L'euthanasie pour les malades psychiques?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
antoine75
Senator
Senator
Messages : 685
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: L'euthanasie pour les malades psychiques?

Message non lupar antoine75 » dim. 15 oct. 2017, 16:18

Je suis profondement contre.

Pourquoi vouloir euthanasier les personnes qui ont des maladies mentales??? :mal:
Parce qu'il coûtent cher à la société et à leur entourage par exemple. Et aux yeux de la société, ils sont parfois dangereux. De plus, on peut considérer à leur place qu'ils n'ont plus de dignité. Mais c'est le raisonnement du troisième Reich, il ne faut pas l'oublier.
D'ailleurs, même Marine Le Pen voulait augmenter l'allocation adulte handicapé, l'extrême droite française semble éloigné de l'eugénisme fascisant d'Hitler. Et pourtant, notre société capitaliste semble parfois écarté les personnes non rentables. La libération des mœurs amène à se donner le droit de mourir avec les dérives possibles que l'on sait. Toute vie est précieuse, ne l'oublions pas !

Avatar de l’utilisateur
Dominus vobiscum
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : jeu. 02 mars 2017, 17:58
Conviction : Catholique

Re: L'euthanasie pour les malades psychiques?

Message non lupar Dominus vobiscum » dim. 15 oct. 2017, 20:21

Je suis profondement contre.

Pourquoi vouloir euthanasier les personnes qui ont des maladies mentales??? :mal:
Parce qu'il coûtent cher à la société et à leur entourage par exemple. Et aux yeux de la société, ils sont parfois dangereux. De plus, on peut considérer à leur place qu'ils n'ont plus de dignité. Mais c'est le raisonnement du troisième Reich, il ne faut pas l'oublier.
D'ailleurs, même Marine Le Pen voulait augmenter l'allocation adulte handicapé, l'extrême droite française semble éloigné de l'eugénisme fascisant d'Hitler. Et pourtant, notre société capitaliste semble parfois écarté les personnes non rentables. La libération des mœurs amène à se donner le droit de mourir avec les dérives possibles que l'on sait. Toute vie est précieuse, ne l'oublions pas !
Un tel raisonnement m’écœure profondément.
Il faut avoir touché le fond pour penser une chose pareille.
"l' amour ne se paie que par l amour." St jean de la croix

antoine75
Senator
Senator
Messages : 685
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Re: L'euthanasie pour les malades psychiques?

Message non lupar antoine75 » dim. 15 oct. 2017, 22:19

Un tel raisonnement m’écœure profondément.
Il faut avoir touché le fond pour penser une chose pareille.
C'est peut-être le raisonnement que je fais du pire mais qui n'est pas la réalité (j'espère).
Tout le monde peut être amené à avoir dans sa famille une personne malade psychique.

Avatar de l’utilisateur
Dominus vobiscum
Censor
Censor
Messages : 100
Inscription : jeu. 02 mars 2017, 17:58
Conviction : Catholique

Re: L'euthanasie pour les malades psychiques?

Message non lupar Dominus vobiscum » mar. 17 oct. 2017, 11:48

Un tel raisonnement m’écœure profondément.
Il faut avoir touché le fond pour penser une chose pareille.
C'est peut-être le raisonnement que je fais du pire mais qui n'est pas la réalité (j'espère).
Tout le monde peut être amené à avoir dans sa famille une personne malade psychique.
Oui.
Ils ont tellement a nous apporter.
"l' amour ne se paie que par l amour." St jean de la croix

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7336
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: L'euthanasie pour les malades psychiques?

Message non lupar Cinci » sam. 21 oct. 2017, 19:28

Pourquoi vouloir le développement du suicide assisté?

Il faut croire qu'il y a là une sorte d'effet secondaire de l'adultère spirituelle. On commence par embrasser l'idole. Tous ceux qui ne sont pas "à la hauteur" doivent s'effacer à la fin sans même attendre le Jugement. Pour certains c'est les pauvres qui doivent s'effacer, d'autres les infirmes, les moches physiquement, les vieux improductifs, les indignes qui sont un poids, les malades chroniques qui ne retrouveront pas la santé,

Le suicide assisté est présenté comme une "oeuvre de compassion" pour l'autre. Qu'en est-il réellement? Il est permis d'en douter. On peut voir un beau mensonge là-dedans la plupart du temps.

Le suicide assisté et rendu confortable apparaît plutôt comme la séquelle d'une philosophie athée dans son principe, d'un monde qui n'a pas de grande espérance à offrir à Marius, à Cossette ou à Gavroche.

Car si Dieu n'existe pas, si aucun rétablissement n'est à attendre grâce à un quelconque Jésus ressuscité, si la communion des saints est une blague et que la souffrance représente un scandale absolu, la défaillance du système la chose impardonnable et sans la moindre utilité et profit pour personne : on croirait trouver un allègement dans l'idée de supprimer le problème à sa source, c'est à dire en supprimant l'Individu malheureux.

L'idée de faire disparaître les "individus à problème" peut ressortir d'une sorte de péché qu'on pourrait appeler l'orgueil de la vie, la vanité.

On se refuse à devoir subir soi, même indirectement, la peine d'un autre. On refuse d'envisager l'idée de pouvoir être perçu soi-même comme un "poids" dans le regard d'un autre. Je ne veux pas reconnaître que l'autre en situation d'échec pourrait être moi-même ("C'est tout ou rien. J'ai la richesse et le succès ou je me tire une balle, je tire la chaîne, saute en bas de l'avion.") L'idole de la richesse, du succès, de la bonne fonctionnalité, de la perfection, du mérite, du plaisir, de l'honneur à sauver, de la correction, etc. Désespérance et suicide font vraiment bon ménage.

Utilitaire?

A quoi ça sert de continuer? A quoi bon? l'Inutilité et le mal comme seule perspective devant soi. Quel avantage?


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités