Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8679
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Cinci » jeu. 07 mars 2019, 18:45

@ Ancolie

L'objet :
on fait référence à quelques reprises sur ce fil au livre Sodoma. Au début du fil, on y fait allusion frileusement sans même le nommer, un peu comme dans ''Harry Potter'' , quand il s'agissait de parler de ''celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom'' . Un participant écrit même que, 'bien sûr' (comme pour nous rassurer) il n'a pas lu ce livre, tout en le désavouant.

Cela me fait beaucoup penser aux réactions qui ont suivi la sortie du film 'Spotlight' . Ce film a été décrié et condamné furieusement par des participants de ce forum qui ne l'avaient pas visionné et qui se promettaient bien de ne pas aller le voir, car c'était sûrement une vilaine propagande mensongère anticatholique (paranoïa et victimisation habituelles...) jusqu'à ce que ce qui était révélé et dénoncé dans ce film soit avéré. :oops:



Commentaire :

A vous lire. on croirait avoir affaire ici à des arriérés, des obscurantistes, des gens "qui ne savent pas et qui ne veulent pas savoir", des désespérés ayant besoin de se raccrocher à leurs illusions. Là-dessus, Je n'ai pas de doute que c'est bien ce que vous pensez ("des idiots utiles, de pauvres naïfs à qui il faudrait ouvrir les yeux") de ceux qui ne font pas comme vous et qui ne pensent pas comme vous. On se justifie comme on peut de son apostasie peut-être ? Grand bien vous fasse, le cas échéant !

Mais moi je peux vous dire que je vous trouve insultante en attendant. Non, je n'aime pas votre message. Vraiment pas !


J'explique :

A cause de votre message, j'aurai lu ce fil depuis le début.Je dis bien lire, non pas relire. Or, lisant, Je n'ai rien vu qui serait si particulier (au sens de "défectueux") dans les posts de Trinité, Cepora, Francesenchile, Gaudens, etc. Rien d'anormal.

et

Quant au film "Spotlight" : je suis bien de ceux, là, cette fois, que vous aimeriez épingler avec votre petit mot acidulé. Non, je ne l'ai pas vu, votre film. Je me suis promis de ne pas le voir en effet. Il se trouve que ça ne m'intéresse pas. Puis, entre nous, ça ne manque pas du tout.

Si vous êtes du genre à courir pour voir et consommer tout ce que la télé vous dit de voir et consommer : ce fonctionnement vous appartiendra. Je ne suis pas comme ça. Je peux faire des choix.

Moi, mais est-ce que je vous demande d'avaler des pages de Bible contre votre gré ? vous taper la lecture de pieux sermons ? visionner le dernier film sorti et pouvant promouvoir la vie fantastique de Padre Pio ? Est-ce que je demande ça à vous sous peine - ne le faisant pas - de devoir n'être plus qu'un petit esprit, une personne racornie, un être voulant se complaire dans ses propres illusions et blabla. Ça, c'est bien votre discours.

Ensuite, votre sirupeux "C'est bien humain" ... mais oui, mais oui ... comme pour s'élever au-dessus de toute contestation possible.

Regardez bien ça :

"Maman sait bien que vous trichez, que vous êtes de mauvaise foi, que la vérité ne vous intéresse pas, mes petits chéris. C'est tellement normal de mentir. Mais maman qui n'est pas comme vous (non, maman est meilleure) et qui sait toute votre vérité (le fond de vos aspirations, vos mécanismes psychologiques, tout) mais elle vous pardonne."

- Oh ! comme c'est touchant. Maman qui ne va jamais à la messe et qui ne croit pas, mais est tellement bonne en plus qu'elle pardonne mieux que des bonnes soeurs sauraient jamais le faire. Oh ! Houah ! Formidable !



Pour mémoire, le film "Spotlight"est sorti sur grand écran, à l'heure qui devait précéder le procès du cardinal Barbarin, et alors que l'on sentait bien la grande expectative de plusieurs. Beaucoup étaient tellement désireux de voir ce cardinal être condamné, et avec lui comme deux mille ans d'Église (un certain fonctionnement ...), etc.

Mais ...

Je disais que le cardinal Barbarin était coupable de rien en vérité, et, de fait, le tribunal n'a rien trouvé à lui reprocher vraiment. Rien de sérieux. Pas dans un premier temps (avant la dernière annonce d'aujourd'hui). Pourquoi aurait-il fallu spécialement que je me déplace en salle pour voir une sorte de documentaire de militants attachés à un agenda qui n'est pas le mien, avec des objectifs qui ne me concernent pas ?

car c'était sûrement une vilaine propagande mensongère anticatholique (paranoïa et victimisation habituelles...) jusqu'à ce que ce qui était révélé et dénoncé dans ce film soit avéré
Je n'ai absolument pas "besoin" de visionner un film de plus, en salle, pour savoir ce que n'importe quel individu (ou presque) serait bien capable de faire. Voyons !

Vous qui aimez tant parler de la "paranoïa" des catholiques : eh bien, vous me trouverez la fois où j'aurais pu nier l'existence de pécheurs, fautifs ou coupables de tout ce que vous voudrez dans l'Église. Vous me trouverez la page (la date, l'heure) où je devrais dire que tous les plaignants se plaignent pour rien, que tous les curés sont fantastiques, qu'ils sont des demi-dieux, qu'il n'arrive jamais qu'ils puissent déchoir. Paranoïa ? Personne n'a jamais nié l'existence de prêtres fautifs. Pas dans ce forum.

Paranoïa ? Et quoi encore !

Comme si les anciennes calomnies sur le compte de Pie XII et colportées par les communistes d'après-guerre étaient de l'invention ! Gaudens est sûrement un paranoïaque, Paxetbonum un halluciné, qui croirait à tort que des ennemis de l'Église puissent vouloir la salir. - "Oh non ! Jamais !" Comme si des campagnes anticatholiques ne pouvaient pas exister dans le monde d'aujourd'hui ! Franchement ...

Vous ne faites que me conforter après-coup dans mon choix "abstentionniste".

En réalité, vous pourriez dire plutôt que les anticléricaux, anticatholiques et ennemis de l'Église en général ont peut-être ce besoin, eux, de visionner des films du genre (on ajoutera celui d'Ozon, tiens), pour nourrir leur indignation sélective, alimenter cette satisfaction qui consiste à pouvoir vouer aux gémonies des affreux (des curés), avec d'autant plus de force que l'on sera bien certain de ne jamais en être. De mon côté, je ne tiens pas à me solidariser avec une sorte de dynamique hystérique et collective. Ça ne m'intéresse pas. Et si ça ne m'intéresse pas, c'est surtout parce que je suis convaincu que tout ce bruit sert surtout à distraire l'attention de ce qui est plus important, c'est à dire tant le phénomène de l'incroyance lui-même que celui du sabordement de la démocratie et ce qui l'accompagne (pervertissement des juges, État-policier en devenir, etc,)

Merci.

ancolie
Barbarus
Barbarus

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar ancolie » ven. 08 mars 2019, 6:54

Bonjour Cinci,

j'espère que vous vous sentez mieux. Bon, par quoi vais-je commencer ? Je ne répliquerai pas avec agressivité à vos nombreuses attaques. Ça ne mènerait nulle part. Cependant j'aimerais préciser certains points concernant ma façon de voir les choses.

Concernant le film 'Spotlight', si vous l'aviez vu, vous sauriez que ce n'était pas un film anticatholique. On ne critiquait ni ne démolissait la foi catholique dans ce film. C'était un film anti-magouille, anti-tromperie, anti-mensonge, anti-pédophilie. Peut-on avoir quelque chose contre la dénonciation de ceux qui trahissent leur foi et se rendent coupables d'actes criminels en se cachant derrière leurs vêtements sacerdotaux ? Je suis allée voir ce film avec beaucoup d'intérêt, comme je suis allée voir aussi avec beaucoup d'intérêt et beaucoup d'émotion la pièce ''La Déraison d'amour'' tirée du film ''Folle de Dieu'', où Marie Tifo occupe seule la scène pendant deux heures, dans sa magnifique interprétation de Marie de l'Incarnation. De même que 'Silence' et l'inoubliable 'Des hommes et des dieux'. Dans ce dernier film, une réplique d'un des moines m'a beaucoup touchée et elle est restée dans ma mémoire comme une amarre. Alors qu'un des moines, en détresse, déclare qu'il ne s'est pas expatrié dans ce coin perdu pour perdre la vie aux mains d'extrémistes, son compagnon lui répond : 'mais ta vie, tu l'as déjà donnée.' J'aime le cinéma et le théâtre, et ces sujets m'intéressent.

Oui, je suis touchée et inspirée par ces femmes et ces hommes de Dieu qui aiment sincèrement de tout leur coeur et qui sont fidèles à leur foi et leur engagement. Mais on est ici bien loin du carriérisme bling-bling de certains cardinaux, archevêques et cie qui me laisse froide, même si je sais qu'il y a parmi eux des hommes bons, sincères et dévoués. J'ai toujours senti quelque fausseté dans tout cet apparat, cette grandiloquence qui ont en principe pour but d'honorer la fonction, mais qui dans les faits servent plus souvent à gonfler les égos. Ceci étant dit, je ne cours pas les films anticatholiques comme vous semblez le croire, dans le but de nourrir de haine le crotale que vous avez vu en moi par le passé.

Deuxième point, oui, je crois qu'il y a eu beaucoup de déni et d'obstruction depuis des décennies, concernant les abus sexuels et autres abus, pas seulement dans le clergé catholique mais aussi chez les fidèles, dans les familles (catholiques ou pas), les communautés et les groupes religieux, et aussi sur ce forum de la part de certains participants. Ce déni généralisé est un fait connu qui n'a plus besoin d'être démontré. Si ce déni n'avait pas été pratiqué à si grande échelle, on n'en serait pas rendu aujourd'hui à cette situation catastrophique. Et oui, maman croit que cela est humain. C'est un phénomène bien connu d'auto-protection qu'on appelle l'évitement. Et jusqu'à preuve du contraire, maman fait partie de la communauté humaine et a aussi cédé à l'évitement dans certaines situations de sa vie. Cela s'appelle simplement avoir de la difficulté à voir les choses comme elles sont. Maman a pris de l'âge et s'est pardonné à elle-même. L'évitement implique aussi qu'on évite de reconnaître qu'on le pratique pour ne pas culpabiliser. C'est un cercle vicieux. Il faut en sortir et se secouer les puces, surtout si l'évitement qu'on pratique se fait au détriment d'autrui et nous rend complice d'actes criminels, ce qui est plus grave.

Quelqu'un a déjà dit (je ne me souviens pas des mots exacts) que le malheur ne vient pas par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regarde agir et ne font rien, et ne disent rien. J'ai exprimé ce point de vue, assez durement je le reconnais (maman est parfois fatiguée), dans le message [...ci-dessous]

Passez une bonne nuit, Cinci. La tisane valériane-tilleul-camomille fait des merveilles, parole de maman. :)
Certes. Mais je ne vois pas comment nous, membres de ce forum, pourrions emprisonner des criminels, à moins d'être dans la justice ou la police ! (il y en a peut-être parmi nous, mais pas moi en tout cas)

Par contre, nous pouvons tous prier.
Bonjour Fée,

la justice et la police ne peuvent rien faire s'il n'y a pas de dénonciations. Et ce n'est ni la justice ni la police qui ont si longtemps fait obstruction aux dénonciations, mais bien les personnes impliquées dans ces actes odieux, par la manipulation des victimes, les menaces voilées, la pression psychologique, la peur, la complicité des prélats et aussi, c'est important de le préciser, la complicité des fidèles eux-mêmes , dans les familles, les paroisses, les groupes religieux, qui refusaient de croire les victimes et les ostracisaient pour protéger 'leur' église et leur petit confort spirituel qui ne supportait pas d'être dérangé. Les victimes se sont souvent senties démunies et abandonnées de tous, et la police n'y était pour rien.

[...] il y a eu dans ses fils de discussion énormément de déni et de mépris pour ces accusations qu'on balayait du revers de la main en les associant toujours à une conspiration anticatholique. À peine quelques 'brebis galeuses' disait-on, sans plus, et hop, on passe à un autre sujet plus important, comme de savoir, par exemple, s'il est préférable de communier sur la langue ou dans la main....

Prier n'est pas la seule chose que nous pouvons faire, ça ce serait trop facile, il faut d'abord et avant tout changer d'attitude et accepter de voir les choses crûment comme elles sont. Briscard l'a fait en déclarant ceci :
Le pape François va devoir subir tous ces scandales et agir le plus efficacement et le plus rapidement possible pour que son Eglise trouve la voie de la sainteté qu'elle n'aurait jamais dû perdre. Cela ne va pas être facile parce ces outrances se produisent un peu partout dans le monde. Sur tous les continents.

Tout ce que l'Eglise interdit à ses fidèles est effectué ,sans retenue, par ses propres membres...
Par ailleurs, l'empathie et le respect envers les victimes implique aussi de comprendre que c'est par des bondieuseries que le malheur est entré dans leur vie, Alors il convient de prier humblement et discrètement. Beaucoup d'entre eux considèrent les prières de ceux qui n'ont pas su ou n'ont pas voulu les croire, les protéger et les défendre comme une gifle et une arrogance de plus. Ils n'ont plus rien à en cirer et vous enverront sur les roses.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10391
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Fée Violine » ven. 08 mars 2019, 12:09

la justice et la police ne peuvent rien faire s'il n'y a pas de dénonciations.
Bien sûr, mais pour ça il faut connaître des personnes victimes d'abus. Moi, je n'en ai jamais rencontré. C'est pourquoi je disais que la seule chose que je puisse faire, c'est de prier !
il convient de prier humblement et discrètement.
Évidemment !

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2321
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Trinité » ven. 08 mars 2019, 13:54

Très beau message chère Ancolie!

Boris II
Barbarus
Barbarus

Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Boris II » ven. 08 mars 2019, 15:35

Juste une petite réflexion à propos des suites du film d'Arte.
Imaginons que quelqu'un qui sache correctement agencer des vidéos à partir d'un site "complotiste" où le fonds est constitué d'affaires pédo-criminelles décide de faire un film pour ARTE. Disons sans rien dévoiler qu'un mannequin aurait lâché quelques infos sur un plateau télé (ça s'est vraiment passé) puis qu'ensuite elle ait été internée en hôpital psychiatrique... (ça s'est passé) puis que des années plus tard, une autre artiste sur un plateau télé réexpose les faits (ça s'est passé)...
Normalement, le bon sens voudrait que l'on s’intéresse un minimum, vous savez l'histoire du "il n'y a pas de fumée sans feu".
Eh bien, ce qui se passe : c'est que chacun observe ces affaires sous le manteau. Tout le monde ou presque est au courant mais....

Bon, je vous laisse à vos états d'âme, ou votre rêverie...

Toujours est-il que la croix se double maintenant d'une autre caractéristique dans les esprits du temps présent : celle de l'incitation à la haine. Enfin, je pense que vous me comprenez ?

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar la Samaritaine » ven. 08 mars 2019, 20:39

Belle réflexion de François Huguenin sur les questions posées par la sortie de Sodoma et la révélation des scandales, pour en finir avec le cléricalisme et la loi du "permis-défendu":

www.lavie.fr/actualite/billets/catholiq ... W9REdqxyVs

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Censor
Censor
Messages : 136
Inscription : lun. 21 janv. 2019, 1:01
Conviction : Catholique

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Hantouane » sam. 09 mars 2019, 2:09

Pour répondre au sujet, je voulais donner mon avis. L'homme est un être sexué, et on ne peut rien contre ça, sauf à demander aux prêtres de devenir eunuques... Et la sexualité se manifestera toujours à différents degrés, même lors de rêves ... Et le problèmes que je vois, c'est que l'homme a besoin de la femme, et être environné intégralement d'homme notamment lors du séminaire est source d'homosexualité pour moi. La sexualité, même si on la refoule, se manifestera toujours. Et si on ajoute tous les péchés sexuels et autres fantasmes que disent les pénitents, homme ou femme, au prêtre, il faut vraiment être un sur homme pour se blinder face à ces images. En bref, le prêtre n'est qu'un homme comme les autres comme on me l'a déjà dit ... Et c'est la même chose pour tous les membres du clergé, homme ou femme.

Boris II
Barbarus
Barbarus

Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Boris II » sam. 09 mars 2019, 8:31

Bonjour,

Je ne retiens qu'une phrase du texte évoqué par la Samaritaine : continuer de libérer la parole. Combien sont prêts à mourir pour cela, puisque au final, c'est bien de cela qu'il s'agit, non ? Si la parole est vraie, elle a une dimension sacrée et vous ouvre les portes royales du martyre.

Avatar de l’utilisateur
Briscard
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : jeu. 29 nov. 2018, 15:31
Conviction : Chrétien tout simplement
Localisation : Yvelines & Finistère

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Briscard » sam. 09 mars 2019, 12:03

la justice et la police ne peuvent rien faire s'il n'y a pas de dénonciations.
Bien sûr, mais pour ça il faut connaître des personnes victimes d'abus. Moi, je n'en ai jamais rencontré. C'est pourquoi je disais que la seule chose que je puisse faire, c'est de prier !
il convient de prier humblement et discrètement.
Évidemment !
C'est tout à fait possible mais vous n'avez surement pas passé, comme moi, SEPT ANNEES comme pensionnaire dans un collège privé non mixte, que des garçons,dont tous les professeurs, y compris les surveillants, étaient des prêtres diocésains en soutane...

Le temps a passé depuis, mais j'ai encore une excellent mémoire.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10391
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Fée Violine » sam. 09 mars 2019, 12:31

En effet, je n'ai pas cette expérience !
Au contraire, j'ai passé 7 ans dans un lycée public, non mixte, où il n'y avait aucun homme (sauf le prof de dessin, qui avait été mis au lycée de filles parce qu'il était trop petit et timide pour survivre au lycée de garçons, et sa femme qui était aussi prof de dessin avait été mise à sa place au lycée de garçons). Et j'étais externe.
Mais je me souviens que mon grand-père disait un jour que dans son enfance, certains Frères de son école primaire... Il n'a pas précisé, mais j'ai compris que c'était un peu douteux. C'était à Bordeaux vers 1900.

Francesenchile
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 21 févr. 2019, 22:30

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Francesenchile » dim. 10 mars 2019, 21:24

Un participant écrit même que, 'bien sûr' (comme pour nous rassurer) il n'a pas lu ce livre [Sodoma] , tout en le désavouant.
Tiens ça doit être moi ;). J'ai dit ça uniquement parce que le livre n'est pas sorti (ou ne l'était pas quand je l'ai écrit). Honnêtement je ne pense pas que je le lirai, mais je suis tout à fait prêt à prendre comme hypothèse sérieuse que le clergé est en grande partie constitué d'homosexuels, pour l'avoir constaté sur un échantillon non-représentatif. Et aussi parce que c'est logique: quelque chose d'inhérent à la personne est condamné (le sujet est ici bien plus la condamnation sociale que l'éthique de l'institution, en fait),

... [supprimé ]

C'est un problème:

- À l'intérieur de l'Eglise parce que ça fait souffrir les gens pour des traits de leur personne dont ils ne sont pas responsables. Combien de personnes sincèrement croyantes ont connu et connaissent en ce moment une vie à se détester, se réprimer et se considérer comme sales, au nom d'une éthique qui leur interdit d'aimer la personne qu'ils pourraient aimer, comme si ça allait déranger un certain ordre divin? En plus la dite éthique sera probablement revue dans le futur, comme l'Eglise l'a fait régulièrement dans son histoire.

[supprimé]

- À l'extérieur parce que il y a un truc que j'ai réalisé beaucoup mieux en prenant un peu de distance (mais pas trop quand même). L'Eglise apparaît pour l'opinion publique comme une institution vaguement effrayante. J'aime bien entrer dans les églises et je ne ressens pas cette peur, et aussi j'ai assez baigné dans un milieu catholique pour savoir que même si des jugements seront passés sur vous, les catholiques pratiquants ne vous agresseront jamais (très rarement en parole et jamais physiquement). Beaucoup d'entre eux, je dirais même la plupart, sont sincèrement bienveillants. Par contre pour quelqu'un qui n'y a pas été aclimaté dès l'enfance, soit aujourd'hui la majorité des français, l'Eglise c'est une institution à l'iconographie vaguement horrifique


[… accusations infondées contre l'Eglise]

Boris II
Barbarus
Barbarus

Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Boris II » dim. 10 mars 2019, 21:47

Bonsoir Francesenchile

Juste deux choses prises parmi ce que vous dites :

- sur la sexualité. La question est moins légère qu'on veut nous le faire croire. Vous savez par exemple que chez les gitans, lorsqu'un homme couche avec une femme, eh bien, il est considéré comme marié de fait (admettons même que cela soit un peu "faux", je pense que cela a un vrai sens de voir les choses de cette façon).
Avoir un rapport sexuel, c'est prendre le risque de mettre en route un enfant d'homme. Et ne pas l'assumer, c'est peut-être choisir de mettre fin à sa vie et croyez-moi, les répercussions d'un tel acte sur les psychismes sont loin d'être anodines.

Ensuite, la gravité. Cela me fait penser au curé d'Ars qui avait demandé la grâce de voir son péché. Eh bien, ce fut un enfer pour lui et il supplia Dieu qu'il l'empêche de continuer de voir ce qu'il avait pourtant demandé.
Je pense à la conscience de ce grand moine que fut Sylvain (Silouane) de l'Athos qui pleura amèrement plusieurs jours d'avoir tué une mouche sans vraie raison. Voyez jusqu’où peut aller la conscience ?
On pourrait dire, hélas, que nous ne pleurons pas.

En cette période de Carême, on peut méditer à partir du grand canon de saint André de Crète pour que nos cœurs soient un peu moins endurcis et soient plus proches du cœur des petits enfants.

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar la Samaritaine » dim. 10 mars 2019, 22:17

Je suis en accord avec tout ce que vous nous partagez Franceseschile, même si cela n'est pas très facile à regarder en face.

Avec tout ce qui se passe, l'Eglise a intérêt à se couvrir la tête de cendres, à la mettre en veilleuse sur les questions de morale sexuelle et à se consacrer essentiellement aux pauvres, ce qui aurait du être depuis 2000 ans l'essence même de son message et de son activité.

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 741
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Foxy » dim. 10 mars 2019, 23:31

Bonsoir La Samaritaine

J'ai l'impression que l'on oublie quand même "l'Année de la Miséricorde" et que les enseignements du Pape François sont tous tournés vers les pauvres.

@Boris II

Merci pour vos réflexions.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Y aurait-il une tendance homosexuelle parmi les hommes d'Église?

Message non lupar Cepora » dim. 10 mars 2019, 23:34

Bonjour,

Je suis à la fois surpris et attristé de voir que certaines personnes n'ont manifestement pas encore lu le Nouveau Testament. Car, il faut bien le dire, l'homosexualité y est condamnée, et cela ne changera jamais, je suis au regret de vous l'annoncer.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit