Opinions "hérétiques" et rejet

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Kitab
Censor
Censor
Messages : 106
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Opinions "hérétiques" et rejet

Message non lupar Kitab » lun. 25 déc. 2017, 21:29

Merci à tous pour vos réponses ! je n'ai pas changé d'avis (des prières exaucées m'ont finalement fait prendre conscience que je ne suis pas sur la mauvaise voie) mais il est toujours intéressant de connaître les opinions d'autres catholiques.
Bon Noël et jour férié (concernant demain, pour les "compatriotes" alsacos) et bien sûr, joyeuses fêtes pour les autres.

Kitab
Censor
Censor
Messages : 106
Inscription : mar. 14 nov. 2017, 0:07
Conviction : Catholique
Localisation : Les Halles, Strasbourg

Re: Opinions "hérétiques" et rejet

Message non lupar Kitab » lun. 25 déc. 2017, 23:06

Merci à Kerniou, Axou, Heraclius et vous tous,

Je trouve toujours dommage que l'Eglise n'accepte pas la pluralité de nos opinions (celles d'Axou et de tant d'autres), car après tout, personne ne détient la vérité universelle hormis Dieu. Avoir son libre-arbitre et ses opinions ne signifie pas rejeter l'Eglise - bien au contraire - ni être en rebellion contre Dieu (encore moins!)

Si les Alsaciens ou d'autres populations ne cautionnent pas mes opinions, tant pis ; je ne les obligerai jamais à y adhérer ni même à venir vers moi ; ce que je trouve regrettable, en revanche, c'est de vouloir priver certains catholiques des sacrements, sous prétexte que leur vie n'est pas suffisamment en adéquation avec ce que l'on pense être la vraie foi.
Christophe, je fréquente la paroisse St jean (Faubourg de Saverne) et je vais tout à fait vers les autres. Cependant, je n'ai aucune intention de taire mes opinions pour me faire mieux accepter.

Concernant mon parcours, je comptais faire ma première communion mais étant donné mon mode de vie (contraception, concubinage pendant des années..)trop peu catholique pour l'Eglise, je sais que ces sacrements me seront refusés, alors autant oublier! Etre considéré ( e) comme un ( e ) chrétien (ne) de seconde classe est difficile et frustrant, mais je ne vais pas contre la tradition de l'Eglise, même si elle est peu compréhensible.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1051
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Opinions "hérétiques" et rejet

Message non lupar prodigal » mar. 26 déc. 2017, 13:15

Chère Kitab,
je ne crois pas que le pluralisme soit le problème. Allez dans n'importe quelle assemblée de chrétiens, vous y trouverez toujours une diversité d'opinions, par exemple politiques.
Mais il ne faut pas confondre ce qui relève de l'opinion et la vérité. C'est pourquoi une opinion ne mérite jamais qu'on y tienne jusqu'à refuser de voir les raisons de la rejeter.
Il existe une sentence à ce sujet que j'aime beaucoup : In necessariis unitas, in dubiis libertas, in omnibus caritas .
Je traduis, même si ce n'est probablement pas nécessaire : Pour ce qui est nécessaire unité, pour ce qui est douteux liberté, en toutes choses charité.
Il est vrai que les catholiques ont parfois tendance à ne voir que la première de ces formules, et même à l'étendre jusqu'aux choses douteuses en oubliant au passage la charité. Mais quelle âme est sans défaut?
Vous avez raison de dire que personne ne détient la vérité. La vérité n'est pas une chose qu'on puisse enfermer dans un coffre-fort en la comptant au nombre de ses biens. Mais chacun doit s'ouvrir à elle en acceptant de s'y soumettre à la mesure de ses capacités, ce qui peut être parfois bien perturbant.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 327
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique de rite romain
Contact :

Re: Opinions "hérétiques" et rejet

Message non lupar Cendrine » mer. 27 déc. 2017, 16:33

Bonjour chère Kitab,

Merci de nous avoir donné de vos nouvelles. :)

Vous dites que ce qui vous a confortée dans votre décision de continuer à refuser certains enseignements de l'Église c'est le fait que des prières que vous aviez faites aient été exaucées. Vous voulez dire que si vous n'aviez pas été exaucée vous auriez accepté de recevoir ces enseignements ? Vous avez vu donc vu un signe dans le fait que vous avez obtenu ce que vous demandiez ?

L'Église n'est pas une sorte de club fermé et select ouvert aux seules personnes qui connaissent les bonnes réponses, avec une élite d'initiés d'un côté et des subalternes de l'autre ; bien au contraire depuis des siècles elle déverse sur nous tous à égalité des fontaines de grâces, pour peu que nous nous recommandions de la faiblesse, nous sachant pécheurs et connaissant notre besoin d'elle pour nous conduire au Christ. Moins vous aurez confiance en l'Église et moins vous aurez envie de l'embrasser dans son entièreté, moins vous vous sentirez pauvre spirituellement et plus vous aurez envie de louvoyer en déclarant ne pas rejeter l'Église tout en rejetant une large part de ses demandes. Je ne dis pas que c'est étonnant : bien au contraire c'est très normal, humain et naturel, mais le Christ est venu nous appeler à ce qui surhumain, anormal au regard du monde et surnaturel : porter avec joie une grande croix légère avec Lui.

J'admire votre honnêteté de renoncer à demander des sacrements auxquels en effet il serait incohérent de prétendre compte tenu du fait que vous n'avez pas pour le moment l'intention de changer de façon de vivre. Cette conscience aigue est assez rare, et je peux voir tous les jours beaucoup de mes compagnons confirmés de fraîche date recevoir sans sourciller le corps du Christ alors qu'ils ne respectent pas les engagements catholiques. Seuls Dieu sait si les fruits de ce comportement sont nourrissants... Les laïcs en responsabilité, malgré un travail indéniable dans notre diocèse ne semblent pas se soucier outre mesure du biais que prend du coup tout un pan de la discipline des sacrements. C'est un peu comme s'ils craignaient que l'Église ne soit encore plus haïe qu'elle n'est si en plus elle s'avisait de renouer plus fiablement avec ce qui n'a pas vocation à changer selon le gré du vent ou des modes sociales, fussent-elles tissées des meilleures intentions terrestres.

Ces deux phrases en contrepoint sont utiles :
Si les Alsaciens ou d'autres populations ne cautionnent pas mes opinions, tant pis ; je ne les obligerai jamais à y adhérer ni même à venir vers moi ; ce que je trouve regrettable, en revanche, c'est de vouloir priver certains catholiques des sacrements, sous prétexte que leur vie n'est pas suffisamment en adéquation avec ce que l'on pense être la vraie foi.
Ce n'est pas l'Église qui vous "prive" de ces sacrements, c'est vous même, par un choix réfléchi de ne pas l'embrasser dans toute sa profondeur et largeur et hauteur. Les fidèles de votre paroisse, s'ils refusent de venir vers vous parce qu'humblement vous dites ce choix, n'ont pas bien compris les Evangiles et se croient peut-être au dessus de vous, cela me semble regrettable car ils vous donnent un contre exemple, comme il en fourmille d'ailleurs des milliers depuis des lustres.
Etre considéré ( e) comme un ( e ) chrétien (ne) de seconde classe est difficile et frustrant, mais je ne vais pas contre la tradition de l'Eglise, même si elle est peu compréhensible.
Vous n'êtes absolument pas une chrétienne de seconde classe ! Pensez-vous sérieusement que Jésus vous voit ainsi ? Je ne le crois pas, il vous aime toute entière avec vos souffrances, vos doutes, et votre appétit de vivre, mais il demande simplement la première place dans votre cœur et que vous vous laissiez aller avec lui à plus de confiance envers son Église ; jamais il ne nous demanderait des choses dont nous sommes incapables.

Restons en union de prières Kitab ! :fleur:

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2307
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Opinions "hérétiques" et rejet

Message non lupar Suliko » jeu. 28 déc. 2017, 22:19

Je trouve toujours dommage que l'Eglise n'accepte pas la pluralité de nos opinions (celles d'Axou et de tant d'autres).
Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, mais depuis le dernier concile, énormément d'opinions autrefois jugées hétérodoxes et condamnées sont aujourd'hui ouvertement prêchées par les clercs et les laïques. On voit s'approcher de la Sainte Table toute sorte de gens qui n'auraient autrefois pas osé communier... Les relations prémaritales et la contraception sont très courantes, y compris chez les pratiquants, et l'idée que le catholicisme n'est pas la seule vraie religion est aujourd'hui presque partout majoritaire. De fait, il y a acceptation par l'Eglise d'une pluralité d'opinions et cela nous a mené et nous mène toujours au chaos : perte de la foi massive et laïcisation des pays jadis officiellement catholiques. Vous semblez vouloir que l'Eglise continue dans cette lancée, alors même que tous les signaux sont au rouge... Je ne comprends pas.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités