Page 1 sur 9

Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : jeu. 12 févr. 2015, 19:13
par Bénédictions
"L'avortement tue des génies qui auraient pu aider l'humanité".

Rationnellement, je pense que ça ne tient pas : moins il y a d'enfants plus ils sont éduqués et donc plus il y a de progrès.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : jeu. 12 févr. 2015, 21:16
par Fée Violine
Ah, alors tuons-en un maximum.
Ça me rappelle le médecin de Molière qui dit : "faites-vous couper un bras, l'autre ne s'en portera que mieux" :clown:

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : jeu. 12 févr. 2015, 21:25
par Héraclius
Nul besoin d'un tel argument pour dénoncer :

1 - L'incohérence de la loi sur cette question.
2 - La moralité philosophique (nul besoin de la doctrine chrétienne, j'ai envie de dire) de l'acte.
3 - La mentalité d'une société qui a rendu possible un tel acte.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : mer. 18 févr. 2015, 8:56
par poche
"Tu ne tueras" - l'un des dix commandements.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : mer. 18 févr. 2015, 9:12
par PaxetBonum
Bien malin qui sait la personne tuée lors d'un avortement.
Bien malin celui qui connaît le projet que Dieu avait pour lui.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : mer. 18 févr. 2015, 9:24
par poche
Une femme est allée à Padre Pio et a avoué qu'elle avait eu un avortement. Padre Pio a dit: «fermez les yeux et dites-moi ce que vous voyez."
«Je vois un très bel homme. Il est le pape et il est entouré par beaucoup de gens parce qu'il est très populaire." Elle a dit.
«L'enfant, si il avait vécu," dit Padre Pio, "aurait été destiné à devenir le pape."

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : dim. 22 févr. 2015, 15:33
par Philippe B.
"L'avortement tue des génies qui auraient pu aider l'humanité".

Rationnellement, je pense que ça ne tient pas : moins il y a d'enfants plus ils sont éduqués et donc plus il y a de progrès.
Votre raisonnement ne tient pas non plus la route. Et il omet une chose importante, chacun de nous est irremplaçable et possède des dons innés qui ne nous viennent pas de notre éducation mais de Dieu. Ainsi Mozart a eu ce don qui a fait de lui un grand Musicien, son éducation ne lui a permis que d'exercer ce don et de le faire fructifier. Mais elle ne lui a pas apporté le don de la musique. Il aurait pu recevoir une éducation ou un enseignement qui lui aurait appris le métier d'architecte, mais ne lui aurait pas donné le don qui lui permet d'exercer pleinement ce métier. Et il aurait échoué ou ne se serait pas épanoui, et n'aurait rien apporté de grand à la société ; et tôt ou tard serait revenu vers la musique.

Supprimer des vies c'est donc appauvrir la société humaine car à chaque vie fauchée c'est un membre qui fait défaut et qui affaiblit le Corps tout entier.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : mar. 17 mars 2015, 13:44
par Christophe67
Il tue surtout des innocents qui n'ont commis aucune faute, n'ont aucune responsabilité dans le fait d'être simplement là ! Qu'ils soient destinés à être des génies, ou non, ne change rien à la valeur de la perte.

Et même de façon très barbare comme par salinisation (brûlure).


Bien tristement.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : ven. 19 mai 2017, 19:13
par jovanni
Bonjour j'ai déjà posté ici mais j'ai perdu mon message. Désolé d’intervenir sur un topic obsolète. J'ai récemment effectué des recherches dans le domaine de l'avortement et j'ai constaté que l'église catholique était très majoritairement contre l'IVG.

Je viens ici car des questions me tourmentent, j'ose espérer que vous pourriez y répondre.

L'hors d'un débat sur l'avortement, il suffit d'évoquer les dix commandements, "Tu ne tueras point" pour comprendre la posture assez évidente de l'église.

Sauf qu'étant un éternel curieux, j'ai du mal à me conformer à cette énonciation aussi simple et criante de vérité soi-elle. A quel moment peut-on déterminer que tuer un embryon est un meurtre? Le sperme, ce micro organisme de l'homme, est-il lui aussi autant vivant? Si l'embryon est partie intégrante de la femme, pourquoi ne serait-il plus de sa propriété? Puisqu'il n'est littéralement pas né après tout, ce n'est pas une entité distincte. Le certificat de naissance n'est pas délivré pendant la gestation à ce que je sache, précisément pour cette raison.. Dans quel genre de monde libre force-t-on les femmes à donner naissance? Car c'est bien de cela dont il est question: faire naître sous la contrainte!

Je ne peux m'y résoudre, mon corps me crie que ce n'est pas ça la justice.

Mais le plus grave c'est les statistiques! Saviez-vous qu'une étude très sérieuse recense qu'entre 1995 et 2008 50% des avortements avaient lieu de manière clandestine, le record en matière d'avortement clandestin étant détenu par l’Afrique, un pays où, bien entendu, l’avortement et fortement prohibé. Ce qu'il faut en conclure? C'est que de toute façon les gens trouveront des alternatives pour se faire avorter, ça se passe de partout depuis toujours.

-Est-ce une raison pour le tolérer?

Bien sûr que non! Mais si on l'interdit en France, le triste chiffre de plusieurs dizaines de milliers de femmes mortes durant un avortement clandestin par an ne ferait que grimper, c'est inévitable, ça se passe déjà ailleurs. Donc je vous le demande, qu'est-ce qui est le mieux: un avortement encadré professionnellement, ou clandestinement avec des baguettes chinoises entre deux poubelles avec tout ce que ça implique sanitairement? J'essaye d'en parler sur un ton humoristique, mais ma question est très sérieuse.

Je tiens à préciser que je conçois parfaitement que l'on puisse trouver cela répugnant de tuer un embryon, naturellement je trouve cela fortement dérangeant! Mais pour toutes les raisons cités je ne peux me résoudre à soutenir la cause anti-IVG.

Je pense que choisir pour autrui se qu'il devrait faire de son corps, dans le cas de l'avortement cela revient à imposer sa morale aux autres.

Merci de m'avoir lu.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : ven. 19 mai 2017, 20:48
par gerardh
_________

Bonjour,

Ce qui est certain c'est l'embryon commence à être un être vivant à partir d'un certain moment (psaume 21/22).

Mais cet instant commence t-il à partir de la réunion de l'ovule et du spermatozoïde, ou plus tard ? Nous n'avons aucune indication biblique à ce sujet. Alors quelle décision prendre ?

Je pense que la solution devrait s'appuyer sur le verset de Romains 14, 23 : tout ce qui n'est pas sur le principe de la foi est péché.

Aussi dans nos décisions et nos actes, quant à la question de l'IVG ou quant à toute autre question est la suivante : est-ce que j'agis ou non sur le principe de la foi ?

Pour notre famille ce n'est pas une question théorique : mon fils et ma belle-fille ont su avant sa naissance qu'un de leurs enfants serait handicapé. Malgré les pressions, ils ont décidé de garder l'enfant.


_________

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : sam. 20 mai 2017, 9:02
par PaxetBonum
Sauf qu'étant un éternel curieux, j'ai du mal à me conformer à cette énonciation aussi simple et criante de vérité soi-elle. A quel moment peut-on déterminer que tuer un embryon est un meurtre? Le sperme, ce micro organisme de l'homme, est-il lui aussi autant vivant? Si l'embryon est partie intégrante de la femme, pourquoi ne serait-il plus de sa propriété? Puisqu'il n'est littéralement pas né après tout, ce n'est pas une entité distincte. Le certificat de naissance n'est pas délivré pendant la gestation à ce que je sache, précisément pour cette raison.. Dans quel genre de monde libre force-t-on les femmes à donner naissance? Car c'est bien de cela dont il est question: faire naître sous la contrainte!

Bonjour Jovanni,

Vous dites : "Le sperme, ce micro organisme de l'homme, est-il lui aussi autant vivant?"
Un spermatozoïde ne donnera jamais un être humain. Il n'est pas voué à vivre, ce n'est pas un organisme.
Par contre s'il féconde un ovule alors il donne la vie.

Vous dites : "A quel moment peut-on déterminer que tuer un embryon est un meurtre? "
Au moment où il n'est pas un homme.
Je vais vous donner la réflexion qu'un saint prêtre m'a livré : 'quand il naît le bébé est un homme ? Une semaine avant ? Un mois avant ? 4 mois avant ?… etc
Je vous pose la question inverse : si à la naissance c'est un homme quand ne l'était-il pas ?

Vous dites : "Si l'embryon est partie intégrante de la femme, pourquoi ne serait-il plus de sa propriété?"
Non l'embryon n'est pas une partie intégrante de la femme.
L'organisme le rejetterait comme un corps étranger si la nature n'avait pas été aussi bien conçue pour que les tissus de la mère et de l'enfant ne se rencontrent pas.
La meilleure preuve est que leur code génétique est différent, ce n'est pas une partie de la femme, elle le porte.
L'embryon n'est pas le corps de la femme, elle ne peut en disposer librement.

Vous dites : "Puisqu'il n'est littéralement pas né après tout, ce n'est pas une entité distincte. Le certificat de naissance n'est pas délivré pendant la gestation à ce que je sache, précisément pour cette raison.. Dans quel genre de monde libre force-t-on les femmes à donner naissance? Car c'est bien de cela dont il est question: faire naître sous la contrainte!"

Si c'est une entité distincte pour les raisons précédentes.
Effectivement un certificat de naissance est …… un certificat de naissance
Il existe des certificats de gestation…
On ne force personne à donner naissance, elles peuvent le garder dans leur ventre toute leur vie si elles le souhaitent.
Jamais on a contraint une femme à accoucher.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : sam. 20 mai 2017, 11:38
par jeje
bonjour

j'ai une question que je me pose aussi car souvent quand je dit que l'avortement c'est un meurtre, on me répond toujours avec cette argument où j'ai vraiment du mal à répondre , on me sort quasiment à chaque fois : " oui mais si la femme ce fait violé qu'es ce qu'elle doit faire alors? " et moi quand on me dit ça , je ne sait pas trop quoi répondre ...

pourtant l'avortement c'est un meurtre c'est quelque chose de vraiment horrible. :(

vous pensez que je devrais répondre quoi à ces personne ? d’autant plus que le fait que je sois un homme et que quand j'en parle à une femme sa rend la tache plus difficile .

pourtant c'est bien connue que souvent quand une femme avorte après elle ce sent mal toute sa vie dans sa peau car elle entendent au fond de leurs cœur que c'est quelque chose de mal l'avortement , enfin j'en suis sur ...


enfin je ne comprend pas pourquoi cette chose horrible qui est l'avortement / meurtre soi banalisé et légalisé ...

de toute les façon il y en a tellement des choses qui ont été banalisés dans ce monde , il y a des choses horribles qui sont fait même au nom de la liberté , on sait que sa viens du malin tout ça ...

la liberté ce n'est pas faire du n'importe quoi...

si Dieu a mis des lois c'est pour que on soi libéré du péché , si on respecte les loi de Dieu on est libre mais si on ne les respecte pas notre vie deviens du n’importe quoi et on s'emprisonne dans le péché .


bonne journée.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : sam. 20 mai 2017, 11:48
par jovanni
Merci pour vos réflexions sur la gestation d'un enfant, effectivement il y a matière à réfléchir en inversant la question! Le seul point où je bloque:
On ne force personne à donner naissance, elles peuvent le garder dans leur ventre toute leur vie si elles le souhaitent.
Jamais on a contraint une femme à accoucher.
C'est du déni par la politique de l'autruche, cet animal qui se croit protégé en se mettant la tête dans le sable en ignorant la réalité, car nous savons aussi bien l'un que l'autre ce qu'il se passe si une femme se voit refuser l'avortement. A un moment donné elle donnera naissance sous la contrainte quoi qu'il arrive, le corps humain est ainsi fait. C'est le seul point que je trouve dangereux dans la lutte anti-IVG. Car il en va des libertés individuelles de chaque humain.
" oui mais si la femme ce fait violé qu'es ce qu'elle doit faire alors? "
Cet argument n'a pas beaucoup de fondement, déjà parce qu'il peut être contourné par la simple énonciation d'un "-oui mais est-ce une raison pour ajouter un crime à la liste déjà bien tristement alimentée par un viole? Est-ce une raison pour enfoncer le clou?" Puis certains pays comme la Pologne ont interdit l'IVG, sauf exception de personne étant victime de viole, il faut aussi savoir mettre de l'eau dans son vin comme on dit.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : sam. 20 mai 2017, 13:05
par PaxetBonum
Merci pour vos réflexions sur la gestation d'un enfant, effectivement il y a matière à réfléchir en inversant la question! Le seul point où je bloque:
On ne force personne à donner naissance, elles peuvent le garder dans leur ventre toute leur vie si elles le souhaitent.
Jamais on a contraint une femme à accoucher.
C'est du déni par la politique de l'autruche, cet animal qui se croit protégé en se mettant la tête dans le sable en ignorant la réalité, car nous savons aussi bien l'un que l'autre ce qu'il se passe si une femme se voit refuser l'avortement. A un moment donné elle donnera naissance sous la contrainte quoi qu'il arrive, le corps humain est ainsi fait. C'est le seul point que je trouve dangereux dans la lutte anti-IVG. Car il en va des libertés individuelles de chaque humain.
Ma réponse n'était absolument pas celle de l'autruche, elle était ironique car c'est du simple bon sens face à une demande stupide de la part de la femme enceinte qui ne veut pas accoucher et qui m'accuse de l'obliger à accoucher.
Vous dites : " nous savons aussi bien l'un que l'autre ce qu'il se passe si une femme se voit refuser l'avortement"
L'avortement n'est pas un droit, c'est un meurtre.
On a le droit de refuser un meurtre à mon avis.

Donc à la femme enceinte qui vous dit qu'on a pas le droit de la forcer à accoucher, je réponds qu'elle est libre de ne pas accoucher si elle le souhaite.
Effectivement elle sait comme moi qu'elle ne le peut pas.
Et pourquoi ?
Parce que l'enfant n'est pas elle, il ne lui appartient pas et elle ne peut en disposer au point de retenir sa gestation indéfiniment.
Et comme l'enfant ne lui appartient pas elle n'a pas le droit à l'avortement, au meurtre.
Par contre l'enfant à un droit naturel à naître contre lequel elle peut toujours défiler avec les féministes de tout bord… rien n'y fera la nature est ainsi créée par Dieu : la femme enceinte accouche d'un enfant…
Dieu pardonne toujours, l'homme parfois, la nature jamais.

Donc si elle veut un droit à ne pas accoucher je lui accorde volontiers : si elle n'est pas enceinte qu'elle reste chaste, si elle est enceinte qu'elle garde son enfant dans son ventre si elle le souhaite.

Re: Un mauvais argument contre l'avortement

Publié : sam. 20 mai 2017, 13:13
par PaxetBonum
j'ai une question que je me pose aussi car souvent quand je dit que l'avortement c'est un meurtre, on me répond toujours avec cette argument où j'ai vraiment du mal à répondre , on me sort quasiment à chaque fois : " oui mais si la femme ce fait violé qu'es ce qu'elle doit faire alors? " et moi quand on me dit ça , je ne sait pas trop quoi répondre ...
Cher jeje,

La réponse est simple (au moins à l'échelle de la France).
Les statistiques d'avortement montrent que les avortements pour cause de viols représentent 1,76% des avortements (et je crois qu'on inclue dans ce chiffres les avortements pratiqués car la grossesse présentait un risque pour la mère)
Et ces statistiques sont anciennes donc avec les pilules du lendemain on doit avoisiner 0%

Pourtant 30 % des femmes françaises ont eu recours à l'avortement !
200 000 enfants par an sont assassinés.

Donc l'argument du viol est irrecevable à cause de ces chiffres et parce que l'on ne fait pas une loi sur un cas particulier mais on fait éventuellement des exceptions à une loi pour les cas particuliers.