La notion de péché et la sexualité

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9350
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par PaxetBonum » mar. 20 sept. 2011, 17:17

Romaric a écrit :Merci de votre réponse, quand je l'ai vu j'avoue avoir apprécié de regarder ses courbes mais en même temps j'étais choqué qu'elle puisse s'habiller d'un short aussi court, je me suis dit qu'elle aurait pu mettre quelque chose de plus décent.
Votre ange gardien a bien travaillé et vous avez su l'écouter
Griffon a parfaitement illustré le principe
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1434
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Aldous » mar. 20 sept. 2011, 17:33

[/u]
Théo d'Or a écrit :
Aldous a écrit :Je ne préconise pas l'union libre puisque j'ai écrit plus haut:
L'idéal c'est le mariage, je le reconnais mais il ne faut pas diaboliser toutes autres relations d'amour entre un homme et une femme.
J'ai deux toutes bêtes questions pour vous:
1) Qu'est-ce qui vous fait dire que "l'idéal, c'est le mariage"?
2) Pourquoi n'êtes-vous pas mariés?
1) Je dis que l'idéal c'est le mariage parce que je considère que le meilleur état d'un couple c'est celui d'un engagement pour toujours l'un vers l'autre devant Dieu.
2) qu'est-ce qui vous fait dire cela? Je ne fais pas état de ma situation dans ce fil: ce que je dis dans ce fil c'est simplement que je ne considère pas que deux personnes qui vivent une histoire d'amour avec relation sexuelle hors mariage ont à être qualifié de fornicateurs (car ils ne sont pas ensemble que pour le sexe) ni de pécheurs (ils s'aiment et n'offensent donc pas Dieu).
PaxetBonum a écrit :
Aldous a écrit :Ben non cet homme ne comment pas d'adultère avec sa femme en union libre si il n'est pas engagé ailleurs, si il n'a pas une femme ailleurs avec qui il serait marié... Il est simplement en union libre avec une femme... Il n'y a pas d'adultère là-dedans...
L'adultère c'est de vivre comme si on était marié avec une personne avec qui on n'est pas marié, que cette personne soit mariée ou non, et que l'on soit marié ou non.
Cessez de croire que le péché d'adultère n'intervient que pour une personne mariée, le péché d'adultère concerne précisément des personnes non mariées entre elles en dehors de tout autre considération.
Ce n'est pas ce que dit Saint Paul:
Au chapitre 7 des Romains, Paul dit que si quelqu’un divorce et épouse quelqu’un d’autre, alors que son premier conjoint est toujours en vie :
...elle [ou il] sera appelée [appelé] adultère
Romains 7, 3
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2730
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Suliko » mar. 20 sept. 2011, 17:41

C'est votre avis mais est-ce une raison pour que vous décrétiez qu'il faut clore la discussion? Laissez donc celle-ci aller son cours...
merci
Ce n'est pas mon avis, mais celui de l'Eglise...Vous citez la Bible (le NT), mais votre raisonnement est tout à fait subjectif...Vous appliquez vos propres définitions à des termes tels qu'"adultère"...
Comprenez-moi, je me veux pas vous brusquer, mais vous expliquer ce que dit l'Eglise. Vous êtes apparemment catholique, alors pourquoi refuser d'écouter? Concevez-vous que les relations hors mariage sont des péchés mortels, et que comme tout péché mortel, elles provoquent la mort de l'âme, ferment notre coeur à la grâce et donc à Dieu. Bref, risquent de nous priver de la vision béatifique de Dieu au paradis? Ce n'est pas rien tout de même! Voilà pourquoi je m'étonne de la légèreté avec laquelle vous refusez d'essayer de comprendre ce que dit l'Eglise...
Isaïe 66 ;7 : "Avant d'être en travail, elle a enfanté ; avant le temps de l'enfantement, elle a mis au monde un enfant mâle."
Targum Jonathan : "Avant que la détresse ne vienne sur elle [=Jérusalem], elle sera rachetée ; avant que le tremblement ne vienne sur elle, comme les souffrances sur une femme en train d'enfanter, son roi [=le roi-Messie] sera révélé."

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1434
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Aldous » mar. 20 sept. 2011, 17:57

Suliko a écrit :
C'est votre avis mais est-ce une raison pour que vous décrétiez qu'il faut clore la discussion? Laissez donc celle-ci aller son cours...
merci
Ce n'est pas mon avis, mais celui de l'Eglise...Vous citez la Bible (le NT), mais votre raisonnement est tout à fait subjectif...Vous appliquez vos propres définitions à des termes tels qu'"adultère"......
Vous voyez bien que non puisque Saint Paul précise bien que l'adultère concerne quelqu'un qui vit avec ou épouse une personne qui n'est pas son premier époux ou sa première épouse alors toujours en vie:
Au chapitre 7 des Romains, Paul dit que si quelqu’un divorce et épouse quelqu’un d’autre, alors que son premier conjoint est toujours en vie :
...elle [ou il] sera appelée [appelé] adultère
Romains 7, 3


Suliko a écrit :Comprenez-moi, je me veux pas vous brusquer, mais vous expliquer ce que dit l'Eglise. Vous êtes apparemment catholique, alors pourquoi refuser d'écouter? Concevez-vous que les relations hors mariage sont des péchés mortels, et que comme tout péché mortel, elles provoquent la mort de l'âme, ferment notre coeur à la grâce et donc à Dieu. Bref, risquent de nous priver de la vision béatifique de Dieu au paradis? Ce n'est pas rien tout de même! Voilà pourquoi je m'étonne de la légèreté avec laquelle vous refusez d'essayer de comprendre ce que dit l'Eglise...
Je n'ai pas le sentiment que vivre une histoire d'amour avec quelqu'un hors mariage et avec relations sexuelles provoquent la mort de l'âme ou ferme à la grâce de Dieu. Etre aimer et aimer c'est tout l'inverse, ça rend l'âme belle et ça vous met en état de grâce.
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 772
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Anaisunivers » mar. 20 sept. 2011, 18:35

On demandait à un jeune homme pourquoi il se gardé jusqu'au mariage.
Il répondit :
"Je ne vais pas déjà tromper ma femme,
alors que je ne l'ai pas encore rencontré"
(YOUCAT)

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 987
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par VexillumRegis » mer. 21 sept. 2011, 18:08

Anaisunivers a écrit :On demandait à un jeune homme pourquoi il se gardé jusqu'au mariage.
Il répondit :
"Je ne vais pas déjà tromper ma femme,
alors que je ne l'ai pas encore rencontré"
(YOUCAT)
Ces propos sont d'un grand comique involontaire...

:rire:

- VR -

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3171
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Griffon » mer. 21 sept. 2011, 18:24

VexillumRegis a écrit :
Anaisunivers a écrit :On demandait à un jeune homme pourquoi il se gardé jusqu'au mariage.
Il répondit :
"Je ne vais pas déjà tromper ma femme,
alors que je ne l'ai pas encore rencontré"
(YOUCAT)
Ces propos sont d'un grand comique involontaire...

:rire:

- VR -
Au contraire !
Ils sont d'une grande profondeur.
On se garde pour son futur conjoint, c'est ce que le Christ attend de nous.

Griffon.
Dernière modification par Griffon le mer. 21 sept. 2011, 19:45, modifié 1 fois.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
VianneyRB
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : jeu. 23 juin 2011, 20:21
Localisation : Pays de la Loire

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par VianneyRB » mer. 21 sept. 2011, 19:28

La sexualité est le plus beau cadeau de Dieu, elle permet de donner la vie. Alors respectons-la, et nous pécherons moins.
Dieu puisse vous garder du péché comme il essaie de le faire pour moi.

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1323
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par mike.adoo » jeu. 22 sept. 2011, 19:11

Il suffit d'un regard pour que l'adultère existe

Bonjour à tous
Je voudrais revenir sur la phrase ci-dessus , extraite d'un message et présente dans la Bible .
Il m'arrive de regarder des femmes ( télé,magazines,rue ...) Il est impossible et ridicule de détourner systématiquement la tête ...
Je me surprends à penser : " Cette femme est belle et désirable " ( Si c'est vrai , pourquoi se mentir ? )
Pour autant , il convient de faire un "distingo" entre ces deux discours :
- Si l'occasion se présentait , je coucherais avec elle ...
- Même si l'occasion se présentait , en aucun cas je ne passerais à l'acte .
Je ne pense pas que dans le deuxième cas , on puisse parler d'adultère puisque , même " dans son coeur " on refuse la " rencontre " .
Donc , puisque je suis dans ce cas , je ne me culpabilise absolument pas en trouvant belle une fille qui est belle et je ne détourne pas hypocritement la tête .

Avatar de l’utilisateur
katolik
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1082
Inscription : ven. 29 avr. 2011, 12:54
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Sud-Ouest
Contact :

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par katolik » jeu. 22 sept. 2011, 21:29

mike.adoo a écrit : je ne me culpabilise absolument pas en trouvant belle une fille qui est belle et je ne détourne pas hypocritement la tête .
Extrait du texte "LE DISCERNEMENT DES ESPRITS" :

Voici un homme marié :
— Non, mon Père, j’aime trop ma femme. C’est seulement pour m’amuser. Je rêve… un rêve seulement… Si je quittais ma femme ; une telle ferait si bien !… Non, non, mon Père, c’est pour rire ! Rassurez-vous.
— Monsieur, vous jouez avec le démon. Même si cela ne devait jamais arriver, et l’on a vu des choses impossibles arriver, le démon n’arriverait-il qu’à provoquer chez vous un désir d’adultère ! Quelle victoire pour lui !… Même s’il arrivait seulement à diminuer votre union… quelle défaite pour vous !
Autre exemple : un novice, un séminariste… Il rêve d’une jolie fille blonde, militante d’un mouvement catholique… un beau chalet ! On aurait une nombreuse famille, beaucoup d’enfants. On ferait de l’action catholique…, etc.
· Attention ! Vous jouez avec le démon.
· Mais mon Père, c’est une distraction. Vous le savez, j’aime ma vocation !
· Cher ami, c’est du cinéma du démon. Si vous acceptez de revenir à ce rêve agréable, votre vocation est perdue d’avance. Ne vous amusez pas à ce jeu !
· Saint Bernard a écrit : Nemo repente fit pessimus. " Personne ne devient tout d’un coup très mauvais ". On apprend parfois des chutes de prêtres, de grands chrétiens exemplaires, etc. Sachez que ce n’est pas arrivé tout d’un coup. Depuis longtemps, ils jouaient avec le démon.
« Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire » (Sainte Bernadette Soubirous)

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1434
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Aldous » lun. 26 sept. 2011, 11:51

Bonjour,
Aprés un moment de réflexion, j'ai envie d'écrire ceci:
Si j'ai tenu les propos ci-dessus c'est parce que je ne connaissais pas la position de l'Eglise sur le sujet et que mon expérience dans le domaine (amour sexuel sans être marié) m'a plutôt, à mes yeux, épanoui humainement (connaissance de l'autre, de moi-même, partage, etc...) que d'avoir l'impression de régresser ou de faire quelque chose de nuisible. Maintenant que j'ai connaissance de la position de l'Eglise sur le sujet, je l'accepte et je la respecte. Si l'Eglise a une telle position sur la question c'est qu'elle en a pesé et muri les raisons, et je comprends mieux ces raisons aprés avoir été à l'information sur le sujet. Toutefois (en allant à l'information sur le sujet justement) je constate qu'en la matière l'Eglise est souvent jugée sévèrement. M'est avis que les mots pour désigner l'acte sexuel en dehors du mariage sont lourdement chargés de culpabilité qui fait peur ou inquiète ou renvoie à des époques où cela faisait plus de dégats que de bien (pruderie excessive et puritanisme du XIXème siècle par exemple). La question n'est pas simple. J'ajouterai que la position de l'Eglise à ce sujet mérite d'être avancée avec tact et habilité.
Voilà c'est ce que je voulais dire pour clore mon intervention à ce sujet.

Enfin, je vous livre un passage du Catholicisme pour les nuls (dont les rédacteurs sont des prêtres) où le chapitre consacré à la sexualité se conclut comme suit:
Petit résumé catholique pour conduire sa vie sexuelle:
1 - Savoir ce que le pape dit exactement sur la question qui nous occupe et se méfier de toutes les âneries qu'on lui fait dire. Penser que, lorsqu'on élit un pape on ne choisit pas le plus obtus. Donc prendre au sérieux ce qu'il dit.
2 - Se rappeler ce que le même pape dit sur la conscience: "Aucune autorité humaine n'a le droit d'intervenir dans la conscience de quiconque."
3 - Bien voir que, lorsque le pape nous indique un objectif, il ne nous demande pas d'être tout de suite conformes à cet objectif. Il nous demande de partir de l'état où nous sommes pour marcher vers l'objectif du moins mal que nous pourrons. Il ne nous demande pas de faire "le mieux" mais "au mieux".
4 - Accepter d'être là où j'en suis et, pour le moment, d'êtrer incapable d'atteindre l'objectif. Ne pas en conclure que je suis un minable ou un incapable, ou un grand pécheur. Constater que, comme tout le monde, j'ai des limites en moi. Que ces limites font partie de ma personne, et que c'est avec elles que je marche vers l'amour et vers Dieu. Ne pas envier ceux qui n'ont pas l'air d'avoir les mêmes limites que les miennes. Soyons tranquilles, ils en ont d'autres, même si nous ne les avons pas repérées.
5 - Ne pas démissionner en route, en me disant: "Je n'y arrive pas donc je me contente de rester où j'en suis." Tout en étant décidé à changer de moyens si, au fil du temps et des situations, j'en trouve d'autres qui soient mieux adaptés à la poursuite du but fixé par le pape.
6 - Si j'agis ainsi, je suis sur la bonne voie.


Bonne semaine à tous, que la paix soit avec vous,
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9350
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par PaxetBonum » lun. 26 sept. 2011, 21:17

Aldous a écrit :
Bonne semaine à tous, que la paix soit avec vous,
Merci à vous
La Paix n'est pas loin de vous car vous en avez accepté le Chemin même si il vous paraît escarpé
Puisse Notre Seigneur vous guider pour que cette question soit pour vous source de Paix et de Joie en conformité avec sa volonté que l'Eglise nous enseigne
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Aldous
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1434
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 18:43

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par Aldous » mar. 27 sept. 2011, 11:45

PaxetBonum a écrit :
Aldous a écrit :
Bonne semaine à tous, que la paix soit avec vous,
La Paix n'est pas loin de vous car vous en avez accepté le Chemin même si il vous paraît escarpé
Puisse Notre Seigneur vous guider pour que cette question soit pour vous source de Paix et de Joie en conformité avec sa volonté que l'Eglise nous enseigne
Je vous rends la pareille,
bien à vous,
"Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre." Blaise Pascal

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 409
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: La notion de péché et la sexualité

Message non lu par DA95 » dim. 23 oct. 2011, 16:09

Aldous a écrit :M'est avis que les mots pour désigner l'acte sexuel en dehors du mariage sont lourdement chargés de culpabilité qui fait peur ou inquiète ou renvoie à des époques où cela faisait plus de dégats que de bien (pruderie excessive et puritanisme du XIXème siècle par exemple). La question n'est pas simple. J'ajouterai que la position de l'Eglise à ce sujet mérite d'être avancée avec tact et habilité.
Voilà c'est ce que je voulais dire pour clore mon intervention à ce sujet.
Bonjour,
Cela faisait longtemps que je n'étais venu sur le forum, votre message n’interroge.

Oui la question n'est pas simple. et vous avez raison de dire "Si l'Eglise a une telle position sur la question c'est qu'elle en a pesé et muri les raisons, et je comprends mieux ces raisons aprés avoir été à l'information sur le sujet."
En effet l'Eglise est experte en humanité et nous pouvons lui faire confiance quand elle nous dit qu'un acte un Bon et/ou qu'un acte est très bon.

L'Eglise nous même vers le meilleur bien, et elle veut nous préparer à rencontrer Dieu à notre mort. C'est pourquoi elle nous propose le meilleur.
Ce faisant elle ne fait qu'être l’écho du Christ.

" Toutefois (en allant à l'information sur le sujet justement) je constate qu'en la matière l'Eglise est souvent jugée sévèrement" Je me fais la remarque en vous lisant que le serviteur n'est pas au dessus du maître.
Dans l'évangile de Matthieu (19) Jesus aborde la question et conclu "Qui peut comprendre, qu'il comprenne !" C'est bien que le message n'est pas simple.

Mais bien que que le message ne soit pas simple et que le chemin soit ardu, c'est le seul chemin vers le bonheur tout entier.

Amitié

Da
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

capreolus
Civis
Civis
Messages : 4
Inscription : mer. 02 nov. 2011, 18:24

Re: La notion de péché

Message non lu par capreolus » mer. 02 nov. 2011, 22:35

Cher ami,
Quelle maîtrise de la logique de la troisième opération ! Vous faites seulement une petite confusionsur la notion de nature. Lorsque l'Eglise dit que ce qui est contre-nature est mauvais, elle n'entend pas par là ce qui est contre la biologie, mais ce qui est contre la nature de l'homme. Or la nature de l'homme c'est d'être un animal doué de raison. Or l'absorption d'alcool n'est pas contre la nature de l'homme, car ce n'est pas contraire à la raison. Ce qui l'est, c'est d'en boire trop.

La masturbation est contre nature en ce sens non pas qu'elle serait contre la biologie, mais en ce sens qu'elle va contre la nature de la sexualité humaine, qui est le lieu du don réciproque et radicale des personnes. Vous conviendrez que l'acte masturbatoire est tout de même bien dérisoire au regard d'une vraie, belle et authentique relation sexuelle, dans laquelle un homme et une femme se disent ce don radical et réciproque, non ?

Pour revenir à la logique, faites attention au fait que le moyen terme doit être dit par un terme qui, dans la mineure et dans la majeure, à la même signification et la même supposition.

Cordialement,

Capreolus

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités