La vertu est-elle révolutionnaire ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Boris II
Barbarus
Barbarus

La vertu est-elle révolutionnaire ?

Message non lu par Boris II » jeu. 20 févr. 2020, 5:55

Grégory a écrit :
jeu. 20 févr. 2020, 3:13
Bonsoir,

Je me penche aussi sur le sujet en vidéo sur Youtube sur la philosophie du stoïcisme comme vertu.
je pense que c'est le stoïque de Marc-Aurèle qui répond à ce sujet de Vertu.

Mais encore, sur Wikipédia, sur le thème des vertus cardinales de l'Eglise.
Bonjour

En faisant quelques recherches, je suis tombé sur un document dont je donne un extrait :
Les stoïciens vont dire – le stoïcisme est une philosophie – qu’il n’y qu’une seule vérité, la vérité du stoïcisme. Ponce Pilate était stoïcien, ça touche au sujet : « Qu’est-ce que la vérité ? » (Jean 18, 38). La vérité du stoïcisme, c’est que c’est la paternité humaine qui est à l’origine de la dignité spirituelle de l’homme, si bien que c’est la semence du papa, dès lors qu’elle s’est introduite à l’intérieur du corps de la femme, aussitôt l’âme est là, parce que c’est le père qui apporte l’âme, ce n’est pas Dieu.
Et donc les stoïciens vont dire : « C’est immédiat parce que le père est vraiment rentré, il est vraiment présent dans son énergie de paternité et dès qu’elle est à l’intérieur du sang de la mère, c'est-à-dire immédiatement, l’âme est là ».

C’est pour ça d’ailleurs que le père dans le stoïcisme et dans l’empire romain a pouvoir et autorité parce qu’il est principe, il est source, et donc il a droit de vie et de mort sur ses enfants.
Et bien l’Eglise s’est battue pendant vingt siècles contre le stoïcisme en disant : « Cela, ce n’est pas vrai ». Et l’Eglise a eu raison de dire : « Cela, ce n’est pas vrai ».
Je ne suis pas spécialiste en philosophie, mais là, on voit bien qu'un chrétien ne peut pas s'aligner sur le stoïcisme... c'est impossible.

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: La vertu est-elle révolutionnaire ?

Message non lu par Carolus » jeu. 20 févr. 2020, 14:36

Boris II a écrit :
jeu. 20 févr. 2020, 5:55
Boris II :

Je ne suis pas spécialiste en philosophie, mais là, on voit bien qu'un chrétien ne peut pas s'aligner sur le stoïcisme... c'est impossible.
Vous avez raison, cher Boris II. :oui:
CEC 1803 La vertu est une disposition habituelle et ferme à faire le bien. Elle permet à la personne, non seulement d’accomplir des actes bons, mais de donner le meilleur d’elle-même. De toutes ses forces sensibles et spirituelles, la personne vertueuse tend vers le bien ; elle le poursuit et le choisit en des actions concrètes.

Le but d’une vie vertueuse consiste à devenir semblable à Dieu (S. Grégoire de Nysse, beat. 1 : PG 44, 1200D).
« Le but d’une vie vertueuse consiste à devenir semblable à Dieu » (CEC 1803).
Ep 5, 1 Oui, cherchez à imiter Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés.

2 Vivez dans l’amour, comme le Christ nous a aimés et s’est livré lui-même pour nous, s’offrant en sacrifice à Dieu, comme un parfum d’agréable odeur.

3 Comme il convient aux fidèles la débauche, l’impureté sous toutes ses formes et la soif de posséder sont des choses qu’on ne doit même plus évoquer chez vous ;

4 pas davantage de propos grossiers, stupides ou scabreux – tout cela est déplacé – mais qu’il y ait plutôt des actions de grâce.
Cherchons donc à imiter Dieu, puisque nous sommes ses enfants bien-aimés, n’est-ce pas ? 🙏

Avatar de l’utilisateur
Boris II
Barbarus
Barbarus

La vertu est-elle révolutionnaire ?

Message non lu par Boris II » jeu. 20 févr. 2020, 16:28

Je pense quand même à l'emploi du mot révolutionnaire dans le sens : capable d'opérer un retournement.
Si le péché place un bandeau opaque devant les yeux (et de ce point de vue, il me semble que l'oppresseur, quel qu'il soit, s'arrange pour faire coopérer celui qui se vit sous son joug à son organisation criminelle. Cela semble évident). Comment pourrait-on imaginer que celui qui consomme de l'héroïne ne doit pas cette faveur à une organisation étatique ? Il y a bien une entente, un accord tacite.
Par quelle magie l'oppressé pourrait-il se soustraire à celui qui le malmène ? Non point par la magie mais par la vertu.
On ne prétend pas renverser quiconque si l'on est solidaire dans le crime avec lui.
Politiquement, l'oppresseur a tout intérêt à promouvoir le vice.
C'est pourquoi j'avais choisi d'utiliser le mot "révolutionnaire".

Avatar de l’utilisateur
Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: La vertu est-elle révolutionnaire ?

Message non lu par Carolus » jeu. 20 févr. 2020, 18:17

Boris II a écrit :
jeu. 20 févr. 2020, 16:28
Boris II :

Je pense quand même à l'emploi du mot révolutionnaire dans le sens : capable d'opérer un retournement.
Je dirais que la vertu cherche toujours à tourner ou retourner vers le bien, cher Boris II. :oui:

Avatar de l’utilisateur
Grégory
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : dim. 29 déc. 2019, 0:30
Localisation : Paris

Re: La vertu est-elle révolutionnaire ?

Message non lu par Grégory » jeu. 16 avr. 2020, 13:36

D'accord,

J'ai oublié peut être de citer les Vertus de Machiavel pour les lecteurs. Selon, moi il est bien dit que si votre éducation a été de Vertu toutes votre vie jusqu'à présent, Vous pouvez faire Fortune. C'est ma Providence personnelle à ce livre :boxe: :toast:
(Bien sur, la bible est plus sage...)
Première aux Corinthiens 13:12
Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière confuse, mais alors ce sera face à face. Aujourd’hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai comme je suis connu.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités