Sur les jeux de hasard, les jeux d'argent

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
pajaro
Quæstor
Quæstor
Messages : 291
Inscription : dim. 20 sept. 2009, 19:33
Localisation : Dioecesis Massiliensis

Sur les jeux de hasard, les jeux d'argent

Message non lupar pajaro » dim. 14 oct. 2012, 18:07

Bonsoir tout le monde,
étant un très grand passionné de courses hippiques, et donc il m'arrive souvent de parier sur les chevaux, je me demande si le fait de parier sur les courses hippiques est contraire à la religion et au magistère de la Sainte Église Catholique. Merci pour vos éclaircissements.
A quien Dios quiere hacer muy santo, lo hace muy devoto de la Virgen María.
San Luis de Monfort

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1389
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar françois67 » dim. 14 oct. 2012, 18:22

Bonsoir tout le monde,
étant un très grand passionné de courses hippiques, et donc il m'arrive souvent de parier sur les chevaux, je me demande donc si le fait de parier sur les courses hippiques est contraire à la religion et au magistère de la Sainte Église Catholique. Merci pour vos éclaircissements.
Je ne connais pas par coeur le magistère, mais j'ai fait cet été une recherche sur le sujet; ainsi suis-je tombé sur le fait fait que rien dans la Bible n'interdit les jeux de hasard.
Cette conclusion est tout de même à nuancer: la Bible met très en garde contre l'amour de l'argent: il vous faudra donc au cours de ces paris faire preuve de discernement. En fait, c'est un peu comme l'alcool: pourquoi pas, mais à consommer avec modération et discernement.
En même temps, je ne crois pas que vous alliez à de malsains excés au cours de ces paris. Que cela reste un amusement et ne devienne pas quelque dangereuse passion.
Bien à vous.
P.S.: si quelqu'un détient quelques informations complémentaires, je l'en saurais très gré de les apporter.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar PaxetBonum » lun. 15 oct. 2012, 13:25

Je pensais au contraire que le jeu de hasard était proscrit si l'argent était en jeu.
Un lien avec la tunique de Notre Seigneur tirée aux dés ?

CEC : Catéchisme § 2413 : Les jeux de hasard ou les paris ne sont pas en eux-mêmes contraires à la justice. Ils deviennent moralement inacceptables lorsqu’ils privent la personne de ce qui lui est nécessaire pour subvenir à ses besoins et à ceux d’autrui. La passion du jeu risque de devenir un asservissement grave. Parier injustement ou tricher dans les jeux constitue une matière grave...

Salésienne pourra nous en dire plus mais François de Salles ne les appréciaient guère :

"Les jeux des dez, des cartes, et senblables, desquels le gain depend princi-
palement du hazard, ne sont pas seulement des recreations .dangereuses, comme les
danses, mais elles sont simplement &; naturellement mauvaises et blasmables: c’ est
pourquoy elles sont defendues par les loix, tant Civiles qu’Ecclesiastiques. Mais
quel grand mal y a-il, me direz-vous? Le gain ne se fait pas en ces jeux, selon
la raison, mais selon le sort
qui tombe bien souvent a celuy qui par habileté et industrie ne meritoit rien:
la raison est donc offensee en cela. Mais nous avons ainsi convenu, me direz vous?
Cela est bon pour monstrer que celuy qui gaigne ne fait pas tort aux autres:
mais il ne s’ ensuit pas que la convention ne soit deraisonnable, et le jeu aussi:
car le gain qui doit estre le prix de l’industrie, est rendu le prix du sort,
qui ne merite nul prix, puis qu’il ne depend nullement de nous".

St FRANCOIS DE SALES
Introduction a la vie devote
Troisieme Partie-Chap.32 Des jeux deffendus
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1389
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar françois67 » mar. 16 oct. 2012, 19:22

Le catéchisme confirme ma réponse.
Les jeux sont un danger, mais si l'on voulait se mettre à l'abri de toute tentation, il faudrait ne pas être dans ce monde, mais sortir de ce monde.
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
pimpampoum
Censor
Censor
Messages : 131
Inscription : mar. 24 juil. 2012, 14:21
Localisation : France métropolitaine

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar pimpampoum » sam. 17 nov. 2012, 21:01

Bonjour,

Il s'agit également d'une question que je me suis posée ces jours-ci, et les réponses à ce topic sont très instructives, merci beaucoup.
Je pensais au contraire que le jeu de hasard était proscrit si l'argent était en jeu.
Un lien avec la tunique de Notre Seigneur tirée aux dés ?

CEC : Catéchisme § 2413 : Les jeux de hasard ou les paris ne sont pas en eux-mêmes contraires à la justice. Ils deviennent moralement inacceptables lorsqu’ils privent la personne de ce qui lui est nécessaire pour subvenir à ses besoins et à ceux d’autrui. La passion du jeu risque de devenir un asservissement grave. Parier injustement ou tricher dans les jeux constitue une matière grave...
C'est vrai que sur ce sujet, on peut remarquer que la question tourne autour de l'argent et de la spoliation plus que du hasard en soi.
Dans l'exemple des soldats tirant au sort les vêtements du Christ, je suppose que c'est bien le fait de se partager les vêtements de quelqu'un d'autre (le bien d'autrui) qui est condamné, bien plus que la manière dont ils sont partagés (par le jeu de dé en l'occurrence).

Les enfants (et les adultes) jouent énormément aux jeux de société : le hasard est forcément énormément présent dans les jeux de société comme beaucoup sont basés sur les cartes ou les dés.
On peut se poser la question : en quoi le fait même de jouer au monopoly ou au poker serait-il immoral du moment qu'on n'y joue pas de l'argent réel ?

Le monopoly, jeu très courant, consiste à acheter des propriétés, à construire dessus et à ruiner les autres joueurs qui tombent sur ces propriétés à cause d'un mauvais coup de dé.
Essayer de ruiner son adversaire, ce n'est pas un sentiment très chrétien apparemment...
Pareillement, le principe du poker consiste à s'accaparer les jetons (l'argent) de son adversaire par le hasard des cartes.

Mais le catéchisme cité par PaxetBonum dit :
[...] lorsqu’ils privent la personne de ce qui lui est nécessaire pour subvenir à ses besoins et à ceux d’autrui.
Or, quand on joue à un jeu de société, on ne mise pas d'argent réel. On joue au monopoly avec de l'argent papier, au poker avec des jetons sans valeur.
Ainsi, on ne peut pas réellement priver son adversaire du "nécessaire" puisque l'argent n'est pas réel.

Donc, peut-on en déduire qu'il est licite de jouer à "ruiner son adversaire pour de faux" avec de l'argent symbolique, selon vous s'il vous plait ?
Est-ce l'intention de ruiner son adversaire qui prime ? Ou bien le fait qu'on ne mise pas d'argent réel ? :incertain:

Bonne soirée et que Dieu vous garde.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1389
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar françois67 » dim. 18 nov. 2012, 1:08

Bonsoir,
je rappelle en outre que l'Apôtre Matthias a été choisi par tirage au sort.
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar PaxetBonum » dim. 18 nov. 2012, 11:45

Mais le catéchisme cité par PaxetBonum dit :
[...] lorsqu’ils privent la personne de ce qui lui est nécessaire pour subvenir à ses besoins et à ceux d’autrui.
Or, quand on joue à un jeu de société, on ne mise pas d'argent réel. On joue au monopoly avec de l'argent papier, au poker avec des jetons sans valeur.
Ainsi, on ne peut pas réellement priver son adversaire du "nécessaire" puisque l'argent n'est pas réel.

Donc, peut-on en déduire qu'il est licite de jouer à "ruiner son adversaire pour de faux" avec de l'argent symbolique, selon vous s'il vous plait ?
Est-ce l'intention de ruiner son adversaire qui prime ? Ou bien le fait qu'on ne mise pas d'argent réel ? :incertain:

Bonne soirée et que Dieu vous garde.

Dans le Monopoly il s'agit d'un jeu, d'une sorte de compétition.
On ne peut en vouloir à l'athlète qui veut arriver le premier à l'arrivée.
Il n'a pas pour autant de l'animosité pour son concurrent.
Il en va de même pour tout jeu bien compris.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
pimpampoum
Censor
Censor
Messages : 131
Inscription : mar. 24 juil. 2012, 14:21
Localisation : France métropolitaine

Re: Jeux de hasard et religion

Message non lupar pimpampoum » dim. 18 nov. 2012, 23:19

Bonjour,
Dans le Monopoly il s'agit d'un jeu, d'une sorte de compétition.
On ne peut en vouloir à l'athlète qui veut arriver le premier à l'arrivée.
Il n'a pas pour autant de l'animosité pour son concurrent.
Il en va de même pour tout jeu bien compris.
42 Jésus les appelle et leur dit : « Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.
43 Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur.
44 Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous :
45 car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude.

Donc la phrase "celui qui veut être le premier sera l'esclave de tous" ne s'applique pas à la compétition ou au jeu s'il vous plait (question bête...) ?
Pourquoi on ne doit pas laisser gagner l'autre dans un jeu ou une compétition si "celui qui est premier sera le dernier" dans le ciel, et vice-versa ?

Merci d'avance de votre éclairage et que Dieu vous garde.

Jhomme20
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : mer. 07 août 2013, 9:40

Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Jhomme20 » ven. 20 sept. 2013, 9:22

Bonjour,

Quelle est la position de l'Eglise à l'égard des jeux de hasard?
Et à l'égard de Facebook, des réseaux sociaux?

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Peccator » ven. 20 sept. 2013, 12:16

L'Eglise doit-elle avoir une position sur tout ?
Qu'attendons-nous de l'Eglise ? Qu'elle publie un grand manuel du tout, où nous aurions la règle à appliquer pour chaque circonstance de la vie ?

Il y a des prêtres qui font de l'évangélisation sur Facebook. Le Pape a un compte Twitter. Nous sommes sur un forum, qui est quand même l'une des premières formes de "réseaux sociaux". Bref : c'est un moyen d'être en contact avec notre prochain, et à utiliser comme tel. Ni plus, ni moins. Avec discernement.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Jhomme20
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : mer. 07 août 2013, 9:40

Re: Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Jhomme20 » ven. 20 sept. 2013, 13:35

Non, l'Eglise n'a pas vocation à avoir une position sur tout. Mais en l'occurrence je constate que plusieurs religions condamnent les jeux de hasard. Je m'interroge... :ciao:

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Peccator » ven. 20 sept. 2013, 13:52

Les jeux de hasard, c'est :
- un enrichissement sans cause (pour les joueurs qui gagnent)
- un danger pour l'homme, qui très souvent y trouve sa ruine

Il n'y a pas besoin de faire intervenir la religion pour comprendre que sur le plan moral, ce n'est pas très brillant.

Je serais curieux de savoir s'il y a un moraliste athée (on peut très bien construire une morale sans faire appel à la religion) qui approuve les jeux de hasard.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2212
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Jean-Mic » ven. 20 sept. 2013, 13:57

Pour nous en tenir au jeu, quand cesse le jeu ? où commence l'addiction ? A partir de quand le jeu vous coupe-t-il de l'amour de vos frères ? A partir de quand le jeu vous éloigne-t-il de vos proches, votre conjoint, vos enfants ?

Vous vous êtes laissé tenter par le tirage du vendredi 13 ? La belle affaire ...! Peut-être même que vous l'avez fait en famille, chacun proposant un chiffre pour cocher la grille. Dans ce cas, il n'y a rien de peccamineux. Au contraire, si vous l'avez fait dans un esprit de détente commune, vous avez fait du bien à vos prochains ... Inversement, si vous jouez en vous laissant prendre par le mirage du gain (improbable) au point de gaspiller l'argent du ménage, il y a du souci à se faire ...

Pourquoi vouloir tout réduire à une problématique du tout ou rien, du blanc ou noir ? En matière de morale ou d'éthique, il en est du jeu comme de beaucoup d'autres choses. Tout est dans la mesure.

Fraternellement
Jean-MIc
Dernière édition par Jean-Mic le ven. 20 sept. 2013, 16:57, édité 1 fois.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Peccator » ven. 20 sept. 2013, 14:15

Dans ce cas, il n'y a rien de peccamineux.
Attention quand on parle de péché, on parle de notre relation à Dieu. On pourrait discuter du jeu étudié dans la perspective du péché, pourquoi pas.

Mais votre message montre bien qu'il n'y a aucun besoin de se poser la question du péché pour se faire une opinion morale sur les jeux de hasard.

Bien souvent, la "position" de l'Eglise, ce n'est que rappeler des principes moraux élémentaires... mais que les hommes n'aiment pas trop s'entendre rappeler, qui que soit celui qui les exprime.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1875
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Française de Jeux et Facebook

Message non lupar Belin » ven. 20 sept. 2013, 16:58

L'Eglise officiellement ne condamne pas les jeux de hasard de façon formelle. Elle met juste en garde contre les abus.
Quant à Facebook personnellement, je trouve que ça ne sert à rien, c'est un gadget, une escroquerie mondiale, on a fait croire à tout le monde qu'il est important d'avoir un compte FB ou Twitter pff quelle arnaque !! J'ai fermé mon compte FB depuis.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités