Sur les cas d'adultère

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par MariaMagdala » lun. 07 janv. 2013, 14:37

Milobellus a écrit :Bonjour,

Alors ça nous ne vous est jamais arrivé, lorsque vous étiez ado de "sortir" avec quelqu'un sans pour autant vous être marié et engagé à vie avec lui ? : /
Bonjour,

Vous avez posé une question d'ordre général sur l'adultère et ce que cela comporte comme exigence et je crois que les réponses ont été assez complètes.
Ce que vous faites ne regarde que vous et c'est pareil pour tout le monde.
Il ne faut pas s'attendre à entendre ici "oui, c'est ce qui est marqué dans le catéchisme, mais bon, moi j'ai pas pu m'en empéché alors c'est pas grave si vous n'y arrivez pas non plus".

Ce n'est pas de ça qu'il est question: les deux commandements les plus importants sont, "tu aimeras Dieu" et "tu aimeras ton prochain comme toi-même". Même sans être engagé par écrit avec une personne, le minimum est d'au moins respecter cette personne et d'être honnête avec elle sur vos intentions. D'ailleurs ces personnes seraient elle consentante a sortir avec vous, si vous ne souhaitez pas aller plus loin? En ce qui vous concerne vous, il faut vous respecter aussi: a quoi bon sortir avec une personne qui ne vous interesse pas plus que ça? Vous vous dites "croyant", est ce que ça vaut le coup de mettre en risque votre chasteté alors que vous pourriez la partager avec la bonne personne: celle qui en vaut le coup....


Je pense qu'il y a matière a méditer.....


God bless you, Milobellus
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)
[/color]

Milobellus
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 déc. 2012, 16:41

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par Milobellus » mar. 08 janv. 2013, 12:29

Bonjour Mariemagdala,
" ... Vous avez posé une question d'ordre général sur l'adultère ..."
J'ai aussi voulu établir un contexte et des conditions de vie précises, à partir desquelles j'aurais aimé avoir des réponses : /.
Je suis pas sûr que l'adultère concerne deux personnes qui ont été mariées à l'église, de la même manière qu'il concerne deux jeunes qui "sortent" ensemble et qui sont susceptibles de se séparer plus tard, bien que leurs intentions l'un envers l'autre soient importantes.
Est-ce qu'alors, deux jeunes qui comptaient passer leur vie ensemble sans pourtant à ce moment être ni mariés, ni fiancés, sont coupables d'adultère s'ils finissent par se séparer et se marient plus tard chacun de leur côté ?
Je crois que c'est quand même mieux que je me rende compte des choses maintenant, plutôt que plus tard quand elles seront peut être plus compliquées.
"... Il ne faut pas s'attendre à entendre ici "oui, c'est ce qui est marqué dans le catéchisme, mais bon, moi j'ai pas pu m'en empêcher alors c'est pas grave si vous n'y arrivez pas non plus". ..."
Ce n'est pas du tout ce que j'attends, mais alors vraiment pas : /.
"..."Vous vous dites "croyant"..."
Oui, je le suis.
C'est bien pour ça que je me donne la peine de chercher des réponses qui me conviennent au plus profond de moi, et pas qui m'arrangent un temps.
Et je n'ai pas été satisfait par les réponses données, je n'insisterais pas dans le but d'embêter ou de faire perdre du temps aux autres.
Quand vous posez des questions précises, et en attendez des réponses précises, on vous envoie sur les roses ? J'espère pas quand même : (.
"... est ce que ça vaut le coup de mettre en risque votre chasteté ..."
Pour moi, il est loin de ne s'agir que de relations sexuelles avec quelqu'un, d'ailleurs, je ne veux pas en avoir en dehors de ce qui le permet, c'est aussi pour ça que je voulais savoir précisément ce qui était considéré comme d'ordre sexuel, que ce soit dans le cadre de l'adultère ou celui de la fornication.
J'ai besoin de connaître mes limites et de les comprendre, y-a-t-il un mal à cela ?
"... a quoi bon sortir avec une personne qui ne vous interesse pas plus que ça?"
Alors être en couple en aimant véritablement (sans relations sexuelles), tout en étant à peu près sûr qu'on ne passera pas sa vie avec une personne pour x raison, même si je sais que ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus constructif, c'est interdit ?

Bonne journée !
Dernière modification par Milobellus le mer. 09 janv. 2013, 20:20, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par ti'hamo » mar. 08 janv. 2013, 14:06

@Milobellus

"Alors ça nous ne vous est jamais arrivé, lorsque vous étiez ado de "sortir" avec quelqu'un sans pour autant vous être marié et engagé à vie avec lui ?"
Ça nous est aussi arrivé de céder à la colère, à l'envie, à la jalousie, d'être paresseux, de nous montrer injustes ou égoïstes... pour autant, nous continuerons à dire que toutes ces attitudes sont des péchés, et doivent être combattues et évitées.


Je pense que le message de Salésienne répond parfaitement et complètement à la question, d'autant qu'elle a su vous montrer qu'il ne s'agit pas simplement d'une liste d'actes précis autorisés ou défendus, mais avant tout d'une attitude, d'une disposition du cœur et des intentions, bien au-delà de la question du "permis ou défendu".



. Concernant des personnes qui se mettent en couple, sans pour autant être mariés, sans vie commune, et en se disant que c'est pour un moment et non pour la vie :
- même dans ce cas, vous devez bien voir, soit dans votre propre expérience soit autour de vous, qu'aller flirter ailleurs tout en maintenant la liaison n'est pas franchement une bonne idée, ni très respectueux de la personne que l'on prétend aimer ou apprécier.

Ceci tout simplement parce que, même en se disant qu'on ne s'engage pas, on s'engage quand-même plus ou moins - les actes seuls engagent, même sans paroles, même sans propos explicite. Le fait de ne rien se dire explicitement n'est jamais qu'une façon pas très honnête de se ménager à l'avance une porte de sortie ou des excuses. (mais on y a tous tendance, je suis bien d'accord).

- ce type de relation, de toute façon, n'est déjà pas franchement une très bonne idée, en soi : puisque cela habitue à ne pas s'engager, habitue à goûter au plaisir d'une relation amoureuse en en fuyant tous ce qui apparaît comme des désagréments (engagement, habituation, acceptation de l'autre jusque dans ses côtés les moins faciles...) ;
on s'habitue donc à ne pas se marier, en quelque sorte : plus durera ce temps de relations sans suites, plus il sera difficile (voire pour certains quasi impossible) de s'engager un jour.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

JustineF
Quæstor
Quæstor
Messages : 339
Inscription : mar. 20 mars 2012, 18:16

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par JustineF » mar. 08 janv. 2013, 17:17

- ce type de relation, de toute façon, n'est déjà pas franchement une très bonne idée, en soi : puisque cela habitue à ne pas s'engager, habitue à goûter au plaisir d'une relation amoureuse en en fuyant tous ce qui apparaît comme des désagréments (engagement, habituation, acceptation de l'autre jusque dans ses côtés les moins faciles...) ;
on s'habitue donc à ne pas se marier, en quelque sorte : plus durera ce temps de relations sans suites, plus il sera difficile (voire pour certains quasi impossible) de s'engager un jour.
Vous êtes vous-même marié(e)?

Avatar de l’utilisateur
Menthe
Barbarus
Barbarus

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par Menthe » mar. 08 janv. 2013, 18:47

Milobellus a écrit :Est-ce qu'alors, deux jeunes qui comptaient passer leur vie ensemble sans pourtant à ce moment être ni mariés, ni fiancés, sont coupables d'adultère s'ils finissent par se séparer et se marient plus tard chacun de leur côté ?
Envers qui seraient-ils coupables d'adultère ?
Selon la définition que le catéchisme donne de l'adultère (cf p.1), deux jeunes en couple mais ni fiancés ni mariés ne peuvent pas se rendre coupables d'adultère (aucun des deux n'est marié = pas d'"infidélité conjugale").
D'ailleurs c'est pareil pour les fiancés. Deux fiancés qui rompent leurs fiançailles (alors qu'ils comptaient "passer leur vie ensemble") et se marient ensuite avec quelqu'un d'autre ne se rendent pas coupables d'adultère.

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par ti'hamo » mer. 09 janv. 2013, 14:02

@Justine

oui.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Milobellus
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : jeu. 20 déc. 2012, 16:41

Re: Questionnements sur l'adultère

Message non lu par Milobellus » mer. 09 janv. 2013, 20:18

Merci Menthe, merci ti'hamo (très chouette votre avatar, j'ai vu le film ! ^.^).
Et merci à tous ceux qui ont pris le temps et la patience de me répondre.
Vos réponses m'ont permis de mieux comprendre et de me faire avancer.

Bonne soirée !

Avatar de l’utilisateur
anneleconte21@sfr.fr
Barbarus
Barbarus

Adultère

Message non lu par anneleconte21@sfr.fr » lun. 09 sept. 2013, 9:52

Mon mari est parti vivre avec une femme de vingt ans de moins .Il a la bénédiction de ses parents qui les invitent chez eux. Pourtant ils se disent très catholiques et toujours prêts à faire la morale à quiconque ne suit pas la ligne droite. Partagent-ils la faute de leur fils? Quels arguments ai-je pour essayer de les convaincre de parler à mon mari? Je suis prête à pardonner et à discuter. Merci de me répondre

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3172
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: adultère

Message non lu par Griffon » lun. 09 sept. 2013, 11:30

Bonjour Anne,

Votre mari est adultère.
Vos beaux-parents l’accueillent, lui et sa nouvelle compagne. Mais pour quelles raisons ?
Partagent-ils la faute de leur fils ? Ce n’est pas dit. Peut-être souffrent-ils de la situation mais préfèrent-ils garder le contact en se disant que c’est mieux ainsi.

Vous voudriez qu’ils parlent avec votre mari ? Je vous comprends bien, mais…
Est-ce la bonne solution ? Croyez-vous vraiment qu’ils ont quelque chose à dire à leur fils sur son comportement. Il y a gros à parier que votre mari n’accepte aucun commentaire, si léger soit-il.

Vu qu’ils sont catholiques, et que votre mari a sans doute été éduqué dans cette foi, je pense que tout ce beau monde sait bien que la situation est un grave péché devant Dieu.
Toute intervention de votre part risquerait de vous être plutôt préjudiciable qu’autre chose.

A mon humble avis, le mieux pour vous est de commencer par vous reconstruire.
En optant pour la fidélité envers et contre tout, vous trouverez en Jésus un allier puissant.
Faites-lui confiance : ce combat n’est plus pour vous, il est le sien, il s’est engagé dans votre couple lors de votre mariage.
Pour votre part, vous pourrez trouver du soutien à la communion Notre-Dame de l’Alliance : http://www.cn-da.org

Bon courage, chère Anne,
Et croyez en mes prières,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: adultère

Message non lu par astre » lun. 09 sept. 2013, 13:23

Bonjour Anne et Griffon,

Anne, je vous souhaite beaucoup de courage pour affronter cette terrible épreuve ... la séparation est toujours très dure ... je vous comprends, je suis moi même confrontée à cette difficulté depuis cet été ... Mes prières sont avec vous ...

Griffon, merci pour le lien "Notre Dame de l'Alliance", je l'ai parcouru rapidement ... ça l'air très intéressant ... je m'y replongerai dans la soirée ... Merci
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9177
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: adultère

Message non lu par PaxetBonum » lun. 09 sept. 2013, 13:44

Bonjour Anne,

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec Griffon qui est pourtant toujours de bon conseil.
Son conseil est donc juste : commencez à vivre comme si c'était définitif.
Mais vous avez aussi raison : vous lui êtes fidèle selon le sacrement que vous avez reçus tout deux et il est normal que vous parliez à ses parents pour voir si ils ne peuvent pas le conduire à cette porte que par miséricorde vous lui gardez ouverte.
Contactez-les et interrogez les à ce sujet vous saurez ainsi leur réelle position.

Que Dieu vous accorde Paix et Joie dans cette douloureuse épreuve
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4231
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Adultère

Message non lu par Kerniou » mer. 11 sept. 2013, 16:39

Il me semble, si ce n'est déjà fait, que vous pouvez demander une explication à votre mari.
Passer par ses parents me semble délicat; on ne sait ce qu'il leur a dit ni s'ils en ont parlé entre eux. Il n'est pas exclus, comme le dit Griffon, qu'il n'accepte aucun commentaire. Reviendra-t-il sur sa décision ? Nul ne le sait. Si douloureux que ce soit, vous ne pouvez éviter de prendre en compte son passage à l'acte et vous organiser en conséquence en laissant la porte ouverte sans rester dans l'attente.
Pour l'instant, c'est lui qui mène la danse:il vous quitte pour une autre, il est accueilli par ses parents et il est aimé par deux femmes dont une qui l'attend ... Dans ce cas, c'est lui qui pose les choses, aux autres de s'organiser en fonction de lui.
Si vous lui demandez un entretien pour mettre au point une organisation pour l'argent, les conditions de logement, les enfants, etc ... vous le mettez en situation de devoir assumer son départ: il ne s'agit plus d'une fugue ou d'une fuite mais de l'abandon du domicile familial. Vous devez vous situer en interlocutrice à qui il doit, non seulement de comptes mais le respect; on n'efface pas autant d'années de mariage d'un revers de la main. Il doit comprendre que vous avez besoin, tout en lui gardant sa place, de réaménager votre vie. Le bon plaisir de votre mari perturbe votre vie, il a des devoirs vis à vis de vous. Il doit sentir votre exigence quant au respect de votre dignité. Il est à craindre, au regard de son attitude, que les pleurs et les supplications ne l'atteignent pas et que c'est ce qu'il attend. Une mise en demeure de votre part devrait l'interpeller et l'amener à vous prendre en considération.
Je crains, et je vous prie de m'en excuser, que mes paroles vous soient dures à entendre alors que vous vous sentez bafouée et humiliée. Tout ceci est plus facile à dire qu'à faire, j'en ai bien conscience; mais en plus de vous avoir trompée et abandonnée, votre mari de doit pas vous traiter avec désinvolture.
Bon courage à vous et aux autres femmes qui nous ont dit subir la même situation.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Adultère

Message non lu par astre » mer. 11 sept. 2013, 16:53

Oui Kerniou, ce sont des paroles dures à entendre... mais 2 mois après, elles n'ont plus la même dureté ... on doit et il faut avancer ... ils nous doivent le respect et ne pas être traitée comme un paquet de linge sale ... Mais on a aussi besoin d'avoir une explication de leur part, même si lorsqu'on l'entend, elle nous fait horriblement mal ...

Courage Anne ... La foi, la prière m'ont été d'un grand soutien ...

Union de prières
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4231
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Adultère

Message non lu par Kerniou » mer. 11 sept. 2013, 19:26

J'espère ne pas vous avoir (trop ?) blessées. Il est vrai que je donne un avis de l'extérieur extérieur et je que serais anéantie dans la même situation.
J'ai des amies qui ont vécu la même chose et leur expérience prouve qu'il ne faut pas accepter de se laisser traiter comme un "paquet de linge sale" comme vous le dîtes, Astre, à fortiori quand on a des enfants. Ils ne doivent pas avoir l'image d'une mère qui se laisse dévaloriser.
Gardez confiance
Union de prière.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Adultère

Message non lu par astre » mer. 11 sept. 2013, 19:36

Il faut savoir se défendre dans "la souplesse", mais ce n'est pas chose facile ... surtout lorsque l'on a arrêté de travailler pour s'occuper de la famille ... (donc sans salaire) J'ai vraiment eu l'impression d'avoir servi tout le monde pendant 20 ans et ensuite d'être prise pour une moins que rien ... Mais je réagis, il le faut, au moins pour les enfants ...
Un autre chemin nous est peut être destiné !
Il faut prier, tout confier, et se laisser guider ...
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités