Où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 281
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel

Message non lupar Marc Oh » mar. 03 juil. 2018, 11:50

Bonjour à tous,

Comment définir en dehors du mariage chrétien la frontière entre manifestation sensible de sa tendresse à quelqu'un de l'autre sexe et ce qui conduit plus ou moins "inexorablement" à l'acte sexuel. La notion de "prise de risque" évidement est importante dans ce domaine: passé un certain seuil l'issu d'une tendre manifestation est de plus plus prévisible. L"inconfort" de la situation pour les deux "partenaires" de telle manifestation est bien sûr à prendre en compte. Quelqu'un qui ne peut pas se marier, doit il s’interdire toute tendre manifestation? Où est la limite?

Ma question est "morale" mais une lecture en terme de foi m’intéresse également.

Bien à vous tous

Marc Oh
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

invitée2
Barbarus
Barbarus

Re: où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel.

Message non lupar invitée2 » mar. 03 juil. 2018, 14:32

Cher Marc'oh,

Tout dépend des sentiments que l'on a dans le coeur et des actes que l'on veut poser. Je crois que nous avons tous beaucoup besoin de tendresse physique, besoin que l'on se prenne entre amis (et pas seulement entre amoureux) dans les bras, besoin de "huggs" comme disent les Américains, et de la part aussi d'amis du sexe opposé. Pour que cela ne soit pas source de "glissement", il faut que cela se fasse entre personnes qui n'ont pas de désir dans le cœur pour l'autre. Si le désir pour l'autre est là, il est naturellement dans le geste qui s'en trouve "chargé" et qui peut être "risqué" si l'autre est aussi dans le désir (et si il n'y pas d'intention d'union pour X raisons), et il peut être désagréable pour l'autre si ce désir n'est pas réciproque.

En dehors de toute relation amoureuse (naissante ou vécue), Nous sentons tout de suite si un geste est chargé de tendresse (et c'est quelque chose de profond et merveilleux à recevoir) ou s'il est chargé de "plus" et là c'est vécu comme intrusif et déplacé.

Le même geste n'est donc pas du tout le même en fonction de ce que l'on a dans le cœur et en fonction aussi de ce que l'autre a dans le coeur. On peut donc se permettre ce geste avec certaines personnes avec lesquelles les choses sont claires et saines, dénuées d'ambiguité, et l'éviter avec les personnes pour lesquelles nous avons de l'attirance (si nous ne voulons pas créer une relation amoureuse ou de la gène).

Je pense aussi que l'on peut être simple et demander : j'ai des amis à qui je confiais un chagrin qui m'ont demandé : " puis-je te prendre dans mes bras ?": c'est respecteux et sans ambiguité.

Il est possible également qu'une relation claire et sans ambiguité qui se charge de belle tendresse voit l'amour et le désir naître dans l'imprévu, sans qu'on l'ait choisi et là, on se trouve devant une décision à prendre : quelle suite donner à cette relation ainsi transformée. Nous ne sommes parfois pas au bout de nos surprises...

Bien à vous,

Invitée2

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4662
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel.

Message non lupar gerardh » mar. 03 juil. 2018, 14:38

_____

Bonjour,

A ma connaissance il n'y a pas de réponse précise à cette question.

On pourrait néanmoins retenir par exemple 1 Corinthiens 10, 31 : "quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu".

Il y a aussi dans les Proverbes : garde ton cœur plus que tout ce que l'on garde, car en lui sont les issues de la vie.


__________

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8295
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel

Message non lupar Cinci » mar. 03 juil. 2018, 19:03

Merci de poser la question, Marc Oh. Car c'est exactement ce genre de situation dans laquelle je me trouve "coincé" depuis un moment.

:)

Il faudra que j'y revienne.

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 281
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel

Message non lupar Marc Oh » mer. 04 juil. 2018, 17:43

Merci de poser la question, Marc Oh. Car c'est exactement ce genre de situation dans laquelle je me trouve "coincé" depuis un moment.

:)

Il faudra que j'y revienne.
Bonjour Cinci, il parait que notre religion nous aide à nous poser des questions, pas forcement à y répondre! Il me semble que vous survivez avec bonne humeur à la situation, Dieu Merci!
Il me semble à moi aussi, gerardh, qu'il n'y ai pas de réponse précise ma question. On ne sait jamais, quelqu'un a peu être rédigé un catalogue de "bonne conduite". Ce serai un peu malsain il me semble mais sait on jamais?
Bonjour Invitée2, content de vous retrouvé.
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 555
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel

Message non lupar Pathos » mer. 04 juil. 2018, 23:03

Quelqu'un qui ne peut pas se marier, doit il s’interdire toute tendre manifestation? Où est la limite?
Bonsoir Marc Oh,

Vous souvenez-vous de notre échange il y a près de deux ans ?

Bonsoir Pathos,
Qu’il y ai adultère ou pas cela ne change rien aux devoirs, divorce civil ou pas cela ne change rien au mariage chrétien que je sache. Si le Christ nous traitait de la même manière à chacune de nos trahisons…
Partager de la tendresse avec une autre femme que son épouse pour un homme dans une situation d’isolement affectif est une mise en danger fautive ! Reste la tendresse de Dieu !


Moi qui suis depuis "tombé" 1,5 fois je vous écrit : il faut effectivement fuir ces occasions car le Démon est bien plus fort que notre générosité. Mais tout confier dans la prière.

Ce n'est en rien de la pruderie ou de la castration mentale, il faut "juste" bien vouloir laisser, absolument tout laisser à Dieu ; or nous ne voulons pas ! notre amour propre nous dit : tu es encore jeune ! quel gâchis ! vous vous aimez sincèrement !

Mais sommes-nous dans l'obéissance à la parole de nôtre Maître ?

Non.

Il est en fait simple de résister dès que l'on obéit à Dieu : nos regards deviennent chastes, nos pulsions se taisent..
Ces Grâces ils faut les demander ! et demander qu'elles demeurent, alors nous sommes exaucés.
Voulons nous vraiment Lui donner les commandes ?
Nous croyons-nous assez fort pour ne pas "franchir le Rubicon" ? il est sans doute bien plus proche que vous ne le pensez..

Fraternellement

Avatar de l’utilisateur
Marc Oh
Quæstor
Quæstor
Messages : 281
Inscription : ven. 01 avr. 2016, 16:05
Conviction : chrétien catholique
Localisation : Région centre

Re: Où est le rubicon à ne pas franchir entre tendresse et acte sexuel

Message non lupar Marc Oh » jeu. 05 juil. 2018, 10:16

Bonjour Pathos. Oui je m'en souviens! Je n'arrive pas à me rendre compte si oui ou non j’étaie excessif car évidement je manque de recul. Refusé de prendre le risque de vivre entouré de tant de femme en se fermant les yeux cela est il raisonnable? Mes yeux se sont ouvert sur cette réalité (la présence) très rapidement et cette question arrive à moi depuis quelques temps. Je n'ai pas de réponse mais il me semble que cette notion de risque ( manque de confiance en Dieu? Trop de confiance en soi?) est le noeux du problème.
vos paroles sont pleines de sagesse, merci.
Marc Oh!
"... sans l'amour je ne suis rien..."


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit