Le concubinage et l'Eglise

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2230
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Suliko » sam. 03 févr. 2018, 23:46

Kitab,
Vous avez pris ce trait d'humour pour une contradiction
Ok.
Je répète et signe ce que j'écris : le concubinage est en effet un engagement à vie et je ne briserai pas ce lien.
Non, ce n'est pas le concubinage qui est un engagement à vie, mais votre concubinage. A qui donc allez-vous faire croire que la majorité des concubins sont dans une optique d'indissolubilité ?
Je n'ai pas non plus l'impression de contrevenir au 6e commandement, ce faisant.
Pourtant, c'est le cas. L'enseignement de l'Eglise a toujours été très clair sur le sujet et vos impressions ne sauraient y changer quelque chose.

Bonne continuation à vous,

Suliko
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2066
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Relief » dim. 04 févr. 2018, 4:55

Je répète et signe ce que j'écris : le concubinage est en effet un engagement à vie et je ne briserai pas ce lien. Je n'ai pas non plus l'impression de contrevenir au 6e commandement, ce faisant.
J'ai connu plusieurs couples qui ont vécu le grand amour en concubinage (du moins est-ce ce qu'ils renvoyaient) mais qui vers la soixantaine se sont séparés. A chaque fois cela a été une immense surprise pour l'entourage (et pour moi-même). Devant la stupéfaction des amis et de la famille, la réponse a toujours été la même : "si nous n'étions pas mariés, c'est ce n'est pas sans raison".
Cela montre que le concubinage est choisi justement parce qu'il n'est pas un engagement.
Je précise qu'ils étaient soit athées, soit agnostiques.
Ce que j'ai pu constater à postériori, c'est que dans ces couples il y a toujours un déséquilibre sur la question du non engagement. Le concubinage n'est certes pas subi, mais il est toujours voulu davantage par l'un que par l'autre (plus généralement par les hommes).

Altior
Senator
Senator
Messages : 986
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Altior » dim. 04 févr. 2018, 6:57

Je sens que le débat s'engage sur une ornière à côté de la question. La question n'est pas de voir laquelle de deux formes est plus «engageante», car on pourrait facilement trouver aussi des couples mariés dont le mariage vole en éclat dans la soixantaine de leur vie. La question (pour un catholique) est de savoir laquelle des deux formes est bénie par Dieu. Moi, je pense que les catholiques choisissent le mariage pas pour la raison qu'il serait un engagement plus fort, mais pour la raison que c'est la manière de faire les chose admise et bénie par notre Seigneur.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar JCNDA » dim. 04 févr. 2018, 10:50

Bonjour
Je répète et signe ce que j'écris : le concubinage est en effet un engagement à vie et je ne briserai pas ce lien. Je n'ai pas non plus l'impression de contrevenir au 6e commandement, ce faisant.
D'après moi, il faut éviter les projets lorsqu'on décide de vivre ainsi. Au début d'une relation amoureuse, tout est beau. Au fil des années, Kitab devra changer de partenaire car ils n'auront rien en commun, excepté les rapports sexuels.
Moi, je pense que les catholiques choisissent le mariage pas pour la raison qu'il serait un engagement plus fort, mais pour la raison que c'est la manière de faire les chose admise et bénie par notre Seigneur.
En effet, Altior a raison. Cependant, il faudrait suivre les règles de l'Église pour que le couple catholique marié puisse affronter les difficultés quotidiennes. Pour ma part, s'il n'y avait pas eu de mariage, ma vie aurait basculé. Maintenant, notre mariage uniquement civil pose d'autres difficultés, néanmoins minime pour ma femme.

Kitab
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Kitab » dim. 04 févr. 2018, 13:53

Rien en commun ? vous pensez sérieusement que les concubins ne partagent rien, n'ont aucun point commun ? il y en a assez d'entendre et lire constamment les mêmes préjugés sur les personnes non mariées , coupables de ne pas avoir la même vie que vous. Il ne me semble pas que Jésus ait dit à la concubine ayant eu cinq maris : "va et ne pèche plus"

JCNDA, qui êtes-vous donc pour juger ma relation et me prédire une séparation ? je partage énormément de valeurs et de principes avec mon copain et nous avons une foule de points communs (à commencer par le métier). Je pourrais tout aussi bien condamner votre mariage au prétexte que (peut-être) vous n'avez pas la même profession que votre femme...vous voyez comme c'est idiot ?

Kitab
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Kitab » dim. 04 févr. 2018, 14:00

Votre mariage non plus n'est pas un rempart contre la séparation, JCNDA. Vous avez une fameuse audace (dans le sens négatif du terme), d'oser affirmer que je ne partage rien avec mon partenaire, sinon les relations sexuelles. Vous nous offensez tous grandement. Et vous osez par dessus le marché me prédire une séparation ( ! ) qu'en savez-vous ? vous faites des affirmations sur un ton péremptoire comme si vous déteniez la vérité universelle et connaissiez l'avenir.

Vous êtes une personne peu fréquentable, JCNDA et je ne me réjouis de ne pas vous connaître dans la "vraie vie"

S'être marié devant Dieu et avoir une ribambelle d'enfants n'a jamais fait de personne un bon chrétien.

DeusPrimus
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mar. 23 janv. 2018, 21:49
Conviction : catholique

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar DeusPrimus » dim. 04 févr. 2018, 15:44

Bon Jour,

En effet, Kitab, ce n'est pas cela qui en fera des bons chrétiens. Néanmoins, cela les aidera à suivre le Christ, n'oublions pas que le mariage est un sacrement (qui rend sacré/saint). Dieu étant officiellement présent dans cette union, il agit et aide le couple à respecter sa Loi.

Je comprend ce que veut dire JCNDA, lorsque le temps aura (peut-être !) détérioré l'amour et les relations au sein du couple( je parle en général , pas vous spécifiquement :) ), il sera pour des mariés impossible de se séparer car ce sont les termes de l'union qu'ils ont contractés. Le concubinage lui, autorise cette dissolution et la rupture de couple (donc violation du la Loi divine).

N'oubliez pas que Dieu veut que nous l'aimions. Il exige donc de nous une obéissance absolue parce que nous l'aimons, même si cela nous semble absurde. (voyez le sacrifice d’Isaac par Abraham (genèse chap 22) : c'est à cause de son obéissance que Dieu le bénit).

A propos de l'exemple que vous citez, s'agit-il de la parabole des sadducéens ? (Luc 20,27-38) Si oui, d'abord ce n'est pas une concubine mais une veuve qui obéit à la loi (juive) de Dieu. Ensuite, elle ne romps pas le mariage, puisque celui-ci est valide jusqu'à la mort des deux contractants. Ses maris sont bien morts l'un après l'autre... (Si non, ne tenez pas compte de ceci).

Soyez Sainte dans votre mariage.

Vive Dieu !

DeusPrimus
" Le premier de tous les commandements, c'est : tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, et de toute ta force.

Le second est celui-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. " Saint Marc

"Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu car Dieu est Amour" Saint Jean

QUIS UT DEUS ?

Cepora
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : lun. 08 sept. 2014, 18:32

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Cepora » dim. 04 févr. 2018, 15:46

Bonjour Kitab,

Je ne comprends pas très bien où vous souhaitez en venir. Je rappellerai seulement que lorsque l'Eglise parle d'indissolubilité du mariage, cela signifie que cette union ne peut être dissoute. En effet, aucune puissance humaine ne peut dissoudre le mariage conclu dans l'Eglise. Rien ne le peut, sauf la mort de l'un des époux. En cela, l'Eglise ne fait qu'appliquer la volonté de Dieu qui veut qu'une union entre un homme et une femme soit indissoluble. Or, le concubinage peut tout à fait être rompu, par l'un ou l'autre des concubins, au gré des fantaisies ou des caprices, ou à cause des épreuves de la vie. Le concubinage n'a pas le caractère d'union indissoluble au regard de Dieu, en cela il constitue un manquement à la volonté divine ; donc par définition c'est un péché.
Dernière édition par Cepora le dim. 04 févr. 2018, 15:47, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar JCNDA » dim. 04 févr. 2018, 15:46

Kitab
JCNDA, qui êtes-vous donc pour juger ma relation et me prédire une séparation ? je partage énormément de valeurs et de principes avec mon copain et nous avons une foule de points communs (à commencer par le métier). Je pourrais tout aussi bien condamner votre mariage au prétexte que (peut-être) vous n'avez pas la même profession que votre femme...vous voyez comme c'est idiot ?
Apparemment, vous connaissez l'avenir autant que moi. Moi, je ne suis pas devin. C'est pour cette raison que ma demande en mariage s'est effectuée au bout de deux ans de vie commune. J'était un homme ayant envie de fonder une famille et avoir des enfants. Au delà de ce temps, si elle aurait refusé, j'aurais dû prendre une décision de séparation.

Je vous rappelle que beaucoup d'hommes désirent des enfants. J'ai connu des séparations du fait que l'homme n'avait pas d'enfants avec sa compagne et il est parti ailleurs.

Pour l'instant mon mariage résiste parce que je suis une personne qui suit les règles, sinon je ne sais plus qui a raison. Dans ce monde, les personnes font les choses à leur guise.

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar JCNDA » dim. 04 févr. 2018, 16:00

Kitab
Vous êtes une personne peu fréquentable, JCNDA et je ne me réjouis de ne pas vous connaître dans la "vraie vie"
Pourtant dans le milieu professionnel et la vie privée, je n'ai pas ce retour.
Je pense même que vous seriez une femme désireuse de me connaître dans la "vraie vie".

Kitab
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Kitab » dim. 04 févr. 2018, 16:41

DeusPrimus, je vais relire le passage dans la Bible, il s'agit peut-être d'une veuve ; j'avoue volontiers ne pas avoir une très bonne connaissance biblique - et en ce moment, tout ce qui a trait à la religion m'angoisse au plus haut point.

A tous les invertenants : je partage votre opinion sur le mariage - la vôtre aussi, JCNDA - quant à son indissolubilité et c'est en ce sens qu'une relation (en union "libre" également) devrait être comprise et abordée. Le concubinage peut être une étape vers le mariage et non sa substitution; vous pouvez vivre des valeurs maritales dans cette relation en vue de l'union devant Dieu et n'oubliez pas que Dieu peut bénir toute relation placée sous Son regard.

Enfin, quand bien même un couple ne voudrait pas se marier, leurs relations ne sont pas "adultères" ou exempts d'amour et de fidélité pour autant. Attention à ne pas basculer dans une dictature du mariage. Je suis pour le mariage, mais il ne convient pas à tout le monde, c'est un fait.

"c'est l'esprit de la Loi qui compte, et non la Loi" : cela vient d'un prêtre rencontré récemment et qui considère avant tout les circonstances et l'intention avant de juger les actes (à la manière dont le ferait Dieu, j'ose le croire).

Kitab
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Kitab » dim. 04 févr. 2018, 16:44

JCNDA, vous aviez en effet parlé de votre concubinage donc pourquoi me juger ? Avez-vous regretté cette "union libre" (terme décidément odieux) ?

DeusPrimus
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : mar. 23 janv. 2018, 21:49
Conviction : catholique

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar DeusPrimus » dim. 04 févr. 2018, 16:57

Kitab, pourquoi odieux ?
" Le premier de tous les commandements, c'est : tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit, et de toute ta force.

Le second est celui-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. " Saint Marc

"Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu car Dieu est Amour" Saint Jean

QUIS UT DEUS ?

Kitab
Censor
Censor
Messages : 94
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Kitab » dim. 04 févr. 2018, 17:05

Ce terme est odieux (et trompeur) car il insinue que les personnes vivant dans ce genre d'union se sentent libres de partir quand la situation commence à se détériorier. On doit rester avec son partenaire dans les bons comme les mauvais moments et le soutenir ; or, ce terme insinue tout le contraire.
S'il est vrai que deux personnes engagées dans cette union peuvent changer à un moment donné, c'est tout aussi vrai pour un couple marié.

Je préférerais le terme "union pré-maritale" ou "union" tout simplement ;)

Cepora
Quæstor
Quæstor
Messages : 274
Inscription : lun. 08 sept. 2014, 18:32

Re: Le concubinage et l'Eglise

Message non lupar Cepora » dim. 04 févr. 2018, 17:09

Le concubinage peut être une étape vers le mariage et non sa substitution
Normalement non, car dans ce genre de relation il y a union charnelle entre les concubins. Or, l'union charnelle, comprise dans l'amour et le don de soi, doit avoir pour objectif principal la procréation, et doit se légitimer dans un engagement définitif envers l'autre. L'Eglise a toujours enseigné que l'union charnelle ne constituait pas une étape, mais bien plutôt un aboutissement.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités