Le concubinage et l'Eglise

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar JCNDA » dim. 04 févr. 2018, 19:10

Kitab
JCNDA, vous aviez en effet parlé de votre concubinage donc pourquoi me juger ? Avez-vous regretté cette "union libre" (terme décidément odieux) ?
La période de concubinage est la solution de connaître sa compagne avant le mariage. Le monde actuel ne permet plus de se marier sans auparavant vivre ensemble. Il est surtout dû au manque de confiance envers l'autre.
Ce terme est odieux (et trompeur) car il insinue que les personnes vivant dans ce genre d'union se sentent libres de partir quand la situation commence à se détériorier. On doit rester avec son partenaire dans les bons comme les mauvais moments et le soutenir ; or, ce terme insinue tout le contraire.
Le concubinage n'a aucune valeur moral. Il représente un couple libre de tout engagement. Les personnes ont le droit de partir sans rien devoir légalement et religieusement. C'est pour cela que cette situation ne doit pas s'éterniser.
S'il est vrai que deux personnes engagées dans cette union peuvent changer à un moment donné, c'est tout aussi vrai pour un couple marié.
En effet, on peut divorcer. Mais, il y a eu une promesse devant des témoins et le cas échéant pour les croyants devant le prêtre. Donc, il est plus difficile de rompre. Les personnes divorcées sont dans une position de faiblesse pour retrouver un autre "amour". Il faut se justifier devant l'autre et la situation est délicate.

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 731
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar TREBLA » dim. 04 févr. 2018, 22:43

Cher JCNDA,

Merci pour votre réflexion.
JCNDA : dim. 04 févr. 2018

La période de concubinage est la solution de connaître sa compagne avant le mariage. Le monde actuel ne permet plus de se marier sans auparavant vivre ensemble. Il est surtout dû au manque de confiance envers l'autre.
« Le monde actuel ne permet plus de se marier sans auparavant vivre ensemble. »

Question : Est-ce que l'Église Catholique « ne permet plus de se marier sans auparavant vivre ensemble » ?

Voici l'article concernant la fornication :
2353 La fornication est l’union charnelle en dehors du mariage entre un homme et une femme libres. Elle est gravement contraire à la dignité des personnes et de la sexualité humaine naturellement ordonnée au bien des époux ainsi qu’à la génération et à l’éducation des enfants. En outre c’est un scandale grave quand il y a corruption des jeunes.

Catéchisme de l'Église Catholique
Que le Seigneur vous bénisse.

Cepora
Quæstor
Quæstor
Messages : 281
Inscription : lun. 08 sept. 2014, 18:32

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Cepora » dim. 04 févr. 2018, 23:10

Le monde actuel ne permet plus de se marier sans auparavant vivre ensemble. Il est surtout dû au manque de confiance envers l'autre.
Je crois que c'est surtout dû à la dégradation morale et spirituelle de notre société, car vivre ensemble avant le mariage est inconcevable encore actuellement et dans plusieurs régions du monde. Mais dans l'occident chrétien, nous avons intériorisé, accepté et légitimé cette pratique, au point de considérer que se réserver avant le mariage appartient à un lointain passé, à une époque révolue ; aux structures archaïques d'une société ancienne et démodée.

Milla
Censor
Censor
Messages : 59
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : athée

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Milla » lun. 05 févr. 2018, 10:07

@ Kitab et DeusPrimus

Je pense que le passage biblique auquel Kitab fait référence est celui-ci :
La femme lui dit: "Seigneur, donnez-moi de cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici."
"Allez, lui dit Jésus, appelez votre mari, et venez ici."
La femme répondit: "Je n'ai point de mari." Jésus lui dit: "Vous avez raison de dire: Je n'ai point de mari;
Car vous avez eu cinq maris, et celui que vous avez maintenant n'est pas à vous; en cela, vous avez dit vrai."
(Jean 4, 15-18)

De mémoire, les commentaires que reprend Thomas d'Aquin dans la Chaine d'Or donnent diverses interprétations aux "cinq maris".

Je répète et signe ce que j'écris : le concubinage est en effet un engagement à vie et je ne briserai pas ce lien.
Je suis plutôt de votre avis sur le reste, mais de celui de Suliko sur ceci. C'est la généralisation qui me gêne.
J'ai vécu plusieurs années en concubinage (je suis pacsée). Et ni moi, ni mon compagnon, ni nos familles, ni nos amis, ni la société (du point de vue légal) n'ont considéré que nous nous étions engagés définitivement, pour la vie, parce que nous avions pris la décision de vivre ensemble et que cela faisait un moment que nous étions ensemble. "Essai" est connoté plutôt négativement (mais le mot me convient), alors disons que pour nous le concubinage consistait à éprouver notre couple. Et la rupture n'était (n'est) pas exclue.

Vous vivez votre concubinage comme un engagement à vie, très bien, mais tous les concubins ne vivent pas la chose comme vous. ;)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2231
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Suliko » lun. 05 févr. 2018, 12:39

MIlla,

Enfin des paroles pleines de bon sens ! J'irai même plus loin que vous, puisque je ne connais absolument aucun couple vivant en concubinage qui considère son union comme indissoluble ! C'est l'évidence même ! Je ne nie pas, Kitab, que vous puissiez être l'exception qui confirme la règle, mais avouez cependant que si demain vous changez d'avis sur le sujet, rien ne vous retient et qu'une séparation peut se faire très facilement, puisque vous vous situez en dehors de tout cadre légal.

Qui plus est, la Tradition nous dit que la Samaritaine rencontrée par Jésus s'appelait Photine et elle est au calendrier des saints (20 mars) en tant que martyre. Il est donc sûr qu'elle quitta sa vie de péché pour suivre le Christ !
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 731
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar TREBLA » lun. 05 févr. 2018, 14:48

Cher JCNDA,

Merci pour votre réflexion.
JCNDA : dim. 04 févr. 2018

La période de concubinage est la solution de connaître sa compagne avant le mariage. Le monde actuel ne permet plus de se marier sans auparavant vivre ensemble. Il est surtout dû au manque de confiance envers l'autre.
« La période de concubinage est la solution de connaître sa compagne avant le mariage. »

Question : Est-ce que l'Église Catholique a approuvé cette « solution de connaître sa compagne avant le mariage » ?

Voici l'article concernant le " droit à l’essai " :
2391 Plusieurs réclament aujourd’hui une sorte de " droit à l’essai ", là où il existe une intention de se marier. Quelle que soit la fermeté du propos de ceux qui s’engagent dans des rapports sexuels prématurés, " ceux-ci ne permettent pas d’assurer dans sa sincérité et sa fidélité la relation interpersonnelle d’un homme et d’une femme, et notamment de les protéger contre les fantaisies et les caprices " (CDF, décl. " Persona humana " 7). L’union charnelle n’est moralement légitime que lorsque s’est instaurée une communauté de vie définitive entre l’homme et la femme. L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ". Il exige un don total et définitif des personnes entre elles (cf. FC 80).

Catéchisme de l'Église Catholique
Selon le Catéchisme de l'Église Catholique : « L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ".

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar JCNDA » lun. 05 févr. 2018, 21:07

TREBLA
« La période de concubinage est la solution de connaître sa compagne avant le mariage. »

Question : Est-ce que l'Église Catholique a approuvé cette « solution de connaître sa compagne avant le mariage » ?

Voici l'article concernant le " droit à l’essai " :
2391 Plusieurs réclament aujourd’hui une sorte de " droit à l’essai ", là où il existe une intention de se marier. Quelle que soit la fermeté du propos de ceux qui s’engagent dans des rapports sexuels prématurés, " ceux-ci ne permettent pas d’assurer dans sa sincérité et sa fidélité la relation interpersonnelle d’un homme et d’une femme, et notamment de les protéger contre les fantaisies et les caprices " (CDF, décl. " Persona humana " 7). L’union charnelle n’est moralement légitime que lorsque s’est instaurée une communauté de vie définitive entre l’homme et la femme. L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ". Il exige un don total et définitif des personnes entre elles (cf. FC 80).

Catéchisme de l'Église Catholique
Selon le Catéchisme de l'Église Catholique : « L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ".

Que le Seigneur vous bénisse.
Vous avez raison TREBLA. En effet, s'il y a une relation sérieuse, les rapports sexuels conduisent à un rapprochement plus significatif entre les deux personnes. On s'attache à cet amour. Si la séparation doit se faire pendant le concubinage car l'une des personnes n'est pas sincère (pour se protéger) la décision devient très difficile. Dans ce climat de méfiance à l'égard de l'autre, la responsabilité incombe à quelle personne?
La société actuelle ne protège pas les personnes car le travail nous oblige de s'éloigner et de devenir indépendant. Les relations doivent se faire selon une confiance incertaine.
L'Église a raison sur l'amour humain. Maintenant, il faudrait que les personnes l'acceptent et qu'elles respectent les autres.

DeusPrimus
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mar. 23 janv. 2018, 21:49
Conviction : catholique

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar DeusPrimus » lun. 05 févr. 2018, 23:54

Bon Jour,

Je suis parfaitement d'accord avec tout ce qui a été dit.

Il me semble (à vérifier donc) que les relations sexuelles, de tout types qu'elles soient, entraînent immanquablement un impact et/ou une empreinte psychique (pas forcément négatif, je précise). Si l'union où elles se produisent sont instables, les éventuelles séparations etc. après coup pourraient entraîner des suites...

Au contraire, dans le mariage, elles pourraient augmenter l'amour et l'affection des deux mariés. (n'oublions pas que le mariage religieux est par nature indissoluble tel qu'exprimé dans le serment même (fidèle jusqu'à la mort etc.)).

Les arguments scientifiques avancés dans ce message ne sont absolument pas sûrs (n'hésitez pas a démentir...).

Vive Dieu !

DeusPrimus
" Le premier de tous les commandements, c'est : tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, et de toute ta force.

Le second est celui-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. " Saint Marc

"Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu car Dieu est Amour" Saint Jean

QUIS UT DEUS ?

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 731
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar TREBLA » lun. 05 févr. 2018, 23:55

Cher JCNDA,

Merci pour votre réponse.
JCNDA : lun. 05 févr. 2018,

Vous avez raison TREBLA. En effet, s'il y a une relation sérieuse, les rapports sexuels conduisent à un rapprochement plus significatif entre les deux personnes. On s'attache à cet amour.
Vous dites : « En effet, s'il y a une relation sérieuse, les rapports sexuels conduisent à un rapprochement plus significatif entre les deux personnes. On s'attache à cet amour. »

Question : De quelle sorte d'amour s'agit-il ?
1ère épître de Saint Paul apôtre aux Corinthiens 13

4 L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil.
5 Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal.
6 L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit.
7 En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère.
8 L’amour n’aura pas de fin.
Question : Est-ce qu'on s'attache par des rapports sexuels hors du mariage à la sorte d'amour mentionnée ci-dessus ?

Que le Seigneur vous bénisse.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Trinité » mar. 06 févr. 2018, 0:14

Malheureusement force est de constater ,que ce qui semblait idyllique dans le cadre d'une relation amoureuse sans rapports sexuelles ,peut très bien se transformer en drame ,lorsque les relations sexuelles interviennent.
Malgré l'Amour entre deux personnes ,il y a des répulsions des intolérances qui engendrent des conflits irréversibles ,et des drames qui se répercutent sur toute la famille,y compris les enfants bien sur !
Est ce le but recherché entre l'union de deux êtres ?je n'en suis pas convaincu...et qu'on ne me dise pas qu'avec de l'Amour on arrive à résoudre ce problème...je ne suis pas du tout convaincu de cela également...
C'est vraiment une loterie à ce niveau.
Faut il supporter deux vies gachées en partant de ce principe? La question reste entière!

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 731
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar TREBLA » mar. 06 févr. 2018, 2:12

Cher JCNDA,

Merci pour votre réponse.
JCNDA : lun. 05 févr. 2018

L'Église a raison sur l'amour humain.
Oui, bien sûr !
2391 L’union charnelle n’est moralement légitime que lorsque s’est instaurée une communauté de vie définitive entre l’homme et la femme. L’amour humain ne tolère pas l’ "essai ". Il exige un don total et définitif des personnes entre elles (cf. FC 80).
Selon l'Eglise : « L’amour humain [...] exige un don total et définitif des personnes entre elles. »

Ce don total et définitif : « Jusqu'à ce que la mort nous sépare » !

Que le Seigneur vous bénisse.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar JCNDA » mar. 06 févr. 2018, 15:20

Bonjour TREBLA
Question : Est-ce qu'on s'attache par des rapports sexuels hors du mariage à la sorte d'amour mentionnée ci-dessus ?
L'amour entre deux personnes, je ne l'explique pas. TREBLA, vous vous focalisez trop sur les rapports sexuels avec moi. Le sujet est en train de dévier.
Dans le couple, les rapports sexuels sont en accord avec l'autre personne. Je ne décide pas.
A mon avis, il faudrait plûtot savoir pourquoi les couples veulent vivre en concubinage. De nos jours, il y a une égalité entre la femme et l'homme. Les deux ont un emploi, donc dans un couple deux personnes prennent des décisions. Il est là le souci.

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 731
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar TREBLA » mar. 06 févr. 2018, 19:33

Cher JCNDA,

Merci pour votre réponse.
JCNDA : mar. 06 févr. 2018

A mon avis, il faudrait plûtot savoir pourquoi les couples veulent vivre en concubinage. De nos jours, il y a une égalité entre la femme et l'homme. Les deux ont un emploi, donc dans un couple deux personnes prennent des décisions. Il est là le souci.
Votre question : « il faudrait plûtot savoir pourquoi les couples veulent vivre en concubinage » ?
Réponse : Ils n'ont pas foi en Dieu.

Aie foi en Dieu, et il te relèvera; rends tes voies droites, et espère en lui (Sirac 2, 6).

D'abord, il faut que l'homme et la femme aient foi en Dieu.

Si Dieu ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent (Psaume 127, 1). Donc, si Dieu ne bâtit pas le couple, en vain travaillent ceux qui le bâtissent.

Si l'homme et la femme sont prêts à exprimer vigoureusement un sermet solennel devant Dieu, Dieu bâtira le couple.

« Quand on veut, on peut », avec l'aide du Seigneur bien entendu.

Que le Seigneur vous bénisse.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Trinité » mer. 07 févr. 2018, 2:38

Bonjour TREBLA
Question : Est-ce qu'on s'attache par des rapports sexuels hors du mariage à la sorte d'amour mentionnée ci-dessus ?
L'amour entre deux personnes, je ne l'explique pas. TREBLA, vous vous focalisez trop sur les rapports sexuels avec moi. Le sujet est en train de dévier.
Dans le couple, les rapports sexuels sont en accord avec l'autre personne. Je ne décide pas.
A mon avis, il faudrait plûtot savoir pourquoi les couples veulent vivre en concubinage. De nos jours, il y a une égalité entre la femme et l'homme. Les deux ont un emploi, donc dans un couple deux personnes prennent des décisions. Il est là le souci.
Bonsoir mon cher JCNDA,

Vous dites:
Dans le couple, les rapports sexuels sont en accord avec l'autre personne. Je ne décide pas.

Justement ce désaccord peut conduire à des situations conflictuelles dramatiques ,avec des répercussions également dramatiques pour le couple et les enfants éventuels!
C'est pour cela que l'expérience sexuelle a une très grosse importance ,car bien souvent elle conditionne l'harmonie future d'un couple.
Je ne parle pas de libertinage ,qui est un autre aspect évidemment condamnable .
Mais vous avez raison ,nous sommes sortis du fil ,je suis en accord avec vous pour me poser la question du bien fondé du concubinage! :)
Je sais ! les rapports sexuelles avant mariage sont interdits par l'église...et c'est bien dommage ,car cela empêcherait bien des divorces!
Je vous accorde que la frontière est tenue entre le libertinage et l'expérience sexuelle! :)

TREBLA
Senator
Senator
Messages : 731
Inscription : jeu. 02 juin 2016, 3:54
Conviction : chrétien

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar TREBLA » mer. 07 févr. 2018, 3:01

Cher Trinité,

Merci pour votre réflexion pratique.
Trinité : mar. 06 févr. 2018

Malheureusement force est de constater ,que ce qui semblait idyllique dans le cadre d'une relation amoureuse sans rapports sexuelles ,peut très bien se transformer en drame ,lorsque les relations sexuelles interviennent.
Question : De quelle sorte d'amour s'agit-il ?
1ère épître de Saint Paul apôtre aux Corinthiens 13

4 L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil.
5 Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal.
6 L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit.
7 En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère.
8 L’amour n’aura pas de fin.
Vous parlez « d'une relation amoureuse sans rapports sexuels. »

Question : Est-ce que cette « relation amoureuse sans rapports sexuels » correspond à la sorte d'amour décrite par St Paul ?

Que le Seigneur vous bénisse.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités