amour et vous pardonne votre geste, en échappant à l'enfer par exemple, est il concevable que dans le cadre de Sa Justice vous n'ayez aucun compte à rendre? je rappelle que justice parfaite = peine parfaite.
Qu'aurez vous faits par votre acte ? Vous vous serez opposé à Dieu en mettant fin à une vie qui ne vous appartient pas, vous aurez rejetez son message d'espérance pour lequel il a sacrifié Son propre Fils, alors que Lui avait stoppé la main d'Abraham annonçant déjà à l'homme que Lui irait jusqu'au bout ... par Amour. Et c'est à çà que vous voulez vous opposer ?
Garder en tête ce mot : ESPERANCE. Une chanson de Florent Pagny dit : "être tombé plus bas que la poussière" et bien vous comprendrez que plus haut vous remonterez et plus grand sera votre mérite.
Que pouvons nous encore supposer, dans le cadre de Sa Justice vous vous retrouvez au Purgatoire. Le Saint curé d'Ars a dit je crois (ou peut être Sainte Faustine je ne suis plus certain) qu'il valait mieux souffrir toutes les souffrances des martyrs sur terre que passer une heure au Purgatoire. Et vous prenez le risque d'y aller ? Vous connaissez bien ce que vous endurez dans votre état en terme de souffrance et que souhaitez en y mettant fin ? Vous retrouvez encore dans une souffrance plus grande et pour une durée encore plus longue peut être ?
Dieu vous a proposé Son Pardon, mais une fois en Sa présence, conscient à quel point vous vous serez opposé à Lui par votre acte et ses conséquences, êtes vous certain qu'au final ce n'est pas vous qui vous condamnerez ? Dans le cadre de la justice des hommes si on proposait à quelqu'un, conscient de sa faute, de choisir sa peine il serait plus dure envers lui-même qu'un jury, alors là imaginez ...

Bon, j'arrête de monopoliser mais soyez certains que le combat auquel vous êtes opposé est difficile, il peut être celui d'une vie mais peut être grandement atténué, mais quand vous aurez saisi quel mérite sera le vôtre au bout, çà ne rendra pas forcément le monde plus joli mais votre Foi elle sera comme le béton.
Dieu vous a sauvé par deux fois, c'est donc qu'Il croit en vous plus que vous en Lui, ne persistez pas en manquant de reconnaissance.
Soins, prière, confession, eucharistie vous restaurerons dans la grâce de laquelle vous vous coupez par désespoir et là je vous garantie de belles choses, peut être pas le lendemain (mais qui sait?) et puis vous verrez ...
Ma messagerie privée vous est ouverte si vous souhaitez en discuter plus, même si vous êtes persuadé que personne ne peut comprendre ... n'en soyez pas si certain !





Aux intervenants :


Tout d'abord toute question ne nécessite pas forcément une réponse empirique, quelqu'un qui pose une question sur le suicide ou l'issue, la portée .. du suicide est en grande majorité un suicidaire en puissance. Alors dire "oui" ou "non" me parait irresponsable.
Le oui ne sera pas forcément convaincant sans une foi très forte, et même là un dépressif suicidaire a un mode de fonctionnement tellement particulier qu'il faut arrêter de croire qu'il réfléchit et réagit comme tout le monde. Le non est bien entendu plus dangereux et fortement encourageant pour lui.
La dépression sévère est très douloureuse, mentalement mais physiquement aussi (et trop facilement assimilée à la dépression saisonnière, la déprime) et combien de croyants seraient suffisamment forts pour endurer une douleur aussi importante pendant des mois, des années même, sans penser, envisager de passer à l'acte ? Il faut comprendre que la pensée même du suicide devient tellement récurrente, tellement omniprésente qu'elle occulte toute autre forme de raisonnement, imaginez que vous ne pensiez qu'à cela à chaque seconde de votre vie. Quand ? Comment ? Ou ? et ce de façon hyper obsessionnelle et vous n'aurez encore qu'un aperçu.
La démarche est longue, progressive (isolement, rupture sociale, prêt à aller au rejet de tout amour de ses proches qui le culpabilise et le fait donc souffrir, avoir le moins d'attaches afin de justifier/faciliter l'acte final).
Le problème est que sur internet on en peut pas savoir si on est confronté à un déprimé, à un dépressif saisonnier, à un dépressif sévère. Mais le mot "suicide" ne doit jamais être pris à la légère, il vaut mieux envisager l'état le plus grave en espérant avoir surestimé que l'inverse.
Mais là où le bas blesse (moi en tous cas) c'est que les réponses "raisonnables" n'arrivent qu'une fois compris à qui vous aviez à faire et encore l'a t-il annoncé, ce qui est encourageant quand même sans être forcément une garantie de non passage à l'acte.


La seule réponse acceptable est de diriger cette personne dès le départ vers un prêtre ou un psychiatre, seuls habilités à trouver des mots adaptés et raisonnables. Le prêtre dirigera la personne vers un psychiatre (un psychologue ne sert à rien dans les cas de VRAIE dépression qui nécessite des actes médicaux alors qu'un psychiatre est un médecin spécialiste qui traite en priorité la pathologie). Mais sur un croyant, le prêtre aura souvent un effet de catalyseur incitant fortement la personne a consulter ou demander une hospitalisation.
Toute prise de position tranchée de notre part, même avec un bon sentiment, pouvant être catastrophique.


J'invite à réexaminer certains points en lisant par exemple :

http://www.fatima.be/fr/sanctus/prieres/cate39.php

et envisager de façon moins "moderniste" les notions de péché de désespoir, de présomption par excès et bien entendu d'espérance. A chacun de voir où il aura lui-même péché car il me parait imprudent d'éloigner si rapidement le péché de désespoir qui peut mener au péché impardonnable.


Cordialement.

Avatar de l’utilisateur
Jean le Baptiste
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : dim. 12 mai 2013, 18:41

Re: Suicide

Message non lu par Jean le Baptiste » dim. 22 sept. 2013, 10:25

kram a écrit :je voudrais savoir si une personne qui se suicide peut aller au paradis ?
Bonjour kram,
Il arrive parfois que la personne qui se suicide regrette in-extremis son geste, Et Jésus qui est miséricordieux est heureux de pouvoir la sauver. Mais rien ne se fait sans la volonté de la personne. Aussi, s'il vous vient à l'idée que le suicide vous permettrait d'échapper à la souffrance du désespoir, vous vous trompez. Le désespoir est un sentiment succité par le malin. Si le désespoir gagne, alors le malin gagne et le désespoir temporel se mue en désespoir éternel.
Quand on lit "La joie parfaite" décrite par saint François d'Assise, on comprend davantage ce que nous sommes et ce que Dieu attend de nous. On comprend aussi que ce qui nous fait souffrir, ce qui cause le désespoir c'est notre manque de confiance en Dieu. Si saint François, ayant quitté ses parents, pied nu dans la neige, ayant faim et froid et n'ayant rien d'autre que cet immense trésor qu'est la grâce en Dieu, nous dit que sa joie serait encore plus grande s'il se faisait refouler par la prochaine personne à qui il demandait de l'aide, on comprend alors à quel point notre Seigneur nous aime en nous accordant par des épreuves sanctifiantes l'accès à des joies plus parfaites et à quel point nos raisons de désespérer prennent leur source dans nos défauts.
Que Notre Seigneur illumine votre vie qu'il vous garde et vous bénisse.

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2397
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: suicide 2

Message non lu par poche » mer. 02 oct. 2013, 6:41

kram a écrit :j'ai posé cette question car c'est moi qui a des idées suicidaires, j'ai déjà fait 2 tentatives et j'ai peur de la 3ème tentative qui me taraude l'esprit, tout cela à cause d'événements qui ont bouleversé ma vie. Je suis croyant
Je prierai pour vous
:pray: :pray: :pray:

phil480
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 22 oct. 2013, 21:51

Re: Suicide

Message non lu par phil480 » mar. 22 oct. 2013, 22:27

Bonjour je me sens tres concerné par le sujet. Je suis bcp attiré par le suicide aussi. Je le vois comme une solution de facilité, une solution miracle. Décider soi même d être délivré du mal être et d accéder au bonheur du ciel. quoi de plus beau.
En dehors du mal que l on peut faire aux proches, je m interroge sur la volonté Dieu, et a travers cet acte du sens spirituel de la vie sur Terre. Si Dieu a un projet, pourquoi serions nous libre de le continuer ou d' y mettre un terme. Etrange quand même.
Dieu ne donne pas de réponse , même sur un sujet aussi important.
Mais où peut on voir dans la bible, et notamment dans les evangiles, que Dieu es forcément contre le suicide ? Franchement ce n ' est pas forcément clair à mes yeux, à moins que je refuse de voir la réalité en face.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Suicide

Message non lu par Fée Violine » mer. 23 oct. 2013, 9:06

Bonjour Phil,

Dieu est la Vie, il n'a rien à voir avec la mort. La mort est son ennemi. Tout ce qui nous fait du mal est son ennemi. Le Christ s'est incarné, il a souffert, il a traversé la mort et il l'a vaincue, pour que nous ayons la vie en abondance.
Quitter les problèmes de cette vie, pour les retrouver dans l'au-delà, et cette fois en n'ayant plus de possibilités de les résoudre, ce n'est pas forcément la meilleure solution...
La liberté que Dieu nous donne, c'est pour choisir la vie. La mort, c'est la tentation que nous donne l'ennemi de Dieu (le diable).

Avatar de l’utilisateur
Philippe B.
Censor
Censor
Messages : 130
Inscription : lun. 04 avr. 2011, 14:18
Localisation : Bruxelles

Re: Suicide

Message non lu par Philippe B. » mer. 23 oct. 2013, 17:49

Bonjour,

Dieu sonde les coeurs et ce n'est pas Lui qui envoie l'âme en Enfer. Si elle y va c'est de son plein gré, en toute lucidité.

Souvent on se suicide à cause de grandes souffrances, mais pas par haine de Dieu bien au contraire si nous savions combien Dieu nous aime nous ne commettrions jamais un tel acte désespéré.

On ne peut suivre le Christ que si nous acceptons de porter notre Croix. Jésus peut nous y aider si nous mettons toute notre confiance en lui. Ce qui peut aussi nous aider c'est apprendre à nous décentrer de notre souffrance en essayant d'aider ceux autour de nous qui souffrent. Le Christ touche notre coeur dans de tels moments de décentrement et peut véritablement transformer notre vie et faire disparaitre toutes nos pensées suicidaires.

Mais il ne faut pas rester seul, il faut demander de l'aide. Il faut prier aussi pour que Dieu vienne toucher le coeur de toutes les personnes qui tentent de mettre fin à leur jour, c'est ce qui a permis d'en aider des milliers à ne pas aller jusqu'au bout. Il faut encourager un monde d'entraide, s'il y a tant de suicides de nos jours c'est parce que nous sommes tous si individualistes.

phil480
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 22 oct. 2013, 21:51

Re: Suicide

Message non lu par phil480 » lun. 28 avr. 2014, 0:19

Fée Violine a écrit :Bonjour Phil,

Dieu est la Vie, il n'a rien à voir avec la mort. La mort est son ennemi. Tout ce qui nous fait du mal est son ennemi. Le Christ s'est incarné, il a souffert, il a traversé la mort et il l'a vaincue, pour que nous ayons la vie en abondance.
Quitter les problèmes de cette vie, pour les retrouver dans l'au-delà, et cette fois en n'ayant plus de possibilités de les résoudre, ce n'est pas forcément la meilleure solution...
La liberté que Dieu nous donne, c'est pour choisir la vie. La mort, c'est la tentation que nous donne l'ennemi de Dieu (le diable).
merci de ta réponse.
Pourquoi dis tu que l' on retrouves ses problemes dans l au delà ? que veux tu dire ? Je ne crois pas en un châtiment pcq on se suicide.Je ne crois pas bcp non plus à l enfer ou autre chose. toi oui ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Suicide

Message non lu par PaxetBonum » lun. 28 avr. 2014, 8:23

phil480 a écrit : Pourquoi dis tu que l' on retrouves ses problemes dans l au delà ? que veux tu dire ?
Cela veut dire que l'on ne change pas en mourant.
Si vous rejetez la vie que Dieu vous a donné sur terre, vous risquez de rejeter celle qu'Il pourrait vous proposer dans le Ciel.
Le suicide est un péché contre l'Espérance, c'est un rejet du don de la vie de Dieu.
Le suicidé rejettera Dieu au Ciel comme il l'a fait sur terre, c'est lui qui construit son propre enfer.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11105
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Suicide

Message non lu par Fée Violine » lun. 28 avr. 2014, 14:02

Plus exactement, dès l'instant de la mort on ne peut plus changer d'avis, donc si vous rejetez Dieu avant la mort, vous ne le choisirez pas plus après.

Mais ce n'est pas de ça que je voulais parler. Il n'y a pas que l'alternative paradis/enfer. Heureusement!
La plupart des gens sont entre les deux, c'est-à-dire que malgré une vie souvent longue, l'homme n'a pas trouvé le temps ou réussi à régler ses problèmes relationnels, à se débarrasser de ses vieilles rancunes, de ses peurs, de toutes les choses frivoles qui l'encombrent, des appels de Dieu auxquels il n'a pas répondu, des dons qu'il a négligés de développer, des gens qu'il a oublié d'aimer, etc. La vie est un temps qui nous est donné pour nous entraîner à aimer, la vie est faite pour vivre. Quand nous arrivons devant Dieu, après la mort, son amour est un feu qui brûle tout cela, les gens opposent souvent son amour et le jugement mais c'est précisément cet amour qui juge et qui élimine les déchets. Chaque instant de notre vie sera revisité et ça pourra être douloureux. C'est pourquoi il vaut mieux régler tout ça dès maintenant, si possible!

phil480
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mar. 22 oct. 2013, 21:51

Re: Suicide

Message non lu par phil480 » mar. 29 avr. 2014, 1:55

Fée Violine a écrit :Plus exactement, dès l'instant de la mort on ne peut plus changer d'avis, donc si vous rejetez Dieu avant la mort, vous ne le choisirez pas plus après.

Mais ce n'est pas de ça que je voulais parler. Il n'y a pas que l'alternative paradis/enfer. Heureusement!
La plupart des gens sont entre les deux, c'est-à-dire que malgré une vie souvent longue, l'homme n'a pas trouvé le temps ou réussi à régler ses problèmes relationnels, à se débarrasser de ses vieilles rancunes, de ses peurs, de toutes les choses frivoles qui l'encombrent, des appels de Dieu auxquels il n'a pas répondu, des dons qu'il a négligés de développer, des gens qu'il a oublié d'aimer, etc. La vie est un temps qui nous est donné pour nous entraîner à aimer, la vie est faite pour vivre. Quand nous arrivons devant Dieu, après la mort, son amour est un feu qui brûle tout cela, les gens opposent souvent son amour et le jugement mais c'est précisément cet amour qui juge et qui élimine les déchets. Chaque instant de notre vie sera revisité et ça pourra être douloureux. C'est pourquoi il vaut mieux régler tout ça dès maintenant, si possible!
C est bien exprimé tout cà et peut être vrai, mais peut être que Dieu est tout simplement un Père qui au ciel nous comble tous, mais plus ou moins selon ses propres critères.
En tout cas devant la mort ou le suicide, on peut avoir mené auparavant une vie plutôt juste et droite, comme le bon chrétien qui s' est efforcé d' être dans la volonté de Dieu.
Alors pourquoi Dieu voudrait dans tous les cas sans exception nous interdire cette liberté d' en finir si la vie est trop dure , qu' on n' a pas de grands reproches à se faire, et qu on veut rejoindre Dieu....

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Suicide

Message non lu par PaxetBonum » mar. 29 avr. 2014, 13:51

phil480 a écrit : Alors pourquoi Dieu voudrait dans tous les cas sans exception nous interdire cette liberté d' en finir si la vie est trop dure , qu' on n' a pas de grands reproches à se faire, et qu on veut rejoindre Dieu....

Parce qu'il est LE Maître de la Vie.
Nous n'avons pas à nous substituer à Lui.
De plus si on veut l'aimer et le rejoindre il faut accomplir ce que demande son Verbe : "Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements".
Se suicider c'est tourner le dos à Vie, à Dieu et quand on prend un chemin qui tourne le dos à son but on 'atteint bien rarement…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités