Amplexus reservatus

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
anonymus women
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par anonymus women » mar. 16 oct. 2018, 9:28

je suis étonnée par cette abstinence définitive choisie par certains !
comment un couple marié vivant dans l'amour peut renoncer définitivement a '' faire l'amour '' ???
il y a un devoir pour le couple d'avoir des rapports quand on s'aime
la chasteté est une très bonne chose mais une continence totale pour le reste de la vie doit être frustrante et un peu malsaine

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par la Samaritaine » mer. 17 oct. 2018, 10:54

anonymus women a écrit :
mar. 16 oct. 2018, 9:28
je suis étonnée par cette abstinence définitive choisie par certains !
comment un couple marié vivant dans l'amour peut renoncer définitivement a '' faire l'amour '' ???
il y a un devoir pour le couple d'avoir des rapports quand on s'aime
la chasteté est une très bonne chose mais une continence totale pour le reste de la vie doit être frustrante et un peu malsaine.
Anonymous Women
J'avoue que je pense exactement la même chose !
Maintenant, cela dépend de chaque couple, et de la place de l'amour physique dans le couple qui peut être très différente selon les cas.
Cela dépend du désir en fait. Ont-ils vraiment envie de faire l'amour ? Si c'est un couple ou le désir est moins présent, ou la tendresse et l'amitié l'emportent, l'abstinence peut se concevoir. En revanche, si le désir est fort, bien présent et partagé, oui, c'est un peu malsain de vivre ainsi côte à côte dans la privation. Je pense même que cela peut mettre un couple en danger...

En Christ,

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
sev87
Barbarus
Barbarus

Re: L'étreinte réservée, l'union divine

Message non lu par sev87 » mar. 13 nov. 2018, 9:57

L'abstinence totale et définitive est peut-être la réponse idéale mais elle me parait difficile à tenir dans le temps. Elle doit procurer tristesse conjugale et frustration… les couples vivant dans la foi sont faits aussi pour avoir une sexualité. Est-ce vraiment sain pour un couple de ne connaitre que l'abstinence ?

Alors le préservatif (je dis bien pour le couple marié, pas pour faire du batifolage ! ) peut-il être toléré dans certaines situations : mise en jeu de la santé de la maman si nouvelles grossesses, problème de santé...

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
marie amélie
Barbarus
Barbarus

Message non lu par marie amélie » mer. 06 mars 2019, 11:48

Bonjour,

Ma question est directe et un peu crue mais elle nous obsède mon mari et moi. Nous sommes un couple marié et nous nous demandons si le rapport sexuel " incomplet" c'est a dire sans émission de sperme volontairement est il un péché ?

Merci de votre aide


[Bienvenue parmi nous! Message fusionné avec fil sur la question.]

Avatar de l’utilisateur
anony
Barbarus
Barbarus

Re: Amplexus reservatus

Message non lu par anony » mar. 26 mars 2019, 19:29

"....nous nous demandons si le rapport sexuel " incomplet" c'est a dire sans émission de sperme volontairement est il un péché ?..."

je ne sais pas si cette pratique est un péché mais quel en est l’intérêt pour un couple ?
une ' presque' union charnelle ? ; un 'presque' plaisir conjugal ? ; une 'presque' contraception ?
si c'est que cela , autant être dans l'abstinence ...ce doit être moins frustrant pour monsieur et pour madame !

jga
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : mer. 14 déc. 2016, 3:37

Re: Amplexus reservatus

Message non lu par jga » mer. 14 août 2019, 18:13

Je vais essayer de répondre à votre question avec le plus de clairvoyance...

Est ce un péché? Qu'est ce que la sexualité parfaite. Des théologiens sexologues et religieux ont tentés d'y répondre. Nous ne sommes pas sans connaitre que "l'acte conjugal peut devenir méritoire s'il est dicté par un motif surnaturel". Mais qu'il est également "péché véniel s'il n'est pratiqué uniquement avec passion"

Je reprendrai les paroles de Saint Alphonse :
« Aux époux sont permis les touchers et les regards s’ils se réfèrent à l’acte conjugal, s’ils lui servent de licite incitation.
S’ils sont faits dans un autre but, pour le plaisir seul, ce ne sont que des péchés véniels, parce que le mariage les rend honnêtes
et que le défaut de la fin due n’est pas mortel, à moins qu’ils ne représentent un danger de pollution.
Auquel cas, ils sont mortels, en règle générale, tout au moins. »

L'union sexuelle dont le but n'est pas l'orgasme (éjaculation et stimulation clitoridienne) mais dans un but d'union physique et spirituel est au sens de plusieurs théologiens et sexologue un acte méritoire. Qui éveillerai et élèverai aussi l'esprit. Il n'y a pas de recherche de plaisir dans cette union, mais bien d'amour, prise de conscience de l'union physique et spirituel. Une grande satisfaction physique et émotionnel... Après chacun découvrira.

C'est un sujet très compliqué. Peut on dissocier l'acte sexuel complet de l'éjaculation. A mon sens, je n'éprouve aucun besoin d'éjaculer, je n'ai aucun problème de frustration sexuelle comme certains disent sur cette page. Bien au contraire j'éprouve lors d'une union conjugal sacrée (réservée) beaucoup plus de satisfaction. L'éjaculation peut procurer une autre frustration et au final reste un instinct animal de reproduction.

Un sexologue chrétien ouvert pourrait peut être nous donner un avis?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités