Position de l'Église sur l'euthanasie

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Breizh
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : lun. 22 avr. 2019, 21:58
Conviction : Catholique

Re: Position catholicisme vis à vis de l'euthanasie

Message non lu par Breizh » mer. 01 mai 2019, 12:00

Bonjour Patrick11,
Il me semble avoir vu un sujet sur l'euthanasie sur ce forum mais je ne le trouve plus... Donc voilà ce qu'en dit le Cathéchisme de l'Église Catholique:
L’euthanasie

2276 Ceux dont la vie est diminuée où affaiblie réclament un respect spécial. Les personnes malades ou handicapées doivent être soutenues pour mener une vie aussi normale que possible.

2277 Quels qu’en soient les motifs et les moyens, l’euthanasie directe consiste à mettre fin à la vie de personnes handicapées, malades ou mourantes. Elle est moralement irrecevable.

Ainsi une action ou une omission qui, de soi ou dans l’intention, donne la mort afin de supprimer la douleur, constitue un meurtre gravement contraire à la dignité de la personne humaine et au respect du Dieu vivant, son Créateur. L’erreur de jugement dans laquelle on peut être tombé de bonne foi, ne change pas la nature de cet acte meurtrier, toujours à proscrire et à exclure.

2278 La cessation de procédures médicales onéreuses, périlleuses, extraordinaires ou disproportionnées avec les résultats attendus peut être légitime. C’est le refus de " l’acharnement thérapeutique ". On ne veut pas ainsi donner la mort ; on accepte de ne pas pouvoir l’empêcher. Les décisions doivent être prises par le patient s’il en a la compétence et la capacité, ou sinon par les ayant droit légaux, en respectant toujours la volonté raisonnable et les intérêts légitimes du patient.

2279 Même si la mort est considérée comme imminente, les soins ordinairement dus à une personne malade ne peuvent être légitimement interrompus. L’usage des analgésiques pour alléger les souffrances du moribond, même au risque d’abréger ses jours, peut être moralement conforme à la dignité humaine si la mort n’est pas voulue, ni comme fin ni comme moyen, mais seulement prévue et tolérée comme inévitable. Les soins palliatifs constituent une forme privilégiée de la charité désintéressée. A ce titre ils doivent être encouragés.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4474
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Position catholicisme vis à vis de l'euthanasie

Message non lu par Kerniou » mer. 01 mai 2019, 12:01

L'Eglise catholique ne cautionne pas l'euthanasie, considérant que c'est Dieu qui maîtrise le temps et la vie ...
Il me semble, mais je n'en suis pas du tout certaine ,qu'elle est plus "souple " lors de la fin de vie ...
L'Eglise prône le respect de la vie.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Patrick11
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : mer. 01 mai 2019, 11:04

Re: Position catholicisme vis à vis de l'euthanasie

Message non lu par Patrick11 » mer. 01 mai 2019, 13:10

Je vous remercie pour votre réponse.

En effectuant quelque recherche j'ai trouvé ceci. Pouvez vous me dire ce que vous en pensez ?
Je compte bien sûr m'inspirer de ceci afin de la remettre en forme avec mes propre termes.

Voici ce que j'ai trouvé:


La religion catholique se caractérise par le respect de toute vie humaine, vie sacrée de son commencement à son terme car don de Dieu et sur l'inviolabilité de la dignité humaine. C'est Dieu qui donne la vie et qui la recueille à son terme, par conséquent, nul ne peut choisir le
moment de sa mort. Le suicide et l'euthanasie ne sont donc pas permis.

Devant les progrès de la médecine, le Pape Pie XII énonçait dans son discours du 24 février 1957, le légitimité du soulagement de la douleur, soulagement qui ne s'oppose pas à l'idéal chrétien d'imiter la passion du Christ, et ceci y compris chez des patients mourants au risque de raccourcir leurs vies. Concernant la sédation des mourants, il rappelle la position de l'Eglise qui refuse le sédation terminale en dehors des cas où le malade endure des souffrances atroces; il convient donc d'évaluer chaque situation. Dans ce discours, l'euthanasie est vivement critiquée du fait des principes fondamentaux du catholicisme. Dans son discours du 24 novembre 1957, il abordait plus précisément le problème posé par les techniques de réanimation et l'acharnement thérapeutique qui peut en découler. Il préconise ainsi d'évaluer les situations au cas par cas mais en insistant sur la légitimité d'utiliser dans
cette réanimation des moyens « ordinaires» c'est à dire « les moyens qui n'imposent aucune charge extraordinaire pour soi-même et pour un autre ».
Ces notions rejoignent la notion de refus de l'acharnement thérapeutique.

L'ensemble de ces principes seront réitérés par le Pape Jean Paul II dans « l'Evangile de la vie» du 25 mars 1995

Avatar de l’utilisateur
Bassmeg
Barbarus
Barbarus

Re: Position catholicisme vis à vis de l'euthanasie

Message non lu par Bassmeg » mer. 01 mai 2019, 13:44

Bonjour Patrick11 et bienvenue.
Votre message est assez pertinent. Une personne peut demander la sédation terminale en cas de "souffrances atroces.", selon l' Eglise. Je me range à cette position. En ce qui concerne l' acharnement thérapeutique, je suis de la même manière l' avis de l' Eglise. [...]

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4474
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Position catholicisme vis à vis de l'euthanasie

Message non lu par Kerniou » mer. 01 mai 2019, 17:25

merci à Patrick 11 d'avoir apporté des références précises.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité