Spermogrammes et masturbation

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Laurelin
Ædilis
Ædilis
Messages : 30
Inscription : dim. 09 mars 2014, 23:36

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar Laurelin » lun. 10 mars 2014, 0:17

Bonsoir,

Je pense que si le but de ceci est la création d'un enfant , Notre Seigneur comprend. Ceci dit, l'avis d'un prêtre me semble une bonne idée.

sexologue-catholique
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 12:40

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar sexologue-catholique » lun. 10 mars 2014, 1:26

cher Peccator,

il suffit de lire mes messages pour voir que j'y fais allusion au Christ, à l’Écriture Sainte, au bonheur d'aimer, à la paix et à la joie, au fait que j'aide des couples à progresser dans la sainteté et dans leur vie sexuelle.

chaque chrétien est divinisé par la présence du Christ en lui,
nous sommes en Lui, il est en nous,
la vie chrétienne est un mariage de notre âme avec celle de Dieu,
la sexologie catholique donne du bonheur aux gens, de la paix, de la joie et les aide à vivre continuellement en état de grâce et à se sanctifier.
"la chasteté remplit de joie et de paix"
"la grâce du Christ fait des miracles"
"les commandements sont au service du plan d'amour de Dieu :
une sexualité au service du don de soi-même à Dieu et aux autres
une sexualité au service de la communion des époux

je vous redonne mes messages pour que vous puissiez
vérifier la justesse de votre critique :

(concernant les pratiques nazies, vous pouvez lire l'article de Frédéric Rouvillois sur le site de Famille Chrétienne)

les commandements sont au service du don que chacun de nous est appelé à faire à Dieu.
la vie chrétienne n'est pas une convocation à la gendarmerie (en espérant que le gendarme soit un homme sympa),
c'est un mariage de notre âme avec celle de Dieu,

Dieu a mis devant nous la vie et la mort
il nous invite à choisir la vie
mais il permet que nous fassions le choix de la mort
à quoi faites vous allusion quand vous dites que l'on ne peut pas suivre Jésus en matière de vie sexuelle et affective ?
mon expérience, au contraire, est que tous peuvent y arriver
et s'en trouvent plus heureux.

la miséricorde permet de vivre en état de grâce,


quand Jésus demande au jeune homme riche (célibataire puisqu'il ne lui demande pas de quitter femme et enfants) "ne soit pas adultère", à votre avis il pense à quoi ? ne savez vous pas que la masturbation était condamnée par les juifs d'avant Jésus ? où avez vous vu que la masturbation était autorisée par l’Écriture Sainte ?
si "Dieu n'a que faire de s'immiscer dans les chambres et de s'ingérer dans l'intimité des couples"
pourquoi interdit-il l'adultère ?
pourquoi instaure-t-il le mariage ?
pourquoi Jésus abolit-il la répudiation et la possibilité de remariage ?
la théo morale de l'église ne fait rien d'autre qu'éclairer les données de la sainte Ecriture

il me semble que vous ne voyez pas le type d'humanité que propose Jésus et l'amour qu'il nous propose de vivre
si on se lamente sur les interdits c'est probablement que l'on passe à côté de l'essentiel
le rôle d'un sexologue catholique est de donner le point de vue
de la sainte Écriture
un théologien spécialisé en théologie morale, le père Labourdette (dominicain, on peut acheter son poly en écrivant aux dominicains de Toulouse)

j'essaie d'être un disciple qui ne trahit pas le message du Maître

par mes messages, j'espère aider certaines personnes et cela en toute gratuité

Ecclesiastique 23, verset 37 rien n’est plus doux que d’avoir égard aux commandements du Seigneur.

j'attends vos arguments selon lesquels la Bible; les pères de l'église et les premiers chrétiens autorisaient la masturbation (puisque c'est le sujet du fil) et n'englobaient pas sa condamnation dans celle de l'adultère et de la fornication.
(vous pouvez lire le Pasteur d'Hermas et la Didaché)

j'en profite pour citer ce verset qui peut être appliqué la masturbation:
livre de l'Ecclésiastique, chapitre 23
23 L’homme qui abuse de son propre corps ne cessera pas jusqu’à ce qu’il ait allumé un feu.



saint Thomas d'Aquin commentaire évangile selon saint Matthieu
[19, 10] (au sujet des eunuques pour le royaume des cieux)

l'impossibilité d'avoir un enfant est une grande souffrance et je compatis de tout cœur à votre douleur passée. Je suis bouleversé par ces très grandes épreuves traversées par de plus en plus de couples.

Pourquoi même un païenne comme Mme Sylviane Agacinski (vivant avec Lionel Jospin, auteure de "Corps en miettes") parle d'esclavage à propos des femmes qui louent leur utérus ? Et peuvent fabriquer leur bébé avec votre sperme ? (ou du sperme obtenu exactement de la même manière)


oui un sexologue qui dit que la masturbation est effectivement condamnée par la Sainte Écriture et par les documents officiels de l'église catholique romaine c'est "un peu perturbant".


vous me reprochez soit disant de ne pas être sensible à "la souffrance des couples qui peinent dans leur vie sexuelle et conjugale" mais c'est exactement le contraire, et c'est une réelle satisfaction d'aider des couples à progresser dans la sainteté et dans leur vie sexuelle.

la fin justifie-t-elle les moyens ? C'est ce principe qui fait toute la différence entre les nazis, les Khmers, les communistes, les socialistes, les franc maçons, tous ceux qui travaillent à la fabrication d'un nouvelle homme opposé au Christ


d'autre part, selon vous, la Bible et la Tradition ne réservent pas la vie sexuelle au mariage ?
Et ne condamnent pas très clairement tous les actes sexuels hors union sexuelle entre mari et femme ?

Dans le fond, vous estimez par votre choix que l’Église catholique se trompe et que les protestants ont raison.

Vous appelez "amour" la volonté de parents catholiques qui estiment qu'ils ont un droit à avoir un enfant
et que Dieu n'a pas le droit de leur interdire la conception d'un enfant en laboratoire par prélèvement d'ovule et masturbation du père.
L'église catholique romaine enseigne, à la suite de la Bible,
que c'est une grave atteinte à la dignité des époux, de l'enfant
et une grave violation des commandements divins.

Dieu nous a commandé de ne jamais séparer l'union sexuelle et de la procréation,
en éjaculant par masturbation dans un laboratoire vous séparez l'éjaculation de l'union avec votre femme.

et vous permettez à des fabricants d'esclaves d'agrandir leur cheptel

(esclave est pris ici au sens de personne humaine à qui l'on refuse l'égalité des droits, personne qui se voit attribuer des droits humains minorés, dans notre cas, on les prive du droit de naître des suite d'une union sexuelle entre mari et femme, on leur inflige le trauma sur survivant car le laborantin fabrique plusieurs oeufs humains et en met au congélo certains, en implantent certains. Il est traumatisant pour la personne de se dire pourquoi moi ? pourquoi ne suis-je pas comme mes "frères" de laboratoire dans le congélo ou dans le broyeur ?)

effectivement, la fornication (dont la masturbation n'est qu'une variante) conduit en enfer mais pas de panique ce ne sont jamais que la Bible, tous les pères de l'église et tous les saints qui le disent.

ce fil de discussion est partagé, s'il faut simplifier les choses, entre ceux qui approuvent la position catholique (Instruction Donum Vitae) et ceux qui la refusent et la critiquent.

Selon vous, donner son sperme ainsi revient-il à faire un acte d'amour, à faire preuve de compassion pour les couples stériles ? ou cela revient-il à refuser l'ordre voulu par Dieu ?

(ordre dans lequel on ne sépare par l'union sexuelle des époux et la procréation des personnes humaines)

(Ordre par lequel on refuse la barbarie des procréations en laboratoire et le nouveau marché aux esclaves qui en est sa conséquence pratique avérée).

Le péché le plus grave est la révolte contre Dieu, le refus de lui obéir et de l'aimer, ce ne sont pas les sévices infligés aux autres hommes et femmes.

vous avez un rôle à jouer en tant qu'homme vivant la continence
pour redonner espoir à tous ceux qui n'arrivent pas du tout à sortir de la masturbation et de la dépendance au porno.
vos paniques et vos scrupules gâchent beaucoup de choses.
C'est dommage, car la chasteté remplit de joie et de paix,
faites dire des messes en l'honneur de l'Immaculée Conception
pour qu'elle vous aide à accueillir cette grâce de la chasteté paisible et joyeuse. Saint François de Sales dit que l'on doit avoir honte de nos péchés quand on les commet mais pas du tout au confessionnal.

sexologue-catholique
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 12:40

Re: Masturbation et examen spermogramme

Message non lupar sexologue-catholique » lun. 10 mars 2014, 1:39

j'ai oublié de citer ces messages qui ne collent pas non plus avec vos critiques.

Il y a un lien direct entre l'amour et les commandements enseignés par Jésus, c'est justement par volonté d'aimer en esprit et en vérité, dès cette terre et pour l'éternité que les chrétiens assument une vie sexuelle très différente de celle des païens,

si tous les actes de luxure sont fermement condamnés (...) c'est justement pour favoriser l'amour au dépend de l’égoïsme.

vous recevez le don gratuit du paradis et la grâce d'être "arraché à la damnation éternelle" (...) nous avons chacun à nous prononcer pour ou contre Jésus devant les hommes, y compris sur ce qu'il nous demande en matière de vie sexuelle.

saint Alphonse de Liguori et saint Thomas d'Aquin enseignent tous les deux que les fautes sexuelles sont la principale cause de damnation éternelle non parce qu'elles sont les plus graves mais parce qu'elles sont les plus difficiles à soigner


vous êtes incapable de me citer un décret de concile ou un acte d'un pape affirmant que le soleil tourne autour du soleil, l'affaire galilée est une supercherie calomniatrice montée de toute pièce par les ennemis de l’Église.

le plan d'amour de Dieu :
une sexualité au service de la communion des époux
une sexualité au service du don de soi-même à Dieu et aux autres

alfa
Barbarus
Barbarus

Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar alfa » dim. 27 mai 2018, 9:02

[...]

Après cinq ans de mariage et pas encore d'enfants, nous entamons un bilan de fertilité et pour cela je dois subir un spermogramme. L’idée d'avoir à me masturber pour cet examen me pose question et me mets mal a l'aise. Mon épouse, pourtant jusque là fermement opposé a la masturbation ne semble pas y voir de problème dans ce cas présent et, a ma grande surprise, elle se propose même de m'accompagner pour me soutenir et m'aider lors du prélèvement a faire.

Je ne sais pas quoi penser et même si je dois faire cet examen ! Si vous avez des opinions , avis qui pourraient m'aider...

Merci d'avance

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar Kerniou » dim. 27 mai 2018, 15:25

Je comprends la position de votre épouse.
Dans ce cas précis, la masturbation n'a pas pour but de rechercher le plaisir solitaire mais de permettre des examens médicaux ...
C'est à vous de voir si votre votre volonté d'avoir des enfants peut vous aider à accepter ces examens ...
Il est vrai que les investigations médicales sont parfois intrusives et désagréables ...
Bon courage à vous.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

alfa 1
Barbarus
Barbarus

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar alfa 1 » lun. 28 mai 2018, 12:16

Merci de votre avis Kerniou. Oui, cela ne sera pas fait dans une recherche de plaisir mais il y en aura quand même malgré moi car il y aura une éjaculation et hors du corps de mon épouse, ce qui me fait violence. j'ai l'impression de la tromper en faisant cela. En même temps le désir de mon épouse d’être là au laboratoire pour m'aider dans ce moment, m’amène aussi a penser que cela ne sera pas vide d'amour, puisque partagé par le couple a l'inverse de la masturbation solitaire.

Je suis un peu perdu dans ces contradictions. Si quelqu'un ayant vécu cela pouvait m'éclairer de sa réflexion...

Merci

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Toto » lun. 28 mai 2018, 19:33

Bonjour,

L'Eglise catholique condamne cela.
Décret du Saint-Office de 1929
Denzinger 3684
Question : Une masturbation provoquée de façon directe afin d'obtenir du sperme permettant de détecter ainsi la maladie contagieuse appelée "blennoragie", et de la guérir autant que possible, est-elle licite ? - Réponse (confirmée par le souverain pontife le 26 juillet) Non.
Je dois reconnaître qu'en lisant cela j'ai trouvé la réponse un peu sévère et que les arguments de Kerniou ne sont pas totalement dénués de pertinence. Mais bon, "Roma locuta, causa finita".

Une question similaire avait déjà été posée sur le forum il y a un certain temps.

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2168
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Nanimo » mar. 29 mai 2018, 0:30

[Le fil mentionné par Toto est actuellement archivé sous le titre Masturbation et examen spermogramme. Pour éviter les répétitions inutiles, je vais voir s'il est possible de le sortir des archives.]
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Kerniou » mar. 29 mai 2018, 11:14

Je suis surprise de la réponse de l'Eglise !
Dans cette logique, les examens vaginaux pratiqués sur les femmes devraient-ils, aussi, être "interdits" ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Toto » mar. 29 mai 2018, 12:18

??? Aucun rapport.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3871
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Kerniou » mar. 29 mai 2018, 18:23

La différence que je vois est que l'examen vaginal ne suppose aucune "excitation" préalable ... Il y a l'introduction du spéculum;( ce qui n'a rien de jouissif, en effet ) .
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 546
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Pathos » mar. 29 mai 2018, 19:34

On frise le ridicule.

Les analyses d'urine c'est bien permis ?

Avatar de l’utilisateur
Dominus vobiscum
Censor
Censor
Messages : 150
Inscription : jeu. 02 mars 2017, 17:58
Conviction : Catholique

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Dominus vobiscum » mar. 29 mai 2018, 21:03

Et se deshabiller chez le medecin,c est permis?
Vraiment....un peu de simpliciter.
"l' amour ne se paie que par l amour." St jean de la croix

Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 569
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Carhaix » mar. 29 mai 2018, 22:39

[...]

Après cinq ans de mariage et pas encore d'enfants, nous entamons un bilan de fertilité et pour cela je dois subir un spermogramme. L’idée d'avoir à me masturber pour cet examen me pose question et me mets mal a l'aise. Mon épouse, pourtant jusque là fermement opposé a la masturbation ne semble pas y voir de problème dans ce cas présent et, a ma grande surprise, elle se propose même de m'accompagner pour me soutenir et m'aider lors du prélèvement a faire.

Je ne sais pas quoi penser et même si je dois faire cet examen ! Si vous avez des opinions , avis qui pourraient m'aider...

Merci d'avance
La question qui se pose pour vous n'est pas si c'est permis ou non, mais si vous l'acceptez ou pas. En fait, il n'y a que vous qui puissiez vraiment en délibérer. Personne ne peut vous influencer ou décider à votre place.

Et si votre question est si c'est dégradant, hé bien oui, en ce qui me concerne, je trouve aussi que c'est dégradant. Je serais exactement dans le même questionnement et le même malaise que vous. Ça touche à la sexualité dans ce qu'elle a de plus intime.
Est-ce qu'il n'y a pas moyen de faire autrement ? Peut-être que vous pourriez aller voir un autre spécialiste ?

Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Spermogrammes et examens médicaux intrusifs

Message non lupar Toto » mar. 29 mai 2018, 22:47

Et se deshabiller chez le medecin,c est permis?
Vraiment....un peu de simpliciter.
Non mais c'est franchement pénible. On cite le Magistère et il faut que l'on n'ait pas un, ni deux, mais trois messages abscons posant une question, sans doute de manière sarcastique, sur des sujets qui n'ont aucun rapport à la choucroute (sans même parler de l'orthographe absolument catastrophique : simplicité avec un E, pas er!).
Est-ce que vous pouvez m'expliquer ce que peut bien apporter votre réponse à l'intervenant? Si c'est pour lire des trucs pareils, je vais au kebab du coin, j'entendrai des choses plus intelligentes!

Alors, puisque manifestement les neurones de certains sont un peu rouillés, je vais expliquer :
-la masturbation est condamnée par différents textes de la Tradition et du Magistère
-Il est précisé par le Saint-Office que la condamnation n'est pas levée même si la finalité de l'acte est pour un acte médical (la fin ne justifie pas les moyens)
-a contrario, je ne connais aucun texte interdisant de manière générale d'uriner ou de se déshabiller ; donc ces remarques n'ont franchement aucun intérêt, n'apportent rien à la discussion, et sont complètement hors sujet.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]