Est-il moral d'être propriétaire ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Citadelle4490
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mar. 20 févr. 2018, 15:02
Conviction : Catholique

Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar Citadelle4490 » mer. 21 févr. 2018, 12:37

Mes frères et soeurs de Christ, je viens à vous car j'ai une question très proche. En effet, ma question de morale ne se pose pas du point de vue de l'huissier, mais du propriétaire.

En effet, j'envisage d'acheter, pendant les 10 à 15 ans qu'il me reste avant de prendre ma retraite, d'acheter deux ou trois maisons ou appartements, de m'installer dans l'un et de louer afin d'avoir un revenu qui pourrait m'aider lors de ma vie retraitée, bien sûr, mais qui me permettrait aussi d'aider mes enfants. Le premier petit-enfant m'a même déjà été annoncé pour août par mon fils aîné, et j'aimerais pouvoir aider tous mes futurs petits-enfants pour qu'ils puissent aller à de bonnes écoles et universités, comme leurs parents et grands-parents avant eux.

Mon choix s'est porté sur Munich, en Allemagne, bien sûr car c'est une ville traditionnellement catholique, mais aussi parce que cela me permettrait de rester proche de mes enfants plutôt que de rentrer en France ; en effet, mon fils aîné est marié et installé à Belgrade en Serbie, ma fille cadette travaille à Prague, mon troisième fils est au presbytère en Croatie, et ma petite dernière vit encore avec moi, et j'aimerais donc vivre assez près d'eux pour pouvoir aller les voir en voiture s'ils en ressentent le besoin. De plus, j'ai trouvé ce site https://tranio.com/germany/bavaria/munich/?order=rank où je peux parler en anglais, une langue dans laquelle je connais bien mieux le vocabulaire de l'immobilier, du droit et des banques que l'allemand.

Je reviens donc au sujet principal : je me sens en effet coupable de disposer de richesses et de m'en servir pour en accumuler encore plus, alors que beaucoup de communautés catholiques manquent de moyens. Je ressens donc à la fois le devoir moral d'aider mes frères et soeurs dans le besoin, mais aussi celui d'utiliser tous les moyens que Dieu m'a donnés pour m'assurer que ma famille puisse vivre bien, sans jamais s'inquiéter. Or, le premier choix laisserait ma famille en danger d'être un jour sans ressources, et j'ai l'impression que le second ferait de moi un "marchand du Temple" qui accumule les richesses.

Que pensez-vous donc de ce dilemme? Ceci me pèse sur la conscience depuis quelques mois, j'ai bien demandé au prêtre de l'église où je vais le dimanche, et j'ai prié Dieu pour qu'il me guide dans ce choix, mais le Seigneur ne m'a pas donné de réponse directe ; j'ai par contre trouvé ce forum, et me demandais si ce n'était pas le signe que j'attendais.

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 825
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar Théodore » mer. 21 févr. 2018, 13:30

Citadelle,
Il n'est pas nécessaire de vous inquiéter. Il est louable que vous vouliez subvenir aux besoin de votre famille. L'épargne légitime n'est pas immorale.
N'oubliez cependant pas, dans votre richesse, d'en partager ce qui est juste à l'Eglise et aux pauvres.
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

invité8
Barbarus
Barbarus

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar invité8 » mer. 21 févr. 2018, 20:53

Michée 4:4
…3 Il sera le juge d'un grand nombre de peuples, L'arbitre de nations puissantes, lointaines. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes; Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, Et l'on n'apprendra plus la guerre. 4 Ils habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, Et il n'y aura personne pour les troubler ; Car la bouche de l’Éternel des armées a parlé. 5 Tandis que tous les peuples marchent, chacun au nom de son dieu, Nous marcherons, nous, au nom de l’Éternel, notre Dieu, A toujours et à perpétuité.

Ils habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier

A la fin des temps du moins, nous serons donc tous propriétaires au moins d'une vigne et d' un figuier !

car il est bien précisé "sous SA vigne et SON figuier".

(D'autres passages similaires incluant la notion de propriétés se retrouvent ailleurs dans la Bible).

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3910
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar Kerniou » mer. 21 févr. 2018, 21:38

Il n'est pas immoral d'être propriétaire à partir du moment où les loyers que vous demandez sont abordables.
Ce qui n'est pas Chrétien c'est de ne se soucier que du profit.
Je dirais qu'à partir du moment où vous êtes raisonnable, que vous proposez un prix dans le bas de la fourchette du montant des loyers pratiqués, il n'y a pas de problème. Vous pouvez, aussi, rester vigilante quant à l'entretien des logements et aux travaux à entreprendre.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar Altior » jeu. 22 févr. 2018, 8:35

Bonjour, Citadelle!

Vous me faites sourire avec une pareille dilemme. La richesse n'est pas un péché, tout comme la pauvreté n'est pas une vertu. Être propriétaire n'est ni moralement pire, ni moralement mieux qu'être locataire. Saint Pierre était pauvre. Mais Saint Paul n'était pas pauvre. Saint Nicodème était riche. Tout comme Joseph d'Arimatée. Notre Seigneur, pendant sa vie publique, voyageait énormément. Mais Il avait un endroit où Il habitait d'habitude. Un endroit dans «la ville du Seigneur»: Caphernaum. Cet endroit, c'était une maison. Cette maison, avait une propriétaire. Une femme sainte.

Vous respectez le 5è commandement de notre mère, l'Église ? Vous cotisez «selon mœurs et coutumes», sachant que, dans notre temps et lieux, mœurs et coutume cela veut dire 1% du brut, en dehors de l'aumône et des quêtes ? Alors vous faites votre devoir matériel envers Dieu et Son Église. Osez disposer du surplus.

Laudetur Iesus Christus!

SergeA
Senator
Senator
Messages : 876
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar SergeA » jeu. 22 févr. 2018, 12:07

Bonjour,

je suis du même avis qu'Altior. Ce que Dieu nous donne, nous pouvons en jouir en remerciant Dieu pour Ses grâces.
Mais cependant, il ne faut pas non plus oublier qu'aucun bien n'est acquis, rien ne nous appartenant.

De plus, qui vous dit que ces biens que vous comptez acquérir ne seront pas source d'épreuves ? Par exemple, si un locataire ne paye pas, pas de mauvaise foi mais parce qu'il traverse une passe difficile qui sera peut-être longue, comment réagirez vous ? Le mettrez vous dehors ?
Aussi, ne pensez pas que ces biens que vous allez acheter représentent une quelconque pérennité pour votre sécurité : une bonne crise comme celle qui semble se profiler et il ne restera rien.

Alors que faire ? Laisser de l'argent en banque ? Pas forcément une bonne idée non plus.
Personnellement, j'investirais plutôt dans une maisonnette dans un coin isolé à la campagne et je me mettrais au jardinage. Mais bon, il faut aussi que cela plaise.

Bonne journée. SergeA
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Citadelle4490
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mar. 20 févr. 2018, 15:02
Conviction : Catholique

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar Citadelle4490 » sam. 24 févr. 2018, 15:37

Merci à vous tous de m'aider dans ce dilemme! Il peut être en effet trivial, mais Dieu m'a récompensé par la réussite il n'y a pas si longtemps que ça, et j'ai traversé des épreuves de pauvreté matérielle aussi bien que spirituelle, puisque ma foi avait parfois été ébranlée par ces événements; mais même secouée, elle n'est jamais partie, et c'est la foi qui m'a fait tenir et m'a amené à ma situation actuelle.

L'idée de la maisonnette à la campagne me plait bien, mais ma femme et moi ayant passé nos vies en ville, nous aurions bien du mal à nous y habituer! D'autant plus qu'ainsi, nous pourrions, quand le Seigneur nous rappellera auprès de lui, léguer des biens "enviables" à nos petits-enfants. J'ai en effet plusieurs connaissances dont les maisons de famille à la campagne tombent en ruine car tous leurs héritiers sont restés en ville pour travailler, et refusaient d'investir dans le rachat des "parts" de maison à leurs frères et soeurs et dans la rénovation d'une maison qui serait très loin de leur lieu de travail.

Quant à l'aumône aux pauvres, je fais en effet des dons au Secours Catholique et à d'autres institutions semblables dans d'autres pays, et participe financièrement à l'entretien de quelques lieux de culte catholique presque abandonnés, symboles de fierté de la communauté hongroise du pays, en Serbie.

Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Est-il moral d'être propriétaire ?

Message non lupar Cepora » lun. 26 févr. 2018, 6:32

Faire l'acquisition de propriétés immobilières n'a rien d'immoral en soi. Ce qui va déterminer la moralité est la façon dont ces biens ont été acquis, ainsi que leur finalité. Par exemple, si l'argent qui permet de faire ces acquisitions provient de l'usure, c'est immoral. De même, si ces acquisitions permettent de s'enrichir en abusant d'une situation de faiblesse ou d'ignorance. Ces exemples d'immoralité s'appliquent aisément à des réalités concrètes ; les sociétés immobilières, pour ne citer qu'elles.

En somme, la richesse matérielle n'est morale que lorsqu'elle est honnête et qu'elle profite à tous sans léser personne.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit