Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Trinité » mer. 28 juin 2017, 11:49

Tout est dans le titre!

Je connais beaucoup d'athées qui font le bien spontanément, en ce sens ils observent les commandements du Christ!
Mais lorsque vous parlez de cela avec eux ils vous disent : " Je n'ai pas besoin de croire en Dieu pour faire le bien"
J'avoue que je n'ai pas trop d'arguments pour leur répondre !
Qu'en pensez vous?

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Faire le bien est il l'apanage des croyants?

Message non lupar prodigal » mer. 28 juin 2017, 12:24

Mais pourquoi voulez-vous leur répondre? :D
En revanche, je trouve qu'il serait intéressant de les questionner. Deux choses m'intriguent dans ce discours, et voici ce que je pourrais demander :
1) Pourquoi faites-vous cela?
2) Comment savez-vous que c'est bien ce que vous faites?
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1302
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar mike.adoo » mer. 28 juin 2017, 20:01

Tout est dans le titre!

Je connais beaucoup d'athées qui font le bien spontanément, en ce sens ils observent les commandements du Christ!
Mais lorsque vous parlez de cela avec eux ils vous disent : " Je n'ai pas besoin de croire en Dieu pour faire le bien"
J'avoue que je n'ai pas trop d'arguments pour leur répondre !
Qu'en pensez vous?
Exact ! On n'a pas besoin de croire en Dieu pour faire le bien !
Une chienne qui élève ses petits , les protège , les allaite , les nettoie ... fait le bien !
Ce que nous demande Jésus , c'est de faire toujours mieux . et avec amour .
Si celui qui fait naturellement le bien ne progresse pas , ses actes sont nuls .

Milla
Barbarus
Barbarus

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Milla » mer. 28 juin 2017, 20:16

Bonjour Trinité,

Coïncidence, j'ai lu il n'y a pas très longtemps un texte de C.S. Lewis qui traite justement cette question ; il s'agit de "Homme ou lapin", publié en 1946 et qu'on peut retrouver dans le recueil Dieu au banc des accusés aux éditions Raphaël.

Histoire d'apporter des pistes de réflexion, en résumant très grossièrement sa pensée, voici les deux idées fortes qui se dégagent du texte :
- la question "ne peut-on pas faire le bien sans être chrétien ?" est parfois un moyen pour celui qui la pose de court-circuiter des questions importantes comme "le christianisme est-il vrai ?", "puis-je dire que j'agis bien si je ne sais pas ce qu'est le bien ?" etc. Elle peut cacher une dérobade, du style "puisqu'il n'y a pas besoin d'être chrétien pour bien agir, je n'ai pas besoin d'y réfléchir plus que ça, en prime j'évite les remises en question".
- si le christianisme est vrai, alors un chrétien et un non-chrétien, même s'ils ont tous deux la ferme volonté de faire le bien, ne sont pas équipés de la même façon ; on peut faire beaucoup de mal à quelqu'un par ignorance alors même qu'on lui veut du bien. un garrot mal posé peut avoir de graves conséquences.
Surtout, leurs différences idéologiques (le fait de croire ou non en Dieu, que le christianisme dit vrai etc.) les conduiront à agir ou à défendre des idées parfois totalement opposés, puisque le bien de l'un ne sera pas celui de l'autre.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3010
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Héraclius » mer. 28 juin 2017, 20:55

Je suis heureux de voir que Milla et ses contributions remarquées ne nous ont pas tout à fait quittés. :p

Je crois que tout est dit. En particulier, la question de la définition de "Bien". La définition chrétienne (l'Amour comme étalon du bien, en forme de Don total, de sacrifice de soi pour l'autre, de désintéressement dans la contemplation du prochain et de son bien propre). L'Imitatio Christi n'est pas exactemment la norme actuelle de la morale du monde - non qu'elle l'est jamais été.

On notera que la pensée chrétienne distingue la loi naturelle, commune à tous les hommes et effectivement disponible à l'incroyant - en gros, le décalogue, une morale négative à base de "fait pas le mal et tu sera bon" - et la loi révélée, accomplie, qui n'est autre que cette folie de l'Amour-Don-Total, qui n'est accessible que parce que le Dieu-Charité est entré dans l'Histoire pour la révéler. Cette loi est positive - "fait le bien, donne-toi à l'Autre, ou tu seras mauvais".

Cinci avait posté une vidéo intéressante de Mgr Barron là-dessus.
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Faire le bien est il l'apanage des croyants?

Message non lupar Trinité » mer. 28 juin 2017, 22:18

Mais pourquoi voulez-vous leur répondre? :D
En revanche, je trouve qu'il serait intéressant de les questionner. Deux choses m'intriguent dans ce discours, et voici ce que je pourrais demander :
1) Pourquoi faites-vous cela?
2) Comment savez-vous que c'est bien ce que vous faites?
En effet! Je n'ai pas approfondi .Mais je suis persuadé que pour la première question ,il y en a beaucoup qui pensent que faire le bien est une valeur nécessaire à l'humanité ,pour la faire progresser , sans avoir une connotation religieuse (à vérifier néanmoins...)
D'autre part, pour la deuxième question ,.Il y a une évidence de la résultante apportée par nos actions à autrui,en l'occurrence du bienfait qu'il en découle! C'est un constat simple ,même pour un athée... :) et ils en éprouvent une satisfaction...comme nous chrétiens...
Nous en tant que chrétiens, nous faisons le bien car nous avons reçus un message du Christ et une ligne de conduite à tenir pour le rejoindre.
Les athées ne croient pas en ce message

Les athées le font sans doute, parce que viscéralement ils sont conçus comme cela...mais pas uniquement ,ils le font aussi pour la même raison que j'ai donné dans la première réponse ,à savoir :c'est un comportement humain et social nécessaire pour son prochain!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Trinité » mer. 28 juin 2017, 22:28

Tout est dans le titre!

Je connais beaucoup d'athées qui font le bien spontanément, en ce sens ils observent les commandements du Christ!
Mais lorsque vous parlez de cela avec eux ils vous disent : " Je n'ai pas besoin de croire en Dieu pour faire le bien"
J'avoue que je n'ai pas trop d'arguments pour leur répondre !
Qu'en pensez vous?
Exact ! On n'a pas besoin de croire en Dieu pour faire le bien !
Une chienne qui élève ses petits , les protège , les allaite , les nettoie ... fait le bien !
Ce que nous demande Jésus , c'est de faire toujours mieux . et avec amour .
Si celui qui fait naturellement le bien ne progresse pas , ses actes sont nuls .
Cela me paraît très réducteur de comparer une chienne qui agit par instinct à un être humain...fusse t'il athée...
L'homme agit par conscience à contrario des animaux... ;) ;)
En effet ! Vous avez raison ils n'ont pas la recherche de faire toujours mieux et de progresser dans le bien tel que nous le demande Jésus!
Je connais des athées qui sont dans la systématique de faire le bien (entraide,compassion ect...) même s'ils n'ont pas cette recherche de progression à cet égard!
Je ne suis pas d'accord avec vous ,sur le fait que leurs actes sont nuls ,s'ils ne progressent pas!Cela aussi est très réducteur!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Trinité » mer. 28 juin 2017, 22:42

Je suis heureux de voir que Milla et ses contributions remarquées ne nous ont pas tout à fait quittés. :p

Je crois que tout est dit. En particulier, la question de la définition de "Bien". La définition chrétienne (l'Amour comme étalon du bien, en forme de Don total, de sacrifice de soi pour l'autre, de désintéressement dans la contemplation du prochain et de son bien propre). L'Imitatio Christi n'est pas exactemment la norme actuelle de la morale du monde - non qu'elle l'est jamais été.

On notera que la pensée chrétienne distingue la loi naturelle, commune à tous les hommes et effectivement disponible à l'incroyant - en gros, le décalogue, une morale négative à base de "fait pas le mal et tu sera bon" - et la loi révélée, accomplie, qui n'est autre que cette folie de l'Amour-Don-Total, qui n'est accessible que parce que le Dieu-Charité est entré dans l'Histoire pour la révéler. Cette loi est positive - "fait le bien, donne-toi à l'Autre, ou tu seras mauvais".

Cinci avait posté une vidéo intéressante de Mgr Barron là-dessus.
En effet! La fondamentale de la foi chrétienne est fondé sur l'idée de faire le bien (Amour de son prochain) pour rejoindre Dieu!
Mais justement ,nous nous avons un impératif connu "Aimez vous les uns les autres" ,et ne pouvons êtres pardonnés si nous ne le suivons pas!
Les athées non mêmes pas cela!
Cependant ,je ne vous suit pas sur le critère de la loi naturelle "fait pas le mal et tu seras bon" qui existe il est vrai.
Pour certaines personnes non croyantes elle ne se résume certainement à ce seul critère!

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Trinité » mer. 28 juin 2017, 22:45

Bonjour Milla!
Content de vous lire! :)
Pistes de réflexions intéressantes en effet!

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3397
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Kerniou » mer. 28 juin 2017, 23:23

Les athées vivent dans un monde où les valeurs chrétiennes ont un rayonnement social accepté et valorisé où la charité devient la générosité, la solidarité ou l'engagement auprès des plus faibles ... Des siècles de christianisme favorisé la réflexion et suscité des marques de bienveillance, même chez ceux qui n'y adhèrent pas.Les sociétés, à la période de Jésus valorisaient la force et la cruauté. Sur le plan sociétal son message est davantage pris en compte que sur le plan spirituel. et puis les hommes ne sont pas tous des brutes !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1302
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar mike.adoo » jeu. 29 juin 2017, 5:15

Cela me paraît très réducteur de comparer une chienne qui agit par instinct à un être humain...fusse t'il athée...
L'homme agit par conscience à contrario des animaux... ;) ;)
En effet ! Vous avez raison ils n'ont pas la recherche de faire toujours mieux et de progresser dans le bien tel que nous le demande Jésus!
Je connais des athées qui sont dans la systématique de faire le bien (entraide,compassion ect...) même s'ils n'ont pas cette recherche de progression à cet égard!
Je ne suis pas d'accord avec vous ,sur le fait que leurs actes sont nuls ,s'ils ne progressent pas!Cela aussi est très réducteur!
Bonjour Trinité
Mon style est parfois lapidaire . J'avais plusieurs images qui se bousculaient dans ma tête ... ( un coiffeur , un cerisier , un détracteur ...)
Il y a plus de quarante ans , en allant à la messe , j'ai croisé le vieux coiffeur de mon village . Il était immobile , sur la place et regardait les gens passer . Je l'ai salué et lui ai demandé « Vous n'entrez pas dans l'église ? »
Il m'a répondu « Regardez-les , tous ces hypocrites ... Ça va à la messe , pour bien se montrer ça n'arrête pas de dire du mal les uns des autres ...J'en connais beaucoup qui ne vont pas à la messe et qui valent mieux qu'eux ! »
Je suis resté coi ! Sur le coup , je n'ai pas su quoi répondre .
Le coiffeur est mort mais sa réflexion est restée dans ma tête . J'étais frustré par mon silence .
En fait , c'est justement parce qu'ils sont pécheurs qu'ils font cette démarche , afin de progresser en écoutant les évangiles .
Bien plus tard , sur un forum , un détracteur s'exprimait ; « Et ce Jésus , il va vers un figuier qui ne lui a rien fait , il n'y voit pas de fruits alors qu'il savait très bien que ce n'était pas la saison , et il le maudit ! » Et d'ajouter « Il est fou ce type ! »
Effectivement , si j'allais dans mon verger pour cueillir des cerises en janvier , et que , déçu de ne pas en trouver , je coupe l'arbre , on me prendrait ,à juste titre , pour un malade !
En fait , le message de jésus , c'est qu'il ne faut pas se contenter de donner du fruit à la bonne période ,( tous les arbres le font naturellement ) mais aussi hors saison . C'est toute la différence entre le bon athée et le chrétien .

Altior
Senator
Senator
Messages : 848
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Altior » jeu. 29 juin 2017, 6:04

Il m'a répondu « Regardez-les , tous ces hypocrites ... Ça va à la messe , pour bien se montrer ça n'arrête pas de dire du mal les uns des autres ...J'en connais beaucoup qui ne vont pas à la messe et qui valent mieux qu'eux ! »

En fait , c'est justement parce qu'ils sont pécheurs qu'ils font cette démarche , afin de progresser en écoutant les évangiles .
C'est bien ça, mike.adoo! Votre coiffeur faisait l'erreur de penser que l'Église devrait être un club des saints, quand elle n'est qu'un hôpital des pécheurs. Si je n'étais pas pécheur et enclin aux péchés, je n'entrerais jamais dans aucune église. Je me ferais baptiser et puis j'attendrais, en calme et certitude, la vision béatifique. Mais c'est justement parce que je suis malade qu'il faut que j'aille à l'hôpital. C'est pour cela qu'il faut que je cherche le médecin et que je prenne ses remèdes.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3397
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar Kerniou » jeu. 29 juin 2017, 11:29

Il faut dire, aussi, que pendant des décennies, voire des siècles, l'Eglise a prôné, voire imposé une morale stricte parfois, étouffante, spécialement dans le domaine la morale sexuelle ... que les membres du clergé, même les plus influents, ne respectaient pas toujours.
Pour les enfants," l'impureté " représentait presque le seul péché sur le quel on les interrogeait en confession ...
Pour les adultes, le vol, la maltraitance de ses enfants, de ses domestiques, par exemple, le fait de mal payer ses employés n'étaient rien par rapport au " péché de la chair " qui semblait obnubiler le clergé autant que les institutions religieuses.
je me souviens d'un interrogatoire serré lorsque j'avais 10 ans où je ne comprenais pas ce qu'on voulait me faire dire ...
Je n'ai compris que plus tard ... au prix d'un sentiment de dévalorisation, d'un manque de confiance en moi et d'une angoisse obsédante de tomber dans le péché sans m'en rendre compte...
Pour ce que j'en connais,ans les institutions religieuses, les pires n'étaient pas les religieuses qui elles, avaient choisi la chasteté mais les vielles filles frustrées, devenues aigries, qui vivaient mal, la solitude et la chasteté imposée, faute d'avoir rencontré un homme susceptible de les épouser ...
Le bien peut être l'aspiration de nombreux humains habités par l'amour.La souffrance peut générer la souffrance et l'amertume. Le bonheur génère plus facilement le bonheur ...
L'amour, même dans sa dimension strictement humaine, rayonne et se partage.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4406
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar gerardh » jeu. 29 juin 2017, 11:35

________

Bonjour,

Un texte incontournable avant toute discussion me semble être le chapitre 3 des Romains, à partir du verset 9. On pourra même se référer aux textes qui précèdent depuis le chapitre 1


___________

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Senator
Senator
Messages : 917
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Faire le bien est-il l'apanage des croyants?

Message non lupar prodigal » jeu. 29 juin 2017, 12:38

Pour répondre à la question qui fait titre, je crois qu'il faut distinguer deux façons de faire le bien.
1) selon la raison : faire le bien, c'est agir en conciliant au mieux ses intérêts légitimes et ceux d'autrui. C'est par exemple aider ses voisins, donner de son temps et de son argent à de bonnes causes, être juste dans ses décisions, etc.
Il est clair que les athées sont parfaitement capables de faire le bien en ce sens, puisqu'ils sont pourvus de raison. Il est clair aussi qu'on peut être chrétien et mal se conduire, je ne crois pas qu'il y ait débat là dessus.
2) selon la charité : faire le bien c'est alors renoncer à soi-même et à ses intérêts propres. C'est s'efforcer d'être pauvre, chaste et obéissant. C'est se donner tout entier, jusqu'au martyre s'il le faut. Un athée en est-il capable? mais personne n'en est capable, sans la grâce divine, et Dieu distribue sa grâce comme il le veut.
N'y a-t-il alors aucune différence entre un croyant et un incroyant? J'en vois une cependant, et de taille. Pour le croyant, la charité est le sommet de la vie morale, et même tout ce que je peux faire de bien n'est rien sans la charité. Pour l'athée, a priori, la charité dépasse la mesure, et est même suspectée fréquemment de relever de la pathologie. Ou alors, c'est sans doute qu'il se passe quelque chose que nous ignorons dans l'âme de cet athée.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités