L'euthanasie en France et en Europe

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9903
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Fée Violine » mar. 24 juin 2014, 9:50

L'opinion de Philippe Pozzo di Borgo:

http://www.ouest-france.fr/point-de-vue ... le-2645785

isabelle48
Censor
Censor
Messages : 81
Inscription : lun. 26 août 2013, 17:47

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar isabelle48 » mar. 24 juin 2014, 20:48

Je lis ce fil suite à la décision de cesser ce qui est appelé acharnement thérapeutique pour Vincent Lambert. Ce cas douloureux met en évidence le problème d'éthique et de morale soulevé.
J'ai suivi, durant l'hiver, une formation "pragmatique" pour l'assistance de personnes en fin de vie. Je ne suis pas médecin et je n'appartiens pas au milieu médical, l'assistance proposée en bénévolat n'est donc pas médicale mais "humaine" (visiter, tenir compagnie...)
Lors de cette formation (Caritas) le sujet du suicide chez les personnes âgées a été abordé.
Il a été question de "suicide philosophique" et de "suicide altruiste" , idées se répandant de plus en plus chez les personnes en fin de vie, même celles qui ne sont pas malades. Ceci est une réalité de notre société: ce genre d'idée, de confusion se répand même chez les personnes âgées et le suicide et l'euthanasie sont considérés comme des actes "altruistes".
Je me suis, bien évidemment, posé la question de mon "accompagnement" dans le cas où j'aurais à accompagner une personne qui pense ainsi. Ne pas la juger ni la rejeter, certes mais peut-être l'aider à dépasser cette morbidité? j'avoue que ce doit être très difficile. Pour l'instant le cas ne s'est pas présenté.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9903
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Fée Violine » mer. 25 juin 2014, 19:42

"Euthanasie, procès Bonnemaison : Bienvenue dans le meilleur des mondes" :diable:
http://www.aleteia.org/fr/societe/artic ... 5260669952

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3650
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Kerniou » mer. 25 juin 2014, 20:01

Le verdict du procès pose question, en effet.
On parle "d'acharnement thérapeutique" et il serait important, pour le grand public, de définir plus clairement ce que recouvre cette notion.
Le témoignage de P.Pozzo di Borgo confirme que l'on pense différemment quand on est bien portant et quand on est malade à fortiori quand on va mourir.
Chacun se sent le droit de décider de sa vie voire de celle d'autrui ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9903
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Fée Violine » mer. 25 juin 2014, 20:12

Et le commentaire de Tugdual Derville (Alliance Vita):
http://www.zenit.org/fr/articles/acquit ... e=dispatch

aur15
Quæstor
Quæstor
Messages : 250
Inscription : ven. 28 mars 2014, 21:01

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar aur15 » mer. 25 juin 2014, 20:14

Il me semble qu'il a quand même été raillé de l'ordre des médecins ce qui peut quand même freiner certain.
Mais bon en général il y a un process en fin de vie pour les malades qui agonisent.
Les médecins se concertent entre eux pour prendre les bonnes décisions.
La le reproche principal je pense c'est de ne pas suivre la ligne de conduite classique et de faire ça rapidement.
mais bon, j'espère pas être dans se cas, mais si le vie deviens un supplice de souffrance pendant des mois avant ma mort, la question se posera sans doute, sauf si la médecine trouve des drogues pour calmer la douleur plus efficaces...

[Orth. d'usage, maj., grammaire, etc.]

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Peccator » mer. 25 juin 2014, 20:35

Mais c'est bien tout le principe, Aur15 : face à la douleur, on met des drogues. Quand la douleur augmente, on monte la dose. Quand ça ne suffit pas, on fait une sédation, c'est à dire qu'on vous rend inconscient (en théorie, on ne souffre plus, en théorie...).
Et là, c'est pratique parce que si ça s'éternise toujours, il suffit de monter un petit peu la dose pour libérer le lit.
Ca coûte cher, une journée de soins palliatifs, très cher... Voilà comment, si la vie n'a pas de prix, elle a un coût.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1128
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar astre » mer. 25 juin 2014, 20:37

Je trouve choquant les deux verdicts de la semaine : Celui concernant Vincent Lambert condamné à une mort lente et l'acquitttement de Nicolas Bonnemaison !!!

Je ne comprends pas la justice : décision contradictoire !
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Teano » jeu. 26 juin 2014, 10:53

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014 ... d-etat.php

Excellente mais effrayante analyse de Thibaud Collin.

"Ne pouvant plus agir directement sur l'état de santé, la médecine prend alors comme repère un nouveau critère: le confort du patient et/ou sa volonté mais aussi le coût financier pour la société, l'état psychique des proches etc. Dans cette logique, la vie d'une personne humaine n'apparaît plus comme en soi indisponible ; puisqu'elle est jugée en fonction de critères extrinsèques, dès lors en concurrence. Mais qui ne voit que l'on plonge alors dans l'arbitraire le plus radical? La matrice calculatrice s'abat alors inéluctablement sur la vie humaine pour décréter que la dépendance, la fragilité, la non-productivité autorisent sa suppression. "

(...)

"Cette exclusion des personnes dépendantes et handicapées de la communauté humaine se retrouve aujourd'hui. A quoi sert la vie de Vincent Lambert? A rien, répond le Conseil d'Etat. Puisqu'elle est inutile, il s'agit par «compassion» de le libérer lui-même de cette inutilité. Le Conseil d'Etat trente-trois ans après l'abolition de la peine de mort a ainsi inventé l'assassinat compassionnel. Oser rappeler que l'honneur d'une société réside dans sa capacité à assister les personnes en grande dépendance, c'est alors faire preuve d'obstination déraisonnable. Cet arrêt est un signal supplémentaire à toute la société française qu'un être humain n'a pas un droit inaliénable à la vie en tant que tel. Ce droit est conditionné à toutes sortes de facteurs. Cet effroyable rétrécissement de la raison humaine n'est que la réactualisation d'une logique bien connue de fabrication de rebut humain. Belle illustration de la barbarie en costume! "

Bienvenue dans la civilisation de l'être humain jetable !
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12828
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar etienne lorant » jeu. 26 juin 2014, 11:23

Il serait intéressant de relire le Dr Elizabeth Kübler-Ross, la pionnière incontestée des soins palliatifs - et les 7 étapes psychologiques reconnues chez les personnes en fin de vie. Puis de redéfinir le sens du mot "dignité". Nous avons

Etape 1 – Le Choc : C’est une phase courte. L’annonce d’une rupture, conduisant à un constat, une annonce laisse la personne sans émotion apparente. Le terme de sidération peut tout à fait convenir pour qualifier la réaction de la personne face à l'information transmise. Exemple : « Je te quitte, c’est fini, vous êtes viré ».

Etape 2 – Le Déni : C’est le refus de croire l'information. Sont utilisés des arguments et la contestation. Le rejet de l'information fait place à une discussion intérieure ou/et extérieure. Il ne faut cependant pas croire que la brièveté de cette phase signifie qu’elle n’est pas importante. Certaines personnes s’enferment dans cet état de déni, de refuge (préserver la chambre du disparu intacte, continuer à mettre son assiette à table (etc). Exemple : « Ce n'est pas vrai, pas possible.... ».

Etape 3 – La colère et le marchandage : C’est la confrontation avec les faits qui va engendrer une attitude de révolte, tournée vers soi et vers les autres. c'est aussi une phase de marchandage qui peut prendre une tournure "magico-religieuse". On promet à une "entitée invisible" de ne plus faire telle ou telle chose si la situation originelle pouvait revenir. Les intensités peuvent être variables, selon la maturité affective de la personne. La pensée de la personne s’alimente de fortes contradictions. Elle peut s’emporter par ou s’enfermer dans le plus grand mutisme. Des pulsions de vengeance peuvent ainsi la pousser à avoir des comportements qu'elle ne comprend pas elle-même. En fait, la personne est confrontée à l'impossibilité d'un retour à la situation première. Elle doit faire le deuil, et passe par de nombreuses émotions : reproches, remords, ressentiments, dégoûts, de la répulsion, séduction ou agression. Exemple : « C’est de leurs fautes, ils n’ont jamais rien fait pour moi ».

Etape 4 – La tristesse : C’est un état de désespérance. « Ce n’est pas juste, pourquoi elle m’a fait ça à moi, qu’est ce que je vais devenir » ?

Etape 5 – La résignation : C’est l'abandon de cette lutte au cours de laquelle la personne peut avoir le sentiment d'avoir tout essayé pour revenir à la situation perdue. Elle n'a aucune visibilité de ce qu'elle peut faire. Elle agit au gré des circonstances. Cette résignation peut aussi se composer de rejet. Exemple : « C'est la vie, Dieu est en contrôle ».

Etape 6 – L'acceptation : Dans cette étape, la personne accepte la perte (de l'être cher, de la petite amie, ou du travail). En l'acceptant, elle est capable de garder les beaux moments mais aussi les moins bons. Elle commence à avoir plus confiance en elle, se sent mieux et l'avenir ne semble pas aussi noir qu'avant. Exemple : « J'y pense encore parfois, mais je m'en sors ».

Etape 7 – La reconstruction : l’acceptation seule ne suffit pas. Il faut reconstruire progressivement. La personne en deuil prend conscience qu'elle est en train de se réorganiser pour répondre aux obligations liées à toute vie en société. Se reconstruire amène à mieux se connaître, à découvrir ses ressources personnelles et à prendre conscience de son existence. Cette démarche développe la confiance en soi-même. Le sentiment de vulnérabilité fait place à une nouvelle énergie et, pour le croyant, une plus grande confiance en Dieu.

Pour ce qui me concerne, la dignité et quelle dignité ! est tout entière retrouvée dans le fil ouvert par "René" :
Suis-je propriétaire de ma vie; à quelques pas d'une greffe

viewtopic.php?f=120&t=18752&hilit=Ren%C3%A9
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2279
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar Teano » jeu. 26 juin 2014, 11:49

http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... ourir.html

"Nul ne peut disposer de la vie d’autrui, les médecins ne font pas exception."

Que Dieu ait pitié de nous !

Teano
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

isabelle48
Censor
Censor
Messages : 81
Inscription : lun. 26 août 2013, 17:47

Re: Euthanasie: en France aussi ?

Message non lupar isabelle48 » ven. 27 juin 2014, 18:05

Par un de ces euphémismes dont notre société raffole pour cacher la réalité, on ne parle plus d'agonie mais de "mourance".
Pourquoi avoir inventé ce terme idiot et flou? Pour y mettre qu'on veut bien y mettre. Inventer un nouveau vocabulaire ou tordre le sens des mots a toujours été signe d'idéologies totalitaires.
Dans le cadre de la formation pour assistance en personnes en fin de vie que j'ai suivie dernièrement dans un but de bénévolat, il a beaucoup été question de "mourance", une période difficile à vivre pour tout le monde, etc... mais jamais d'allusion précise à la toute puissance médicale s'autorisant à interrompre cette "mourance", ni à celle des familles ou de leur attrait pour un héritage qui se fait attendre...Et pourtant...
Le jugement de Bonnemaison est étonnant et choquant; c'est la porte ouverte à tous les abus (abus qui avaient déjà lieu, par ailleurs, hélas...) même si le conseil de l'ordre lui a interdit d'exercer désormais.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12828
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les chiffres de l'euthanasie

Message non lupar etienne lorant » mer. 27 août 2014, 18:38

Euthanasie : 5 Belges par jour en 2013

Les chiffres de l'euthanasie en Belgique ont à nouveau battu un record en 2013 avec 1.816 cas, contre 1.432 en 2012, soit une augmentation de 26,8%, selon les derniers chiffres révélés par les journaux du groupe Sudpresse. "On peut dire qu'actuellement, il y a 150 euthanasies par mois en Belgique ou, plus parlant encore, 5 euthanasies par jour", souligne le quotidien.

Il ne s'agit ici que des euthanasies déclarées à la Commission de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie. Sur les 1.816 euthanasies déclarées, 51,7 concernent des patients masculins et 48,3% des patients féminins. Les néerlandophones sont nettement plus nombreux (80%) que les francophones. Les 70-90 ans représentent 53,5% du nombre total. Les 60-70 ans représentent 21%, les plus de 90 ans 7% et les moins de 60 ans 15%.

http://www.sudinfo.be/1017155/article/2 ... ur-en-2013
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

axou
Barbarus
Barbarus

Re: L'euthanasie

Message non lupar axou » mar. 09 juin 2015, 18:15

Bonjour à tous !

La Cour européenne des Droits de l'Homme vient de valider la décision du conseil d'état d'arrêter la nutrition et l'hydratation de Vincent Lambert. C'est à la nouvelle équipe médicale maintenant de se positionner, de voir si elle reprend les négociations avec la famille pour décider l'arrêt des soins ou pas.
Je trouve cette histoire particulièrement tragique, ce pauvre garçon crucifié à la fois mort et vivant et sa famille qui se déchire...
Il a bien besoin de nos prières,

Bien à vous,

Axou

Avatar de l’utilisateur
Marie du 65
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1747
Inscription : ven. 10 avr. 2015, 21:00
Localisation : LOURDES 65100

Re: L'euthanasie

Message non lupar Marie du 65 » mar. 09 juin 2015, 18:56

Bonjour,

Je suis de votre avis axou, je suis cette tragique affaire depuis le début, ce qui me fait vraiment mal est de constater que Vincent est conscient de ce qui se passe autour de lui, et ces deux familles qui s'ignorent c'est lamentable et inhumain.

Que la volonté de Dieu soit faite mais surtout prions pour Vincent et sa famille.

Cordialement.

Marie
Tu Aimeras ton Prochain comme Toi-même

Près de Notre Saint Père


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités