Spermogrammes et masturbation

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
mikoulidu
Barbarus
Barbarus

Spermogrammes et masturbation

Message non lupar mikoulidu » sam. 25 déc. 2010, 14:29

Bonjour,

Un couple d'amis souffre d'infertilité. Ils se refusent à pratiquer les examens médicaux qui permettraient d'établir un diagnostic, car ils impliquent une analyse de sperme obtenu par masturbation. Or, la masturbation est un péché.

Y a-t-il une position tranchée et publiée de l'Église sur cette situation particulière ? L'objectif de retrouver une sexualité féconde ne rendrait-il pas l'acte acceptable ?

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 749
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Anonymus » sam. 25 déc. 2010, 18:01

Demandez à un prêtre, mais il me semble que si le but est sincèrement de faire un examen médical et en aucun cas de se procurer du plaisir alors il n'y a pas de problème (il peut y avoir du plaisir non pas par but mais par "effet secondaire", à la limite tant mieux ; la liste des examens pénibles et douloureux est déjà assez longue comme ça).

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Griffon » sam. 25 déc. 2010, 22:58

Joyeux Noël, Mikulidu,

L'intention de l'acte est déterminante.
Examen spermographique, et alors ? Quelle en sera la suite ?

Sinon, le médecin peut vérifier la présence de sperme chez la femme après une union.
C'est moins précis, mais... Que vaut la précision en ce domaine ?

Vos amis peuvent se tourner vers les méthodes naturelles de régulation des naissances qui leur apprendront le meilleur moment pour une union la plus féconde possible.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2667
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Cgs » jeu. 13 janv. 2011, 12:55

Bonjour,

Le Cathéchisme de l'Eglise catholique répond à la question :

2352 Par la masturbation, il faut entendre l’excitation volontaire des organes génitaux, afin d’en retirer un plaisir vénérien. " Dans la ligne d’une tradition constante, tant le magistère de l’Église que le sens moral des fidèles ont affirmé sans hésitation que la masturbation est un acte intrinsèquement et gravement désordonné ". " Quel qu’en soit le motif, l’usage délibéré de la faculté sexuelle en dehors des rapports conjugaux normaux en contredit la finalité ". La jouissance sexuelle y est recherchée en dehors de " la relation sexuelle requise par l’ordre moral, celle qui réalise, dans le contexte d’un amour vrai, le sens intégral de la donation mutuelle et de la procréation humaine " (CDF, décl. " Persona humana " 9).

Pour former un jugement équitable sur la responsabilité morale des sujets et pour orienter l’action pastorale, on tiendra compte de l’immaturité affective, de la force des habitudes contractées, de l’état d’angoisse ou des autres facteurs psychiques ou sociaux qui peuvent atténuer, voire même réduire au minimum la culpabilité morale.

Bien à vous,
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar archi » jeu. 13 janv. 2011, 13:29

Bonjour,

Le Cathéchisme de l'Eglise catholique répond à la question :

2352 Par la masturbation, il faut entendre l’excitation volontaire des organes génitaux, afin d’en retirer un plaisir vénérien. [...]
Ici on n'est manifestement pas dans ce cas de figure. ;)
Il n'y a donc aucun scrupule à avoir.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Pneumatis » jeu. 13 janv. 2011, 15:38

Bonjour,

Je serais assez d'accord avec Archi sur le fait qu'ici ce n'est pas le plaisir qui est recherché mais précisément la procréation. Cependant, j'émets une réserve : dans tous les cas, la décision ne doit pas être prise sur les recommandations des membres d'un forum, mais sur celles d'un directeur spirituel, de préférence un prêtre, cela va de soi, et de préférence un prêtre compétent en la matière. Il serait bon de relire avec lui la Synthèse de l'instruction "Dignitas Personae : sur certaines questions de bioéthique" de la congrégation pour la doctrine de la foi.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Invité » sam. 15 janv. 2011, 17:36

L'analyse du sperme n'implique pas nécessairement que celui-ci soit obtenu par masturbation. La masturbation n'est généralement recommandé qu'en raison de sa simplicité et de sa rapidité. Elle est cependant intrinsèquement désordonnée ainsi que le rappelle le CEC, peu important donc la fin poursuivie.

L'obtention du sperme nécessaire aux analyse peut-être obtenu par d'autres moyens : préservatif perforé, électro-éjaculation, ponction dans l'épididyme, biopsie testiculaire...

+

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 289
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar SweetieLoLy » mar. 18 janv. 2011, 11:54

:sonne: Bon de toutes façons faire cet examen de sert à rien car si ils trouvent une stérilité, ils pourront être amené à se faire aider par la médecine pour avoir un bébé, ça s'appelle une AMP. Mais comme chez les catholiques, se faire aider pour avoir un enfant est mal vu et bien ils n'en feront rien ces gens donc pas besoin d'aller chercher plus loin et encore moins besoin de faire cet examen :> c'est inutile.

ps: Je précise je ne suis pas d'accord avec cette façon de penser mais c'est ainsi donc..

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar archi » mar. 18 janv. 2011, 22:00

L'analyse du sperme n'implique pas nécessairement que celui-ci soit obtenu par masturbation. La masturbation n'est généralement recommandé qu'en raison de sa simplicité et de sa rapidité. Elle est cependant intrinsèquement désordonnée ainsi que le rappelle le CEC, peu important donc la fin poursuivie.

L'obtention du sperme nécessaire aux analyse peut-être obtenu par d'autres moyens : préservatif perforé, électro-éjaculation, ponction dans l'épididyme, biopsie testiculaire...
Super! En clair, et en supposant que votre médecin accepte de pratiquer toutes ces méthodes dont il ne doit pas avoir beaucoup l'habitude, vous pouvez vous faire découper les c***es ou subir la gégène, ce n'est pas "intrinsèquement désordonné".

Ou vous pouvez y aller à deux avec une capote. Outre le côté vachement romantique de l'acte (qui dans ces circonstances ne me semble plus tellement ordonné à "exprimer et consolider l'union des époux" (Humanae Vitae)) , je croyais que le préservatif était aussi "intrinsèquement désordonné", mais apparemment pas...

Franchement... :mal:

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar archi » mar. 18 janv. 2011, 22:04

:sonne: Bon de toutes façons faire cet examen de sert à rien car si ils trouvent une stérilité, ils pourront etre amené à se faire aider par la médecine pour avoir un bébé, ça s'appelle une AMP. Mais comme chez les catholiques, se faire aider pour avoir un enfant est mal vu et bien ils n'en feront rien ces gens donc pas besoin d'aller chercher plus loin et encore moins besoin de faire cet examen :> c'est inutile

ps: Je précise je ne suis pas d'accord avec cette façon de penser mais c'est ainsi donc..
Il me semble que l'AMP est en gros la Fécondation In Vitro, qui pose effectivement pas mal de problèmes (ne serait-ce que par le nombre d'embryons froidement sacrifiés). Je ne vois néanmoins pas pourquoi un diagnostic destiné à comprendre la cause d'un problème déboucherait nécessairement sur une FIV.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

papillon
Barbarus
Barbarus

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar papillon » mar. 18 janv. 2011, 23:10

Je suis d'accord avec les trois messages d'archi. Je crois qu'à force de chercher des poux là où il n'y en a pas, on finit par en trouver dans sa tête... <:

Avatar de l’utilisateur
Angelo
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : ven. 03 sept. 2010, 15:22
Localisation : Clermont-Ferrand

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Angelo » mar. 18 janv. 2011, 23:20

Je pense que vos amis devraient en parler au medecin en expliquant leurs convictions religieuses, et alors demander s'il n'y a pas d'aitres moyens abordables.
Cordialement.
†Ad majorem gloriam Dei†

Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Sofia » sam. 22 janv. 2011, 19:03

Il me semble que l'AMP est en gros la Fécondation In Vitro
Vous oubliez l'insémination artificielle.
Spoiler!
AMP - Agence de la biomédecine 1.jpg
AMP - Agence de la biomédecine.jpg
AMP - Agence de la biomédecine.jpg (29.46 Kio) Consulté 1547 fois
Source : Rapport annuel de l'Agence de la biomédecine
Je ne vois néanmoins pas pourquoi un diagnostic destiné à comprendre la cause d'un problème déboucherait nécessairement sur une FIV.
C'est vrai, mais les techniques d'AMP sont envisagées dans pas mal de cas et l'Église catholique est opposée à toutes ces techniques, que ce soit l'insémination artificielle ou la fécondation in vitro, que les couples aient recours à un donneur ou non.

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 749
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Anonymus » sam. 22 janv. 2011, 20:20

J'imagine que pour les couples n'arrivant pas à concevoir, il peut être bien pour eux d'être fixés sur la cause du problème, sans que cela implique par la suite une procréation assistée.

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Frédo MB38 » sam. 22 janv. 2011, 23:00

Et si c'est la dame qui masturbe son mari et qui récupère le sperme dans une éprouvette, ça résout le problème? Ou bien la masturbation entre conjoints est-elle aussi considérée par votre Eglise comme un grave désordre?
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 4 invités