Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
INFINITE SADNESS
Ædilis
Ædilis
Messages : 20
Inscription : dim. 16 mai 2010, 17:46

Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par INFINITE SADNESS » mer. 21 juil. 2010, 19:27

Bonsoir,

Quelle est la place des animaux dans la religion ? Leur reconnaît-on des droits, car ils ont une âme et sont sensibles.
Si vous demandez quelque chose en Mon Nom, Je le ferai"
Le royaume des cieux ressemble à un trésor enfoui dans un champ

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2890
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: question d'un novice

Message non lu par ti'hamo » mer. 21 juil. 2010, 23:25

Si vous cherchez bien, il me semble qu'il y a déjà au moins un sujet qui a abordé la question.
Il faudrait aussi que votre question soit plus précise : étant donné le forum où vous postez, ce n'est pas "dans la religion", mais d'après la religion catholique.

Pour faire court :
. les animaux ont une âme sensitive (cf philosophie de St Thomas d'Aquin), donc pas une âme au sens de l'âme humaine, pas une âme au sens où on dit que l'être humain est une âme immortelle dont la nature est de s'unir à Dieu librement.
(oui, d'ailleurs il vaut mieux dire qu'un être est une âme, plutôt que de dire qu'il a une âme, sinon c'est du dualisme et ce n'est pas catholique).

. on ne reconnaît donc pas de "droits" aux animaux : les droits sont liés aux devoirs, et concernent les êtres doués de volonté libre.

. par contre, cela n'empêche pas que les Hommes, créatures douées de volonté libre, aient des devoirs envers ces animaux.
(ne pas faire souffrir, prendre soin, respecter, ne pas détruire,...) ("ne pas détruire" : tuer un animal pour le manger, ça n'est pas "détruire" ; surexploiter certaines espèces sans aucune gestion responsable, cela c'est détruire)
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9476
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: question d'un novice

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 22 juil. 2010, 12:30

Jean Paul II a dit : "La protection animale est une éthique chrétienne" (novembre 1979)
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par James » lun. 21 avr. 2014, 13:26

La France pourrait reconnaître aux animaux la qualité d'« êtres sensibles »


Les animaux seront désormais considérés en France comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». La commission des lois de l'Assemblée nationale leur a reconnu cette qualité, alors que jusqu'à maintenant le code civil les considère comme « des biens meubles ».

Au terme d'un débat long et animé, les parlementaires ont adopté, mardi 15 avril, un amendement socialiste allant en ce sens dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la modernisation et la simplification du droit et des procédures, soumis au vote dans l'hémicycle, mardi soir et mercredi.

89 % DES FRANÇAIS SONT FAVORABLES

Cette modification législative fait l'objet d'une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection des animaux « 30 Millions d'amis », et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.

Actuellement, le code rural et le code pénal « reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme "des êtres vivants et sensibles" » mais pas le code civil, expliquent les auteurs de l'amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

L'amendement permettra, selon eux, de « concilier la qualification juridique et la valeur affective » de l'animal.

89 % des Français sont favorables à une telle modification du code civil, selon un sondage IFOP réalisé fin octobre pour « 30 millions d'amis ». A la même période, une vingtaine d'intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français, notamment Michel Onfray et Luc Ferry, se sont également prononcé en ce sens.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par MariaMagdala » mar. 22 avr. 2014, 21:07

Il était temps....
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10273
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par Cinci » ven. 25 avr. 2014, 18:12

La cruauté à l'égard des animaux est une affaire insoutenable en effet. Ce l'est comme doublement. Il fait aucun doute qu'une personne se traite elle-même ainsi que les autres de la même façon qu'elle traite les bêtes pour commencer, et reste la mocheté suprême d'une souffrance infligée à des bêtes innocentes.

:exclamation:

Aucun mot suffit pour exprimer, je pense, la malice pouvant se trouver dans le fait d'un être doué de raison et qui s'amuserait ensuite à infliger des sévices à des petites bêtes, de façon totalement gratuite. C'est dégradant pour l'humanité.

Vincent77
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : mer. 23 avr. 2014, 19:33
Localisation : Ile de France

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par Vincent77 » ven. 25 avr. 2014, 18:30

L'une des cruautés absolue est l'abattage rituel, nos politiques sont plus frileux à gérer le problème.

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par marie du hellfest » lun. 28 avr. 2014, 22:20

Question de point de vue. Au moins dans ce cas les animaux ont une utilité, et parfois la reconnaissance de leur "bourreau" pour ce qu'il lui offre en retour.

Personnellement j'aurais tendance à penser que c'est la méchanceté gratuite qui est la pire, quand l'animal est mort pour rien ou pour le simple plaisir sadique. Celui qui dévie la trajectoire de sa bagnole pour écraser l'animal sur la route, celui qui le maltraite pour passer le temps, celui qui le laisse dépérir dans un endroit pas adapté pour lui (champ trop petit sans herbe, balcon ...), celui qui l'abandonne en l'enfermant quelque part au lieu de lui laisser une chance de survivre seul, ...

Auparavant je bossais bénévolement dans une asso qui stérilise les chats errants et replace à l'adoption les chats abandonnés. J'ai du arrêter, je ne tenais plus le coup nerveusement.
Les animaux servent de défouloir bon marché et dans l'impunité quasi-générale à tous les sadiques de la terre. Certains préfèrent même les tuer plutôt que de laisser ceux qui leur proposent s'en occuper. Les peines existantes sont dérisoires et personne n'est assez fou pour essayer de porter les affaires même flagrantes en justice (qui a malheureusement autre chose à faire). Même les pouvoirs publics procèdent souvent dans la plus complète illégalité à ce sujet, sans aucun scrupule.
Dernière modification par marie du hellfest le mar. 29 avr. 2014, 3:20, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Silica
Quæstor
Quæstor
Messages : 244
Inscription : jeu. 13 févr. 2014, 22:24

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par Silica » lun. 28 avr. 2014, 23:22

Vincent77 a écrit :L'une des cruautés absolue est l'abattage rituel, nos politiques sont plus frileux à gérer le problème.
Pour moi c'est une totale hypocrisie que de dire ça. Les animaux, abattage rituel ou pas, sont absolument maltraités dans les abattoirs. L'étourdissement rate très souvent, et on a des vaches pendues par les pattes en train de se vider de leur sang, le crâne fendu, encore conscientes (tout ça pour aller faire de la viande dégueulasse dans des plats préparés bourrés de sel et suremballés). Au delà du fait -déjà absurdement excessif de mon point de vue- qu'on les tue pour les manger alors qu'on pourrait largement s'en passer il y a cette honteuse industrialisation de l'élevage (destructrice aussi pour ceux qui travaillent dans cette branche).

La moitié de la viande produite est jetée sans être consommée.

Si Marine Le Pen s'insurge contre la viande hallal, ce n'est pas par souci de la cause animale (quelle blague !), c'est uniquement pour montrer les musulmans du doigt.
Là où nos politiques sont "frileux" c'est dans le peu de considération qu'ils accordent aux animaux en général. Le nouveau statut juridique (pas nouveau en fait, juste absent du code civil) ne changera rien au sort des bêtes, ne fera fermer aucun abattoir ni aucune installation industrielle. Les poules continueront à être élevées les pattes sur des grillages dans des cages où elles finissent étranglées par leur propre corps, faute de place. C'est monstrueux, tout simplement. Et jamais je n'entend un politique parler de ça, même les verts ne militent jamais pour le végétarisme.


@Marie :
Je ne savais pas que la malveillance gratuite était aussi courante... J'avais plutôt l'impression que ce sont des choses que font les enfants mal éduqués (à la campagne on en voit de belles) mais qu'ils arrêtaient en grandissant. Vraiment, des automobilistes visent les animaux qui se promènent au bord des routes ?

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par marie du hellfest » mar. 29 avr. 2014, 4:51

Silica a écrit :@Marie :
Je ne savais pas que la malveillance gratuite était aussi courante... J'avais plutôt l'impression que ce sont des choses que font les enfants mal éduqués (à la campagne on en voit de belles) mais qu'ils arrêtaient en grandissant. Vraiment, des automobilistes visent les animaux qui se promènent au bord des routes ?
Oui. Et ils s'en vantent.

C'est à pleurer. Heureusement qu'il y a de belles histoires de temps en temps pour compenser.

Pour rester dans ce qui a été vécu directement dans l'asso où j'ai bossé, c'est même très révélateur de l'environnement des gens. Les campagnards les flinguent à coup de fusil, les noirs les découpent à la machette, les racailles des quartiers les enferment dans des poubelles avant d'y foutre le feu, et les citadins bon teint mettent les chatons dans la cuvette avant de tirer la chasse (c'est pratique, ça reste hygiénique) ou enferment leur animal dans l'appartement avant de déménager, bien évidemment sans prévenir personne. Parfois ils les jettent aussi par la fenêtre, quand l'immeuble est assez haut. D'autres lancent leurs chiens dessus. On en a retrouvé plusieurs avec une patte sectionnée par des pièges à loup.

J'ai vu une minette qui restait la dernière survivante de sa portée. Sa proprio était morte de maladie, son compagnon a préféré les empoisonner au raticide alors que des dames de l'asso était déjà venues pour proposer de les prendre en charge dans notre local. Il nous a fallu plusieurs années avant de pouvoir la toucher régulièrement.

Une bénévole a un jour trouvé le chat de son voisin enfermé dans un sac poubelle, dans la benne à ordures. Quand elle est allée lui demander des explications elle a eu droit à : "Ah bin maintenant j'en ai un autre, celui-là j'en ai plus besoin alors je l'ai jeté."

http://le-chat-libre-tlse.actifforum.co ... imeti%E8re

Je compte même plus les empoisonnements dans des quartiers par des voisins indélicats, les jets de pierres ou les maltraitements classiques.

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par James » mar. 29 avr. 2014, 12:16

J'ai moi même de la famille en campagne et tout ce que vous dites Marie, je le confirme à 300%. (je précise juste que la maltraitance n'est pas un problème exclusif à la campagne, mais personnellement, j'ai vécu/entendu d'avantage de cas de ce type dans ce contexte là)

La triste réalité est que les gens n'ont absolument aucune considération pour les animaux et leur infligent les traitements les plus barbares pour de multiples raisons : les empoisonnements, les jeux sadiques, les méthodes ignobles visant à se débarrasser des animaux de compagnie, le désintérêt, etc... C'est une véritable horreur! J'ai même entendu parler de cas de personnes s'en prenant à l'animal dans le but de nuire au propriétaire...

Le pire c'est que les autorités s'en moquent éperdument!
Allez donc essayer de porter plainte contre une personne pour avoir empoisonné votre animal, vous allez voir comment vous serez reçu au commissariat... :/

Je suis aussi considérablement révolté par les conditions d'élevage et par certaines méthodes d'abattage qui appartiennent plus à de la torture qu'à autre chose. Par exemple, laissez-moi vous parler des veaux gras. Les consommateurs aiment à voir dans les étalages une viande rosée très pâle, n'est-ce-pas? Et bien sachez que pour obtenir cette teinte (et la consistance de la viande qui va avec), il est nécessaire pour l'éleveur de maintenir la bête dans un état régulier d'anémie!

Par contre, je ne suis pas pour autant pour un basculement vers du végétalisme...
Il existe fort heureusement des méthodes propres et respectueuses des animaux pour que nous puissions en consommer leur viande (notamment), le véritable problème c'est que de plus en plus il faut y mettre le prix à cause des labels qualité et autres chartes, et c'est quelque chose que tout le monde ne peut pas se permettre.

Quoiqu'il en soit, il est grand temps que tout cela change!
J'espère que cette loi sera un premier pas dans le sens d'une responsabilisation de la société vis à vis de la question animale.

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par NihilEstInHomine » mar. 29 avr. 2014, 20:36

Par contre, je ne suis pas pour autant pour un basculement vers du végétalisme...
Il existe fort heureusement des méthodes propres et respectueuses des animaux pour que nous puissions en consommer leur viande (notamment), le véritable problème c'est que de plus en plus il faut y mettre le prix à cause des labels qualité et autres chartes, et c'est quelque chose que tout le monde ne peut pas se permettre.
"Tuer avec respect, c'est comme violer avec empathie."
Je ne parviens plus à me remémorer le nom de la personne à l'origine de cette phrase, mais celle-ci me paraît tout à fait appropriée.

Je trouve... absurde de parler de respect des animaux tout en se délectant de leur chair. Je ne sais pas, c'est comme... cambrioler une maison en y entrant avec un double des clés pour ne pas casser la fenêtre/porte. Ou alors on n'a pas vraiment la même notion de respect... Pour moi, laisser 50m² d'espace à un bœuf, le nourrir avec de l'herbe bio et lui tâter affectueusement le flanc, ça ne suffit pas vraiment à partir du moment où on le bute parce que le steak haché, c'est bon. Il aura sans doute eu une "meilleure vie" que le bœuf d'élevage industriel, mais au final, on lui aura ôté la vie contre sa volonté pour manger sa chair. Du coup, pour le respect...
Bref, je trouve stupide l'idée selon laquelle "faire du mal à des animaux c'est pas bien, mais les tuer ça va si on les mange après".

C'est un peu résumé, mais je suppose qu'un débat va s'ensuivre, j'aurai donc l'occasion de développer ultérieurement.

J'en profite pour poser une question qui m'intéresse : quelle est la place des animaux dans la religion chrétienne en général, et dans le catholicisme en particulier ? Quelle considération leur accorde-t-on ? Que sont-ils par rapport à l'Homme ?


Merci d'avance pour vos éclaircissements, cordialement,
Nihil.
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Avatar de l’utilisateur
Silica
Quæstor
Quæstor
Messages : 244
Inscription : jeu. 13 févr. 2014, 22:24

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par Silica » mar. 29 avr. 2014, 20:59

NihilEstInHomine a écrit :J'en profite pour poser une question qui m'intéresse : quelle est la place des animaux dans la religion chrétienne en général, et dans le catholicisme en particulier ? Quelle considération leur accorde-t-on ? Que sont-ils par rapport à l'Homme ?
Je suis contente que vous preniez l'initiative car c'est aussi quelque chose que j'aimerais savoir !

D'après ce que j'ai compris, les chrétiens pensent le monde comme mis à disposition de l'Homme par Dieu, pour lui et pour qu'il en profite. Les animaux font donc partie de ce monde qui est dédié/confié à l'homme. Ils sont en cela fondamentalement inférieurs aux êtres humains et différents d'eux (c'est j'imagine pour cette raison que les créationnistes frissonnent à l'idée que notre espèce ait un ancêtre commun avec les grands singes).
Les Hommes doivent prendre soin du monde comme des animaux mais leurs sont toujours supérieurs, je crois qu'il y a une véritable hiérarchie dans le christianisme à ce niveau.
Le fait que des animaux puissent penser, ressentir, avoir une intelligence propre est réfuté par certains chrétiens pour ces raisons (mais pas par tous évidemment ! Je me demande s'il s'agit juste de cas isolés ou si c'est une tendance assez naturelle :?: ).

Voilà ce que j'en ai aperçu dans divers échanges. A vous de me dire si c'est représentatif.
Pour exprimer mon avis personnel à ce niveau : je trouve incroyable une telle prétention, une telle hiérarchisation arbitraire (que contredit la biologie). La religion chrétienne semble, comme beaucoup d'autres religions, être bâtie sur une humilité de l'Homme face à Dieu, mais hormis ça la vision chrétienne de l'Homme me semble mégalomane (et je lis la même chose dans les réactions musulmanes que j'ai pu lire). Les gardiens du culte (dit-on ça ? Les autorités religieuses plutôt peut-être) ont refusé d'admettre en leur temps que, non, l'univers ne tournait pas autour de la Terre (et donc de l'Homme), que les terriens étaient pris dans des astronomies rendant son existence assez dérisoire et que, comme toutes les autres planètes, la Terre tournait autour d'un astre. Je pense qu'il s'agit de la même chose dans le cas de l'évolution : difficile, dans cette philosophie, d'admettre que l'Homme n'est pas l'aboutissement de toute la "création", de toute la nature, mais une évolution parmi d'autres qui en plus a complètement aliéné ses conditions de vie (et du coup celles des animaux et de son environnement). Et aussi que la planète n'a pas attendu l'être humain pour vivre et se transformer.

Suis-je au moins un pied dans le juste ?

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par James » mar. 29 avr. 2014, 21:10

NihilEstInHomine a écrit :"Tuer avec respect, c'est comme violer avec empathie."
Je ne parviens plus à me remémorer le nom de la personne à l'origine de cette phrase, mais celle-ci me paraît tout à fait appropriée.
Pardonnez-moi, Nihil, mais s'il y a bien quelque chose d'absurde c'est d'avoir fait le parallèle avec cette citation que vous venez de faire (qui a sans doute été donné au sujet des humains seulement et non des animaux).

Mangez un steak équivaudrait à sodomiser une vache!?

Vous êtes à l'aise avec ce concept? :rire:

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: Les animaux désormais des « êtres sensibles » en France

Message non lu par NihilEstInHomine » mar. 29 avr. 2014, 22:03

Vous êtes à l'aise avec ce concept? :rire:
Lequel, la sodomie ou le steak ? ^^
Pardonnez-moi, Nihil, mais s'il y a bien quelque chose d'absurde c'est d'avoir fait le parallèle avec cette citation que vous venez de faire
Le parallèle de quoi ?
(qui a sans doute été donné au sujet des humains seulement et non des animaux)
Oui, sauf que de mon point de vue, l'humain est un animal au même titre que les autres, cette citation n'est donc pas foncièrement absurde. Je ne vois pas en quoi une vache aurait moins envie de se faire violer ou tuer qu'un humain...
Si vous mettez en jeu le fait que l'on se nourrit de la chair de la vache... eh bien dites-moi, si l'on faisait grandir un homme dans une jolie maison, que l'on assurait ses besoins et qu'on le tuait par la suite pour le manger, diriez-vous que l'homme à été respecté ? en même temps, comment voulez-vous résister à une entrecôte d'adolescent bien saignante, c'est si goûtu...
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités