Masturbation "de temps en temps" ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
aur15
Quæstor
Quæstor
Messages : 250
Inscription : ven. 28 mars 2014, 21:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar aur15 » dim. 15 juin 2014, 9:24

ça ne me semble pas très réaliste, car on peut interpréter que ce qui n'est pas dans le cadre de la foi est péché.
Jesus dit que tout ce qui n'est pas pour lui est contre lui.
Donc par exemple, si on assiste a un concert, regarde un film à la télé etc... on pèche car on pourrait à la place propager l'évangile comme les saint des premiers siècles et en faisant un divertissement on s'éloigne de la foi. Après il faut voir moralement qu'est-ce qui est péché ou pas ? mais bon si c'est la définition large ou même les actions de tout les jours peuvent être péché, je ne vois pas comment ne pas l'être.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8604
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar PaxetBonum » dim. 15 juin 2014, 10:47

Pourtant à entendre certain le principal c'est justement de croire que jesus est mort et réssucité pour nous, est-ce qu'un péché comme la masturbation met en doute cette croyance ? Il me semble pas, donc pour moi ce n'est pas si grâve.
la Foi est une relation d'amour avec Dieu par le Christ Sauveur qui nous a montré le Chemin par sa Vie de Vérité.
Si j'aime ma femme mais que je la trompe avec d'autres femmes, sans pour autant moins l'aimer, juste par goût, ce n'est pas si grave ?
Si votre mari se comportait ainsi vous lui diriez c'est pas grave, puis que tu m'aimes quand même ?

Non l'amour de Dieu est exigeant comme l'affirme le Christ.
Oui exigeant jusqu'à se priver de certains spectacles.
Regarder un film au lieu d'évangéliser ? Oui c'est déjà une erreur car le temps est une épreuve à laquelle nous sommes soumis.
Mais il n'est pas non plus interdit de se distraire, tout est une question de mesure.
Par contre dans le péché la mesure acceptable est donnée par le Christ à la femme adultère : 'Va ne pèche plus…"
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar Peccator » dim. 15 juin 2014, 13:41

ça ne me semble pas très réaliste, car on peut interpréter que ce qui n'est pas dans le cadre de la foi est péché.

Tout ce qui s'oppose à l'amour de Dieu est péché, oui.

Donc par exemple, si on assiste a un concert, regarde un film à la télé etc... on pèche car on pourrait à la place propager l'évangile comme les saint des premiers siècles et en faisant un divertissement on s'éloigne de la foi. Après il faut voir moralement qu'est-ce qui est péché ou pas ? mais bon si c'est la définition large ou même les actions de tout les jours peuvent être péché, je ne vois pas comment ne pas l'être.
Effectivement, beaucoup de nos actes quotidiens peuvent être des péchés.


Si ma compagne me demande de passer la soirée avec elle, et que je lui répond que plutôt qu'être avec elle je préfère aller écouter un concert (sans elle), je pense qu'elle aura du mal à y voir une marque d'amour de ma part.

Est-ce que ça veut dire que je ne peux jamais aller au concert ? non, bien sûr. Déjà, parce que ma copine sait bien que j'ai besoin d'un peu de temps pour moi aussi, que je ne suis pas capable de lui consacrer tout mon temps. Elle admet que j'ai des limites, et que de temps en temps j'ai besoin de temps pour moi. Et surtout, parce qu'en fait, je peux aussi aller au concert avec elle.

De la même manière, l'Eglise n'enseigne pas que chaque chrétien devrait consacrer tout son temps, tous ses efforts et toute ses pensées à aller annoncer l'évangile en parlant aux gens dans la rue. Nous avons besoin de manger, de dormir, de reprendre des forces... Dans les monastères, il y a des temps de récréation, parce que l'être humain en a besoin.
Par contre, si nous pouvons passez ces temps de récréation encore avec Jésus, aller au concert avec Lui, regarder la télé avec Lui, c'est mieux. En réalité, aller au concert, ça peut très bien être aussi une manière d'évangéliser. Les saints des premiers siècles ne passaient pas leur vie à aller proclamer la Bonne Nouvelle sur les places publiques. Ils priaient, ils allaient à la messe, ils mangeaient, ils dormaient, ils passaient du temps avec leurs amis, ils faisaient la fête quand c'était jour de fête, ils pleuraient avec leurs amis quand c'était jour de deuil... Bref, ils vivaient, mais faisaient de leur mieux pour que tout ce qu'ils faisaient soit avec Jésus, et pas contre Lui.

Petit à petit, avec une vie de prière et en grandissant dans l'amour, on apprend à faire de plus en plus de choses avec Jésus. Au début, on commence par apprendre à aller une fois par semaine à l'Eglise, le dimanche, et on n'arrive pas à faire plus. Ou alors, on commence par apprendre à passer quelques minutes en prière, le matin ou le soir, presque chaque jour. Et puis petit à petit, pas après pas, on "prend des forces" spirituelles, on prie davantage, on a envie et même besoin d'aller à la messe... Et on apprend à voir Dieu dans notre quotidien, et on passe de plus en plus de temps avec Jésus.


Je ne sais pas vous, mais moi je suis capable (de temps en temps, pas tous les jours, je n'en suis pas encore là) d'aller me promener en forêt avec Jésus. Je suis capable d'aller au concert ou au cinéma avec Lui. Je suis capable d'aller faire la fête avec mes amis et l'inviter à venir avec nous (parfois, très discrètement, quand mes amis sont pas trop d'accord...). J'apprend à travailler avec Lui.
Mais Je ne suis pas capable de regarder un porno ou me masturber avec Lui. Rien à faire, j'ai un blocage, ça je ne peux pas. Même si ce n'est que de temps en temps.


Et évidemment, je ne suis pas capable de passer tout mon temps avec Jésus, comme j'aimerais pouvoir le faire. Tous les jours, de nombreuses fois pas jour, je choisis de faire quelque chose sans Lui, ou même contre Lui. Je suis faible, je suis pécheur, je le sais. Alors je vais me confesser, je lui demande pardon, et je fais pénitence.
Notez que c'est pareil avec ma compagne. Presque tous les jours, je lui dit quelque chose qui ne lui fait pas plaisir, ou je choisis de faire passer mes envies avant notre couple. Alors, très souvent, je lui demande pardon pour ces manques d'amour, elle fait de même, et on continue.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar Invité » dim. 13 juil. 2014, 18:16

je pense qu'il faut s'en abstenir

elenos
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1037
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar elenos » sam. 19 juil. 2014, 11:24

Le sujet est de peu d'intérêt mais pour en finir je l'espère je profite de ces commentaires pour insérer ceci :
Ce qui est horrible c’est l’abus de « réseaux sociaux » d’internet et des moyens vidéos, photos, etc… chez les adolescents(tes) et du chantage odieux qui peut en résulter !
Les tchats et réseaux d'internet deviennent un danger redoutable pour les mineurs(e) [/b]
Lire le lien ci-dessous où le pervers est un policier frappé tout de même par la réaction judiciaire ...
http://ekladata.com/KxXasEFdIrZYsUs7eiLjLeg9qFg.jpg

ou pour une meilleure lecture le lien :

http://lire-voir.eklablog.com
(suivre ce lien et aller dans la dernière partie du site)
sous le titre : Le danger de l'Internet pour les mineurs
Une faiblesse sensuelle d'un adolescent rst odieusement exploitée. Il se suicide.

Cette faiblesse était jadis celle d'une jeune fille du même âge devenue "Sœur Emmanuelle".
Les "faiblesses" de cette sainte femme, (faiblesses qu'elle ne cache pas dans ses "Confessions d'une religieuse") sont des éléments bien mineurs dans sa noble existence.
Nous ne retiendrons que sa sainte vie consacrée au service des plus miséreux.

Nous savons déjà qu'elle est auprès de Dieu depuis sa mort survenue quelques semaines avant son centième anniversaire.
Nous pouvons demander son intercession dans nos prières. C'est la seule conclusion à donner.
Dernière édition par elenos le mar. 22 juil. 2014, 9:28, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8604
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar PaxetBonum » sam. 19 juil. 2014, 15:00

Ce qui est horrible c’est l’abus de « réseaux sociaux » d’internet et des appareils de vidéos, photos, etc… chez les adolescents(tes) et du chantage !
Je suis un convaincu antiFessebouc ou Twitter.
Mais dans l'article que vous citez il faut aussi s'interroger à savoir comment il a pu passer dans la tête de ce jeune homme l'idée incongrue de se masturber dans un vestiaire de son école ?
Il faut à mon avis une déformation diabolique de la conscience.
Il faudrait comprendre comment il en était arrivé là pour sauver des générations de naufragés de la pornographie.

Etonnant de rapprocher de ce fait le témoignage véridique de sœur Emmanuel qui est celui de la victoire sur le vice.
Diamétralement opposé à mon sens.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
michel88
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 25 août 2014, 11:08
Conviction : Catholique du XXI siècle

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar michel88 » mer. 27 août 2014, 18:38

Ce n'est grave que si ça devient une habitude, pas si cela reste occasionnel.

"Faire du sport" n'est pas du tout le meilleur conseil à donner. Ce qu'il faut c'est connaître les raisons pour lesquelles tu te masturbes (Est-ce quand tu te sens seul, pour combler la présence d'une petite amie imaginaire, pour le plaisir uniquement, parce que ça te détend) pour mieux te comprendre, mieux te connaître ...
Même si ça peut paraître gênant, tu peux en parler à une personne ouverte et en qui tu as confiance, ça peut t'aider.

Enfin, n'écoute pas tes copains. Ce n'est pas parce qu'ils le font régulièrement que c'est chose à faire.
Soyez fier de ce que vous êtes !

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3202
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar Héraclius » mer. 27 août 2014, 18:44

Ce n'est grave que si ça devient une habitude, pas si cela reste occasionnel.
Un péché est un péché dans l'absolu. Pour aller direct au "point godwin" du péché, c'est pas parce que vous tuer occasionnellement que ce n'est pas grave. A une échelle moindre, cela revient au même.

Et c'est un gamin asservi à ce péché qui en parle, en connaissance de cause. :(
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
michel88
Censor
Censor
Messages : 144
Inscription : lun. 25 août 2014, 11:08
Conviction : Catholique du XXI siècle

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar michel88 » jeu. 28 août 2014, 16:48

Un péché est un péché dans l'absolu. Pour aller direct au "point godwin" du péché, c'est pas parce que vous tuez occasionnellement que ce n'est pas grave. A une échelle moindre, cela revient au même.

Et c'est un gamin asservi à ce péché qui en parle, en connaissance de cause. :(
N'importe quoi ! Et bien si vous vouliez lui remonter le moral avec ce message, c'est raté ...
Il a reconnu lui-même qu'il n'était pas fier de ce qu'il a fait, il est prêt à changer et pour l'encourager, vous lui décrivez son acte comme un très grave péché et comme si la situation était irréversible et ne pouvait pas s'améliorer ...

De plus vous comparez deux choses qui sont complètement différentes et incomparables par la même occasion :

- Tuer quelqu'un (même une seule fois), c'est à dire lui ôter la vie que Dieu lui a donnée, c'est vraiment très grave (c'est pour cela d'ailleurs que c'est condamné très sévèrement par la loi).
- Se masturber, c'est rechercher solitairement un plaisir sexuel par excitation de ses organes génitaux. Ca arrive très fréquemment au moment de l'adolescence, période au cours de laquelle on se cherche sans avoir acquis la pleine maîtrise de ses pulsions.

Il faut donc établir une grande différence entre ces deux "péchés" qui ne ressemblent pas du tout.
- Dans l'un, on est coupable : on tue quelqu'un en le faisant exprès, uniquement pour une satisfaction personnelle. En plus de cela, on fait souffrir les proches de la personne (on est donc doublement coupable).
- Dans l'autre, on est victime des pulsions de son corps. Dans un moment de cafard, d'insuccès solitaire ou sentimental ..., on demande à son corps d'apporter un plaisir compensatoire. C'est un peu comme quand on consomme de la drogue ou du tabac. Après avoir commencé, c'est très difficile de s'arrêter ... Si ce plaisir est recherché uniquement pendant la période de l'adolescence, et que ça ne devient pas obsessionnel, ce n'est ni dangereux ni grave.

Donc, en clair, il n'est absolument pas grave de se masturber si cela reste occasionnel et que l'on a en soi, une profonde envie de changer.

Bref, au lieu de l'enfermer dans une culpabilité inexistante, qui pourrait l'entrainer à se refermer sur lui-même puis donc à continuer et comme je n'ai pas l'avis d'un homme de Cro-Magnon mais bien celui d'un catholique du 21ème siècle, je lui proposerais simplement de vivre sa vie du mieux qu'il peut.
Soyez fier de ce que vous êtes !

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3202
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar Héraclius » jeu. 28 août 2014, 18:50

Michel88,


Oui, il faut relativiser l'importance d'un péché en fonction des déterminismes qui s'exercent sur lui. Oui, les hormones d'un adolescent sont de puissantes incitations à la masturbation et il est parfaitement ridicule de dire qu'il est parfaitement conscient de son acte.

Je n'ai d'ailleurs certainement pas dit que sa situation était irréversible. Mais de toute façon peu importe : c'est le fait de s'opposer, de combattre le péché, qui importe. La victoire en elle même, est impossible à l'échelle globale : nous sommes asservi à nos péchés et nous ne pouvons pas atteindre le salut de nos propres forces.
De plus vous comparez deux choses qui sont complètement différentes et incomparables par la même occasion :
C'est incomparable parce que l'on se situe à des degrés très différents, mais ce sont deux actes qui participent à la négation de l'Amour divin qu'est le péché. Il n'y a pas de péché acceptable. L'Amour n'est pas relatif.
Dans l'autre, on est victime des pulsions de son corps. Dans un moment de cafard, d'insuccès solitaire ou sentimental ..., on demande à son corps d'apporter un plaisir compensatoire. C'est un peu comme quand on consomme de la drogue ou du tabac. Après avoir commencé, c'est très difficile de s'arrêter ...


Il faut se battre pour briser l'emprise de la drogue. Le péché, c'est pareil.
Si ce plaisir est recherché uniquement pendant la période de l'adolescence, et que ça ne devient pas obsessionnel, ce n'est ni dangereux ni grave.
C'est moins dangereux et moins grave. Mais tout péché est grave et dangereux par nature, puisqu'il endommage la grâce divine en nous.

Encore un fois je connais très bien la nature de ce péché particulier parce que je suis un pécheur de 17 ans.


Dire "ne culpabilise pas, regarde de l'avant et repent toi pour ce péché", oui.

Dire "t'inquiète, tant que c'est en petite quantité, tu peux y aller", non.
Bref, au lieu de l'enfermer dans une culpabilité inexistante, qui pourrait l'entrainer à se refermer sur lui-même puis donc à continuer et comme je n'ai pas l'avis d'un homme de Cro-Magnon mais bien celui d'un catholique du 21ème sièce, je lui proposerais simplement de vivre sa vie du mieux qu'il peut.
La morale catholique peut adapter sa forme au monde, mais certainement pas son fond. Un catho du 21ème siècle ne renie pas 2 millénaire d'Ecriture, de Tradition, d'enseignement des Pères, Docteurs et théologiens parsemés dans l'espace et le temps.




Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

aur15
Quæstor
Quæstor
Messages : 250
Inscription : ven. 28 mars 2014, 21:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar aur15 » sam. 30 août 2014, 13:59

Dans les évangiles, jesus dit qu'il n'est pas venu pour les justes mais pour les pécheurs.
Du coup si on arrive prodigieusement a se soustraire au péché, peut être que finalement on s'éloignera de dieu ?

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1876
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar Belin » sam. 30 août 2014, 22:25

Dans les évangiles, jesus dit qu'il n'est pas venu pour les justes mais pour les pécheurs.
Du coup si on arrive prodigieusement a se soustraire au péché, peut être que finalement on s'éloignera de dieu ?
Lorsqu'on tient compte du contexte dans lequel il a dit ( discussion avec les pharisiens) et du fait que dans les écritures il est écrit à plusieurs reprises que personne n'est juste, voici comment est ce qu'il faudrait comprendre ce passage: "je ne suis pas venu pour (ceux qui se croient) justes - alors qu'ils ne le sont pas-, mais pour (ceux qui se reconnaissent) pécheurs"

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar idéale dévotion » lun. 15 sept. 2014, 0:51

Bonjour ,

Je me permet de remonter le topic car il me semble qu'il y a un détail qui n'a pas été abordé , c'est que avant la masturbation en tant que telle il y a le désir qui prend place et qui mène logiquement dans la plupart des cas à devoir le soulager ( le désir ) .

Donc la question que je pose c'est : " Peut on contrer la monté du désir ? Ce qui ne me semble pas trop à notre porté . Et est ce que garder son désir sans pouvoir l'assouvir est très " sain " ?

Et surtout : " Peut on vivre sans devoir soulager ce désir ? Dans le cas où on est célibataire il me semble naturelle qu'il y ai monté du désir et donc masturbation .

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8604
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar PaxetBonum » lun. 15 sept. 2014, 7:59


Donc la question que je pose c'est : " Peut on contrer la monté du désir ? Ce qui ne me semble pas trop à notre porté .
Bien sûr que c'est à notre portée.
Il faut lutter contre l'imaginaire.
Une course à pied, une douche froide, se rouler dans la neige ou la braise comme certains saints… etc
Bref détourner le corps et l'esprit de la tentation.


Et est ce que garder son désir sans pouvoir l'assouvir est très " sain " ?
Oui c'est très SAINT.
Quant à croire qu'il y aurait une implication sanitaire c'est une fausse vérité.
Les moines ne souffrent pas plus de troubles prostatiques ou autre .


Et surtout : " Peut on vivre sans devoir soulager ce désir ? Dans le cas où on est célibataire il me semble naturelle qu'il y ai monté du désir et donc masturbation .
Si les montés de désir peuvent être involontaires, la masturbation ne l'est jamais.
Le religieux est comme le célibataire.
Le corps élimine les semences en excès naturellement par "recyclage" ou par élimination par des éjaculations involontaires, on parle dans la Bible de souillures nocturnes.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lupar idéale dévotion » lun. 15 sept. 2014, 18:37

Est ce que ce n'est pas une erreur que de faire une coupure entre le désir et la masturbation ? Est ce que l'acte de masturbation ou le rapport sexuelle n'est pas un passage obligé et naturel ?

Pour ce qui est des " souillures nocturnes " est ce plus naturelle que la masturbation ? De plus que l'éjaculation nocturne est accompagnée de rêves à caractères érotiques qui déclenchent la stimulation et l'éjaculation . En quoi est ce plus naturelle ?


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Cinci, PaxetBonum et 3 invités