Le concubinage et l'Eglise

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3649
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kerniou » sam. 20 janv. 2018, 11:09

...." Amour fluctuant et instable " ... ,dites-vous. Mais qu'en savez-vous ?
Qui êtes-vous, donc, pour juger, évaluer, mesurer et gauger l'amour d'autrui ?partgeriez-vous avec Dieu son pouvoir de sonder les ceurs ?
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8559
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar PaxetBonum » sam. 20 janv. 2018, 11:12

La Vierge Marie elle-même a attendu avant de se marier et vous aimeriez me faire des leçons de morale en me culpabilisant ?
La Vierge Marie était fiancée à Joseph. Ils ne vivaient pas en concubinage, elle ne "connaissait aucun homme" selon ses propos. Merci de comparer ce qui est comparable.
Une fois de plus, je constate que les chrétiens jugent énormément sans même connaître le coeur et la pureté d'intention.
Cette réfutation de jugement est un argument souvent utilisé pour se dédouaner. Pour ma part je travaille dans un centre aéré. Il m'arrive de violer quelques petits enfants. La dernière fois il y en a un qui s'est débattu et a crié, je l'ai juste bousculé, il est tombé à la renverse et s'est fracturé le crâne. Il n'a pas souffert, c'est passé pour un accident. Vous n'allez pas me juger n'est-ce pas ? Seul Dieu juge !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8559
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar PaxetBonum » sam. 20 janv. 2018, 11:19

Qui êtes-vous, donc, pour juger, évaluer, mesurer et gauger l'amour d'autrui ?partgeriez-vous avec Dieu son pouvoir de sonder les ceurs ?
Il est une différence entre jugé des actes et condamner une personne. L'adultère est condamnable par tous et pour tous. St Paul jugeait-il selon vous quand il disait : "Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, 10ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.…"

C'est notre tiédeur à dénoncer le péché qui fait perdre les chances au pécheur de retrouver le Chemin, la Vérité et donc la Vie éternelle. Nous avons un devoir de vérité évident envers nos frères.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3649
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kerniou » sam. 20 janv. 2018, 12:18

Vous avez raison, Paxetbonum, c'est pourquoi, je reprenais l'expression utilisée à propos de l'amour éprouvé par autrui et qualifié de "fluctuant et instable" que savons-nous de la profondeur de l'amour éprouvé et partagé par autrui ?

Ps: je vais arrêter-là .je ne souhaite pas, une fois de plus, aller au devant de la polémique.
Nous devrions veiller à ne pas nous montrer "jugeants" à l'égard des autres.
Dernière édition par Kerniou le lun. 22 janv. 2018, 12:13, édité 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Kitab
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 15:22

Merci pour vos interventions et particulièrement celle de Kerniou, qui rappelle fort à propos les prérogatives de Dieu.

Je n'ai pas dit que la Vierge Marie vivait en concubinage et ne me le serais jamais permis ; je parlais précisément de ses fiançailles. En revanche PaxetBonum, vous demandez de comparer "ce qui est comparable" et prenez pour exemple un pédophile. Avez-vous conscience de la gravité de cet exemple , destiné à me montrer que je suis dans l'erreur selon vous ? Vergleichen Sie nicht Äpfel mit Birnen ("ne comparez pas des pommes avec des poires"), comme on dit en allemand! Vos paroles blessantes n'ont décidément d'égale que votre facilité à juger des situations que vous ne connaissez pas.

Théodore : où voyez-vous un amour fluctuant et instable? le concubinage n'est pas un permis de frivolité, encore moins d'infidélité. L'engagement est réel et il y a eu en effet engagement oral et écrit au début d e la relation (pour incroyable que cela puisse vous paraitre). un mariage est envisagé ; quant aux raisons pour lesquelles j'ai vécu en concubinage pendant 2 ans, elles n'appartiennent qu'à moi et là n'était pas le sujet. Un mariage ne garantit pas que Dieu est présent dans la relation : tout dépend de la valeur que les époux voudront bien donner à ce sacrement ; de même, je ne considère pas que Dieu soit exclu du concubinage (tout dépendant là encore de la volonté des deux personnes) et Dieu ne se trouve t-il pas justement où on ne l'attend pas ? ;)

J'ai ma conscience pour moi et vos messages n'auront fait que me confirmer la justesse de mon intuition.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2278
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Suliko » sam. 20 janv. 2018, 16:58

Théodore : où voyez-vous un amour fluctuant et instable? le concubinage n'est pas un permis de frivolité, encore moins d'infidélité.
Si je puis me permettre d'intervenir, à quoi voulez-vous faire croire que le concubinage n'est pas un lien instable ? Depuis que ce mode de vie est généralisé en Occident, le taux de séparations et de divorces a explosé et les familles sont déstabilisées. Lorsqu'on vit en concubinage, et malheureusement c'est de plus en plus vrai aussi pour le mariage, on se donne implicitement le droit de se séparer lorsque la relation perd de son harmonie. De fait, les gens acceptent de vivre ensemble et de se soutenir pour le meilleur, mais plus pour le pire... Et les quelques exemples contraires que vous pourriez trouver n'infirment pas mon constat sur la déliquescence de l'institution familiale depuis la "libération" sexuelle.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Kitab
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 18:53

Bonjour Suliko,

Merci pour vos interrogations. Vous savez, on peut vivre en concubinage sans avoir de relations sexuelles (mais l'amalgame est très courant, hélas). Même dans le cas de...(recrachons le gros mot) "fornication", la fidélité reste de mise, pour le meilleur et surtout pour le pire.

Croyez-vous que les gens vivant en concubinage n'ont jamais connu de coups durs tout en restant ensemble? Heureusement que beaucoup de couples vivant ou ayant vécu en concubinage restent ensemble dans les épreuves! (à commencer par mes parents, un très bel exemple). Quelle que soit la façon dont vous vivez, l'amour et l'engagement seuls comptent et si vous placez Dieu au milieu de votre relation, vous n'avez pas à craindre de ne pas accomplir Sa sainte volonté.

Je sais que nous camperons sur nos positions, mais ce n'est pas grave : Dieu nous a donné un libre-arbitre et ce n'est pas pour rien (tant que nous faisons Sa volonté et que nos intentions sont pures)

Bonne soirée à tous , surtout à mes très nombreux détracteurs

TREBLA
Barbarus
Barbarus

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar TREBLA » sam. 20 janv. 2018, 19:11

Chère Kitab,

Paxetbonum parle comme un père qui aime sa fille.
Jésus lui dit "Je ne vous condamne pas non plus. Allez, et ne péchez plus." (Jean 8, 11)
Voici l'article concernant la fornication :
2353 La fornication est l’union charnelle en dehors du mariage entre un homme et une femme libres. Elle est gravement contraire à la dignité des personnes et de la sexualité humaine naturellement ordonnée au bien des époux ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants. En outre c’est un scandale grave quand il y a corruption des jeunes.

Catéchisme de l'Église Catholique
Les “concubins” sont dans une union charnelle en dehors du mariage. Par définition, les concubins sont des fornicateurs.

Man vergleicht hier nicht Äpfel mit Birnen, sondern Äpfel mit Äpfel. (On ne compare pas des pommes avec des poires, mais plutôt des pommes avec des pommes.)

Celui ou celle qui se livre à [la fornication] pèche (1 Corinthiens 6, 18).

Question : Quelle est la conséquence de ce péché sans la repentance ?
Réponse : Les [fornicateurs/fornicatrices] ne posséderont le royaume de Dieu (1 Corinthiens 6, 9-10).

Car je vous aime comme une sœur en Christ, je vous dis la vérité en ce qui concerne le péché.

Chère Kitab, Jésus vous dit : "Je ne vous condamne pas non plus. Allez, et ne péchez plus." (Jean 8, 11)

Que le Seigneur vous bénisse.
Dernière édition par TREBLA le sam. 20 janv. 2018, 19:58, édité 1 fois.

SergeA
Senator
Senator
Messages : 796
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar SergeA » sam. 20 janv. 2018, 19:26

Bonsoir Kitab,

vous dites :
Bonne soirée à tous , surtout à mes très nombreux détracteurs
Et bien non justement, vous n'avez aucun détracteur ici, juste des personnes qui vous donnent leur avis, suite à une question que vous avez posée. Vous ne vous attendiez pas tout de même à ce que tous abondent dans votre sens ?
Le fait que vous veniez poser ces questions démontre bien que vous même recherchez des réponses, n'est-ce pas ? Ou bien alors quel est le sens de votre démarche ?

Vous dites aussi :
Vous savez, on peut vivre en concubinage sans avoir de relations sexuelles (mais l'amalgame est très courant, hélas).
Oui effectivement, on peut faire l'amalgame.
Vous même le faite d'ailleurs. Vous êtes même au delà de l'amalgame, en tout cas dans la manière dont vous présentez les choses.
Relisez votre premier message :
Chers frères et soeurs chrétiens,

je voudrais rédiger une sorte de message "rectificatif" concernant un sujet très souvent considéré comme un péché par l'Eglise catholique : le concubinage (eh oui, encore une fois) et la fornication (je déteste ce mot, d'ailleurs) pas seulement parce que je suis concernée, mais parce que je trouve les arguments de nombreux chrétiens à ce sujet plutôt fallacieux. Je ne cherche bien sûr pas à polémiquer et sachez que je vous respecte infiniment, ainsi que vos arguments ; je cherche seulement à comprendre car je ne trouve pas vos points de vue convaincants. .....
Encore une fois, les pratiques des uns et des autres ne regardent qu'eux seuls, catholiques ou non catholiques, cela ne fait pas de différence. Quant aux questions que vous posez dans la cadre de la religion catholique, il y a sur ce forum suffisamment de personnes compétentes pour vous dire ce que cette église recommande. Que cela colle ou pas avec vos préférences n'a pas beaucoup d'importance et cela ne regarde que vous. Comme vous dites, vous êtes libre sous le regard de Dieu. Alors tout va bien.

Bonne soirée à vous aussi.
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Kitab
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 22:27

Bonjour Trebla et merci pour votre réponse (ainsi qu'à SergeA),

J'espère avoir raison et crois en la validité de mes arguments mais je compte profiter d'une confession prévue demain pour poser la question à un prêtre...par contre, je ne pourrai pas confesser ce "péché-là" puisque je n'en éprouve bien sûr aucune contrition ("pire", je l'assume) .

Kitab
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 22:30

Oh non, je ne m'attendais pas à ce que l'on abonde dans mon sens, je pensais plus à ces réactions, précisément.

J'ai seulement voulu donner un autre point de vue sur le concubinage car les arguments sont toujours les mêmes, alors que l'on peut réellement vivre les valeurs du mariage dans ce genre de relation (une préparation au mariage, j'insiste là-dessus). Voilà quelle était ma démarche, Serge A

Trebla : tout le monde aspire au Royaume de Dieu, mais peu y parviendront. Vos mariages ne vous rendent pas plus saint tout comme ma fornication (je ne vis plus en concubinage pour des raisons géographiques ) ne me rend pas plus pécheresse qu'un autre (et Dieu le sait) ; puissions-nous tous progresser vers la voie de la sainteté :)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2278
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Suliko » sam. 20 janv. 2018, 22:55

J'espère avoir raison et crois en la validité de mes arguments mais je compte profiter d'une confession prévue demain pour poser la question à un prêtre...par contre, je ne pourrai pas confesser ce "péché-là" puisque je n'en éprouve bien sûr aucune contrition ("pire", je l'assume) .
Je ne comprends pas... A quoi bon aller à confesse en sachant pertinemment que vous ne pourrez pas recevoir l'absolution de vos péchés ? Quel est le but de cette démarche ?
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Kitab
Censor
Censor
Messages : 95
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Kitab » sam. 20 janv. 2018, 23:06

Bonsoir Suliko,

Je parlais de ce "péché" qu'est la fornication dans le cadre d'une relation stable, et non de la longue liste de mes autres péchés que je reconnais comme tels et regrette profondément.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2278
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Suliko » sam. 20 janv. 2018, 23:15

Je parlais de ce "péché" qu'est la fornication dans le cadre d'une relation stable, et non de la longue liste de mes autres péchés que je reconnais comme tels et regrette profondément.
Mais ne pas regretter ne serait-ce qu'un seul péché mortel rend invalide toute la confession et si vous parlez au confesseur de ce péché sans contrition, il ne pourra pas vous donner l'absolution...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Milla
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 85
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : athée

Re: Petit guide à l'usage des concubins non dépravés

Message non lupar Milla » dim. 21 janv. 2018, 16:41

Grâce aux concubins dépravés ou non et autres fornicateurs, les cathos peuvent, au choix :
- saisir l'occasion de faire la leçon à autrui, ce qui est bien agréable,
- être désagréable voire injurieux sans se sentir le moins du monde en tort,
- montrer à leurs pairs qu'ils ont bien retenu la leçon,
- avoir le plaisir d'être dans cette minorité qui résiste héroïquement à la corruption généralisée de l'Occident,
- regarder avec encore plus de satisfaction leur mariage.

Remerciez-nous plutôt d'être le noir qui fait ressortir votre blancheur éclatante (c'est un beau message publicitaire, ça).


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités