Nudité, pureté et péché

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar coeurderoy » dim. 15 mars 2009, 10:46

Bonjour,
se sentir à l'aise, nu, en "société", c'est vouloir ce me semble revenir à l'innocence originelle, une utopie ou une naïveté donc (voir le mouvement adamiste au Moyen-Age, condamné par l'Eglise). Ce que j'ai pu voir des reportages sur des camps naturistes est, je trouve, effectivement très peu...érotique : nudité de masse, imposée (pousser son caddie tout-nu à la supérette du camping c'est d'un chic...) Je songe toujours aux...camps de concentration devant ces corps de tous âges dénudés !
L'effet serait plutôt...dissuasif en ce qui me concerne, l'érotisme (bien compris et sain) faisant me semble-t-il partie des éléments agréables voulu par Dieu pour notre bonheur terrestre. L'argument "c'est sain, naturel, n'entraîne pas la concupiscence..." est je crois un argument assez hypocrite et...paien (voir les origines du naturisme et les dérives homosexuelles dans les années 30 en Allemagne par ex.). Nous ne sommes pas des anges : aux purs, certes, tout est pur, mais on ne me fera jamais croire que la vision d'un beau corps nu n'entraîne pas la concupiscence : la nudité est belle, radieuse, sainte dans le cadre de l'échange conjugal, acte qui porte normalement à l'action de grâces et à la louange.
Je peux comprendre en revanche qu'on puisse apprécier lors d'un bain de mer ou de rivière, se retrouver dans l'état du vieux Père Adam, mais seul ou avec son conjoint s'il y a possibilité de ne choquer personne. Cela m'est personnellement arrivé, j'ai ressenti une sensation d'harmonie, de joie et non de plaisir plus ou moins malsain... Evidemment on me rétorquera que Saint Paul conseille de mater son corps et de le réduire en servitude : Pierre saute à l'eau, reconnaissant le Seigneur car il était nu (à l'aise donc) pour pêcher, mais en présence de Jésus, il préfère la décence...d'un plongeon !

Un livre passionnant (et drôle !) : Histoire de la Pudeur, Jean-Claude Bologne, Olivier Orban 1986, et éditions de poche successives.
Dernière édition par coeurderoy le dim. 15 mars 2009, 15:30, édité 1 fois.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar coeurderoy » dim. 15 mars 2009, 15:15


L'aspect supplémentaire de ma question, c'est : peut-on voir et regarder des gens nus, en réalité ou en photo sans pécher, si on garde le respect des personnes, et même quand cela procure un certain plaisir, comme on regarde un tableau de peintre ? A partir de quel moment le plaisir de voir devient-il coupable ? A partir de quand peut-il y avoir scandale ?
Aimant l'Art, je serais tenté de vous répondre : il est des nus chastes, des nus troublants, comme il existe des scènes habillées impudiques ou perverses.
Je songe, par exemple, à la nudité des élus au Jugement Dernier (sculpture gothique, Primitifs flamands : à Beaune, par ex. Van der Weyden représente une humanité nue, belle et franche devant le Juge suprême : aucune allusion graveleuse (évidemment !) si on compare ces personnages aux Salomé et autres Bethsabée au bain chères à certains maniéristes : voiles légers, vêtements moulants le corps, peuvent entraîner des pensées ...douteuses plus radicalement que la vision d'un nu "franc" et sain.
Et dire que ces oeuvres sensuelles firent les délices de grands prélats italiens de la Renaissance (pas tous car il y eu des saints parmi eux...).
Ce qui est valable pour l'Art l'est aussi pour la façon que nous avons de nous vêtir...ou dévêtir, c'est évident. Aucun cours à faire sur les éternels artifices du "voilé/dévoilé" chers aux coquets-coquettes et Grands couturiers soucieux de valoriser notre écorce charnelle par des appâts assez...faisandés.

Trouer un vêtement pour faire apparaître la chair, user de voiles transparents, bref tout ce qui relève du registre "maniériste" est tout sauf chrétien à mon avis. La sainte simplicité est à l'opposé de ces pièges assez puérils qu'ont les mondains pour capter leur proie.
Quand le plaisir est-il coupable ? : quand le regard devient captatif, les pensées troubles, les arrières-pensées confuses : il m'est arrivé d'admirer un beau nu artistique sans ces sensations (concupiscentes)parce que le sujet, et la façon dont l'artiste le traitait était chaste. En ce domaine, vu le peu de respect dont beaucoup d'artistes font preuve envers le corps humain, il est tout de même exceptionnel d'être porté à l'action de grâces ou à la louange, notre regard étant sans doute hyper-pollué par les affiches de nos villes et les spectacles de nos écrans qui ne connaissent que les grosses ficelles de la séduction ou de la provocation...
Dernière édition par coeurderoy le mar. 31 mars 2009, 9:43, édité 1 fois.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Ungarsduweb
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : lun. 09 mars 2009, 23:06

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Ungarsduweb » mar. 31 mars 2009, 8:17

Ce n'est pas la nudité qui est "sale" mais le regard que l'ont peut y porter. Pratiquant le naturisme je peux vous affirmer que jamais chez les naturistes vous ne verrez de regard salace se poser sur vous .
C'est comme la vulgarité. Est-il plus vulgaire le fait d'utiliser certains mots que je ne citerais pas ou le fait de partir avec 3 millions d'euro alors que l'on a fait couler la boite et que 2000 ouvriers se retrouvent sur le carreau avec quelques milliers d'euro comme solde de tout compte ?
Dernière édition par Raistlin le mar. 31 mars 2009, 9:37, édité 1 fois.
Raison : Orthographe, grammaire, conjugaison, etc.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9685
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Fée Violine » mar. 31 mars 2009, 10:51

Ce n'est pas la nudité qui est "sale" mais le regard que l'ont peut y porter. Pratiquant le naturisme je peux vous affirmer que jamais chez les naturistes vous ne verrez de regard salace se poser sur vous .
Mais justement, n'est-il pas dommage de séparer le corps et le désir, de banaliser le corps ?
D'ailleurs, les gens beaux sont rares, la plupart des gens ne doivent pas être spécialement jolis à voir, non ?
De plus ça pose problème pour les enfants, car d'après Françoise Dolto, le petite fille qui voit sa mère nue (et le petit garçon son père) en conçoit un sentiment d'infériorité.

Ungarsduweb
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : lun. 09 mars 2009, 23:06

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Ungarsduweb » mar. 31 mars 2009, 12:51

Le naturisme, ce n'est pas banaliser le corps du tout. Et la beauté est quelque chose de totalement subjectif.
Quant à Françoise Dolto je crois que sur ce point elle est totalement à côté de la plaque. Dans les sociétés qui n'ont pas de tabou sur la nudité, les enfants n'en sont pas traumatisés. Pour ma part je n'ai jamais appris et je n'apprendrai jamais à mes enfants à avoir une quelconque gêne ou honte envers leur corps. Notre corps est un présent de Dieu et il n'y a aucune raison d'en avoir honte au point de le cacher .
Le naturisme c'est vivre de façon naturelle et ce n'est pas incompatible avec la foi .
Dernière édition par Raistlin le mar. 31 mars 2009, 13:53, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar coeurderoy » mar. 31 mars 2009, 14:04

Moi il me semble que le naturisme est banalisation du nu (et disparition du véritable érotisme d'ailleurs).
Louis Jouvet faisait remarquer que les messieurs de la Belle Epoque devaient être vraiment émus en découvrant leur...promise le soir des noces (et vice-versa j'espère...), ces dames étant tellement couvertes à l'époque que l'offrande des corps tenait vraiment de la révélation...et de la surprise !
Nous sommes loins d'être tous parfaits physiquement et la vision massive de corps nus est (je trouve) plutôt attristante : peut-on avoir un regard "désexualisé" ? Pour avoir croisé pas mal de nudistes sur les plages girondines, j'ai du mal à le croire en ce qui me concerne ! En tout cas on peut être troublé voire se sentir agressé...
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Ungarsduweb
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : lun. 09 mars 2009, 23:06

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Ungarsduweb » mer. 01 avr. 2009, 12:40

Ceux qui vont dans les centres naturistes savent de quoi il retourne. Je pense que tu as une vision trop idéaliste du nu et de ce que tu appelles le " véritable érotisme ". De nos jours à par le fait de l'enfermer 24h/24 les enfants savent comment est fait le corps de l'autre. Sais-tuque dans les pays libres de la pudeur le taux d'agression sexuelle est 2 fois plus bas que dans les pays les plus puritains et pudiques ?

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar coeurderoy » mer. 01 avr. 2009, 15:36

Ben ma foi, je ne suis jamais entré dans un camp de naturistes... parce que j'aime la nature et que l'idée même de "camp" m'indispose (ouf ! me suis-je dit le 1er janvier 2001, nous quittons ce triste "siècle des camps"). Se sentir "libre" (parce qu'à poil !) dans un camp : paradoxal non ?
Je ne me fais plus aucune illusion sur moi-même, sans doute suis-je donc un peu tordu (ce que j'assume totalement d'ailleurs, je connais mes failles), aussi autant par prudence que...par goût du beau, j'évite la vision de ces vacanciers agitant poétiquement leurs...attributs lors d'une partie de volley ou de ping-pong (ça risque d'ailleurs de...faire très mal :-D ).
Je ne suis pas bégueule, j'appelle en famille un chat un chat, mes enfants ont su dès qu'ils ont voulu en savoir plus comment ils étaient arrivés sur terre mais l'érotisme ,me semble-t-il, doit, pour être sain (et saint) rester cantonné à la sphère conjugale.

Cordialement ;)
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Ungarsduweb
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : lun. 09 mars 2009, 23:06

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Ungarsduweb » ven. 17 avr. 2009, 12:49

Ce ne sont pas des camps mais des campings et si on est obligés de se cacher ce n'est pas parce qu'on a honte ou qu'on est tordus, mais parce que les gens ont une image déformée du naturisme et peur de la nudité.
Dernière édition par Christophe le sam. 18 avr. 2009, 9:11, édité 1 fois.
Raison : Merci d'utiliser un correcteur d'orthographe !

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1929
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar DavidB » jeu. 23 avr. 2009, 20:00

Je me demande s'il y aura du nudisme au Ciel? :incertain:
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6768
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Anne » jeu. 23 avr. 2009, 22:13

:sonne:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Eriluc
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 686
Inscription : dim. 08 févr. 2009, 16:17
Localisation : Grenoble

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Eriluc » jeu. 23 avr. 2009, 22:19

Je me demande s'il y aura du nudisme au Ciel? :incertain:
Je crois pas. Au Ciel y aura de l'animisme !! :hugh:

OK :surrender: désolé !
"Être détaché de tout - première condition pour n'être indifférent à rien." [Gustave Thibon]

DavidB
Persona
Persona
Messages : 1929
Inscription : dim. 16 sept. 2007, 21:44

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar DavidB » jeu. 23 avr. 2009, 22:31

:sonne:
Hey Anne, va pas faire comme si t'avais pas compris que c'est de l'humour :P

(sont complètement fous ces nudistes)
Comme un petit enfant, moi aussi, je veux me laisser prendre dans les bras de Dieu, mon Père en Jésus-Christ, me laisser asseoir sur ses épaules, et voir enfin, devant moi, au loin, s'élargir mes horizons.

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1604
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar Hélène » jeu. 23 avr. 2009, 23:23

En tout cas, nous paraîtrons nus devant Dieu à moins d'avoir revêtu le Christ. :-D
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
AngeGabriel
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : mer. 23 sept. 2009, 15:25
Localisation : Gers - France

Re: Nudité, pureté et péché

Message non lupar AngeGabriel » lun. 21 sept. 2009, 14:49

Bonjour à tous,

Je me permets de partager ma modeste contribution à ce débat de 8 pages.

Je me posais juste une question : dans la Genèse il est dit que Adam et Eve se sont sentis gênés face à leur nudité suite au péché d'Adam.

Suite à cela, toujours selon la Bible, l'homme et la femme ne pouvaient plus se voir sans éprouver une quelconque forme d'attirance physique (si le corps nous plait) ou de jugement (si le corps nous déplait).

J'ai un peu l'impression que le naturisme est une forme d'orgueil, tentant de démontrer à Dieu que l'homme peut très bien tenir face à un autre corps nu sans péché (on peut penser à la tentative lamentable de l'île de la tentation, jeu par excellence de Satan prouvant à tous que l'homme sans Dieu est et restera faible).

Etant un être humain, et donc faible, je ne pourrais me retrouver dans un tel camp (en admettant que je ne me sente déjà pas géné par ma propre nudité) sans être attiré par les "beaux corps" féminins. Si je suis "bien battis" je pourrais être tenté de me sentir supérieur aux autres et de n'être que là que pour m'afficher (peut-être inconsciemment) aux yeux des autres ("regardez comme je suis beau"). N'y a-t-il alors pas du narcissisme dans cette pratique ?

Que l'on fasse cela au ciel d'accord car le malin ne pourra plus nous tenter.. Mais croyez-vous réellement que Satan ou ses anges du mal ne soient pas présents dans ces camps nudistes pour chercher à nous tenter ? Ou y a-t-il une quelconque barrière magique qui l'empêche d'agir ?

Après, je me méprends peut-être, et le camps de nudistes ne comptent que des saints ou des anges (ou des clone d'Adam et Eve d'avant le péché originel), qui reçoivent une telle force du Saint Esprit que le péché de la chair leur est totalement inconnu. Mais cela même Dieu en tomberait de son trône si cela existait.


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités